Tinea pedis

De Wikimedica
Aller à la navigation Aller à la recherche
Tinea pedis
Maladie
FeetFungal.JPG
Tinea pedis de type mocassin
Caractéristiques
Signes Macération, Érythème, Vésicules, Bulles, Érosion, Squames, Desquamation
Symptômes
Sensation de brûlure, Mauvaise odeur, Prurit cutané
Diagnostic différentiel
Dermatite de contact, Dermatite atopique, Psoriasis, Pied de tranchée, Impetigo, Keratoderma blennorhagicum, Kératolyse plantaire, Pustulose plantaire
Informations
Autres noms Pied d'athlète, teigne du pied
Spécialité Dermatologie

OOjs UI icon check-constructive.svg

Le Tinea pedis ou teigne du pied est une infection à dermatophytes (champignons filamenteux) affectant la plante des pieds, les espaces interdigitaux des orteils ainsi que les ongles[1]. Le T. pedis est très contagieux et peut facilement se transmettre par contact direct ou indirect.

1 Épidémiologie[modifier | w]

Environ 10 % de la population totale peut être touchée par une infection à dermatophytes des espaces interdigitaux du pied, causée principalement par le port de chaussures occlusives pendant de longues périodes. Le partage des installations de lavage augmentera probablement les risques d'infection, car l'incidence du T. pedis est plus élevée chez les personnes utilisant les bains, les douches et les piscines communautaires. La condition est plus fréquente chez les hommes adultes que chez les femmes. Selon une étude, l'apparition de cette infection survenait chez des sujets dont l'âge moyen était de 15 ans. [2][3][1]

2 Étiologies[modifier | w]

Les agents étiologiques sont[2][4][1]:

3 Physiopathologie[modifier | w]

La réduction de l'espace entres les orteils, la macération et les conditions humides combinées à une augmentation simultanée de la flore bactérienne contribuent probablement à l'infection par le T. pedis. La dégradation de la peau, l'humidité et la température jouent un rôle dans cette infection. Le champignon libère des enzymes appelées kératinases qui envahiront la couche de kératine de la peau. De plus, la paroi cellulaire du dermatophyte contient des molécules appelées mannanes qui suppriment la réponse immunitaire du corps[1].

4 Présentation clinique[modifier | w]

4.1 Facteurs de risque[modifier | w]

Les facteurs de risque comprennent[1]:

4.2 Questionnaire[modifier | w]

Au questionnaire[1]:

  • la présence d'antécédents augmentant le risque de surinfection bactérienne et de cellulite (diabète, insuffisance veineuse, MVAS)
  • l'application de corticostéroïdes topiques[note 1] qui peuvent modifier la présentation du T. pedis (Tinea incognito) et diminuer les symptômes sans traiter l'infection
  • le Tinea cruris peut facilement compliquer le T. pedis[note 2]
  • la présence de prurit
  • une sensation de brûlure
  • une mauvaise odeur.

4.3 Examen clinique[modifier | w]

À l'examen des pieds[1]:

  • rechercher les différentes présentation du T. pedis
  • rechercher les complications (cellulite, impétigo)
  • vérifier les pouls périphériques
  • évaluer si présence concomitante d'onychomycose.

Effectuer un examen dermatologique complet pour évaluer si d'autres zones du corps sont atteintes par une infection mycotique (comme le Tinea cruris).

4.3.1 Variantes[modifier | w]

Il existe 3 variantes[5][1]:

  • le type intertrigineux chronique est la présentation la plus courante: desquamation, macération, érosion et érythème de la peau interdigitale (généralement entre les 4e et 5e orteils)
  • le type hyperkératosique chronique ou mocassin[note 3]: squames couvrant la plante et le côté des pieds
  • le type vésico-bulleux[note 4]: vésicules et bulles
  • le type ulcératif aigu, qui peut parfois être occasionné par l'infection bactérienne associée.

5 Diagnostic[modifier | w]

Le diagnostic du T. pedis est un diagnostic clinique.

6 Examens paracliniques[modifier | w]

Les examens paracliniques ne sont généralement pas nécessaires, mais au besoin, une culture et une microscopie peuvent être effectuées[6]:

  • la préparation au KOH: la visualisation d'hyphes permet de confirmer la présence d'un dermatophyte; l'absence d'hyphes nous orientera vers un autre diagnostic (comme le psoriasis, l'eczéma, la dermatite de contacte, etc.)
  • la culture fongique: gratter des squames en périphérie de la zone lésionnelle.

