Wikimedica:Plan d'affaires

De Wikimedica
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sommaire

1 Sommaire exécutif[modifier | w]

Sommaire exécutif
Nom du projet Wikimedica
Groupe promoteur Wikimedica
Forme juridique Organisme sans but lucratif en charte canadienne à visée sociale et éducative.
Secteur d'activité Santé, formation continue, base de connaissance
Mission « Fournir aux professionnels de la santé une plateforme libre, fiable, innovante et collaborative, afin de faciliter le transfert des connaissances essentielles dans un système de santé au service de tous »
Produits et services offerts Pour les étudiants et les établissements d'enseignement
  • Base de connaissances médicales pour recueillir les notes de cours universitaires
  • Quiz pour favoriser l'apprentissage

Pour les institutions publiques

  • Base de connaissances médicale gratuite pour les professionnels de la santé
  • Outil de transfert de connaissance

Pour les professionnels de la santé

  • Base de connaissance médicale gratuite
  • Plateforme de formation continue
  • Outil de transfert de connaissance

Pour le public

  • Ressource médicale en libre accès
Marché et clientèle cible Pour l'utilisation de la base de connaissance
  • Actuellement : les étudiants en médecine de l'Université Laval et les externes en médecine de l'ensemble du Canada
  • À moyen terme : les médecins en pratique francophones du Québec
  • À long terme : l'ensemble des professionnels de la santé francophones du Québec et à l'internationale

Pour la formation continue

  • À court terme : les professionnels de la santé qui pourront accréditer leur rédaction sur la plateforme
  • À moyen-long terme : les professionnels de la santé qui pourront tester leurs connaissances (quiz/flashcards) sur la plateforme
Coût du projet
  • 34 907,62 - 58 577,62 $
Sources de financement
  • Bourses et subventions
  • Organismes partenaires
  • Donateurs privés et particuliers
  • Revenus autonomes par la vente de la formation continue
Historique

Wikimedica est un organisme à but non lucratif dirigé par un groupe de médecin, de résidents, d’externes et d’étudiants en médecine de l’Université Laval qui ont à coeur le transfert de connaissance en santé. Wikimedica n’est pas seulement une OBNL, mais aussi une plateforme collaborative de type wiki ressemblant beaucoup à Wikipédia dans son apparence et son fonctionnement général, mais avec deux différences majeures :

  1. notre contenu a comme auditoire cible les professionnels de la santé (contrairement à Wikipédia, qui est dédié au grand public) ;
  2. tout le contenu écrit sur Wikimedica se fait sous le nom réel du contributeur et l'identité de chaque utilisateur est validée (contrairement à Wikipédia, qui permet l'anonymat).

Actuellement, les seuls professionnels qui peuvent s'inscrire de manière autonome sur Wikimedica sont les médecins, qu'ils soient étudiants ou médecins en pratique, car nous les authentifions grâce à des méthodes informatiques via le Collège des Médecins du Québec (voir la section Collèges des Médecins du Québec ci-bas). Nous visons dans un horizon à moyen terme à intégrer les autres professionnels de la santé à l'écriture sur la plateforme.

En une phrase, Wikimedica est une référence en ligne collaborative, dynamique, interprofessionnelle, francophone, québécoise, gratuite, en libre accès, qui s'intègre aux intelligences artificielles et construire sur une plateforme de type wiki. En date d’aujourd’hui, Wikimedica compte plus de 1 600 utilisateurs inscrits, 2 560 pages de contenu et 42 042 modifications uniques.

Pour bien comprendre Wikimedica, il faut savoir qu'il y a deux niveaux bien distincts d'information qui sont compartimentés :

  1. le contenu destiné aux étudiants universitaires de chacune des professions de la santé ;
  2. le contenu destiné aux professionnels de la santé en pratique.

Dans le contenu destiné aux étudiants universitaires, on retrouve des notes de cours officielles, des résumés et des quiz qui préparent les étudiants aux examens universitaires. En collaboration avec le Groupe d'enseignement médical étudiant de l'Université Laval (comité étudiant de la Faculté de Médecine), Wikimedica héberge du contenu et des quiz pour la totalité des cours du pré-clinique à l'Université Laval. Dans le contenu destiné aux étudiants universitaires, nous visons à accueillir le contenu d'autres programmes universitaires dans un horizon à moyen terme, en commençant par d'autres programmes en santé à l'Université Laval, étant donné notre proximité avec l'établissement.

Maintenant que nous avons réalisé cet accomplissement (pré-clinique en médecine à l'Université Laval), nous travaillons à l'écriture du contenu destiné aux professionnels de la santé en pratique (section 2). Voici les objectifs que nous nous sommes fixés comme organisation.

  1. Réaliser l'ensemble des objectifs de l'examen théorique à la fin de l'externat[Note 1].
    • L'examen est commun à l'ensemble des universités canadiennes. Tous les médecins canadiens doivent obligatoirement passer cet examen avant d'accéder à la résidence.
    • Le projet Wikimedica:Projets/Externat travaille à l'écriture collaborative du contenu propre à cet examen. Ce projet regroupe une trentaine d'éditeurs des universités de Sherbrooke, Montréal, McGill et Laval. Les pages nécessaires à l'étude de cet examen sont complétées à 60-70 % dans leur premier jet.
    • Ce projet se poursuivra dans le temps indéfiniment, car les pages devront être continuellement améliorés.
  2. Améliorer et ajouter le contenu destiné aux professionnels de la santé en pratique.
    • Ceci regroupe l'ensemble des pages concernant les maladies, les classes de maladie, les signes, les symptômes, les procédures, les tests paracliniques et les médicaments qui sont destinés aux professionnels de la santé en pratique. Ce sont les pages qui sont consultés par les professionnels de la santé dans le cadre de leur travail dans le but de répondre à une question nécessaire à la résolution d'un problème au chevet de leurs patients.
  3. Offrir des activités de formation continue à même la plateforme dans le but de financer les améliorations nécessaires à la plateforme.

Contrairement aux autres bases de données médicales, nous avons une force que les autres n'ont pas : nous produisons des données structurées pour toutes les maladies, médicaments, signes, symptômes, examen paraclinique, etc. Ces données structurées sont à la base de ce qui alimente les intelligences artificielles. Là est la différence majeure entre les autres plateformes et c'est à ce niveau que Wikimedica se démarque de la compétition.

Voici les principaux avantages de Wikimedica :

  • tout le contenu sur Wikimedica est disponible gratuitement, en libre accès (CC-BY-SA) et sans publicité ;
  • interprofessionnel, révisé par les pairs et basé sur les évidences ;
  • fonctionne sur tablette/ordinateur/téléphone intelligent de toutes marques ;
  • le contenu multimédia à même les pages (photos, vidéos, algorithmes cliniques, calculateurs, hyperliens) ;
  • une intégration avec des intelligences artificielles et des systèmes d'aide à la prise de décision clinique ;
  • une édition collaborative des pages ;
  • un système de tâche, de notifications et de discussion intégré ;
  • des outils de gestion éditoriale ;
  • un historique complet des modifications des pages.

2 Retombées dans le milieu[modifier | w]

2.1 Améliorer l'accessibilité à la connaissance[modifier | w]

Au chevet des patients, les professionnels de la santé doivent pouvoir trouver en quelques clics une réponse à leurs questions, sans quoi le patient sera référé vers un spécialiste (ce qui engendre des coûts additionnels) ou le traitement administré sera sous-optimal. Grâce à son interface simple d'utilisation et son moteur de recherche puissant, Wikimedica permet de trouver des réponses aux questions des cliniciens rapidement. En étant basé sur le web, Wikimedica est disponible partout dans le monde pour que tous puissent bénéficier de nos outils et innovations. À l'international, où l'accès à la connaissance est un réel défi et où les professionnels du milieu sont loin d'avoir les moyens de financer des accès aux revues scientifiques, les retombées sur la qualité des soins sont potentiellement importants.

Étant donné qu'il s'agit d'une plateforme de type wiki qui fonctionne sur tous les navigateurs standards, nous comptons utiliser cette caractéristique pour attirer des partenaires qui agissent en santé mondiale dans un horizon à moyen terme. C'est pour un déploiement international que nous travaillons sur une version hors ligne de la plateforme à court terme : cela rendrait possible son utilisation dans des lieux sans téléphonie cellulaire, que ce soit dans un village reculé en Afrique ou à des endroits ne disposant pas du réseau sans fil au Québec. 

2.2 Diminuer le coût des ressources documentaires[modifier | w]

Les ressources documentaires sont très dispendieuses pour le système de santé : chaque établissement doit payer des dizaines (voir des centaines) de milliers de dollar par année pour avoir accès à des bases de données médicales avec des licences propriétaires sur une base annuelle. En guise d'exemple, cela en coûte 200 000 $ par année pour le seul CISSS de Chaudière-Appalaches pour accéder aux bases de données médicales (ex. Clinical Key). Plutôt que de payer continuellement pour renouveler ces licences propriétaires, imaginez si une fraction de ce qui est payé servait à financer une base de connaissance médicale en libre accès gratuite au Québec ! À long terme, nous aimerions devenir une solution pour les établissements de santé afin que ceux-ci économisent en licences propriétaires.

2.3 Favoriser l'accès à la connaissance en français[modifier | w]

Les bases de connaissance disponibles sur le marché auxquels les professionnels de la santé ont accès sont presque toutes en anglais. Bien que la plupart d'entre nous sommes à l'aise en anglais, le fait d'avoir à lire un article de référence en anglais est une charge cognitive supplémentaire au quotidien. Pour certains professionnels de la santé (dont les médecins), le fait que nos livres de référence pour étudier nos examens sont pour la plupart en anglais pose problème au niveau de nos apprentissages : nos cours universitaires sont en français, les livres que nous étudions pour nos examens sont en anglais, nos examens sont en français, nos bases de connaissances sont en anglais et notre pratique professionnelle est en français (pour la plupart). Conséquemment, le fait que nous encodions de l'information en anglais rend plus difficile la récupération de l'information. En étant en français, Wikimedica facilite l'encodage et la récupération de l'information par rapport à l'utilisation d'outils anglophones.

