Sujet sur Discussion:Gingivite induite par le biofilm dentaire

Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Elisabeth Rajotte (discussioncontributions)

Allo @Michaël St-Gelais, j'ai terminé le premier jet de ma page sur la gingivite! Il me reste encore à insérer des photos, retravailler les phrases et le texte, mais j'imagine que d'avoir ton avis d'abord me sera bien utile surtout vu que c'est ma première page que je termine :) ! On dirait que je doute aussi au niveau du droit d'auteur si je suis assez loin des textes originaux, car j'ai beaucoup utilisé mes livres de référence pour m'assurer de la validité de mes informations! Parfois je doute, car avec la traduction de l'anglais en plus, j'hésite à savoir si je suis vraiment correcte !

Je crois aussi que je vais possiblement avoir besoin d'un refresh pour ce que tu nous avais parlé du modèle je crois à insérer. Enfin je ne suis pas certaine comment appeler cela, mais c'était comme un encadré particulier à insérer par exemple pour les facteurs de risques!

Alors voilà! Merci d'avance :)

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Merci ! Je regarde ça dans les prochains jours ! Je te tiens au courant rapidement.

As-tu des exemples de phrase ou de sections dont tu doutes de la validité au niveau du droit d'auteur ? Tu pourrais retranscrire ici le paragraphe de ton bouquin et je pourrais en faire la révision. Je suis heureux de ta rigueur au niveau du droit d'auteur.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

En premier lieu, bravo ! Je ne suis certainement pas gêné de la page que tu as conçu. Elle est très complète et avec très peu de modification, elle serait prête à publication. Ce que je remarque surtout, c'est une certaine confusion par rapport à qu'est-ce qui va à quel endroit. C'est normal ! :)

Mes commentaires :

  1. Dans l'introduction, étant donné que l'information se retrouve dans les autres sections, vois-tu un inconvénient à ce qu'on supprime tout ceci ? « Il existe différentes formes de gingivite basées sur l'apparence clinique, l'étiologie, la sévérité de l'atteinte et la durée de l'infection. La forme de gingivite la plus répandue est celle induite par la plaque dentaire. La gingivite est caractérisée par une rougeur dans la zone touchée, une augmentation du fluide créviculaire, un oedème gingival ainsi qu'un saignement lors du sondage. La gingivite peut à l'occasion induire une douleur, bien que celle-ci soit majoritairement asymptomatique. [1][2] Principalement causé par les bactéries présentent dans la plaque, la gingivite peut être est influencée par des facteurs locaux, systémiques, génétiques et pharmacologiques.[1][3] C'est une maladie inflammatoire réversible et qui, selon la cause et les facteurs de l'hôte, peut être plus ou moins étendue. La gingivite peut être décrite comme étant diffuse ou localisée à la gencive marginale ou la papille interdentaire.[4] La gingivite précède toujours la parodontite bien qu'elle n'évolue pas toujours vers la celle-ci. [2][4] On note cependant qu'une susceptibilité marquée à la gingivite augmenterait les chances de développer une parodontite future.[4] » Étant donné que nous visons une clientèle qui utilisera les téléphones intelligents pour consulter l'information, il faut tenter d'éviter à tout prix la duplication de l'information à l'intérieur d'une même page. Qu'en penses-tu ?
  2. « En effet, selon l’ÉCSBQ 2012-2013, la gingivite touche la majorité des élèves du primaire, où seulement 29% des élèves de deuxièmes années et moins de 20% de ceux de sixième année présentent une gencive saine. » Cette phrase devrait avoir une source à la fin :).
  3. Pourrait-on considérer la gingivite comme étant une classe de maladie ? Si c'est le cas, je vais modifier le type de page.
  4. Plutôt que d'écrire : « Les bactéries impliquées dans les maladies parodontales peuvent être classifiées en complexe jaune, violet, orange et rouge selon Socransky et al. », tu pourrais simplement enlever « selon Socransky et al. » et le mettre en source. Ça allège le texte de cette manière. Tu peux faire un petit retour sur le texte, j'en ai vu quelques-unes de ce genre :).
  5. Par convention, on met toujours en italique les noms de micro-organisme en latin.
  6. Évite en général de mettre des sources dans un titre (ça crée des petits bogues informatiques pour des fonctions avancées). Tu peux insérer des sources générales pour un paragraphe à la fin de celui-ci. S'il y a plusieurs paragraphes, tu peux mettre la source à la fin de chacun des paragraphes.
  7. Dans la section Étiologies, j'ai l'impression qu'il y a certaines sections du texte qui ne sont pas des étiologies en tant que tel, mais plutôt des facteurs de risque. Si c'est le cas, tu peux les mettre seulement dans la section Facteurs de risque. J'ai aussi l'impression que dans la section Étiologies, il y a beaucoup de chose qui pourrait se retrouver dans d'autres sections. À ce titre, je t'invite à consulter Classe:Maladie : ça devrait t'aider à mieux comprendre.
  8. Si tu retournes à l'interface d'édition, j'ai mis certains commentaires au travers du texte. Tu peux aller voir. Quand c'est réglé, tu peux les enlever.
  9. Dans l'exemple ci-dessous, tu as utilisé le titre 4 pour la gingivite induite par plaque. Étiologies est un Titre de section. Obligatoirement, ce qui va après un titre de section est un sous-titre 1. Je l'ai corrigé pour toi. :)

Étiologies

[...]

Gingivite induite par plaque[5][6]
  1. 1 2 Serio, Francis G.,, Hawley, Charles E., et Tsukiyama, Teppei,, [1, 2, 3, 4] (ISBN 978-1-59195-332-6 et 1-59195-332-4, OCLC 880844151, lire en ligne)
  2. 1 2 Wolf, Herbert F. et Rateitschak, Edith M., [1] , Masson, (ISBN 2-294-01139-2 et 978-2-294-01139-9, OCLC 174128993, lire en ligne)
  3. (en) Rathee M et Jain P, « [1] », sur PubMed, 2020 jan (PMID 32491354, consulté le 11 août 2020)
  4. 1 2 3 Neville, Brad W., [1, 2, 3] , W.B. Saunders, (ISBN 0-7216-9003-3 et 978-0-7216-9003-2, OCLC 48132363, lire en ligne)
  5. (en) Rathee M et Jain P, « [1] », sur PubMed, 2020 jan (PMID 32491354, consulté le 11 août 2020)
  6. Serio, Francis G.,, Hawley, Charles E., et Tsukiyama, Teppei,, [1, 2, 3, 4] (ISBN 978-1-59195-332-6 et 1-59195-332-4, OCLC 880844151, lire en ligne)