Psoriasis

De Wikimedica
Aller à la navigation Aller à la recherche
Psoriasis
Classe de maladie
An Arm Covered With Plaque Type Psoriasis.jpg
Lésion typique: plaque érythémateuse bien définie couverte d'écailles argentées
Caractéristiques
Signes Plaques, Pustules, Phénomère de Koebner, Signe d'Auspitz
Symptômes
Asymptomatique , Atteinte esthétique, Prurit cutané
Étiologies
Cause idiopathique
Informations
Wikidata ID Q179945
Spécialité Dermatologie

OOjs UI icon check-constructive.svg

Le psoriasis est une maladie chronique proliférative et inflammatoire de la peau d'origine auto-immune[1].

1 Épidémiologie[modifier | w]

Le psoriasis sévit dans le monde entier et peut se manifester à tout âge. Sa prévalence varie entre 0,2 % à 4,8 %[1] : aux États-Unis, environ 2 % de la population en souffre, alors que sa présence est faible au Japon et qu'il est pratiquement absent chez les Australiens aborigènes et les Indiens d'Amérique du Sud.

Sa répartition selon l'âge est bimodale : un premier pic de l'âge moyen d'apparition se fait entre 15 et 20 ans, le deuxième survient entre 55 et 60 ans[2][3].

2 Étiologies[modifier | w]

L'étiologie exacte du psoriasis reste inconnue[1].

3 Classification[modifier | w]

Il existe plusieurs sous-types de psoriasis[1][4]:

4 Physiopathologie[modifier | w]

La physiopathologie du psoriasis implique une cascade de réactions[1]:

  • une infiltration de la peau par des lymphocytes T activés
  • une stimulation de la prolifération des kératinocytes
  • une formation de plaques épaisses
  • une hyperplasie épidermique et de la parakératose
  • un dérèglement dans la sécrétion des lipides par les cellules épidermiques entraînant une peau squameuse et floconneuse.

5 Présentation clinique[modifier | w]

5.1 Facteurs de risques[modifier | w]

Les facteurs de risques du psoriasis sont[1]:

5.2 Questionnaire[modifier | w]

Au questionnaire:

  • Le psoriasis peut être asymptomatique dans sa forme légère ou se manifester de façon catastrophique dans une forme plus grave comme le psoriasis érythrodermique.
  • Généralement, il entraînera du prurit [Pr: 60-90%][6] et une importante atteinte esthétique.
  • Dans l'historique du patient, une infection (pharyngite à streptocoque le plus souvent, ou le VIH) ou certains médicaments (interféron, béta-bloqueurs, lithium, corticostéroïdes en dose décroissante) auront été des éléments déclencheurs[4].

5.3 Examen clinique[modifier | w]

À l'examen cutané, le psoriasis se manifeste généralement par[4]:

  • des plaques érythémateuses bien délimitées avec des écailles argentées
  • des lésions généralement symétriques au scalp, aux genoux, aux coudes, aux ongles, aux pieds, au tronc
  • d'autres types de lésions pouvant inclure des pustules, des plaques lisses dans les zones intertrigineuses

5.4 Variantes[modifier | w]

Variantes
Type Caractéristiques Siège Fréquence Complications Image
Psoriasis en plaques[7]
  • Plaques érythémateuses bien définies couvertes d'écailles argentées
Coudes et genoux souvent symétriques, cuir chevelu, région lombosacrée, pieds et mains, ombilic,

généralisé parfois


85 à 90 % des patients
  • Psoriasis du cuir chevelu (difficile à traiter)
  • Risques de dépression
  • Atteinte esthétique
  • Lymphome
Psoriasis2010.JPG
Psoriasis en gouttes[8]
  • Enfants et jeunes adultes
  • Post IVRS streptococcique du groupe A
  • Lésions érythémateuses et squameuses en gouttes de pluie
Tronc, dos, extrémités proximales, et autres sites 0,6 à 4,8 % de la population générale
  • Bon pronostic
Guttate psoriasis.jpg
Psoriasis pustuleux[9]
  • Petites pustules stériles entourées d'érythème, sensibles
  • Fièvre associée
  • Facteurs déclencheurs: grossesse, rapide diminution des corticostéroïdes
Localisé ou généralisé 0,9 à 8,5 % des patients
  • Hypocalcémie en cas de psoriasis pustuleux généralisé
  • Impétigo
Psoriasis pustules.jpg
Psoriasis inversé
  • Plaques lisses, érythémateuses, bien délimitées
  • Fissures, et prurit possible
Zones intertrigineuses: aine, aisselle, région inter-glutéale et sous-mammaire
Psoriasis érythrodermique[4]
  • Urgence potentiellement mortelle
  • Érythème généralisé d'installation rapide, prurigineux et douloureux, squames et pustules
  • Associé aux stéroïdes systémiques ou au retrait brutal de médications : cyclosporine, méthotrexate
75 % à 90 % du corps < 3 % des patients
Sébo-psoriasis
  • Plaques érythémateuses avec écailles graisseuses
Cuir chevelu, plis nasogéniens, sternum,

