Whiff test (signe clinique)

De Wikimedica
Aller à la navigation Aller à la recherche
Whiff test
Signe clinique
Whiff test (photo).jpg
Données
Système Reproducteur féminin
Modalité
Examen gynécologique
Informations
Autres noms Sniff test, test à la potasse, test au KOH
Spécialités Gynécologie, infectiologie, médecine de famille

OOjs UI icon check-constructive.svg

Le Whiff test, également appelé Sniff test, test à la potasse ou test au KOH est un test biologique réalisé sur un prélèvement vaginal permettant principalement d'identifier une vaginose bactérienne à Gardnerella vaginalis[1].

1 Examen[modifier | w]

Le principe consiste à étaler l'échantillon de sécrétions vaginales sur une lame (ou le garder sur le spéculum ou un tige éponge), puis d'y ajouter une ou quelques gouttes d'hydroxyde de potassium (KOH) à 10%. L'émission d'une odeur caractéristique de poisson pourri est synonyme d'un test positif[2].

Pour des résultats fiables, les précautions suivantes sont à prendre avant de réaliser un prélèvement vaginal[2]:

  • éviter la toilette intime le jour précédent
  • éviter les rapports sexuels le jour précédent
  • éviter de réaliser le prélèvement en période de menstruations
  • réaliser le prélèvement à distance de la prise d'un traitement antibiotique.

2 Physiopathologie[modifier | w]

Le KOH 10% est une substance chimique permettant la lyse des cellules vaginales et bactériennes. Gardnerella vaginalis est une bactérie anaérobie qui existe à l'état commensal au niveau du vagin. Lorsqu'il y a une surproduction de cette bactérie, l'intéraction avec le KOH produit une alcalinisation de ces bactéries anaérobies, ce qui induit à la formation et à la libération d'amines et d'acides organiques responsables de l'odeur singulière de poisson pourri[3].

3 Signification clinique[modifier | w]

Un test positif est suggestif d'une vaginose bactérienne à Gardnerella vaginalis. Toutefois, une infection sexuellement transmissible à Trichomonas vaginalis peut parfois donner un test positif[4]. Le test est négatif en cas de leucorrhée physiologiques ou de candidose[4]. Il est donc nécessaire de coupler les résultats du Whiff test aux données de l'entrevue médicale et de l'examen physique pour poser un diagnostic précis.

4 Références[modifier | w]

  1. Services publics et Approvisionnement Canada Gouvernement du Canada, « TEST POTASSE [1 fiche] - TERMIUM Plus® — Recherche - TERMIUM Plus® », sur www.btb.termiumplus.gc.ca, (consulté le 1er mai 2022)
  2. 2,0 et 2,1 « CONDITIONS DE L' EXAMEN », sur coproweb.free.fr (consulté le 1er mai 2022)
  3. Mari E. Egan et Martin S. Lipsky, « Diagnosis of Vaginitis », American Family Physician, vol. 62, no 5,‎ , p. 1095–1104 (ISSN 0002-838X et 1532-0650, lire en ligne)
  4. 4,0 et 4,1 (en) « What is the role of a whiff test (amine odor test) in the diagnosis of trichomoniasis? », sur www.medscape.com (consulté le 1er mai 2022)

Les sections suivantes sont remplies automatiquement et se peupleront d'éléments à mesure que des pages sont crées sur la plateforme. Pour participer à l'effort, allez sur la page Gestion:Contribuer. Pour comprendre comment fonctionne cette section, voir Aide:Fonctions sémantiques.

Maladies avec cette présentation

Aucune maladie ne correspond à la requête.