Contraception

De Wikimedica
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Contraception (CO)
Concept
Mirena IUD with hand.jpg
Informations
Terme anglais Contraception, Birth control
Spécialités Obstétrique, Gynécologie, Médecine familiale

OOjs UI icon help-ltr.svgPage non révisée par un comité éditorial

[ Classe (v1) ]

Objectif du CMC
Contraception (17)

La contraception permet un degré variable de contrôle sur le processus de reproduction humain, permettant à deux partenaires de sexe opposé de choisir si une activité sexuelle complète donnera lieu à la fécondation d'un ovule par des spermatozoïdes. Il existe diverses méthodes de contraception: barrières, hormonales, les dispositifs intra-utérins (stérilets) et les méthodes chirurgicales. Certaines méthodes barrières ont l'avantage de protéger contre les infections transmises sexuellement alors que les méthodes chirurgicales ont l'avantage d'être à toutes fins pratiques définitives. Il existe aussi des méthodes dites physiologiques, mais ces dernières sont à déconseiller car trop peu fiables.

Le moyen le plus populaire, mis à part le condom, est la pilule contraceptive, car elle donne essentiellement à la femme le contrôle sur sa fertilité pour autant qu'elle soit adéquatement prise. Cependant, la pilule contraceptive n'est pas sans risque. Ainsi, avant de la prescrire, il faudra évaluer les habitudes sexuelles de la patiente, ses facteurs de risques ainsi que ses contre-indications.

En cas de doute face à l'efficacité d'une méthode contraceptive suite à une relation sexuelle, il existe des contraceptifs d'urgence disponibles dans les pharmacies sans ordonnances.

Lors de l'allaitement, plusieurs choix de contraceptifs hormonaux sont contre-indiqués car ils nuisent à la montée laiteuse. Les femmes doivent donc être redirigées vers certains choix ou privilégier les méthodes barrières.

1 Préalables[modifier | w]

1.1 Questionnaire[modifier | w]

  • Âge (>35)
  • Tabagisme actif
  • Médication actuelle (risque d’interactions)
  • Antécédents sexuels :
    • Ménarche
    • Coïtarche
    • Régularité et durée du cycle, etc.
    • Nombre de partenaires
    • Relations sexuelles à risque

Contre-indications absolues à la pilule contraceptive:

Contre-indications relatives à la pilule contraceptive

1.2 Examen physique[modifier | w]

Une prise des signes vitaux, un examen pelvien, des seins et un examen des membres inférieurs sont indiqués si la patiente active sexuellement ou a plus de 21 ans (avant d’initier l’hormonothérapie). S’abstenir d’examen gynécologique si n’a jamais eu de relations et sans autre contexte (douloureux et intimidant).[1]

1.3 Investigations[modifier | w]

  • Culture vaginale si contexte approprié (suspicion d’ITSS, pré-installation d’un DIU, à la demande de la patiente)
  • Pap-test si examen gynécologique de routine concomitant ou lésion
  • Β-hCG urinaire pour éliminer grossesse avant début de contraception[1]

2 Méthodes[modifier | w]

2.1 Méthodes barrières[modifier | w]

Méthodes barrières[1]
Méthode Efficacité Avantages Inconvénients Intéractions
Condom masculin
  • 97% (théorique)
  • 85% (réelle)
  • Protège également contre les ITS
  • Non-hormonal
  • Abordable
  • Accessible
  • Utilisation sous-optimale
  • Inconfort
  • Allergène (latex) pour certains modèles
  • Usage unique
  • N'est pas sous le contrôle de la femme
Aucunes
Spermicide 75%
  • Abordable
  • Sécuritaire
  • Non-hormonal
  • Sous contrôle féminin
  • Peu efficace
  • Doit être combiné
  • ↑ des vaginoses et risque de transmission du VIH
  • Pas de protection contre les ITS
  • Irritant
Diaphragmeavec spermicide
  • 94% (théorique)
  • 84% (réelle)
  • Efficace
  • Sous contrôle féminin
  • Non-hormonal
  • Réutilisable
  • ↓ risque cancer du col
  • Doit être en place 6h post-coital
  • Doit être utilisé avec un spermicide
  • Ne protège pas contre plusieurs ITS
  • ↑ risque d’ITS et de SCT
  • Doit être ajusté par un médecin/infirmière
  • Non utilisable si présence d'un prolapsus
Éponge
  • 98% (avec condom)
  • 80% sans condom mais ↑ si nullipare
  • 68 - 84% (réelle)
  • Sous contrôle de la femme
  • Dispendieux
  • Ne protège pas contre les ITS
  • ↑ risque de SCT (STSS)