2.4 Renforcer la culture de collaboration, d'interdisciplinarité et de partage des expertises[modifier | w]

Wikimedica se veut un projet fondamentalement intégrateur où tous les professionnels de la santé collaborent ensemble à la diffusion des connaissances nécessaires à leur travail et à leur formation, le tout dans l’optique d’améliorer les soins aux patients et la pédagogie dans le monde de la santé : Wikimedica contribue à un écosystème de collaboration et d'interdisciplinarité. Wikimedica œuvre au transfert des connaissances à la foi de manière verticale, où enseignants et apprenants peuvent échanger sur la matière et sa pédagogie, mais aussi horizontalement, où les différentes spécialités s'entraident à l'amélioration globale de la connaissance en santé.

Les bases de connaissances et les livres de référence disponibles actuellement fonctionnent habituellement en silo, c'est-à-dire qu'ils sont rédigés et sont à l'intention d'un type de professionnel de la santé en particulier. Ainsi, les livres de référence pour les infirmières ne sont pas les mêmes que ceux des médecins ou des physiothérapeutes. Bien qu'il y ait des différences dans les compétences et dans le rôle des différents professionnels de la santé, il y a aussi des connaissances qui sont partagées par plusieurs professionnels de la santé. En permettant à différents professionnels de la santé de contribuer au même contenu, l'interdisciplinarité mise de l'avant par cette approche permet une meilleure compréhension du rôle de chacun et une meilleure intégration des équipes.

  • Le mal de dos est un sujet partagé par les médecins, les physiothérapeutes, les ergothérapeutes et les chiropraticiens. S'il s'agit d'un sujet connexe partagé par l'ensemble de ces professionnels, il serait donc préférable que nous apprenions et utilisions à la base tous le même contenu plutôt que d'avoir des livres et des bases de connaissances séparées : Wikimedica aspire à un environnement d'apprentissage et de transfert de connaissance interdisciplinaire ! Un des objectifs de Wikimedica est de diminuer la duplication de l'information et le cloisonnement entre les différentes spécialités.
  • De plus, si un physiothérapeute explique mieux l'approche en physiothérapie d'un mal de dos, il est probable que les médecins réfèrent davantage leurs patients en physiothérapie pour optimiser leur traitement. Dans une même logique, un physiothérapeute bien renseigné sur les signes d'alertes d'un cancer chez un patient se présentant pour mal de dos sera à même de référer plus précocement à un médecin.

2.5 Développer des intelligences artificielles et des données structurées en libre accès[modifier | w]

Chaque page de Wikimedica comporte deux versions : l'une lisible par les humains (texte standard) et l'autre pour les ordinateurs (données structurées). Par exemple, les données structurées permettent à des programmes informatiques de comprendre que l'essoufflement et la fièvre sont des symptômes de la pneumonie, et que l'antibiotique XYZ est le traitement approprié pour cette condition. Sur Wikimedica, l'information est structurée et bonifiée afin qu'elle puisse être utilisée dans le cadre d'applications informatiques et qu'elle puisse participer à la construction des intelligences artificielles auxquelles les professionnels de la santé s'allieront dans un futur proche afin d'augmenter la fiabilité de leurs diagnostics.

  • Les données structurées pourraient permettre à des chercheurs de faire des projets de recherche ou d'innovation. Par exemple, un chercheur pourrait, en interrogeant un dossier médical électronique, vérifier combien de patients ont reçu le bon antibiotique pour le traitement de leur pneumonie au bureau de médecine familiale. Dans ce contexte, il s'agirait d'une approche innovante et beaucoup plus efficace que la révision manuelle d'une série de cas.
  • Toute la connaissance structurée disponible sur Wikimedica est disponible en libre accès de manière à ce qu'elle puisse servir de point de départ à d'autres innovations, spécialement dans le domaine de l'intelligence artificielle en santé et des technologies de l'information : la société foisonnant de talents dans ces domaines, ce n'est qu'une question de temps avant qu'un particulier ou une entreprise trouve une manière de valoriser la connaissance sur Wikimedica de manière totalement novatrice.

Il est probable que dans les prochaines années, les intelligences artificielles fassent leur apparition dans le quotidien des professionnels de la santé. Ce sera alors une question de quelques années avant qu'il n'y ait des études qui démontrent que les professionnels de la santé sont plus performants dans leur travail avec ces intelligences artificielles par rapport aux professionnels de la santé qui n'utilisent pas d'intelligence artificielle. Conséquemment, il est à prévoir que les intelligences artificielles deviendront éventuellement un standard de pratique, à utiliser conjointement avec le jugement des cliniciens. Dans ce contexte, il est prévisible que plusieurs compagnies privées développeront des intelligences artificielles. En peu de temps, nos systèmes de santé deviendront dépendants de tels outils. Imaginez le problème si toutes les IA sont la propriété d'intérêts privés.

  • Premièrement, nous n'aurons aucun moyen de savoir par quel processus une intelligence artificielle en est arrivée à nous suggérer un traitement pour un patient, l'exposant à de graves conflits d'intérêts si par exemple un médicament est recommandé plutôt qu'un autre en raison de partenariats commerciaux couverts.
  • Deuxièmement, nous rendrons notre système de santé encore plus vulnérable à l'explosion des coûts : si une compagnie décide de multiplier le coût des licences par un facteur deux, la société en paiera les frais.
  • Troisièmement, le système de santé ne sera plus propriétaire des connaissances nécessaires à son fonctionnement. Sur Wikimedica, les professionnels contribuent à une base de connaissances 100 % en libre accès bonifiée de données structurées, créant ce faisant la base informationnelle qui servira à alimenter les intelligences artificielles dans le domaine public de demain.

2.6 Innovation audacieuse et concurrentielle sur les scènes nationale et internationale[modifier | w]

À l'heure actuelle, il n'existe aucune base de connaissance médicale en français, gratuite, en libre accès et interprofessionnelle. Il existe quelques bases de connaissances en libre accès du côté anglophone (WikiMed, WikEM, WikiDoc), mais aucune n'intègre l'ensemble des professionnels de la santé ou se destine spécifiquement à ceux-ci. Il s'agit d'un modèle innovant qui s'applique tant au niveau local qu'au niveau mondial, où l'accès à de la connaissance de qualité et en libre accès est d'autant plus crucial.

2.7 Favoriser l’innovation en santé en partageant le contenu en libre accès[modifier | w]

À l'instar de l'UNESCO, de l'Union européenne et du Gouvernement du Québec (via Données Québec), nous contribuons à instaurer des conditions propices à la diffusion de la recherche, à l'innovation et au transfert des connaissances en santé en travaillant exclusivement sous la licence CC-BY-SA. En utilisant cette licence, d'autres innovateurs peuvent réutiliser notre contenu sans entrave légale ou financière pour lui trouver d'autres utilités qui dépasseront les objectifs initiaux de la plateforme. À noter que le libre accès ne signifie pas une cession inconditionnelle des droits d'auteurs. Au contraire, le libre accès augmente la portée d'une oeuvre et s'assure que quiconque la modifie la repartage sous la même licence de manière à alimenter le cycle d'innovation.

Tous les efforts en programmation qui seront financés par le secteur privé ou public dans Wikimedica pourront être réutilisés par d'autres acteurs du domaine privé ou public : toutes les innovations développées pour Wikimedica seront téléversées dans MediaWiki, un logiciel disponible en libre accès qui est utilisé comme système de gestion de contenu autant par des compagnies privées que par des institutions publiques.

2.8 Améliorer le lien entre les chercheurs et les cliniciens[modifier | w]

En utilisant une plateforme collaborative de type wiki, il est possible pour les chercheurs de diminuer le temps entre la publication et le changement de pratique. Par exemple, si une étude à grand impact est publiée sur l'épilepsie, le chercheur peut lui-même aller modifier le contenu sur Wikimedica qui concerne le résultat de sa recherche pour favoriser un changement de pratique plus rapide. Les cliniciens qui suivent la page seront informés automatiquement du changement et ceux qui se réfèrent au contenu en lien le verront se mettre à jour instantanément sur la plateforme.

Le cycle éditorial de diffusion de la connaissance, présentement long de plusieurs mois, devient quasiment instantané : une plateforme collaborative établit un canal de communication privilégié entre chercheurs et cliniciens. Un wiki est également une plateforme de diffusion de la connaissance hors pair (Wikipedia est le 5e site le plus consulté sur la planète) et en tant que communauté instigatrice du projet, la grande région de Québec est en position privilégiée de faire rayonner ses chercheurs et ses innovateurs.

En raccourcissant le trajet de diffusion de la connaissance en santé, Wikimedica permet un rapprochement entre chercheurs, cliniciens et décideurs : en diminuant l'intervalle de temps entre la découverte et sa diffusion, Wikimedica contribue à l'accélération de l'amélioration des soins. Tout ceci contribuera à cimenter des partenariats et des relations d'entraide au sein des différents acteurs du réseau et permettra la création de communautés de pratique au sein de Wikimedica.

De nos jours, la connaissance en santé évolue très rapidement, avec des milliers d'articles publiés à chaque jour ayant le potentiel de changer la manière dont nous pratiquons la médecine. Il devient pratiquement impossible pour un professionnel de la santé en tant qu'individu d'être totalement à jour sur tout ce qui se publie dans son domaine d'expertise : Wikimedica permet justement cette approche collaborative où tous les professionnels peuvent contribuer à l'édification d'une base de connaissance collective, ce qui facilite la surveillance et à la communication des nouveautés dans la littérature.

2.9 Améliorer le lien entre les cliniciens et la société civile[modifier | w]

Dans un souci de transparence complète, d'engagement collaboratif et de responsabilité sociale, aucun compte n'est requis pour consulter Wikimedica : l'information qui s'y trouve est donc accessible en permanence pour tous. Cela a comme effet de rendre ce contenu accessible à des groupes d'individus qui n'y ont généralement pas accès. Conséquemment, Wikimedica redonne aux citoyens et aux organismes publics un accès total à la connaissance en santé. Bien certainement, cette connaissance est dédiée aux professionnels, mais certains individus dans la communauté et organismes possèdent suffisamment de littératie en santé pour en tirer profit.

Dans un système où les soins de santé et l'éducation sont publics, il est souhaitable que la connaissance soit elle aussi publique, d'autant plus que la recherche qui a permis sa construction est généralement financée à même nos taxes et impôts. Wikimedica se veut donc être un endroit où cette connaissance sera consignée et accessible. Rendre le contenu médical en libre accès, c'est une manière de veiller à la protection du public et une manifestation de la justice sociale.

