Pédiculose pubienne

De Wikimedica
Aller à la navigation Aller à la recherche
Pédiculose pubienne
Maladie
SOA-Pediculosis-pubis.jpg
Caractéristiques
Signes Excoriations, Fièvre , Érythème de l'abdomen, Parasites, Croûtes, Érythème génital, Érythème péri-oculaire, Érythème du thorax, Érythème aux aisselles, Érythème au visage, Points bleus, Amas autour des poils
Symptômes
Malaise, Prurit cutané , Prurit oculaire , Prurit de l'appareil génital féminin , Prurit de l'appareil génital masculin
Diagnostic différentiel
Folliculite bactérienne, Dermatite de contact, Dermatite atopique, Pellicules, Tinea cruris, Gale, Candidose cutanée, Pédiculose de la tête, Pédiculose du corps, Piqûre d'arthropode, Prurit neurogénique, Délire de parasitose, Pseudolentes, Pityriasis amiantacea, Trichomycose, Trichosporose
Informations
Terme anglais Pediculosis pubis, crabs, pubic lice
Autres noms Morpions
Wikidata ID Q3381802
Spécialité Infectiologie

OOjs UI icon check-constructive.svg


La pédiculose pubienne est une infection des poils pubiens par le parasite Phthirus pubis (poux). Ils peuvent également toucher [1]:

  • les cils
  • les poils des aisselles
  • les poils de la poitrine et de l'abdomen
  • les poils du visage.

1 Étiologies[modifier | w]

Le parasite mesure 1,1-1,8 mm de longueur.

L'étiologie est l'infestation par phthirus pubis. Les humains constituent le seul réservoir du parasite.[1]

2 Physiopathologie[modifier | w]

Les poux du pubis ont trois stades : l'œuf (également appelé lente), la nymphe et l'adulte. Ils peuvent être difficiles à voir et se trouvent fermement attachés à la tige du cheveu. Ils sont ovales et généralement jaunes à blancs. Les lentes des poux du pubis mettent environ 6 à 10 jours pour éclore. La nymphe est un pou immature qui éclot de la lente (œuf). Une nymphe ressemble à un pou du pubis adulte mais elle est plus petite. Les nymphes des poux du pubis mettent environ 2 à 3 semaines après l'éclosion pour devenir des adultes capables de se reproduire. Pour vivre, une nymphe doit se nourrir de sang. Le pou du pubis adulte ressemble à un crabe miniature lorsqu'il est vu à travers une loupe puissante. Les poux pubiens ont six pattes; leurs deux pattes avant sont très grandes et ressemblent aux pinces d'un crabe - d'où le surnom de «crabes». Les poux du pubis sont de couleur beige à blanc grisâtre. Les femelles pondent des lentes et sont généralement plus grosses que les mâles.[2] Pour vivre, les poux doivent se nourrir de sang. Si le pou tombe d'une personne, il meurt en 1 à 2 jours. Les lentes sont pondus sur une tige capillaire. Les femelles pondent environ 30 œufs au cours de leur durée de vie de 3 à 4 semaines. Les œufs éclosent après environ une semaine et deviennent des nymphes, qui ressemblent à des versions plus petites des adultes. Les nymphes subissent trois mues avant de devenir adultes. Les adultes mesurent 1,1–1,8 mm de long et sont aplatis. Ils sont beaucoup plus larges que les poux de tête et de corps. Les adultes ne se trouvent que sur l'hôte humain et ont besoin de sang humain pour survivre.[3]

3 Présentation clinique[modifier | w]

3.1 Facteurs de risque[modifier | w]

Les facteurs de risque sont [1]:

3.2 Questionnaire[modifier | w]

Les symptômes sont [1][5]:

  • un prurit du pubis chez l'homme ou la femme (ou un prurit oculaire, des aisselles, du torse ou du du visage si ces régions sont affectées)[note 1]
    • le prurit est une réaction d'hypersensibilité qui peut se manifester en 4-6 semaines après la première exposition, puis de 1 à 2 jours lors des expositions subséquentes[6]
  • un malaise en cas d'infestation importante.

Questionner également les signe et symptômes d'autres ITS car elles sont très co-morbides[1].

3.3 Examen clinique[modifier | w]

L'examen clinique permet d'objectiver les signes suivants [1][5]:

4 Examens paracliniques[modifier | w]

Si pertinent prélever des lentes ou des croûtes dans un contenant pour un examen microscopique[1].