7 Diagnostic différentiel[modifier | w]

Le diagnostic différentiel du T. pedis :

8 Traitement[modifier | w]

Le traitement du T. pedis :

  • Garder les pieds propres et secs et laver à l'eau chaude les chaussures et chaussettes.
  • Appliquer un traitement topique est généralement adéquat pour la prise en charge de la plupart des patients :
  • Ajouter une crème kératolytique (acide salycilique, urée topique) à la variante en mocassins[7].
  • En cas d'atteintes sévères ou chez les patients qui ne répondent pas au traitement topique[8]:

9 Complications[modifier | w]

En général, les complications sont plus susceptibles de survenir chez les patients immunodéprimés ou non ambulatoires[1]:

10 Évolution[modifier | w]

Avec les traitements et les mesures de prévention, le pronostic est bon; par contre, les récidives sont fréquentes.

11 Prévention[modifier | w]

L'hyperhidrose est un facteur prédisposant aux infections de la teigne. Parce que la maladie commence souvent sur les pieds, il faut conseiller au patient de bien sécher ses orteils après le bain. L'utilisation d'une bonne poudre antiseptique sur les pieds après le bain, notamment entre les orteils, est fortement conseillée pour garder cette zone sèche chez les personnes sensibles. La poudre de tolnaftate ou de clotrimazole est une excellente poudre pour les pieds. Le talc ordinaire peut être saupoudré sur les chaussettes et les chaussures pour garder les pieds au sec. L'utilisation périodique d'un agent antifongique topique peut être nécessaire, en particulier lorsque des chaussures occlusives chaudes sont portées[1].

Le Tinea pedis est très contagieux et peut se transmettre par contact direct ou indirect. Afin d'éviter la transmission, il est important que les patients atteints portent des sandales dans les douches et évitent tout partage de vêtements avec d'autres personnes.

L'utilisation de javel dans les douches et les piscines ainsi que le lavage fréquent des planchers et des allées des vestiaires peut aider à contrôler l'infection.

12 Notes[modifier | w]

  1. Souvent lorsque le T. pedis a été diagnostiqué à tort comme une dermatose inflammatoire.
  2. 2,0 et 2,1 En enfilant leurs sous-vêtements par les pieds, les patients répandent le champignon au niveau inguinal.
  3. Généralement causé par T. rubrum.
  4. Généralement causé par T. mentagrophytes.
  5. Présente une activité anti-inflammatoire qui soulage les symptômes.

13 Références[modifier | w]

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 1,6 1,7 1,8 et 1,9 Pramod K. Nigam et Dahlia Saleh, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 29262247, lire en ligne)
  2. 2,0 et 2,1 Shari R. Lipner et Richard K. Scher, « Onychomycosis: Clinical overview and diagnosis », Journal of the American Academy of Dermatology, vol. 80, no 4,‎ , p. 835–851 (ISSN 1097-6787, PMID 29959961, DOI 10.1016/j.jaad.2018.03.062, lire en ligne)
  3. Mariana Mazza, Nicolás Refojo, Graciela Davel et Nelson Lima, « Epidemiology of dermatophytoses in 31 municipalities of the province of Buenos Aires, Argentina: A 6-year study », Revista Iberoamericana De Micologia, vol. 35, no 2,‎ , p. 97–102 (ISSN 2173-9188, PMID 29606407, DOI 10.1016/j.riam.2017.07.002, lire en ligne)
  4. R. Wang, Y. Song, M. Du et E. Yang, « Skin microbiome changes in patients with interdigital tinea pedis », The British Journal of Dermatology, vol. 179, no 4,‎ , p. 965–968 (ISSN 1365-2133, PMID 29704463, DOI 10.1111/bjd.16706, lire en ligne)
  5. 5,0 et 5,1 (en) « Tinea pedis (fungal foot infection) | DermNet NZ », sur dermnetnz.org (consulté le 11 novembre 2021)
  6. Mark D. Andrews et Marianthe Burns, « Common tinea infections in children », American Family Physician, vol. 77, no 10,‎ , p. 1415–1420 (ISSN 0002-838X, PMID 18533375, lire en ligne)
  7. Leon H. Kircik et Neh Onumah, « Use of naftifine hydrochloride 2% cream and 39% urea cream in the treatment of tinea pedis complicated by hyperkeratosis », Journal of drugs in dermatology: JDD, vol. 13, no 2,‎ , p. 162–165 (ISSN 1545-9616, PMID 24509966, lire en ligne)
  8. « Tinea pedis - indication thérapeutique », sur RX Vigilance (consulté le 11 novembre 2021)

Les sections suivantes sont remplies automatiquement et se peupleront d'éléments à mesure que des pages sont crées sur la plateforme. Pour participer à l'effort, allez sur la page Gestion:Contribuer. Pour comprendre comment fonctionne cette section, voir Aide:Fonctions sémantiques.