Syndrome prémenstruel

De Wikimedica
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Syndrome prémenstruel (SPM)
Maladie
Caractéristiques
Signes Aucun signe clinique
Symptômes Confusion, Irritabilité, Humeur dépressive, Oedème des membres inférieurs, Myalgies, Isolement social, Mastalgie, Ballonement, Accès de colère, Prise de poids, Céphalée , Arthralgie , Anxiété
Diagnostic différentiel Trouble dépressif caractérisé, Trouble dysphorique prémenstruel, Migraines menstruelles, Endométriose
Informations
Spécialités Gynécologie, psychiatrie

OOjs UI icon help-ltr.svgPage non révisée par un comité éditorial

[ Classe (v2) ]

Objectif du CMC
Trouble dysphorique prémenstruel (syndrome prémenstruel, SPM) (56-3)

Le syndrome prémenstruel est une combinaisons de symptômes physiques et psychiatriques survenant juste avant le début du cycle menstruel et disparaissant pendant le reste du cycle.[1] Ces symptômes interfèrent avec la vie quotidienne. Dans sa forme plus grave, l'on parle de trouble dysphorique prémenstruel.

1 Épidémiologie[modifier | w]

  • 80% des femmes déclarent des symptômes prémenstruels
  • 40% ce ces femmes auront des symptômes interférant avec leurs activités[2]

2 Physiopathologie[modifier | w]

La symptomatologie est déclenché durant phase lutéale par des variations hormonales qui en retour affectent des neurotransmetteurs (sérotonine (surtout), GABA, b-endorphine, SNA). Les hormones sexuelles sont impliquées, car le syndrome disparaît avec la ménopause, un ovariectomie bilatérale ou un traitement par agonistes de la GnRH. On ne note cependant pas de différence dans leurs taux par rapport à la normale. Le blocage des récepteurs progestatifs n’améliore pas les symptômes.

On postule donc que le syndrome prémenstruel serait un réponse anormale à des variations hormonales cycliques normales.

3 Présentation clinique[modifier | w]

3.1 Questionnaire[modifier | w]

Les symptômes surviennent 5 jours avant les règles et disparaissent 4 jours après. Il est utile de demander au patient de noter ses symptômes dans le mois afin de mieux en objectiver la nature cyclique et documenter les atteintes fonctionnelles.

Dans le cas de symptômes persistants, il sera important d'éliminer un trouble de l'humeur (trouble dépressif caractérisé, trouble anxieux, etc.)

3.2 Examen clinique[modifier | w]

Aucun examen physique n'est nécessaire à l'objectivation du syndrome[3]. Dans les cas les plus graves, il peut être indiqué d'effectuer une examen gynécologique afin d'éliminer une endométriose.[2]

4 Examens paracliniques[modifier | w]

Aucun examen paraclinique n'est nécessaire au diagnostic du SPM[3].

5 Diagnostic[modifier | w]

  • Le diagnostic du SPM peut être fait si la patiente rapporte au moins un des symptômes somatiques ou affectifs pendant les 5 jours précédant les menstruations au cours de 3 cycles précédents.
  • Ces symptômes doivent disparaitre dans les 4 jours suivant les règles et ne doivent pas réapparaître avant le 13e jour du cycle.
  • Ils doivent être présents en l'absence de thérapie médicamenteuse, hormonale ou usage de drogues ou d'alcool.
  • Les symptômes causent un dysfonctionnement social, académique ou au travail.[4]
Affectifs Somatiques
  • Humeur dépressive
  • Irritabilité
  • Anxiété
  • Confusion
  • Isolement social
  • Accès de colère
  • Mastalgie
  • Ballonement
  • Céphalées
  • Oedème des membres inférieurs
  • Myalgies, Arthralgies
  • Prise de poids

6 Diagnostic différentiel[modifier | w]

7 Traitement[modifier | w]

8 Complications[modifier | w]

Il n'existe pas de complications graves pour le SPM.

9 Évolution[modifier | w]

Généralement la symptomatologie ira en s'empirant jusqu'à la ménopause.[3]


10 Références[modifier | w]

  1. « 56-3 Trouble dysphorique prémenstruel (syndrome prémenstruel, SPM) | Le Conseil médical du Canada », sur mcc.ca (consulté le 5 mars 2020)
  2. 2,0 et 2,1 Sadock, Benjamin J., 1933- et Ruiz, Pedro, 1936-, Kaplan & Sadock's synopsis of psychiatry : behavioral sciences/clinical psychiatry (ISBN 978-1-60913-971-1, 1-60913-971-2 et 978-1-4511-9434-0, OCLC 881019573, lire en ligne)
  3. 3,0 3,1 3,2 et 3,3 « Premenstrual Syndrome Clinical Presentation: History, Physical Examination », sur emedicine.medscape.com (consulté le 5 mars 2020)
  4. (en) Sabrina Hofmeister et Seth Bodden, « Premenstrual Syndrome and Premenstrual Dysphoric Disorder », American Family Physician, vol. 94, no 3,‎ , p. 236–240 (ISSN 0002-838X et 1532-0650, lire en ligne)