Prurit anal (symptôme)

De Wikimedica
Aller à la navigation Aller à la recherche
Prurit anal
Symptôme
Données
Système digestif
Informations
Spécialités Dermatologie, chirurgie générale

OOjs UI icon help-ltr.svgPage non révisée par un comité éditorial

Cette page concerne le symptôme,
pour l'approche clinique, voir Prurit anal (approche clinique)

Le prurit anal est une sensation désagréable non douloureuse ou de démangeaison au niveau de l'anus ou de l'anoderme.

Pour le prurit génital, voir le prurit de l'appareil génital féminin ou masculin.

1 Physiopathologie[modifier | w]

Les selles contiennent des exotoxines, des lysosymes intestinales, des endopeptidases et de la tyrosine kinase auxquelles l'anoderme est particulièrement sensible. [1] Le contact entre les selles et la peau stimule les fibres C nociceptives qui activent à leur tour le tractus spinothalamique. Le thalamus perçoit ce stimulus comme une démangeaison plutôt que de la douleur, ce qui crée une sensation de prurit. [2] Considérant les voies sensitives impliquées, le geste de grattage ne fera qu'irriter davantage la région et amplifier la sensation de prurit. [3]

La contamination de la région anale peur survenir dans différentes situations, par exemple lors d'incontinence, de diarrhée, de pathologies ano-rectales (hémorroïdes, fissure anale, relâchement réflexe du sphincter anal augmenté) ou d'hygiène insuffisante. Étant donné la sensibilité augmentée de l'anoderme, une quantité occulte de selles peut déclencher du prurit .[1] Un bris de l'anoderme, par exemple lors d'une hygiène excessive sensibilise davantage la région et amplifie la sensation de prurit.[3]

Lorsque la région anale est particulièrement humide, par exemple lors d'activité physique ou de chaleur intense, l'individu aura tendance à assécher la région avec du papier de toilette ou à la nettoyer avec des lingettes humides qui peuvent contenir des produits chimiques (ex: alcool). Ces actions auront pour effet d'irriter la peau, ce qui stimule les fibres C, et même de stimuler le transit intestinal et entrainer une contamination fécale, ce qui amplifie le problème.[3]

Les aliments ainsi que les médicaments énoncés ne sont pas des causes directes d'irritation de la région anale, mais facilitent la relaxation réflexe du sphincter interne ou diminuent la consistance des selles, ce qui favorise la contamination de la région anale par des matières fécales.[4][5]

2 Références[modifier | w]

  1. 1,0 et 1,1 Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées :3
  2. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées :2
  3. 3,0 3,1 et 3,2 Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées :4
  4. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées :1
  5. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées :0

Les sections suivantes sont remplies automatiquement et se peupleront d'éléments à mesure que des pages sont crées sur la plateforme. Pour participer à l'effort, allez sur la page Gestion:Contribuer. Pour comprendre comment fonctionne cette section, voir Aide:Fonctions sémantiques.

Maladies avec cette présentation