3 Échéancier de réalisation[modifier | w]

Échéancier de réalisation
Étape de réalisation Échéancier
Formation continue non reconnue pour les éditeurs Dès maintenant
Importer et traduire les pages d'autres wikis En cours
Formation continue accréditée pour les médecins Automne 2020
Téléverser des données structurées sur le portail de Données Québec Automne 2020
Redesign graphique Lorsque financement disponible
Révision des pages à caractère légal

Enregistrement de la marque de commerce

Programmation de modules spécialisés d'édition
Programmation d'une application pour permettre une visualisation hors ligne
Ajout automatisées de balises sémantiques
Système de notification amélioré
Automatisation du processus de niveau d'éditeur
Module de visualisation des diagnostics différentiels
Mise en place d'une plateforme de formation continue
Extension d'importation automatisée pour Doknosis

4 Présentation du groupe promoteur[modifier | w]

Nom et titres Titre dans l'organisation
Michaël St-Gelais

MD

Président du conseil d'administration
Antoine Mercier-Linteau

B.Ing., CMR, externe en médecine

Vice-président du conseil d'administration
Maude Allard

MD, résidente en dermatologie

Secrétaire
Emmanuelle Béland

MD, MU-3

Trésorière
Jean-Philippe Pialasse

DO, MSc, PhD, externe en médecine

Membre du conseil d'administration
Louis Bastarache

B.Sc., M.Sc

Membre du conseil d'administration
Vanessa Desjardins

Étudiante en médecine

Vice-présidente à la communauté universitaire

Voir l'annexe 5 pour plus de détails.

5 Profil de la clientèle[modifier | w]

Wikimedica s'adresse à plusieurs clientèles distinctes :

  1. les étudiants universitaires québécois des programmes en santé ;
  2. les professionnels de la santé québécois ;
  3. l'ensemble de la population québécoise qui désire obtenir des informations sur la santé.

En ce qui a trait aux étudiants universitaires québécois des programmes en santé, ceux-ci sont très majoritairement entre 20-30 ans, une population qui a grandi avec Wikipédia et les ordinateurs sous les doigts. Seulement en médecine, Wikimedica s'adresse directement à 4000 étudiants[1] et à 3600 résidents[2].

En ce qui concerne les professionnels de la santé québécois, Wikimedica s'adresse à l'ensemble de ceux-ci :

  • 23 187 médecins inscrits au tableau du Collège des médecins du Québec[3];
    • 19 967 médecins dont la langue de correspondance est le français ;
    • par spécialité
      • 10 889 médecins de famille ;
      • 12 009 médecins spécialistes ;
  • plus de 9000 pharmaciens[4] ;
  • 74 000 infirmières[5] ;
  • 12 805 travailleurs sociaux[6] ;
  • 8 734 psychologues[7]
  • 8 000 physiothérapeutes[8] ;
  • 5 350 dentistes[9] ;
  • 5 000 ergothérapeutes[10] ;
  • 4 081 inhalothérapeutes[11] ;
  • 3 800 ambulanciers[12] ;
  • 2 674 orthophonistes[13] ;
  • 2 600 nutritionnistes ;
  • 1 392 optométristes[14] ;
  • 1 300 chiropraticiens[15] ;
  • 207 podiatres[16]

Au total, Wikimedica s'adresse à un public de plus de 160 000 professionnels de la santé du Québec.

Pour la lecture sur la plateforme, nous croyons que les professionnels les plus susceptibles de consulter la plateforme au quotidien à moyen terme dans le cadre de leur pratique seront les médecins, les pharmaciens, les infirmières, les orthophonistes, les dentistes et les physiothérapeutes, car le contenu disponible sera initialement davantage en lien avec les médicaments et les maladies. À plus long terme, nous aimerions pouvoir accueillir de la documentation à remettre aux patients et des protocoles de traitement, ce qui augmenterait le nombre de professionnels impliqués. En guise d'exemple, cela permettrait aux nutritionnistes d'imprimer à partir de Wikimedica de la documentation à remettre aux patients en ce qui concerne la gestion de son diabète.

Pour l'écriture sur la plateforme, tous les professionnels de la santé sont concernés par Wikimedica. Cependant, il faut préalablement pouvoir vérifier l'identification de chacun des professionnels de la santé via l'ordre professionnel ou l'établissement d'enseignement d'attache avant d'activer la création de compte pour une université particulière. Actuellement, seuls les médecins et étudiants en médecine peuvent participer à la plateforme, car nous pouvons valider leur identité par des méthodes informatiques auprès du Collèges des Médecins du Québec. Prioritairement, dans un horizon de 2 ans, nous avons l'intention de démarcher les ordres des pharmaciens, les orthophonistes, les chiropraticiens, les physiothérapeutes, les psychologues et les optométristes en priorité.

6 Analyse du marché[modifier | w]

6.1 Analyse des plateformes numériques médicales[modifier | w]

Les plateformes numériques médicales sont utilisées de manière courante par plusieurs professionnels de la santé. Nous n'avons pas pu trouver de statistique à cet effet sur PubMed, mais selon l'expérience du groupe promoteur, les médecins et les pharmaciens sont des champions dans l'utilisation de ces ressources au quotidien, consultant ces ressources jusqu'à plusieurs fois par jour.

Les principales plateformes générales utilisées par les cliniciens sont UpToDate, Dynamed et Mescape. Il existe également plusieurs plateformes plus spécialisées à l'intention de certaines spécialités médicales : Lanthier, EyeWiki, WikEM, Wikidoc, StatPearls, Dr Méd, Chirurgie, Physio-pedia, etc. Il y a également d'innombrabres applications qui diffusent les guides de pratique d'une seule société savante (ex. l'application de la Canadian Cardiovascular Society, pour ne nommer que celle-là). Finalement, il existe une multitude d'applications contenant des calculateurs interactifs, qui permettent par exemple de calculer le risque d'être atteint d'une maladie à partir des caractéristiques du patient (ex. MdCalc).

Par contre, il n'y a aucune application ou plateforme qui correspond à l'ensemble de ces critères, mis à part Wikimedica :

  • plateforme collaborative ;
  • en français ;
  • multiplateforme (ordinateur, tablette, téléphone intelligent) ;
  • supportant l'utilisation des fichiers multimédias à même le texte (images, vidéos, sons, etc.) ;
  • intégrant les données structurées et les requêtes sémantiques ;
  • s'adressant à tous les professionnels de la santé ;
  • gratuite pour la consultation de tout le contenu ;
  • supportant les outils d'apprentissage tels que les flashcards pour les utilisateurs ;
  • en libre accès ;
  • intégrant les calculateurs interactifs ;
  • avec des outils de discussion et de gestion de projet intégrés.

Conséquemment, nous croyons que Wikimedica est la meilleure plateforme possible pour les professionnels de la santé, car elle possède l'ensemble des caractéristiques de ses compétiteurs. Pour une analyse plus détaillée des compétiteurs, voir l'annexe 2.

Soulignons également que les supports non numériques existent toujours chez les professionnels de la santé. Habituellement, ceux-ci sont utilisés pour réviser en vue d'un examen chez les étudiants. En clinique, les professionnels de la santé ne trainent plus leurs livres pour répondre aux questions cliniques au chevet de leurs patients : ils utilisent des supports numériques.

6.2 Analyse des plateformes d'écriture collaborative[modifier | w]

Il existe une littérature abondante sur les plateformes d'écriture collaboratives (voir Wikimedica:Données probantes). Cette littérature s'intéresse à l'utilisation non seulement des wikis, mais de l'ensemble des applications d'écriture collaborative. Plusieurs études s'intéressent à la validité du contenu produit par les applications d'écriture collaborative comme Wikipédia, alors que d'autres s'intéressent plutôt aux bienfaits de cette approche sur les utilisateurs.

L'article le plus important écrit dans les dernières années sur les applications d'écriture collaboratives a été rédigé par Dr Patrick Archambault, urgentologue et intensiviste à l'Hôtel-Dieu de Lévis. Dans cette revue systématique publiée dans la prestigieuse et réputée revue Cochrane, les objectifs étaient les suivants[17] :

  1. évaluer les effets des applications d'écriture collaboratives sur les patients et sur les processus (y compris les comportements des professionnels de la santé) ;
  2. évaluer les évidences disponibles concernant les effets des applications d'écriture collaborative sur les ressources utilisées, les coûts, le rapport des coûts-bénéfices pour améliorer les pratiques professionnelles et les effets sur les patients ;
  3. évaluer les différentes caractéristiques des applications collaboratives et facteurs d'implantation sur le processus et les effets sur les patients.

Parmi les 11 993 études qui ont été identifiés dans les bases de données électroniques, 99 études ont été analysées. Cependant, aucune étude ne correspondait aux issus primaires mentionnés précédemment. Par contre, la revue en profondeur de la littérature a permis de dégager plusieurs bienfaits rapportés des applications d'écriture collaboratives décrits dans les différents articles. Les plateformes d'écriture collaboratives :

  • pourraient améliorer la collaboration, les changements de comportement, l'apprentissage, l'accès à l'information, la gestion de la connaissance ;
  • pourraient permettre l'interaction entre plusieurs acteurs importants de la santé (patients, professionnels de la santé, chercheurs, experts) qui peuvent participer à la co-création du contenu ;
  • pourraient faciliter l'adoption d'un comportement proactif chez les utilisateurs de connaissance, ce qui a le potentiel d'améliorer chez les professionnels de la santé la pratique basée sur les évidences scientifiques ;
  • pourraient permettre de promouvoir les meilleures pratiques dans le domaine de la santé ;
  • pourraient permettre d'adapter certains documents rendus disponibles en ligne au contexte local : cela diminuerait la duplication et favoriserait une meilleure utilisation des ressources.

Par ailleurs, cette étude mentionne que les institutions publiques et les organisations de santé publique qui promeuvent l'excellence en santé auraient avantage à investir dans des études solides sur l'utilisation des plateformes collaboratives pour prouver que le déploiement de telles plateformes pourraient faciliter l'utilisation des connaissances à grande échelle et avoir un rapport coût-efficience plus avantageux que ce qui se fait actuellement dans le système de santé actuel. On ajoute également que les pays avec un revenu faible à moyen auraient avantage à avoir accès à des plateformes collaboratives développées dans des pays à haut revenu.