5 Diagnostic[modifier | w]

Le diagnostic se fait par l'observation d'un poux et avec un tableau clinique compatible. Trouver une lente seule n'est pas signe d'infestation.[6]

6 Diagnostic différentiel[modifier | w]

Le diagnostic différentiel est[7] :

7 Traitement[modifier | w]

Traitement[1]
Indication Traitement Commentaires
Pédiculocide
  • Shampoing de lindane 1% [A, 1, Santé Canada]
Contre-indiqué chez l'enfant de < 2 a la femme enceinte ou allaitante et chez les patients avec une dermatite étendue.
Pédiculose des cils Pommade ophtalmique jusqu'au bord des paupières BID x 10j[note 3]. Ne pas traiter la pédiculose des cils avec un pédiculocide.
Prurit Traiter avec des anti-histaminiques:

7.1 Éradication de l'environnement[modifier | w]

L'éradication se fait comme suit[1] :

  • Traiter tous les partenaires sexuels du dernier mois.
  • Laver les vêtements et la literie à l'eau > 50 oC ou les nettoyer à sec.
    • Il est aussi possible de les mettre dans des sacs plastiques pendant 1 semaine.
    • Les parasites ne survivent que 24h lorsqu'ils ne sont pas sur l'hôte.
  • Passer l'aspirateur sur les matelas.

8 Suivi[modifier | w]

En l’absence d’amélioration clinique, le traitement peut être recommencé après une semaine[1].

La pédiculose pubienne n'est pas une maladie à déclaration obligatoire[1].

9 Complications[modifier | w]

Le grattage peut causer des infections cutanées bactériennes secondaires tel que[5] :

10 Évolution[modifier | w]

Le prurit peut persister pendant plusieurs jours ou plusieurs semaines après le traitement[1].

11 Notes[modifier | w]

  1. Le parasite s'attache aux poils épais.
  2. Les oeufs des poux.
  3. La pommade va étouffer les parasites et les lentes.

12 Références[modifier | w]

  1. 1,00 1,01 1,02 1,03 1,04 1,05 1,06 1,07 1,08 1,09 1,10 1,11 et 1,12 Agence de la santé publique du Canada, Ligne directrices canadiennes sur les infections transmises sexuellement: pédiculose pubienne (version 2.0.4) (Application mobile),
  2. (en-US) CDC-Centers for Disease Control and Prevention, « CDC - Lice - Pubic », sur www.cdc.gov, (consulté le 23 décembre 2022)
  3. Peter A. Leone, « Scabies and pediculosis pubis: an update of treatment regimens and general review », Clinical Infectious Diseases: An Official Publication of the Infectious Diseases Society of America, vol. 44 Suppl 3,‎ , S153–159 (ISSN 1537-6591, PMID 17342668, DOI 10.1086/511428, lire en ligne)
  4. O. Chosidow, « Scabies and pediculosis », Lancet (London, England), vol. 355, no 9206,‎ , p. 819–826 (ISSN 0140-6736, PMID 10711939, DOI 10.1016/s0140-6736(99)09458-1, lire en ligne)
  5. 5,0 5,1 et 5,2 Karen Wendel et Anne Rompalo, « Scabies and pediculosis pubis: an update of treatment regimens and general review », Clinical Infectious Diseases: An Official Publication of the Infectious Diseases Society of America, vol. 35, no Suppl 2,‎ , S146–151 (ISSN 1537-6591, PMID 12353201, DOI 10.1086/342102, lire en ligne)
  6. 6,0 et 6,1 (en-US) Karen Gunning, Bernadette Kiraly et Karly Pippitt, « Lice and Scabies: Treatment Update », American Family Physician, vol. 99, no 10,‎ , p. 635–642 (lire en ligne)
  7. (en) « VisualDx », sur www.visualdx.com (consulté le 23 décembre 2022)
  8. (en) « Hair casts », Wikipedia,‎ (lire en ligne)

Les sections suivantes sont remplies automatiquement et se peupleront d'éléments à mesure que des pages sont crées sur la plateforme. Pour participer à l'effort, allez sur la page Gestion:Contribuer. Pour comprendre comment fonctionne cette section, voir Aide:Fonctions sémantiques.