Oligoarthralgie (approche clinique)

De Wikimedica
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Oligoarthralgie
Approche clinique
Gout2010.JPG
Caractéristiques
Étiologies Pseudogoutte, Maladie de Lyme, Lupus disséminé, Arthrite associée aux maladies inflammatoires de l'intestin, Spondyloarthrite ankylosante, Néoplasie osseuse, Hémarthrose, Maladies rhumatismales, Myosite, Arthrite psoriasique, Métastase osseuse, Arthrite réactive, Bursite, Traumatisme articulaire, Vascularites associées à l'ANCA, Poussée de maladie inflammatoire chronique, Leucémie, Endocardite, Tendinose, Arthrite septique (voir toutes les étiologies)
Drapeaux rouges Fièvre, Chaleur articulaire, Symptômes B, Souffle cardiaque (situation clinique), Fracture
Complications Arthrose, Destruction articulaire infectieuse, Polyarthopathie, Trouble de la mobilité
Informations
Terme anglais Oligoarthralgia
Spécialités Orthopédie, Rhumatologie

OOjs UI icon help-ltr.svgPage non révisée par un comité éditorial

[ Classe (v5) ]

Objectif du CMC
Oligoarthralgie (50-1)

L'oligoarthralgie est une douleur qui articulaire concernant au moins 2 ou 3 articulations distinctes[1]. On la distingue de la monoarthralgie, qui est une douleur qui touche une seule articulation et de la polyarthralgie employé pour désigner l'atteinte d'au moins 4 articulations[2].

1 Étiologies[modifier | w]

Les oligoarthralgies peuvent évoluer de façon aiguë (quelques jours à 6 semaines), subaiguës (4 à 6 semaines) ou chronique (au-delà de 6 semaines).[2]

Étiologies[3][4][5]
Aiguës Chroniques Non articulaires

2 Approche clinique[modifier | w]

2.1 Questionnaire[modifier | w]

L'histoire initiale peut débuter par une plainte de nature musculo-squelettique. L’interrogatoire doit être orienté, précis et faire ressortir les caractères de la douleur ainsi que les signes associés[4][6][7] :

  1. L'Origine de la douleur : La douleur est-elle articulaire ou non-articulaire?
  2. La Nature de la douleur : inflammatoire ou non-inflammatoire (mécanique)?
  3. La durée : caractère aiguë ou chronique?
  4. L'évolution: Si la douleur  est chronique, évolue-t-elle  de façon continue ou intermittente? L’atteinte est-elle fugace, migratrice ou fixe?
  5. La distribution : L'atteinte est-elle monoarticulaire, oligoarticulaire ou polyarticulaire? La  douleur touche t’elle les grosses et ou les petites articulations? L'atteinte est-elle symétrique ou asymétrique?

Ces 5 caractéristiques permettent dans la majorité des cas  d’orienter le diagnostic en réduisant  les pistes diagnostiques bien avant l’examen clinique et les investigations paracliniques. D’emblée, l’orientation devant l’atteinte d’une seule articulation  sera différente comparée à l’atteinte de 2 ou3 articulations. L’arthrite septique est une urgence diagnostique et thérapeutique qu’il faudra toujours éliminer.