Dans une autre étude du même auteur parue en 2013[18], 111 études publiées ont été analysées pour permettre de dégager les effets positifs et négatifs perçus des applications d'écriture collaboratives en fonction de différents paramètres. Sur les 111 études publiées sur le sujet, les effets de telles plateformes sont majoritairement perçus positivement par les auteurs sur tous les aspects suivants : les effets psychologiques sur les utilisateurs, l'apprentissage, la communication, la collaboration, la gestion des connaissances, l'accès à l'information, l'efficacité du système de santé, l'amélioration de la qualité et la prévention.

Domaine étudié Études favorables

vs défavorables

Effets psychologiques 28 études favorables

6 études défavorables

Apprentissage 30 études favorables

1 étude défavorable

Communication 24 favorables

2 défavorables

Collaboration 41 favorables

4 défavorables

Gestion des connaissances et accessibilité à l’information 30 favorables

14 défavorables

Efficacité du système de santé 19 favorables

4 défavorables

Amélioration de la qualité 6 favorables

2 défavorables

Prévention 3 favorables

6.3 Études de marché[modifier | w]

Au moment des études universitaires, Wikimedica offre une plateforme collaborative sur laquelle les étudiants d'un programme universitaire en santé peuvent collaborer. À l'Université Laval, Wikimedica est présent pour le moment seulement pour les étudiants du programme de médecine. En date d'aujourd'hui, il y a sur Wikimedica plus de 1 600 utilisateurs inscrits, plus de 2 560 pages de contenu et 42 042 modifications uniques. Par ailleurs, le contenu est modifié chaque jour et ne cesse de prendre de l'expansion et de s'améliorer. Nous estimons avoir un taux d'adhérence d'environ 90 % chez les étudiants en médecine à l'Université Laval.

Sachant que nous sommes déjà bien implantés chez les étudiants en médecins à l'Université Laval, nous avons réalisé trois études de marché distinctes qui ciblent des clientèles différentes : les externes (en stage clinique), les résidents et les médecins en pratique. Nous présenterons ici les résultats les plus importants obtenus grâce à ces études de marché. Les résultats complets sont disponibles sur la page Wikimedica:Sondage.

6.3.1 Futurs externes[modifier | w]

Le premier sondage s'est intéressé à l'opinion des étudiants en médecine qui ne sont pas encore en stage clinique, c'est-à-dire aux étudiants en médecine qui sont encore à l'université. Ce sont des étudiants qui connaissent bien Wikimedica, car ils l'utilisent déjà de manière régulière pour étudier en vue de leurs examens.

Plusieurs questions exigeaient une réponse entre 1 et 10, où « 1 » signifiait totalement en désaccord et « 10 » signifiait totalement en accord avec l'affirmation.

Pour les habiletés en informatique des étudiants du pré-clinique, ceux-ci se perçoivent généralement comme des débutants ou intermédiaires. Il s'agit d'une bonne nouvelle, car la navigation sur Wikimedica est perçue comme étant facile et à la portée des débutants en informatique. Environ 86 % des étudiants croient qu'un étudiant avec un niveau débutant ou intermédiaire en informatique peut arriver à modifier le contenu, ce qui correspond d'ailleurs au niveau en général des étudiants en médecine. Les étudiants sont confiants qu'avec une vidéo leur expliquant les fonctions d'édition, ils arriveraient à modifier le contenu, ce que Wikimedica possède déjà.
Auto-évaluation du niveau d'habileté en informatique des étudiants du pré-clinique
Niveau d'habileté à la navigation de Wikimedica perçu par les étudiants du pré-clinique
Niveau d'habileté nécessaire à la modification de Wikimedica perçu par les étudiants au pré-clinique
Par rapport à la vision du futur de Wikimedica, les étudiants sont très favorables à ce que les résidents et les médecins en pratique contribuent à Wikimedica ; ils seraient très favorables à ce que l'ensemble de leurs notes de cours soient disponibles sur Wikimedica ; ils aimeraient que Wikimedica devienne leur outil d'étude pour l'EACMC partie 1[Note 2] et que d'autres professionnels de la santé y contribuent. Finalement, 67.3 % des répondants aimeraient que leur programme de résidence utilise Wikimedica (≥ 6/10) et 73.2 % aimeraient pouvoir l'utiliser au chevet de leur patient (≥ 6/10). Il est plus difficile pour les étudiants du pré-clinique de voir le potentiel de Wikimedica en clinique, car l'utilisation des applications médicales au pré-clinique n'est pas nécessaire et ne fait pas partie des outils pédagogiques utilisés, mais malgré tout, ils sont une large majorité à y voir un intérêt pour leur pratique future. C'est un résultat éloquent !
Désir d'utiliser Wikimedica au chevet des patients par les étudiants du pré-clinique 1 : tout à fait en désaccord 10 : tout à fait d'accord
73.2 % des répondants aimeraient pouvoir utiliser Wikimedica comme référence au chevet de leurs patients (≥ 6/10), dont 27.5 % des répondants affirment être tout à fait d'accord avec cette affirmation (10/10).
Désir d'utiliser Wikimedica pour l'étude du LMCC par les étudiants du pré-clinique 1 : tout à fait en désaccord 10 : tout à fait d'accord
82.4 % des répondants aimeraient pouvoir étudier leur LMCC avec Wikimedica (≥ 6/10), dont 41.2 % des répondants affirment être tout à fait d'accord avec cette affirmation (10/10).
Désir des étudiants du pré-clinique à ce que Wikimedica soit utilisé à la résidence 1 : tout à fait en désaccord 10 : tout à fait d'accord
67.3 % des répondants aimeraient que leur programme de résidence utilisent Wikimedica comme outil de transfert des connaissances (≥ 6/10), dont 22.2 % des répondants affirment être tout à fait d'accord avec cette affirmation (10/10).
Opinion des étudiants du pré-clinique à ce que les médecins en pratique contribuent à Wikimedica 1 : tout à fait en désaccord 10 : tout à fait d'accord
90.8 % des répondants aimeraient que des médecins en pratique contribuent à Wikimedica (≥ 6/10), dont 52.3 % des répondants affirment être tout à fait d'accord avec cette affirmation (10/10).
Opinion des étudiants du pré-clinique à une collaboration interprofessionnelle sur Wikimedica 1 : tout à fait en désaccord 10 : tout à fait d'accord
82.4 % des répondants aimeraient que d'autres professionnels de la santé contribuent à Wikimedica (≥ 6/10), dont 39.9 % des répondants affirment être tout à fait d'accord avec cette affirmation (10/10).
Opinion des étudiants du pré-clinique à ce que les résidents contribuent à Wikimedica 1 : tout à fait en désaccord 10 : tout à fait d'accord
94.1 % des répondants aimeraient que les résidents transmettent leurs connaissances via Wikimedica (≥ 6/10), dont 50.3 % des répondants affirment être tout à fait d'accord avec cette affirmation (10/10).
Opinion des étudiants du pré-clinique à ce que l'ensemble de leurs notes de cours soient disponibles sur Wikimedica 1 : tout à fait en désaccord 10 : tout à fait d'accord
90.2 % des répondants aimeraient que l'ensemble de leurs notes de cours soit disponible sur Wikimedica (≥ 6/10), dont 49 % % des répondants affirment être tout à fait d'accord avec cette affirmation (10/10).
C'est dans la dernière partie du sondage que les données les plus encourageantes ont été retrouvées : au total, 45 % des répondants ont un taux de satisfaction de Wikimedica ≥ 8/10 et 70 % des répondants ont un taux de satisfaction ≥ 7/10. Très peu d'étudiants sont insatisfaits. De surcroît, on y apprend que la plupart des répondants considèrent que Wikimedica contribue à leur fierté et à leur sentiment d'appartenance à l'Université Laval : les étudiants apprécient Wikimedica et se sont appropriés la plateforme.
Niveau de satisfaction des étudiants du pré-clinique envers Wikimedica 1 : tout à fait en désaccord 10 : tout à fait d'accord
Sentiment d'appartenance des étudiants du pré-clinique par rapport à Wikimedica 1 : tout à fait en désaccord 10 : tout à fait d'accord

6.3.2 Résidents[modifier | w]

Le second sondage a été réalisé auprès des résidents en médecine familiale de l'Université Laval en mai 2018. Ceux-ci n'ont jamais utilisés Wikimedica et n'en connaissait pas l'existence au moment de répondre au sondage. Au total, il y a eu 65 répondants.

Le premier aspect concernait l'utilisation des DCC, qui sont en fait des documents théoriques rédigés par le programme de formation sous forme de pdf (voir les résultats ci-contre). Ce que l'on constate en regardant les réponses au sondage, c'est que les résidents auraient beaucoup plus tendance à utiliser les documents fournis par le programme de résidence en médecine familiale (DCC) au chevet de leurs patients s'ils étaient intégrés à une plateforme pour téléphone intelligent.
Fréquence d'utilisation des DCC par les résidents en médecine familiale au chevet des patients
Intention d'utiliser les DCC sur une application pour téléphone intelligent
Lorsqu'on demande aux résidents s'ils aimeraient qu'on développe une plateforme de type wiki en médecine familiale pour le partage des documents théoriques, ceux-ci sont plutôt favorables à l'idée, avec 70 % des répondants se situant au-dessus de 6/10 (ci-bas).
Opinion des résidents en médecine familiale à l'intégration des DCC à une plateforme de type wiki

6.3.3 Médecins en pratique[modifier | w]

En mai-juin 2020, nous avons réalisé une étude de marché chez les médecins en pratique régul pour voir l'intérêt de Wikimedica sous différents aspects. L'étude de marché a été réalisée en collaboration avec la Faculté de médecine de l'Université Laval via le Bulletin de la Faculté, une infolettre mensuelle par courriel de la Faculté de médecine, et par la diffusion de l'étude de marché via la page Facebook Maman Médecin Francophone (3600 médecins). La première question concernait l'âge des participants. La majorité des médecins sondés sont entre 30-39 ans (58,3 %), suivi de près par les 40-49 ans (22,6 %). La vaste majorité des médecins sondés étaient des médecins de famille (69,6 %), avec tout de même plusieurs médecins spécialistes (30,4 %).

Dans cette étude de marché, nous voulions savoir si les médecins utilisent déjà les bases de données médicales dans le cadre de leur travail : Wikimedica est pertinent seulement si les médecins utilisent déjà des bases de connaissances.

