Aide:Balises et données sémantiques

De Wikimedica
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les balises et données sémantiques permettent à un éditeur de créer une version d'une page navigable par les programmes informatiques. Quelle en est l'utilité principale ? Permettre aux intelligences artificielles de comprendre la connaissance en santé.

Au-delà de cet aspect, les balises et données sémantiques:

  • peuvent permettre d'afficher toutes les maladies dont la dyspnée est un symptôme
  • d'afficher des résumés synthèse de pages
  • de faire de la révision automatisée de la qualité de l'acte
  • les possibilités sont infinies...

Pour bien savoir comment se servir des balises et données sémantiques, il est essentiel de savoir utiliser les modèles.

1 Balises sémantiques[modifier | w]

Les balises sémantiques (des modèles) permettent à un éditeur de structurer la version informatique de la connaissance contenue sur une page. Par exemple, de spécifier que tel facteur de risque est associé à telle maladie avec telle force statistique, que tel traitement doit être tenté en première intention dans telle situation, etc.

Dans les modèles de balises sémantiques, il est également possible de spécifier toutes sortes de données Evidence Based Medicine (EBM).

Pour une liste à jour de toutes les balises sémantiques ainsi que des liens vers leurs documentation, voir Catégorie:Balises sémantiques.

1.1 Comment ajouter une balise sémantique[modifier | w]

Page principale: Aide:Modèles

Les balises sémantiques sont des modèles. Pour ajouter une balise sémantique donc :

  1. Placer la page en mode édition.
  2. Placer son curseur à l'endroit désiré dans le texte.
  3. Cliquer sur Insérer -> Modèle.
  4. Taper le nom de la balise sémantique voulue (comme par exemple Symptôme).
  5. Cliquer sur Insérer le modèle.
  6. Remplir les informations voulues.
    1. Remplir le nom du symptôme, le système vous proposera des choix de pages.
      • Typiquement un symptôme est une page de type Symptôme ou Maladie. Si vous ne trouvez pas le symptôme voulu, ajoutez-le quand même, la donnée sémantique sera quand même créée et le lien s'affichera en rouge.
      • Si vous voulez afficher un texte différent du nom du symptôme, spécifiez le dans le paramètre affichage.
    2. Les données EBM.
    3. Les références aux données EBM sous la forme d'un URL, un DOI ou un PMID.
  7. Ajoutez le modèle.
Comme tout élément sur Wikimedica, si vous voulez accélérer le processus et vous éviter d'avoir à le trouver dans l'interface, vous pouvez faire du copier-coller d'une page à l'autre en mode édition.

1.2 Quelle balise sémantique doit être contenue dans quelle section ?[modifier | w]

Lors de la création d'une page, les bannières de section indiquent quelles balises sémantiques doivent être spécifiées dans chaque section. Par exemple:

La section obligatoire Examen clinique ne contient pour le moment aucune information.
Toute contribution serait appréciée.

Description: Cette section traite des signes à rechercher lors de l'examen clinique.
Formats:Liste à puces
Balises sémantiques: Examen clinique, Signe clinique
Commentaires:
 
  • Cette section doit faire l'usage de propriétés sémantiques de type Signe clinique lors de l'énumération de ces éléments ainsi que des propriétés de type Examen clinique.
  • Dans certains cas, les signes peuvent être d'autres maladies (voir la section Exemple).
  • Ne pas mettre de symptôme dans l'examen clinique. Les signes cliniques sont objectivés à l'examen physique par le clinicien.
    • La dyspnée est un symptôme, alors que la tachypnée est un signe.
    • La tachycardie est un signe, alors que la palpitation est un symptôme.
    • Rarement, certains éléments peuvent être à la fois des signes ET des symptômes. Par exemple, la fièvre peut être mesurée par le patient et figurer au questionnaire.
  • La liste à puce est le format à privilégier : rarement, un tableau peut être employé, mais cela est à réserver aux cas où la complexité de l'information l'exige.
  • Si vous désirez discuter de la manière de distinguer certains diagnostics différentiels à l'examen clinique, il est préférable d'utiliser la section Approche clinique ou de créer/améliorer une page de type Approche clinique.
  • Si disponible, il est pertinent d'ajouter les données épidémiologiques à l'intérieur des modèles Examen clinique et Signe clinique (sensibilité, spécificité, VPP, VPN, etc.).
Exemple:
 
L'examen physique de l'appendicite démontrera les éléments suivants :
  • aux signes vitaux [examen clinique] :
    • de la fièvre [signe clinique]
    • des signes de choc septique [signe clinique] si appendicite compliquée (tachycardie, hypotension, tachypnée)
  • à l'examen abdominal [examen clinique]:
    • une sensibilité diffuse à la palpation (phase précoce) [signe clinique]
    • un signe de McBurney positif (généralement un peu plus tard dans la présentation) [signe clinique]
    • un signe de Rovsing positif [signe clinique]
    • un ressaut positif [signe clinique]
    • un signe du Psoas positif [signe clinique]
    • un signe de l'obturateur positif [signe clinique]
  • un examen gynécologique [examen clinique] normal [signe clinique].

2 Données sémantiques[modifier | w]

Boîte d'information de l'article sur l'AAA.