Histoire[3][8][9]
Trouvaille Penser à ... Précision
Monoarthralgie
  • Arthrite septique
  • Goutte
  • Pseudogoutte
  • Arthrite réactionelle
  • Trauma
  • Recherchez symptômes constitutionnels, une porte d’entrée (infiltration…), un terrain d’immunodépression  (HIV, maladie chronique…)
  • Recherchez une comorbidité (HTA, diabète, dyslipidémie, obésité…), un épisode de gonflement du gros orteil,
  • prise de diurétique, habitudes alimentaires, antécédent familiaux de goutte, le début aiguë et douleur intense.
  • Tableau similaire à la goutte mais moins bruyant, patient souvent âgé de plus de 60 ans, atteinte surtout poignet, genoux
  • Traumatisme, Hemarthrose: il peut s’agir de mini traumatisme répété Notion d’hémophilie chez le jeune garçon, ou prise d’anticoagulant chez le sujet agé. Attention, une douleur traumatique peut masquer un processus chronique sur une articulation fragilisée
oligoarthralgie
  • Arthrite réactionnelle
  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Spondyloarthrite
  • Rechercher si diarrhée, urétrite/perte vaginale anormale, conjonctivite  ayant précédé les symptômes articulaires. Cherchez également si rapports non protèges.
  • Rechercher atteinte inflammatoire, bilatérale et symétrique avec gonflement prédominant sur les petites articulations et respectant les inter phalangiennes distales.
  • Rechercher la douleur du rachis, des talons, des fesses avec caractère inflammatoire, gonflement d’un doigt ou d’un orteil en saucisse (gonflement MCP, IPP, IPD), un psoriasis personnel ou familial, une notion d’œil rouge douloureux, une notion de MICI
Début rapide
  • Arthrite septique
  • Goutte
  • Pseudogoutte
  • Trauma
  • Goutte: début abrupte et intensité maximale en 8-12 heures[10]
  • Pseudogoutte: comme la goutte ou évolution sur quelques jours[10]
Chronique
  • Arthrose
  • Tumeur osseuse primaire
  • Métastase osseuse / Leucémie
Tumeurs et métastase : symptômes constitutionnels, douleurs osseuses, antécédent personnel ou familial de cancer…
Douleur mimant une oligoarthralgie Atteinte péri articulaire (bursite, tendinite…) Articulation libre à l’examen physique, douleur à l’insertion des bourses et tendons
Prodrome infectieux
  • Arthrite réactive
L'arthrite pourra être migrationnelle et l'on mettra en évidence une infection GI ou génito-urinaire (souvent à Chlamydia) dans les semaines ou mois précédents
Douleur intense
  • Goutte
  • Pseudogoutte
  • Tumeur osseuse
Pire en fin de journée
  • Arthrose
Pire en début de journée Les maladies rhumatismales peuvent se manifester dans les premiers temps comme oligoarthrites
Douleur plus importante au repos
Douleur nocturne
  • Polyarthrite
  • Tumeur osseuse
  • Métastases osseuses
Antécédents[11][4][12]
Trouvaille Penser à ...
Prothèse Arthrite septique: mono arthrite, symptômes constitutionnels++++

Endocardite +++ si remplacement valvulaire qui peut donner oligoarthrite mais polyarthrite plus fréquemment

Utilisation de drogues intraveineuses

Valve cardiaque

Troubles de la coagulation / prise d'anticoagulants Hémarthrose : Pensez hémophilie 8 ou 9 chez le jeune garçon
MII Manifestations rhumatologiques des MII
Prise de diurétique, antécédents cardio vasculaire, gonflement du Go soulagé par AINS ou colchicine goutte
Jeune, rachialgie inflammatoire, uvéite récidivante (œil rouge douloureux avec BAV), talalgie, fessalgie inflammatoire Spondylarthrite ankylosante
Psoriasis personnel ou familial, rachialgie inflammatoire, MICI personnel ou famillial Arthrite psoriasique
Aphtes buccales ou génitales à répétitions Behcet
Érythème noueux, oligo ou polyarthrite (surtout si atteinte cheville) Sarcoïdose
Urétrite / vulvo vaginite, conjonctivite, atteinte cutanée, rapports non protégés Arthrite réactionnelle, arthrite gonococcique (surtout si téno-synovite des extenseurs des mains)
Revue des systèmes[13]
Trouvaille Penser à ...
Manifestations extra articulaires des maladies rhumatologiques
Atteinte gastrointestinale Manifestations rhumatologiques des MII
Symptômes B
  • Tumeur osseuse primaire
  • Métastase osseuse

2.2 Examen clinique[modifier | w]

L'examen physique vise d’abord à déterminer si la douleur est articulaire ou non-articulaire puis à déterminer s’il existe des signes d’inflammatoire et donc, d’une arthrite.

Devant une arthralgie, il faut également rechercher:[6][13]

  • A l'inspection : un érythème, un œdème, une plaie, un gonflement, une déformation, une arthrophie.
  • Palpation : une chaleur locale, un épanchement, des crépitations, une douleur exquise à la palpation repères osseux ou structures péri articulaires (surtout si notion de traumatisme)[7]
  • Mobilisation : Les mouvements actifs seront généralement limités par la douleur, tandis que les amplitudes passives seront normales ou peu affectés. Cependant la douleur peu rendre l’examen difficile et il faudra parfois réexaminer le patient après avoir soulagé sa douleur. Une articulation limitée fera évoquer une pathologie sous-jacente pré existante[7]

Garder en  tout temps à l’esprit le diagnostic d’arthrite septique++

Par la suite, le patron d'articulations atteintes pourra orienter vers une étiologie ou une autre, quoique certaines pathologies ne suivent pas de parton particulier.