plis retro-auriculaires

Psoriasis oculaire
  • Blépharite
  • Trichiasis
Paupière, conjonctive, cornée 10 % des patients
  • Uvéite antérieure Xérophtalmie
  • Madarose
  • Ectropion cicatriciel
Psoriasis arthritique[4]
  • Oligo-arthrite asymétrique, parfois peut mimer une arthrite rhumatoïde
  • Possible HLA B27 +
  • Dactylite
Articulations inter-phalangiennes distales des doigts et des orteils 5 à 30% des patients
Psoriasis oral
  • Lésions migratoires, annulaires, bords blanchâtres
Langue 6 à 20 % des patients
Psoriasis unguéal[4]
  • Pitting
  • Leuconychie
  • Décoloration en tâche d'huile
  • Onycholyse
  • Hyperkératose sous-unguéale
  • Hémorragies en éclats
Inflammation du lit et/ou de la matrice de l'ongle 10 à 55 % des patients
  • Prédicteur du psoriasis arthritique
Luszczyca paznokcia.jpg

6 Examens paracliniques[modifier | w]

Habituellement, le diagnostic repose sur la morphologie clinique et le site des lésions:

  • La biopsie est rarement nécessaire mais peut aider à différencier le psoriasis d'une autre dermatose si le diagnostic n'est pas aisé[10]. Les signes suivants pourront être observés[11]:
    • une parakératose
    • des micro-abcès
    • l'absence de lésions granulaires
    • un allongement régulier des crêtes sous forme d'apparence de pied de chameau
    • des pustules spongiformes de Kogoj avec des capillaires dilatés et tortueux dans la papille dermique.

7 Diagnostic[modifier | w]

Le diagnostic du psoriasis est basé sur l'apparence clinique. Les examens paracliniques ne sont généralement pas nécessaires[11].

8 Diagnostic différentiel[modifier | w]

Le diagnostic différentiel du psoriasis varie selon le type mais comprend généralement[1][11]:

9 Traitement[modifier | w]

Le traitement du psoriasis repose sur 3 principales approches[1]:

  • Le traitement topique seul dans le cas du psoriasis léger à modéré ou en combinaison dans le cas de psoriasis sévère :
    • Les émollients et les hydratants peuvent aider à améliorer la fonction de barrière cutanée et à conserver l'hydratation de la couche cornée.
    • Les agents topiques utilisés sont le goudron de houille, le dithranol, les corticostéroïdes topiques, l'analogue de la vitamine D et les rétinoïdes[12][13][14].
      • Corticostéroïdes topiques de puissance moyenne 4-5 : visage et plis de flexions, ne pas dépasser 100 g/semaine, utiliser pansement occlusif si plaque récalcitrante[4].
    • Le psoriasis oculaire nécessite un traitement agressif avec des corticostéroïdes topiques.
  • Le traitement systémique est indiqué dans les cas de psoriasis sévère ou réfractaire aux agents topiques, en cas d'atteinte des ongles et en dans les cas d'arthrite psoriasique :
    • Le médicament de choix est le métotrexate et doit être utilisé tant qu'il reste efficace.
    • La cyclosporine peut être utilisée pour induire une réponse clinique, mais son utilisation doit être intermittente.
    • S'il n'y a pas de réponse au méthotrexate, passez aux agents biologiques (Ustekinumab, l'Infliximab, l'Adalimumab, l'Étanercept) et aux antagonistes de l'interleukine; dans certains cas, il est possible de les combiner au méthotrexate[1].
    • Le dépistage de la tuberculose et d'affections hépatiques est requis avant d'initier le traitement.
  • La photothérapie est indiquée dans le psoriasis généralisé :
    • La thérapie PUVA combine le psoralène avec une exposition à la lumière ultraviolette (UVA).
    • Le NBUVB[note 2] est efficace sans les effets secondaires du psoralène comme les troubles gastro-intestinaux, la formation de cataracte et l'effet cancérigène. Il peut être administré en toute sécurité aux enfants, aux femmes enceintes et allaitantes et même aux personnes âgées.
    • Le psoriasis en gouttes est connu pour répondre le mieux à la photothérapie

10 Suivi[modifier | w]

Le psoriasis est une maladie qui demande un suivi rigoureux, surtout à l'initiation du traitement :

  • si usage de traitement systémique, surveillance étroite des fonctions hépatique, rénale et hématologique (selon le traitement)
  • dépistage des complications du psoriasis
  • suivi de la réponse au traitement
  • certains outils, comme le PASI, sont parfois utilisés pour le suivi de la réponse au traitement, mais leur usage est principalement en recherche[15].

11 Complications[modifier | w]

Outre les complications en lien avec la variante du psoriasis, la maladie peut entraîner[10][1]:

12 Évolution[modifier | w]

L'évolution dépend de la variante de psoriasis :

  • La maladie est légère à modérée chez 80 % des patients atteints d'un psoriasis en plaques, alors qu'elle est sévère chez 20 % d'entre eux, impliquant plus de 5 % de la surface corporelle ou des régions comme le visage, les ongles, le cuir chevelu et les organes génitaux[11].
  • Le psoriasis en plaques est une maladie chronique qui comporte des poussées et des périodes de rémissions[11].
  • Le psoriasis a été associé à la dépression, au suicide, à l'alcoolisme, au tabagisme, à la toxicomanie, au syndrome métabolique, à divers cancers de la peau et à des événements cardiaques[1].