Wikimedica répond à un besoin existant étant donné que les médecins sondés utilisent les bases de connaissances médicales de manière courante. En effet, seulement 4,3 % des médecins n'utilisent jamais de bases de connaissance et 14,8 % les utilisent rarement : conséquemment, on peut affirmer que près de 80,9 % utilisent les bases de connaissance de manière régulière, dont 32,2 % des médecins qui affirment utiliser ces bases de données plusieurs fois par jour.

Utilisation des bases de connaissance médicale par les médecins au travail (1 = jamais, 5 = plusieurs fois par jour)
Nous avons ensuite interrogé les médecins à savoir si le libre accès est un critère important pour eux en ce qui a trait à la connaissance médicale. Wikimedica militant en faveur du libre accès, nous voulions savoir si notre public cible est également en faveur de ce principe. Selon notre étude de marché, les médecins sont en faveur du libre accès pour les connaissances médicales : en regroupant l'ensemble des médecins ayant répondu > 3/5, on peut affirmer que 80,8 % des médecins considèrent que le libre accès est important.
Importance accordée par les médecins au libre accès (1 = aucune, 5 = crucial)
Nous avons ensuite demandé aux sondés s'ils utiliseraient une plateforme gratuite, collaborative, basée sur les évidences et en libre accès dans le cadre de leur travail. Ceux-ci sont intéressés à consulter une telle base de donnée et c'est effectivement ce que nous sommes en train de construire pour eux sur Wikimedica. 94,8 % des répondants affirment qu'il est probable ou très probable qu'ils utilisent un tel outil dans le cadre de leur travail.
Probabilité qu'un médecin utilise Wikimedica dans le cadre de son travail (très improbable = 1, très probable = 5)
Pour que notre plateforme puisse s'améliorer constamment, nous aurons besoin d'utilisateurs qui bonifieront le contenu : c'est pourquoi nous avons sondé la possibilité que certains médecins contribuent à l'amélioration de la plateforme. Les médecins répondent dans 36,5 % des cas qu'il est probable à très probable qu'ils modifient la plateforme dans leur champs d'expertise. Nous avons donc un bassin d'utilisateur intéressé à l'amélioration de la plateforme et nous avons un potentiel de recrutement de nouveaux éditeurs.
Probabilité qu'un médecin modifie Wikimedica (1 = très improbable, 5 = très probable)

Étant donné que l'écriture d'articles par les médecins en échange d'heures de formation continue fait partie de notre stratégie de croissance de contenu, nous avons posé la question à nos sondés à savoir s'il est probable qu'ils participent à une activité d'écriture pour obtenir de la formation continue. Une proportion intéressante des sondés (25,2 %) considère qu'il est probable ou très probable qu'ils participent à l'écriture sur la plateforme s'ils obtiennent des heures de formation continue.

Probabilité qu'un médecin participe à une plateforme d'écriture collaborative pour obtenir des crédits de formation continue (1 = très improbable, 5 = très probable)
En sachant qu'une bonne proportion des sondés (25,2 %) considère qu'il est probable ou très probable qu'ils participeront à une activité d'écriture, le prochain diagramme est particulièrement intéressant. Près de 51,3 % des répondants en feront 1-10h, de 20,9 % en feront entre 11-20h et 7 % en feront 21-30 h et 2,6 % en feront > 40 h. Ces données sont cruciales pour Wikimedica, car cela signifie que nous pourrons compter sur plusieurs médecins pour développer le contenu de la plateforme dans le cadre d'une activité de formation continue.
Nombre d'heures sur une base annuelle que les médecins sont prêts à consacrer sur Wikimedica dans le cadre d'une activité de formation continue d'écriture (0 h = bleu 18.3 %, 1-10 h = rouge 51.3 %, 11-20 h = orange 20.9 %, 21-30 h = vert 7 %, 31-40 h = mauve 0%, >40 h = bleu pâle 2.6 %)
La dernière question concerne l'intérêt qu'ont les médecins à répondre à des questions suite à la lecture d'un article pour obtenir de la formation continue accréditée. Cette question est névralgique, car c'est une des méthodes par laquelle nous prévoyons faire des revenus de manière autonome dans le futur. Au total, 87 % des répondants affirment qu'il est probable ou très probable qu'ils paient pour obtenir de la formation continue sur Wikimedica en répondant à des questions à choix multiples liées aux articles. L'investissement en temps et argent que nous prévoyons faire à construire une plateforme de formation continue à même Wikimedica se justifie par l'intérêt manifesté par les médecins sondés.
Intérêt des médecins par rapport aux questions à choix multiples sur Wikimedica (1 = pas du tout intéressé, 5 = très intéressé)

7 Stratégie de mise en marché[modifier | w]

7.1 Crédits de formation continue[modifier | w]

Sur Wikimedica, l'accès à la lecture est gratuite pour tous les utilisateurs et le contenu est exempt de toute publicité. Il faut donc aller chercher nos revenus ailleurs.

Un des produits que nous souhaitons offrir est au niveau de la formation continue pour les professionnels de la santé. Chez les médecins, la formation continue est obligatoire. Conséquemment, ils doivent obligatoirement participer à des activités de formation continue.

Wikimedica est actuellement en train d'établir un partenariat avec un organisme d'accréditation en formation continue : le Vice-décanat à la pédagogie et au développement professionnel continu de l'Université Laval. Conjointement avec le VDPDPC, Wikimedica désire déployer en trois phases son offre en formation continue.

7.1.1 Phase 1 - L'écriture collaborative[modifier | w]

Pour les médecins québécois, les offres en formation continue sont multiples : congrès, revues, formations complémentaires, certifications, podcasts, etc. Parmi les possibilités rarement exploitées, le Collège des médecins du Québec prévoit la possibilité d'obtenir des crédits de formation continue pour les médecins qui écrivent des articles révisées par les pairs dans les revues spécialisées.

En échange de la rédaction d'un article sur Wikimedica, l'éditeur aura la possibilité de réclamer des heures de formation continue pour ses contributions, grâce à une plateforme en ligne que nous désirons mettre en place (voir Annexe 3). Le rapport de formation continue sera possible seulement pour une période de 365 jours à la fois.

Les avantages sont multiples pour les cliniciens. Cela permet notamment :

  • d'être effectué de manière asynchrone, ce qui plaît aux cliniciens ayant une vie de famille chargée ou des horaires irréguliers ;
  • de rejoindre les médecins des régions éloignées et isolées, qui ont moins d'occasion de formation continue que les cliniciens des grands centres urbains ;
  • d'avoir un impact réel sur les changements de pratique des cliniciens qui nous entourent en modifiant une base de connaissances médicales qu'ils utilisent au quotidien ;
  • de diviser la tâche reliée à la mise à jour de notre champs de compétence à plusieurs cliniciens ;
  • d'exprimer une créativité par l'écriture et l'édition.

Wikimedica se positionne avantageusement en offrant un service peu connu en formation continue et qui a le potentiel d'attirer plusieurs cliniciens.

Au départ, nous visons les médecins étant donné la proximité du groupe promoteur avec ce domaine de la santé, mais notre but est d'offrir ce service dans toutes les professions de la santé. Comme nous le mentionnions précédemment, il y a plus de 160 000 professionnels de la santé au Québec. Si seulement 1 % de ces professionnels s'impliquent sur Wikimedica et achètent des « rapports d'édition » annuellement, cela représente 1300 professionnels et > 65 000 $ par année de revenu (si on considère un coût d'environ 50 $ par clinicien).

La tarification exacte reste à déterminer lors de négociations avec le VDPDPC de l'UL. La programmation du système de formation continue fait partie des travaux en programmation que nous désirons entreprendre. Voir l'annexe 3.

7.1.2 Phase 2 - Questions-réponses classiques[modifier | w]

Lorsque la plateforme aura une quantité suffisante de pages, nous pourrons alors offrir des questions-réponses classiques. Par exemple, lorsque la page sur l'AVC aura atteint une quantité appréciable de contenu, nous pourrons y joindre une banque de dix à vingt questions à choix multiples auxquelles les médecins pourront répondre après avoir lu la page de contenu pour vérifier s'ils ont bien compris les messages-clés. Ces questions à choix multiples seront accessibles seulement aux cliniciens qui paient pour y accéder. Pour l'accréditation de cette activité, des frais de 30 $ par année par participant seront payables annuellement au VDPDPC de l'UL. Wikimedica chargera un montant supérieur à 30 $ annuellement pour l'accréditation de la formation continue, mais le montant final reste à déterminer.

7.1.3 Phase 3 - Flashcards intelligentes[modifier | w]

Lorsque les pages de contenu seront assez nombreuses, nous réaliserons alors des questions-réponses (« flashcard ») qui concernent chaque page de contenu.

Une flashcard est l'équivalent d'une fiche sur lequel on écrit une question au recto et la réponse au verso. Cette technique d'étude est utilisée depuis fort longtemps et est éprouvée.

Disons qu'il existe 20 000 questions de ce type pour la médecine familiale : un médecin de famille pourrait décider de réviser cette série de question pendant disons 5 heures. À la fin des 5 heures de révision, le système intelligent sera en mesure de dresser un portrait des domaines dans lequel le médecin a de la facilité et ceux pour lesquels c'est plus difficile. Grâce à un système intelligent, nous pourrons suggérer des lectures en fonction des faiblesses du médecin, ce qui est une offre de formation continue tout à fait innovante et inédite.

Le fait d'avoir une évaluation des connaissances et des recommandations personnalisées pour chaque utilisateur permettrait d'obtenir des heures dites d'évaluation de l'exercice reconnue en formation continue. Il y a beaucoup moins d'offre pour ce type de formation continue et ces heures sont obligatoires pour le maintien du permis d'exercice au Collège des médecins du Québec. Il s'agit donc d'une offre de formation continue fort intéressante à développer sur Wikimedica et d'une niche peu exploitée sur le marché de la formation continue au Québec. Les médecins pourront réclamer toutes les heures passées sur l'outil de flashcards comme de l'évaluation de l'exercice.

Pour offrir cette opportunité de formation continue, il faut d'abord développer l'outil. Conjointement avec Mme Laurence Capus, professeure au deuxième cycle en informatique, dont la spécialité en informatique est justement les flashcards, nous sommes en processus d'application à plusieurs bourses dans le but de recruter un étudiant à la maîtrise en informatique pour réaliser le projet. Nous croyons qu'au terme d'un stage de 4-6 mois par le stagiaire, l'outil de flashcard interactif sera terminé et fonctionnel.