Atteintes[8][11]
Articulations Étiologies
Gros orteil
  • Goutte
  • Arthrose
Cheville
  • Pseudogoutte
  • Goutte
  • Sarcoidose
  • Behcet
  • Arthrite réactionelle
  • Spondylarthrite ankylosante
  • Arthrite psoraisique
Genou
  • Pseudogoutte
  • Arthrose
  • arthrite septique
  • Maladie d'Osgood-Schlatter
  • Sarcoidose
  • Behcet
  • Arthrite réactionelle
  • Spondylarthrite ankylosante
  • Arthrite psoraisique
Hanche
  • Arthrose
  • Épiphysiolyse (adolescent en surpoids classiquement)
  • Polymyalgia rheumatica
  • Ostéonécrose aseptique
  • Arthrite septqiue
Epaule
  • Arthrite septique
  • Polyarthrite rheumatica
  • Tendinite et bursite fréquente++
Coude
  • Pseudogoutte
  • Spondyloarthrite
  • Rhumatisme des MICI
Poignet
  • Goutte
  • Pseudogoutte
  • Arthrite septique (gonococcique++  si inflammation tendons extenseurs de la main)
  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Connectivites
Doigts
  • Arthrose
  • Goutte
  • Polyarthrites
  • Connectivite
  • Arthrite psoriasique
Squelette central
  • Métastases osseuses
  • Polyarthropathies
Aucun patron
  • Arthrite septique

D'autres signes pourront être indicateur de l'étiologie de l'oligoarthralgie. Généralement, ils ne surviendront que dans les formes tardives des maladies.

Signes spécifiques[9][6][7]
Signe Étiologie Précisions Image
Tophus
  • Goutte
Signe d'hyperuricémie, à echercher au niveau de l'oreille, les doigts, orteils, bourse pré-patellaire, olécrâne et achiléenne[10] Case 30-top.jpg
Déformations de l'arthrite L’arthropathie de Jaccoud est souvent associée au Lupus, syndrome de Sjögren, ç la sclérodermie. Il détruit peu les articulations comparé à la polyarthrite rhumatoïde Arthrite rhumatoide.jpg
Atteintes cutanées
  • Maladies rhumatismales: Lupus disseminé, Dermatomyosite,Arthrite psoriasique, Arthrite gonocooccique Sarcoidose Behcet
  • MII    
Les manifestations cutanées au cours d’une oligoarthalgie sont vastes, mais soulèvent souvent le caractère systémique ou infectieux (dans les infections à gonocoques) de l’étiologie. Il ne faut donc pas hésiter à élargir les investigations

3 Drapeaux rouges[modifier | w]

La présence de drapeaux rouges dans une oligoarthralgie orientent généralement vers une cause infectieuse ou néoplasique.

Drapeaux rouges[7]
Drapeaux rouges Causes sérieuses possibles
Symptômes B
Souffle cardiaque Endocardite infectieuse
Fracture
  • Néoplasie osseuse
  • Métastase osseuse / Leucémie
  • Trauma

4 Investigation[modifier | w]

Si la cause d'une oligoarthralgie n'est pas clairement identifiée comme étant traumatique, il incombera de réaliser certains tests.

bilans [6][7]
Test Quand l'utilisation de ce test est-elle justifiée Résultats évocateurs
Ponction liquide articulaire Toujours si monoarthrite et avant toute antibiothérapie Liquide inflammatoire (<1000-1500GB), PNN altérés si infection, coloration gram+ si BG+, présence de microcristaux si arthrite microcristalline
FSC Toujours
  • leucocytose: arthrite septique
CRP Toujours si arthrite Élevée si infection mais aussi si inflammation mais de façon moins importante
Hémocultures Si suspicion arthrite septique
Radiographie Toujours
  • opacités intrarticulaires: chondrocalcinose (pseudogoutte)
  • réaction périostée: néoplasie osseuses ou métastase osseuses
  • Érosions péri articulaire avec pincement articulaire (mains) : arthrite rhumatoïde
  • Signes radiographiques d'arthrose:
    • Amincissement de l'espace intraarticulaire
    • Sclérose sous chondrale
    • Kystes sous chondraux
    • Ostéophytes
tests immunologiques si suspicion de connectivite ...

4.1 Prise en charge[modifier | w]

La prise en charge dépend de l'étiologie

Prise en charge
Etiologies Traitement
Arthrite septique[14] C'est une urgence fonctionnelle et potentiellement vitale
Goutte[15]
Pseudogoutte[16]
  • AINS
  • Colchicine
  • corticoide
Arthrite réactionnelle[17]
  • AINS-
  • corticoïde en injection locale
  • Traitement chlamydia si positif
Spondylarthrite ankylosante[18]
Polyarthrite rhumatoide

5 Suivi[modifier | w]

Il dépendra une fois de plus de l’étiologie. Souvent, la cause n’est pas identifiée lors d’un premier épisode. C’est le suivi avec l’évolution qui permettra de faire un diagnostic. Il des donc important de suivre le patient régulièrement  surtout lors de le survenue d’un nouveau symptôme car l’oligo arthrite peut évoluer vers une polyarthrite avec des caractéristiques orientant clairement vers un rhumatisme  en particulier. La notion de temps est un paramètre important car certaines pathologies comme la polyarthrite rhumatoïde doivent évoluer au-delà de 6 semaines pour répondre aux critères diagnostiques.[6]