13 Prévention[modifier | w]

Il n'y a pas de prévention possible pour le psoriasis.

14 Notes[modifier | w]

  1. Ce chiffre est pour la population caucasienne, chez la population japonaise, le RR est de 25.
  2. Lumière UVB à bande étroite.
  3. 3,0 3,1 3,2 et 3,3 Probablement en lien avec la physiopathologie, les facteurs de risques communs ou même les traitements.
  4. Causé par les traitements par UVA.

15 Références[modifier | w]

  1. 1,00 1,01 1,02 1,03 1,04 1,05 1,06 1,07 1,08 1,09 et 1,10 Pragya A. Nair et Talel Badri, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 28846344, lire en ligne)
  2. M. Larsabal, S. Ly, E. Sbidian et M. Moyal-Barracco, « GENIPSO: a French prospective study assessing instantaneous prevalence, clinical features and impact on quality of life of genital psoriasis among patients consulting for psoriasis », The British Journal of Dermatology, vol. 180, no 3,‎ , p. 647–656 (ISSN 1365-2133, PMID 30188572, DOI 10.1111/bjd.17147, lire en ligne)
  3. Lihi Eder, Jessica Widdifield, Cheryl F. Rosen et Richard Cook, « Trends in the Prevalence and Incidence of Psoriasis and Psoriatic Arthritis in Ontario, Canada: A Population-Based Study », Arthritis Care & Research, vol. 71, no 8,‎ , p. 1084–1091 (ISSN 2151-4658, PMID 30171803, DOI 10.1002/acr.23743, lire en ligne)
  4. 4,0 4,1 4,2 4,3 4,4 4,5 4,6 et 4,7 Jean Bolognia, Julie V. Schaffer, Karynne O. Duncan et Christine J. Ko, Dermatology essentials, (ISBN 978-0-7020-5539-3 et 0-7020-5539-5, OCLC 877821912, lire en ligne)
  5. Jean Bolognia, Julie V. Schaffer et Lorenzo Cerroni, Dermatology, (ISBN 978-0-7020-6342-8 et 0-7020-6342-8, OCLC 1011508489, lire en ligne)
  6. J. C. Szepietowski et A. Reich, « Pruritus in psoriasis: An update », European Journal of Pain (London, England), vol. 20, no 1,‎ , p. 41–46 (ISSN 1532-2149, PMID 26415584, DOI 10.1002/ejp.768, lire en ligne)
  7. « psoriasis en plaques », sur uptodate
  8. « psoriasis en gouttes », sur uptodate (consulté le 3 novembre 2021)
  9. « psoriasis pustuleux »
  10. 10,0 et 10,1 Nancy Weigle et Sarah McBane, « Psoriasis », American Family Physician, vol. 87, no 9,‎ , p. 626–633 (ISSN 0002-838X et 1532-0650, lire en ligne)
  11. 11,0 11,1 11,2 11,3 et 11,4 (en) Alan Menter, Alice Gottlieb, Steven R. Feldman et Abby S. Van Voorhees, « Guidelines of care for the management of psoriasis and psoriatic arthritis », Journal of the American Academy of Dermatology, vol. 58, no 5,‎ , p. 826–850 (DOI 10.1016/j.jaad.2008.02.039, lire en ligne)
  12. Lourdes Maria Perez-Chada, Jeffrey M. Cohen, Alice Bendix Gottlieb et Kristina Callis Duffin, « Achieving international consensus on the assessment of psoriatic arthritis in psoriasis clinical trials: an International Dermatology Outcome Measures (IDEOM) initiative », Archives of Dermatological Research, vol. 310, no 9,‎ , p. 701–710 (ISSN 1432-069X, PMID 30167814, DOI 10.1007/s00403-018-1855-3, lire en ligne)
  13. Eric D. Schadler, Bernhard Ortel et Stephanie L. Mehlis, « Biologics for the primary care physician: Review and treatment of psoriasis », Disease-a-month: DM, vol. 65, no 3,‎ , p. 51–90 (ISSN 1557-8194, PMID 30037762, DOI 10.1016/j.disamonth.2018.06.001, lire en ligne)
  14. E. Dauden, A. J. Blasco, C. Bonanad et R. Botella, « Position statement for the management of comorbidities in psoriasis », Journal of the European Academy of Dermatology and Venereology: JEADV, vol. 32, no 12,‎ , p. 2058–2073 (ISSN 1468-3083, PMID 29992631, DOI 10.1111/jdv.15177, lire en ligne)
  15. « Free Online PASI Score Calculator », sur www.pasitraining.com (consulté le 7 novembre 2021)

Les sections suivantes sont remplies automatiquement et se peupleront d'éléments à mesure que des pages sont crées sur la plateforme. Pour participer à l'effort, allez sur la page Gestion:Contribuer. Pour comprendre comment fonctionne cette section, voir Aide:Fonctions sémantiques.