Pour l'accréditation de cette activité, des frais de 30 $ par année par participant seront payables annuellement au VDPDPC de l'UL. Wikimedica chargera un montant supérieur à 30 $ annuellement pour l'accréditation de la formation continue, mais le montant final reste à déterminer.

7.2 Contenu clinique[modifier | w]

Nous désirons offrir gratuitement du contenu clinique de qualité, tel que mentionné précédemment. Ce contenu est encore en rédaction et nous avons besoin d'écrire des milliers d'articles sur Wikimedica pour rendre la plateforme attrayante pour le grand public. Voici les stratégies que nous déploierons pour parvenir à offrir ce contenu.

  1. Les médecins pourront réclamer des heures de formation continue gratuitement en échange de l'écriture sur la plateforme et pourront obtenir à faible coûts des heures d'évaluation de l'exercice lors du processus de révision par les pairs.
    • Il y a près de 23 000 médecins au Québec inscrit au tableau du CMQ. Dans notre étude de marché réalisée auprès des médecins en pratique en juin 2020, 25,2 % de ceux-ci affirmaient qu'il est probable ou très probable qu'ils contribuent à l'écriture d'un article en échange d'heures de formation continue. Ceci nous donne un bassin de population de 5 000 médecins environ qui sont susceptibles d'écrire sur Wikimedica et ceci est sans compter les 140 000 professionnels de la santé que nous n'avons pas sondé. Nous disposons donc d'un énorme bassin d'éditeurs potentiels.
  2. Pour bâtir notre base de connaissance rapidement, nous nous baserons sur des articles existants en libre accès. Nous avons greffé à même la plateforme un outil d'importation semi-automatisée qui permet d'importer et de traduire à moindre effort des articles d'autres ressources en libre accès totalement légalement (voir les milliers d'articles de STAT Pearls). Cet outil permet de bonifier un article déjà existant plutôt que de partir de zéro, ce qui est fort motivant pour un éditeur.
  3. Nous prévoyons recruter des éditeurs en chef dans chacune des spécialités, y compris chez les professionnels de la santé qui ne sont pas des médecins, dans le but de planifier, de recruter et d'organiser le contenu propre à leur spécialité. À ce titre, nous avons déjà des rédacteurs en chef en cardiologie, en chirurgie générale, en orthophonie, en kinésiologie et en dermatologie.
  4. Nous prévoyons inclure les différents programmes de résidence en rendant l'édition d'articles sur Wikimedica une partie intégrante du cursus d'enseignement (d'abord avec l'Université Laval, puis avec les autres universités), autant en médecine que dans les autres professions en santé.
  5. Wikimedica est un outil déjà bien établi chez les étudiants en médecine à l'Université Laval. Ceci fait partie intégrante de notre stratégie, car plus nous introduisons un outil tôt dans la formation, plus cela deviendra un réflexe pour l'apprenant de s'y référer et même d'y contribuer plus tard dans sa carrière comme praticien.
  6. Nous prévoyons demander aux gouvernements et à différents organismes de publier leur contenu en libre accès, ce qui facilitera l'intégration du contenu qu'ils génèrent sur Wikimedica. Plus les gouvernements et les organismes autour de nous publient en libre accès, plus cela facilite notre tâche d'écriture, car cela facilite la réutilisation du contenu.

8 Activités de publicité et de promotion[modifier | w]

Avant de publiciser le contenu de la plateforme, il faut d'abord que le contenu disponible soit intéressant pour les cliniciens. Il faut donc importer un maximum de pages et procéder à plusieurs des travaux en programmation énoncés à l'annexe 3.

En ce qui a trait à l'activité d'écriture sur la plateforme dans le but d'obtenir des heures de formation continue accréditée, nous avons l'intention de démarrer le recrutement d'éditeurs et d'éditeurs en chef à l'automne 2020. Cette campagne de promotion se fera sur les réseaux sociaux principalement et via Pedagogia, le site web qui répertorie les offres de formation continue du VDPDPC de l'Université Laval.

Lorsque nous aurons réalisé une bonne quantité de page, nous irons dans les différents congrès pour présenter notre innovation pour tenter d'influencer la participation de rédacteurs de différentes spécialités. Il y a quelques spécialités particulièrement névralgiques : médecine familiale, médecine d'urgence, médecine interne, chirurgie générale, pédiatrie, psychiatrie et gynéco-obstétrique. En ciblant ces spécialités en premier, nous couvrirons la majeure partie de la médecine, ce qui en facilitera ultérieurement la dissémination dans les autres domaines.

Une autre forme de publicité se fera en impliquant les résidents sur Wikimedica. Grâce à l'implication de leurs programmes de résidence respectifs, les médecins-superviseurs seront également sollicités à réviser le contenu mis sur la plateforme. Si on mobilise les résidents et les médecins en centres universitaires, nous aurons certainement le succès escompté.

Lorsque l'implantation sera bien réussie en médecine à l'Université Laval, il faudra ensuite cibler d'autres professions de la santé et d'autres universités.

9 Emplacement[modifier | w]

Wikimedica ne dispose pas de locaux pour ses activités. L'ensemble des activités est en ligne. Le siège social de l'OBNL se trouve néanmoins dans la ville de Québec chez un membre du conseil d'administration.

10 Ressources humaines et ressources matérielles[modifier | w]

10.1 Ressources humaines[modifier | w]

Au cours des prochains mois, nous aurons besoin de plusieurs corps de métier :

  • services comptables ;
  • services juridiques ;
  • programmeur informatique ;
  • ingénieur informatique ;
  • designer graphique.

Étant donné qu'il s'agit de besoins contractuels, nous n'aurons pas besoin de gérer les défis liés aux emplois à temps plein (normes du travail, avantages sociaux, gestion du personnel, service de paie, etc.), ce qui est un avantage pour l'OBNL Wikimedica, car la gestion s'en voit facilité. Même si pendant plusieurs mois il n'y a pas d'amélioration technologique sur la plateforme, le contenu est néanmoins disponible et accessible pour les utilisateurs : Wikimedica n'est pas dépendant d'employé régulier pour fonctionner au quotidien.

Cependant, pour permettre une croissance à plus long terme de l'organisation, il sera nécessaire éventuellement d'engager un programmeur-analyste et un gestionnaire de serveur.

10.2 Formation de la main-d’œuvre[modifier | w]

Dans le but d'améliorer la compétence des rédacteurs et des lecteurs à Wikimedica, nous avons produit de nombreuses pages d'aide et des vidéos tutoriels pour les éditeurs (Aide:Accueil).

Pour les étudiants et les professeurs de l'Université Laval, nous disposons d'une méthode supplémentaire pour améliorer la compétence des éditeurs à l'utilisation de notre plateforme : la Bibliothèque de l'Université Laval nous offre son appui pour former les nouveaux utilisateurs à la plateforme grâce à des ateliers qui portent sur le droit d'auteur, l'utilisation de sources fiables, la citation et les fonctions d'édition de base. Pour l'instant, seuls les étudiants du pré-clinique ont bénéficié de ce service, mais selon les besoins, il serait possible d'offrir du soutien à des membres du personnel enseignant qui désirerait être formé à l'utilisation de la plateforme.

Lorsqu'un déploiement à plus grande échelle s'effectuera dans les autres universités québécoises, il est possible de partager le contenu développer par la Bibliothèque de l'Université Laval pour l'enseignement de la plateforme aux autres bibliothèques intéressées. Tous les outils pédagogiques pour l'apprentissage de la plateforme sont offerts en libre accès.

Pour les professionnels de la santé en pratique qui désireront apprendre l'utilisation de la plateforme, il y a évidemment les pages d'aide de Wikimedica (Aide:Accueil) et ses vidéos tutoriels. L'enregistrement de séances de tutorat est envisageable pour un apprentissage asynchrone.

10.3 Ressources matérielles[modifier | w]

  • Nous n'entrevoyons pas la nécessité d'avoir des locaux physiques permanents, ce qui vient réduire les coûts d'opération substantiellement.
  • Chacun des rédacteurs, lecteurs ou administrateurs de Wikimedica est responsable d'acquérir personnellement ses propres appareils technologiques (tablette, téléphone intelligent, ordinateur).
  • En ce qui a trait à la production du contenu, elle ne nécessite pas l'intervention de l'OBNL Wikimedica. L'OBNL sert avant tout à rendre disponible la plateforme web, à la maintenir et à y ajouter de nouvelles fonctionnalités pour faciliter l'édition et la consultation du contenu.

11 Partenariats[modifier | w]

Wikimedica a établi différents partenariats dans les dernières années dans le but de nous aider dans notre mission (voir Wikimedica:Partenaires).

11.1 Bibliothèque de l'Université Laval[modifier | w]

La Bibliothèque de l’Université Laval souhaite s’ancrer dans le mouvement de la science ouverte en promouvant le libre accès et en favorisant le développement, la promotion et la diffusion des ressources éducatives libres. C'est donc tout naturellement qu'un partenariat entre Wikimedica et la Bibliothèque de l'Université Laval s'est concrétisé. Pour la Bibliothèque, le développement d’une plateforme libre de diffusion des connaissances comme Wikimedica favorise l’acquisition de connaissances et de compétences liées à la recherche et à la citation des sources, au droit d’auteur et au libre accès auprès des étudiants qui participeront à la production de contenu.

Dans le cadre du partenariat avec Wikimedica, la bibliothèque s’engage à offrir des services conseils et à créer du contenu de formation sur les sujets suivants :

  • la recherche de sources ;
  • le plagiat ;
  • le droit d’auteur ;
  • les pratiques de diffusion en libre accès ;
  • le référencement de la plateforme dans des outils de repérage de ressources éducationnelles libres.

Inversement, Wikimedica s'engage à organiser des séances de formation, à faire la promotion du libre accès et à promouvoir les meilleures pratiques en droit d'auteur.

11.2 Drouin Comptabilité[modifier | w]

Drouin Comptabilité est un cabinet comptable spécialisé dans le domaine de la médecine. Il fournit gracieusement les services comptables à l’organisme, notamment la préparation des états financiers annuels et l’accompagnement pour les questions d’ordre financière.