6 Complications[modifier | w]

  • Destruction articulaire infectieuse: dans le cas d'une arthrite septique, ou rhumatisme comme l’arthrite psoriasique, la polyarthrite rhumatoïde ou la goutte.[7]
  • Polyarthopathie: si on laisse flamber une présentation initialement oligoarticulaire
  • Arthrose secondaire: Une articulation endommagée par un processus inflammatoire ou mécanique est souvent le siège d’une arthrose dite secondaire
  • Trouble de la mobilité: Conséquence d’une destruction partielle ou totale de l’articulation[6]

7 Particularités[modifier | w]

7.1 Gériatrie[modifier | w]

En plus des facteurs traumatiques, la population gériatrique sera plus généralement atteintes par les étiologies inflammatoires, dégénératives mais aussi néoplasiques:[7]

Notons cependant les métastases osseuses, qui doivent absolument être recherchées en présence d'oligoarthralgies occultes ou de fracture pathologique. La prévalence des prothèses articulaires parmi cette population la met également tout particulièrement à risque d'arthrite septique.

7.2 Pédiatrie[modifier | w]

La population pédiatrique aura davantage tendance à être atteinte par les étiologies inflammatoires (notamment les arthrites juvéniles idiopathiques), traumatiques ou de surutilisation, à l'exception des tumeurs osseuses primaires, plus fréquentes dans cette population.[6]

8 Références[modifier | w]

  1. « Douleurs de plusieurs articulations - Troubles musculosquelettiques et du tissu conjonctif », sur Édition professionnelle du Manuel MSD (consulté le 2 mars 2021)
  2. 2,0 et 2,1 (en) « Pain in Multiple Joints - Musculoskeletal and Connective Tissue Disorders », sur MSD Manual Professional Edition (consulté le 1er avril 2021)
  3. 3,0 et 3,1 « UpToDate », sur www.uptodate.com (consulté le 3 avril 2021)
  4. 4,0 4,1 et 4,2 « UpToDate », sur www.uptodate.com (consulté le 3 avril 2021)
  5. « UpToDate », sur www.uptodate.com (consulté le 3 avril 2021)
  6. 6,0 6,1 6,2 6,3 6,4 6,5 et 6,6 (en) « Pain in Multiple Joints - Musculoskeletal and Connective Tissue Disorders », sur MSD Manual Professional Edition (consulté le 3 avril 2021)
  7. 7,0 7,1 7,2 7,3 7,4 7,5 7,6 et 7,7 (en) « Pain in Multiple Joints - Musculoskeletal and Connective Tissue Disorders », sur MSD Manual Professional Edition (consulté le 3 avril 2021)
  8. 8,0 et 8,1 « UpToDate », sur www.uptodate.com (consulté le 3 avril 2021)
  9. 9,0 et 9,1 « UpToDate », sur www.uptodate.com (consulté le 3 avril 2021)
  10. 10,0 10,1 et 10,2 (en) Bruce M Rothschild, MD, « Gout and Pseudogout: Practice Essentials, Background, Pathophysiology », sur emedicine.medscape.com (consulté le 11 juin 2019)
  11. 11,0 et 11,1 « UpToDate », sur www.uptodate.com (consulté le 3 avril 2021)
  12. « UpToDate », sur www.uptodate.com (consulté le 3 avril 2021)
  13. 13,0 et 13,1 (en) « Pain in Multiple Joints - Musculoskeletal and Connective Tissue Disorders », sur MSD Manual Professional Edition (consulté le 3 avril 2021)
  14. « Résultats de recherche pour: Arthrite infectieuse », sur Édition professionnelle du Manuel MSD (consulté le 1er avril 2021)
  15. « Goutte - Troubles musculosquelettiques et du tissu conjonctif », sur Édition professionnelle du Manuel MSD (consulté le 1er avril 2021)
  16. « Arthrite à cristaux de pyrophosphate de calcium - Troubles musculosquelettiques et du tissu conjonctif », sur Édition professionnelle du Manuel MSD (consulté le 1er avril 2021)
  17. « Résultats de recherche pour: arthrite réactionnelle », sur Édition professionnelle du Manuel MSD (consulté le 1er avril 2021)
  18. (en) « Ankylosing Spondylitis - Musculoskeletal and Connective Tissue Disorders », sur Merck Manuals Professional Edition (consulté le 1er avril 2021)