En plus de balises sémantiques, certains autres modèles génèrent des données sémantiques. Les principaux sont les Boîtes d'information (comme Modèle:Information maladie et Modèle:Information médicament).

En remplissant les divers champs de ces modèles, des données sémantiques sont automatiquement générées.

Par exemple, pour Modèle:Information maladie, les données suivantes peuvent être spécifiées :

  • les spécialités
  • l'acronyme d'usage
  • les noms alternatifs
  • le nom en anglais
  • une image
  • une description
  • et bien d'autres...

De plus, ces modèles peuvent réutiliser les données sémantiques définies ailleurs sur la page pour afficher une résumé des informations clés.

3 Stratégies d'utilisation des modèles sémantiques[modifier | w]

3.1 Utilisation du champs Affichage[modifier | w]

Avec le champs affichage dans les modèles sémantiques, vous pouvez faire des merveilles.

Par exemple, dans le champs Nom, vous pouvez mettre « Hypokaliémie » et dans le champs Affichage, vous pouvez mettre « diminution de la kaliémie ».

Conséquemment, ce qui va être affiché à l'écran sera « diminution de la kaliémie », mais ce qui est dans le modèle sémantique en tant que tel est « hypokaliémie ». C'est une fonctionnalité à utiliser. Ça permet de faire un texte qui fait du sens, tout en ne sacrifiant pas l'aspect sémantique.

3.2 Insérer une maladie dans un modèle tiers[modifier | w]

On peut mettre dans un modèle de signe clinique, signe paraclinique et symptôme le nom d'une maladie.

Exemple

Dans le cas du VIPome, l'hypokaliémie est une conséquence possible. Plutôt que de nommer de nouveau tous les signes cliniques de l'hypokaliémie un à un dans la section Examen clinique, vous pouvez mettre simplement dans le modèle Signe clinique « Hypokaliémie ». Même chose pour les symptômes : vous pouvez écrire dans le modèle Symptômes « Hypokaliémie » et « Hypercalcémie ». Même principe pour le modèle Signe paraclinique.

Exemple

Une des conséquences possibles de la dissection de l'artère vertébrale est un AVC. Plutôt que de réécrire tous les symptômes, les signes cliniques et les signes paracliniques d'un AVC sur la page de la dissection de l'artère vertébrale, on peut écrire dans le modèle Symptôme, Signe clinique et Signe paraclinique « AVC » dans chacune des sections correspondantes.

De cette manière, une éventuelle intelligence artificielle comprendra que la dissection de l'artère vertébrale peut se manifester avec les différents symptômes, signes cliniques et signes paracliniques des AVC.

3.3 Copier-coller un modèle plutôt que de l'insérer continuellement[modifier | w]

Disons que vous êtes sur une page de maladie et que cette maladie possède une multitude de symptômes que vous avez listé en format texte :

  • symptôme A
  • symptôme B
  • symptôme C
  • symptôme D
  • symptôme E
  • symptôme F.

Vous êtes maintenant rendu à insérer le modèle Symptômes dans le texte. Vous suivez donc les étapes de la section « Comment ajouter une balise sémantique » ci-haut pour ajouter votre premier modèle au symptôme A. Vous aurez donc le résultat suivant :

  • symptôme A dans le modèle sémantique
  • symptôme B
  • symptôme C
  • symptôme D
  • symptôme E
  • symptôme F.

Ensuite, plutôt que d'insérer le modèle à chaque fois (ça prend plusieurs clics), vous pouvez copier le modèle lui-même et le coller en avant de chaque symptôme qu'il vous reste à faire :

  • symptôme A dans le modèle sémantique
  • symptôme A dans le modèle sémantique/symptôme B
  • symptôme A dans le modèle sémantique/symptôme C
  • symptôme A dans le modèle sémantique/symptôme D
  • symptôme A dans le modèle sémantique/symptôme E
  • symptôme A dans le modèle sémantique/symptôme F.

Finalement, vous copiez l'expression « symptôme B » et vous double-cliquez sur « symptôme A dans le modèle sémantique » juste à côté de « symptôme B ». Vous collez ensuite « symptôme B » à l'intérieur du modèle et vous l'effacez à l'extérieur du modèle. Cela donnera le rendu suivant :

  • symptôme A dans le modèle sémantique
  • symptôme B dans le modèle sémantique
  • symptôme A dans le modèle sémantique/symptôme C
  • symptôme A dans le modèle sémantique/symptôme D
  • symptôme A dans le modèle sémantique/symptôme E
  • symptôme A dans le modèle sémantique/symptôme F.

Et ainsi de suite :

  • symptôme A dans le modèle sémantique
  • symptôme B dans le modèle sémantique
  • symptôme C dans le modèle sémantique
  • symptôme D dans le modèle sémantique
  • symptôme E dans le modèle sémantique
  • symptôme F dans le modèle sémantique.

Vous allez économiser de précieuses minutes en utilisant cette stratégie.

4 Exemple[modifier | w]

Voici un exemple de la version informatique de l'article sur l'AAA. Tout ce qui est listé dans l'encart ci-dessus sont des données sémantiques qui ont été spécifiées soit à l'aide de la boîte d'information ou avec des balises sémantiques.

L’information est en cours de récupération depuis le serveur.