11.3 Données Québec[modifier | w]

Données Québec est une organisation régie par le Secrétariat du Conseil du Trésor qui est né en 2016 de la collaboration entre le gouvernement du Québec et de plusieurs municipalités québécoises. Données Québec rend disponible des milliers de jeux de données en licence ouverte de multiples organisations, dont la majorité des ministères et des grandes villes au Québec. Tel que décrit sur le site web de Données Québec[19] :

« Données Québec s’inscrit dans le principe du gouvernement ouvert et vise à :

  • offrir un meilleur accès aux données ouvertes d’intérêt public;
  • accorder aux citoyens la possibilité d’interagir avec les organisations diffusant les données;
  • simplifier l’utilisation et le croisement des données;
  • faciliter la participation citoyenne dans l’élaboration de solutions innovantes;
  • accroître la transparence des administrations publiques. »

Wikimedica s'est engagé à produire des jeux de données qui pourront être téléversés sur le portail de Données Québec. Données Québec est prête à recevoir ces jeux de données dès qu'ils seront disponibles. Wikimedica travaille activement à rendre ces jeux de données disponibles au cours de la période 2019-2020. Le partenariat sera officialisé dès que les jeux de données seront disponibles.

11.4 Collège des médecins du Québec[modifier | w]

Le Collège des médecins du Québec (CMQ) collabore au succès de Wikimedica en offrant un service permettant l’authentification de tous les médecins, résidents et étudiants en médecine du Québec qui se créent un compte sur Wikimedica. Le CMQ a autorisé la création d'un numéro unique pour tous les membres du tableau du Collège, de l'étudiant jusqu'au médecin en pratique régulière. Ce numéro unique est disponible sur la session sécurisée du CMQ de chaque membre et est entré au moment de se créer un compte sur Wikimedica. Par des méthodes informatiques (via le Web API), nous vérifions ce code unique avec la base de données du CMQ pour s’assurer de l'authenticité de chaque compte sur la plateforme. De cette manière, nous pouvons s’assurer que chaque contribution sur Wikimedica est réalisée par un professionnel de la santé certifié, ce qui engage également la responsabilité professionnelle de chaque éditeur ayant une affiliation avec le CMQ.

Il est à préciser que le CMQ n’endosse pas le contenu de Wikimedica et ne soutient pas financièrement l’OBNL.


12 Coût du projet[modifier | w]

12.1 Frais récurrents[modifier | w]

Frais récurrents
Coût du domaine 20 $/année
Coût du serveur 400 $/année [Note 3]
Frais bancaires 36 $/année
Rapport annuel auprès de Corporations Canada 20 $/année
Total 476 $/année

12.2 Financement demandé[modifier | w]

L'ensemble des sommes demandées sont des frais qui sont nécessaires pour passer de l'étape de projet-pilote à l'étape de plateforme utilisée par les cliniciens, sauf en ce qui a trait au coût du domaine et du serveur, qui représentent des coûts faibles. Voir l'annexe 3 pour une description détaillée des calculs ayant menés à ces sommes.

Financement demandé Coût de réalisation
RÉMUNÉRATION ET HONORAIRES PROFESSIONNELS
Avis légal et dépôt de marque de commerce 5550 - 7580 $
Application hors ligne 5600 - 11600 $
Révision du design graphique 4 237,50 $
Système de notification augmentée 600 - 1200 $
Extension d'importation automatisée 1100 - 1500 $
Plateforme de formation continue 9800 - 19040 $
Ajout automatisé de balises sémantiques 2600 - 3700 $
Visualisation interactive des diagnostics différentiels 3600 - 7100 $
Automatisation du processus de niveau éditorial 1500 - 2300 $
FRAIS D'EXPLOITATION
Coût du domaine 20 $
Coût du serveur 300,12 $
TOTAL
TOTAL 34 907,62 - 58 577,62 $

12.2.1 Investissements à long terme[modifier | w]

Il existe une multitude d'améliorations à faire à la plateforme; un projet de genre n'étant jamais réellement terminé. De multiples chantiers sont à prévoir, notamment (liste non exhaustive) :

  • les flashcards intelligentes : permettre à un professionnel de la santé de réviser un sujet particulier à l'aide de flashcards (questions-réponses), mais également de personnaliser sa révision (par exemple en suggérant des lectures à faire en fonction des lacunes spécifiques à chaque personne) ;
  • l'annotation personnalisée du texte : cela rendrait possible l'annotation du texte par chaque utilisateur (souligné, surligné, commentaire et autres fonctions habituellement disponibles sur PDF) ;
  • une extension pour gérer les conflits d'édition : lorsque deux éditeurs éditent la même page en même temps, cela crée des conflits d'édition qu'il faut actuellement résoudre à la main : il serait donc intéressant de faciliter le processus lorsque de tels conflits surviennent ;
  • la définition de calculateurs : facilité l'édition des calculateurs médicaux.

13 Financement du projet[modifier | w]

13.1 Montants investis jusqu'à présent[modifier | w]

Ces sommes sont indiquées ici à titre indicatif pour démontrer ici les faibles coûts de l'organisation. Ces sommes constituent l'ensemble des dépenses de l'OBNL depuis sa création. Ces coûts ont été déboursés par les membres du conseil d'administration.

Année Montant ($)
2018 489,05
2019 678,34

13.2 Investissement bénévole[modifier | w]

Les sommes de cette section n'ont pas été dépensé par Wikimedica, il s'agit de la valeur du travail bénévole effectué sur la plateforme. La valeur du travail bénévole sur Wikimedica a une grande valeur et il est important de le chiffrer.

Investissement bénévole
Tâches informatiques spécialisées par Antoine Mercier-Linteau
  • Lié à la programmation
  • Environ 10h/semaine depuis septembre 2016
  • Taux horaire : 40 $/h
  • Entre septembre 2016 et janvier 2020 : environ 180 semaines
Valeur d'au moins 60 000 $
Tâches informatiques spécialisées par Jean-Philippe Pialasse
  • Lié à l'entretien du serveur
  • Environ 10 h/mois depuis septembre 2016
  • Entre septembre 2016 et janvier 2020 : environ 40 mois
  • Taux horaire : 40 $/h
Valeur d'au moins 16 000 $
Bibliothèque de l'Université Laval
  • Août 2018 à août 2019
  • Voir l'annexe 6 pour un détail des heures.
77 heures
Investissement de la part des éditeurs depuis la création du site
  • 42 042 modifications uniques
  • 2 560 pages de contenu
Total
  • 76 000 $ en travail bénévole spécialisé
  • 77 heures d'implication de la part de la bibliothèque
  • 42 042 modifications uniques
  • 2 560 pages de contenu

13.3 Dons[modifier | w]

Les dons sont essentiels pour une organisation à but non lucrative. En mobilisant la donation des utilisateurs de la plateforme ainsi que de bienfaiteurs, cela peut représenter une part importante du soutien à l'organisation. Il est probable que par les donations, il soit possible de couvrir à tout le moins les frais de l'OBNL en ce qui a trait au maintien en ligne du site (domaine, serveur, rapport annuel à Corporation Canada, frais bancaires). Nous sommes actuellement à choisir le système de perception de don en ligne.

14 Pages à consulter[modifier | w]

15 Notes[modifier | w]

  1. La formation en médecine consiste à 2 à 3 ans de programme universitaire, puis 2 années d'externat (stages cliniques généraux), suivi des programmes de résidence de 2 à 6 ans.
  2. Un examen important à la fin des cinq premières années d'étude
  3. D'ici 1-2 ans, Wikimedica aura besoin d'un serveur avec des capacités d'accueil plus grandes, ce qui nécessitera des frais plus élevés, d'au plus 1000 $ annuellement.

16 Références[modifier | w]

Les documents suivants ont été utilisés pour produire ce plan d'affaires :

  • Guide de rédaction du plan d'affaires pour les entreprises en économie sociale du CLD Vallée-du-Richelieu[20]
  • Modèle de plan d'affaire de la BDC[21]
  1. « Historique et Mission – FMEQ », sur www.fmeq.ca (consulté le 6 février 2019)
  2. (en) « La FMRQ », sur www.fmrq.qc.ca (consulté le 6 février 2019)
  3. « Répartition générale », sur Collège des médecins du Québec (consulté le 3 février 2019)
  4. « Rapport annuel 2017-2018 » (consulté le 5 février 2019)
  5. « Ordre des infirmières et infirmiers du Québec », sur OIIQ (consulté le 6 février 2019)
  6. « Rapport annuel 2016-2017 » (consulté le 2 juin 2020)
  7. « Rapport annuel 2017-2018 » (consulté le 2 juin 2020)
  8. « Ordre Professionnel de la Physiothérapie du Québec | OPPQ », sur OPPQ (consulté le 6 février 2019)
  9. « Ordre des dentistes du Québec > Publications > Statistiques », sur www.odq.qc.ca (consulté le 2 juin 2020)
  10. « OEQ : Ordre des ergothérapeutes du Québec », sur Ordre des ergothérapeutes du Québec (consulté le 6 février 2019)
  11. « Rapport annuel 2019 OPIQ » (consulté le 2 juin 2020)
  12. « technicien ambulancier paramédic », sur www.metiers-quebec.org (consulté le 2 juin 2020)
  13. « orthophoniste », sur www.metiers-quebec.org (consulté le 2 juin 2020)
  14. « optométriste », sur www.metiers-quebec.org (consulté le 2 juin 2020)
  15. « Rapport annuel OCQ 2018 » (consulté le 5 février 2019)
  16. « Rapport annuel 2016-2017 » (consulté le 2 juin 2020)
  17. Patrick M Archambault, Tom H van de Belt, Craig Kuziemsky et Ariane Plaisance, « Collaborative writing applications in healthcare: effects on professional practice and healthcare outcomes », Cochrane Database of Systematic Reviews,‎ (ISSN 1465-1858, PMID 28489282, PMCID PMC6481880, DOI 10.1002/14651858.cd011388.pub2, lire en ligne)
  18. (en) Patrick M. Archambault, Tom H. van de Belt, Francisco J. Grajales Iii et Marjan J. Faber, « Wikis and Collaborative Writing Applications in Health Care: A Scoping Review », Journal of Medical Internet Research, vol. 15, no 10,‎ , e210 (PMID 24103318, PMCID PMC3929050, DOI 10.2196/jmir.2787, lire en ligne)
  19. « En savoir plus - Données Québec », sur www.donneesquebec.ca (consulté le 7 août 2019)
  20. « Guide de rédaction du plan d'affaires pour les entreprises en économie sociale » (consulté le 2 février 2019)
  21. « Modèle de plan d'affaires pour entrepreneurs », sur BDC (consulté le 3 février 2019)

17 Annexe 1[modifier | w]

Aperçu de l'entreprise
Raison sociale Wikimedica
Nom commercial Wikimedica
Type d'entreprise Organisme à but non lucratif
Numéro de société 1100696-7
Numéro d'entreprise à l'ARC 732983515RC0001
Adresse 1853, 4e avenue

Québec, QC, Canada

G1J 3C8

Téléphone N/A
Courriel media@wikimedi.ca

18 Annexe 2[modifier | w]

Cette section s'intéresse aux différents concurrents de Wikimedica et à la manière dont Wikimedica se différencie dans ce marché.