2.2 Méthodes hormonales[modifier | w]

Méthodes hormonales[1]
Méthode Efficacité Avantages Inconvénients Intéractions
Contraceptifs oraux combinés (COC) 97 - 99%
  • Exige une assiduité
  • Saignements irréguliers ("spotting" les premiers moins seulement)
  • Nombreux effets secondaires hormonaux
  • Absence de protection contre les ITS
  • ↑ risque de TEV, IM, AVC [~ RR : 2]
  • ↓ production laiteuse
  • Nombreuses contre-indications
  • Aucune protection contre ITS
Micronor (progestatif oral seul) 90 - 99%
  • Assiduité exigeante (même heure DIE; "buffer" de 3 heures seulement)
  • Échec si manque 1 jour
  • Saignements irréguliers
  • Effets secondaires hormonaux, ballonnement, céphalée, année et sensibilité des seins
  • Absence de protection contre les ITS
  • Multiples (semblables aux COC)
Depo-provera (acétate de médroxyprogestérone 150 mg IM q 12 sem) 97%
  • Très efficace
  • Utile chez patiente peu compliante aux COC (une injection IM q10-13sem)
  • Pas d’effet oestrogénique (aucun impact significatif sur les lipides, les facteurs de coagulation ou la glycémie)
  • ↓ flot menstruel
  • SPM et symptômes de l'endométriose
  • ↓ risque néoplasme endomètre
  • Peut être prescrit durant l'allaitement
  • Spotting ++ au début
  • densité minérale osseuse si utilisé > 5 ans
  • Reprise plus longue de la fertilité (délai moyen 9 mois)
  • Absence de protection contre les ITS
  • Aménorrhée dans 60% des cas à 12 mois
  • Nécessite un déplacement pour l'injection
Anneau vaginal (combinés) 92%
  • Efficace
  • Meilleur contrôle du cycle
  • Usage simple
  • Reste en place 3 semaines (utile pour compliance difficile)
  • Évite un premier passage hépatique
  • Taux hormonales stable évitant le "spotting"
  • Méthode discrète, comptatible avec l'utilisation de tampon, spermicide, condom
  • Peut se déplacer, être expulsé (rare)
  • Inconfortable pour certaines
  • Vaginites, leucorrhée ↑
  • Absence de protection contre les ITS
  • Multiples (semblables aux COC)
Timbre transdermique(combinés) 92%
  • Efficace
  • Évite un premier passage hépatique (↓ nausées)
  • Reste en place 7 jours (utile pour compliance difficile)
  • Peut tomber
  • Irritation cutanée
  • ↑ mastalgie
  • Possiblement moins efficace chez les patientes dont le poids est ≥ 90 kg
  • Absence de protection contre les ITS
  • Multiples (semblables aux COC)

2.2.1 Quelques contraceptifs oraux combinés et leurs dosages[modifier | w]

Quelques COC et leurs dosages[1]
Nom Phases Progestatif (mg) Estrogène (μg)
Lolo 2 Acétate de noréthindrone 1 - 0 Ethynil estradiol10
Yaz 1 Drospirénone 3 Ethynil estradiol 20
Alesse 1 Lévonorgestrel 0,5 Ethynil estradiol 20
Tri-Cyclen Lo 3 Norgestimate 0,18 - 0,215 - 0,25 Ethynil estradiol 35
Yazmin 1 Drospirénone 3 Ethynil estradiol 30

2.2.2 Effets secondaires principaux[modifier | w]

2.3 Dispositifs intra-utérins[modifier | w]

Aussi appelés stérilets.

Dispositifs intra-utérins (DIU)[1]
Méthode Efficacité Avantages Inconvénients Intéractions
Cuivre (Ex. Nova-T) 99%
  • Efficacité de 3-5 ans (selon le modèle)
  • Facilement retirable
  • ↓ risque néoplasme de l'endomètre
  • Ne nuit pas à l'allaitement
  • Compliance facile
  • Aucune
Lévonergestrel (Ex. Mirena) 95 - 99%
  • Efficacité de 5 ans et rapidement réversible
  • Moins d'effets systémique que les COC
  • ↓ flot menstruel
  • Peut être inséré chez nullipare
  • Ne nuit pas à l'allaitement
  • Compliance facile
  • Spotting possible les premiers mois
  • Absence de protection contre les ITS
  • ↑ risque PID à l’insertion (max durant les 20 premiers jours)
  • Risque de perforation utérine (1/1000)
  • Peu

2.4 Méthodes chirurgicales[modifier | w]

Méthodes chirurgicales[1]
Méthode Efficacité Avantages Inconvénients
Ligature tubaire 99.7%
  • Définitif
  • Très efficace (5 / 1000 d'échec à 10 ans)
  • Risques chirurgicaux
  • Défintif
  • Couteux
  • Succès de la réanastomose max 50%
Vasectomie 99.9%
  • Définitif
  • Plus simple que la ligature tubaire
  • Définitif
  • Couteux
  • Succès de la réanastomose max 50%

2.5 Méthodes physiologiques[modifier | w]

Mise à part l'abstinence, les méthodes physiologiques sont très peu fiables, donc peu recommandables:

  • Calendrier menstruel;
  • Courbe de température

3 Contraception d'urgence[modifier | w]

Page principale: Contraception d'urgence

La contraception d'urgence est indiquée lors de l'échec d'un moyen contraceptif conventionnel. Elle est disponible sans prescription dans les pharmacies. Parmi les options, l'on compte Plan B, Yuzpe et le DIU en cuivre.

Contraception d'urgence[2]
Nom Contenu Dose Délais Efficacité Disponibilité
Plan B Lévonorgestrel 750 μg q 12h < 24h 95% en vente libre
Yuzpe (Ovral)
  • Éthynil estradiol 100 μg
  • Lévonorgestrel 500 μg
2 co q 12h ad 72h en vente libre
DIU de cuivre ad 7 jours 99% installé par un médecin

4 Contraception lors de l'allaitement[modifier | w]

Les contraceptifs à base d’œstrogènes sont contre-indiqués lors de l'allaitement car ils nuisent à la montée laiteuse. Un couple désireux d'allaiter doit donc opter pour d'autre options. L'allaitement en soit a un effet contraceptif, mais celui-ci est trop peu fiable pour être conseillé. Mis à part les méthodes barrières, les méthodes suivantes peuvent être envisagées:

5 Références[modifier | w]

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 et 1,6 Maxime Ouellet, Préparation à l’examen du Conseil Médical Canadien (CMC) : Résumé des objectifs et situations cliniques essentielles du CMC, , 325 p. (lire en ligne), p. 53-56
  2. 2,0 et 2,1 Maxime Ouellet, Préparation à l’examen du Conseil Médical Canadien (CMC) : Résumé des objectifs et situations cliniques essentielles du CMC, , 325 p. (lire en ligne), p. 53-56