18.1 Wikipédia[modifier | w]

  • Type de concurrence : indirecte
  • Forces
    • Le contenu est disponible dans de multiples langues et en libre accès (CC-BY-SA).
    • Wikipédia est de renommée internationale et est le 5e site web le plus visité sur le planète.
    • L'affichage est optimisée lorsque le contenu est consulté sur les téléphones intelligents, les tablettes et les ordinateurs de bureau.
    • Le site renferme de nombreux articles sur une variété de sujet impressionnante.
    • Wikipédia collabore avec Cochrane dans le domaine de la santé.
  • Faiblesses
    • Les publications peuvent se faire de manière totalement anonymes. Les professionnels de la santé ont tendance à discréditer le contenu de Wikipédia en raison de cet anonymat, même si plusieurs études sont en désaccord avec cet énoncé (Wikimedica:Données probantes).
    • Le contenu n'est pas ciblé pour les professionnels de la santé : le contenu s'adresse au grand public. Les informations trop techniques n'y sont pas admises : aucune dose de médicament n'est disponible sur Wikipédia (il s'agit d'une politique interne).
    • Il est difficile de suivre les discussions reliées à une page sur Wikipédia : la discussion se fait par l'entremise de conversations indentées les unes dans les autres dans un format texte standard plutôt qu'à la manière d'un réseau social (voir un exemple des pages de discussion de Wikipédia en cliquant ici).
  • Avantages de Wikimedica par rapport à Wikipédia
    • Wikimedica s'adresse spécifiquement aux professionnels de la santé.
    • Toutes les contributions réalisées sur Wikimedica le sont en fonction du nom réel de l'éditeur : aucun anonymat n'est possible sur Wikimedica, ce qui augmente la crédibilité du contenu.
    • Le module de discussion « flow » facilite les échanges sur Wikimedica par rapport à Wikipédia.
    • Wikimedica contient des calculateurs et des outils interactifs, ce que Wikipédia n'offre pas.
    • Wikimedica utilise Semantic MediaWiki, contrairement à Wikipédia, ce qui peut faire de Wikimedica la base d'une intelligence artificielle.
    • Wikimedica peut contenir des doses de médicaments et les détails techniques y sont encouragés ; sur Wikipédia, le contenu est axé sur ce que le grand public doit savoir.

18.2 UpToDate[modifier | w]

  • Type de concurrence : directe
  • Forces
    • L'affichage est optimisée lorsque le contenu est consulté sur les téléphones intelligents, les tablettes et les ordinateurs de bureau.
    • Ce site web est largement reconnu par les médecins québécois comme étant une source fiable d'information : la majorité des médecins québécois y sont abonnés.
    • UpToDate contient des calculateurs, des algorithmes interactifs et un outil de vérification des interactions médicamenteuses.
    • Le contenu est bien référencé et est révisé par les pairs.
    • La divulgation des conflits d'intérêts est disponible sur chaque page.
    • Des pages spécifiques à l'intention des patients existent, ce qui permet aux cliniciens d'imprimer cette information pour la remettre au patient.
    • Une version hors ligne est disponible (moyennant des frais supplémentaires de 59 $/année).
    • Le graphisme des différents interfaces est au goût du jour (au-dessus de la moyenne des concurrents).
    • Le menu pour la navigation à l'intérieur d'un article sur la version mobile est conviviale à utiliser.
  • Faiblesses
    • C'est une base de donnée médicale unilingue anglophone, ce qui est une surcharge cognitive supplémentaire pour les cliniciens francophones au chevet de leurs patients. Cet argument est valable pour plusieurs autres bases de données cités ci-après.
    • Le contenu est non collaboratif et en licence fermée.
    • Des frais annuels plutôt élevés sont exigés pour les professionnels (> 500 $/an).
    • Les pratiques sur UpToDate ne représentent pas toujours les pratiques québécoises (ex. pour les antibiotiques, ne tient pas compte du profil de résistance aux antibiotiques régionaux).
    • UpToDate appartient à Wolters Kluwer, une grande compagnie d'édition à qui appartient de multiples revues scientifiques. Les articles de ces revues scientifiques sont-elles citées plus fréquemment sur UpToDate ? Y a-t-il conflit d'intérêt ? Il est difficile de vérifier cette information. Il n'y a pas nécessairement un conflit d'intérêt, mais il pourrait y en avoir.
    • Le moteur de recherche ne donne pas toujours les meilleurs résultats pour ce que l'on cherche. Il est parfois difficile de trouver l'information recherchée, même si l'information existe.
    • Les articles sont parfois divisés en plusieurs plus petits articles, ce qui oblige le lecteur à naviguer entre les articles pour un même sujet. Typiquement, il existe une page pour l'épidémiologie, la présentation clinique et le diagnostic, et une autre pour le traitement et la prise en charge. Il y en a même parfois trois ou quatre.
    • Les articles présentent parfois de longs argumentaires qui mettent en relief les zones grises dans la littérature scientifique. Bien qu'elles soient pertinentes d'un point de vue didactiques, ces longues portions de texte sont plus ou moins utiles pour les médecins en pratique qui ont besoin d'information au chevet de leurs patients : cela alourdit le texte et diminue la capacité du lecteur à obtenir rapidement les informations nécessaires.
    • Les hyperliens sont présents pour faciliter la navigation, mais plutôt que de faire un hyperlien à même le mot clé, les hyperliens sont placés après le texte. Cela alourdit inutilement le texte.
    • Les fichiers multimédias ne sont pas intégrés à même le corps du texte sur UpToDate : sur les articles, il faut cliquer sur un hyperlien pour consulter les images.
  • Avantages de Wikimedica par rapport à UpToDate
    • Wikimedica est en français et est un produit québécois.
    • Wikimedica peut intégrer les calculateurs à même les pages de contenu : cela permet aux lecteurs d'avoir accès aux calculateurs directement dans la page pertinente, ce qui diminue le nombre de page à consulter par le lecteur avant d'obtenir la réponse à sa question.
      • En guise d'exemple, plusieurs médicaments s'ajustent selon la fonction rénale. Sur UpToDate, il faut minimalement aller sur la page du médicament, réaliser que ce médicament s'ajuste selon la fonction rénale, calculer la fonction rénale sur une page différente qui contient le calculateur, revenir à la page du médicament et finalement trouver la dose du médicament pour cette fonction rénale. Sur Wikimedica, il est possible d'aller sur la page de médicament et d'y calculer la fonction rénale directement, ce qui économise du temps aux cliniciens.
    • Wikimedica est gratuit pour tous les lecteurs.
    • Wikimedica est un organisme à but non lucratif, alors qu'UpToDate est une branche de la grande compagnie d'édition Wolters Kluwer, qui détient elle-même de multiples journaux scientifiques médicaux.
    • Toutes les contributions réalisées sur Wikimedica le sont sous une licence ouverte (CC-BY-SA), permettant à des tiers de réutiliser le contenu dans le but de favoriser l'innovation.
    • Le moteur de recherche de Wikimedica est très puissant et éprouvé (puisque c'est le même que celui de Wikipédia) : il possède également des fonctions de recherche avancée.
    • Les hyperliens sont placées à même le texte.
    • Il y a une seule page par maladie sur Wikimedica.

18.3 Dynamed[modifier | w]

  • Type de concurrence : directe
  • Forces
    • L'affichage est optimisée lorsque le contenu est consulté sur les téléphones intelligents, les tablettes et les ordinateurs de bureau.
    • C'est une base de donnée avec une solide réputation.
    • Dynamed est reconnu par les médecins québécois comme étant une source fiable d'information (mais beaucoup moins utilisé qu'UpToDate).
    • Plusieurs médecins québécois disposent d'accès en vertu d'ententes avec les hôpitaux ou les bibliothèques institutionnelles, ce qui représente tout de même des investissements importants pour ces institutions pour permettre aux professionnels d'y avoir accès.
    • Les pages de maladie contiennent toujours les mêmes catégories dans le même ordre : il est facile pour le lecteur de trouver l'information recherchée.
    • Le niveau d'évidence qui soutient chaque recommandation dans la base de donnée est clairement indiqué selon une échelle reconnue. Le référencement de l'information est irréprochable.
  • Faiblesses
    • Dynamed est en anglais uniquement, non collaboratif et en licence fermée.
    • Le contenu ne représente pas toujours les pratiques québécoises.
    • Le graphisme et la présentation du contenu laisse à désirer. Il s'agit peut-être d'une raison pour laquelle Dynamed est moins populaire qu'UpToDate.
    • Dans le corps principal du texte, il y a des résumés d'articles scientifiques (le type d'étude, la date, le lieu d'investigation, la méthodologie, les résultats et différentes statistiques), ce qui alourdit inutilement le texte.
    • Lorsque la base de donnée est interrogée à partir d'un téléphone cellulaire ou d'une tablette, le contenu est téléchargé sur l'appareil. L'accès à la base de donnée est impossible sans avoir télécharger le contenu préalablement, ce qui est frustrant pour l'utilisateur étant donné les mises à jour fréquentes nécessaires.
    • Les calculateurs sont disponibles sur les ordinateurs de bureau seulement : les calculateurs ne sont pas disponibles sur l'application mobile. Ces calculateurs, tout comme ceux d'UpToDate, ne sont pas intégrés à même le contenu (voir les explications ci-dessus).
    • Les pages de médicaments sont beaucoup trop fournies pour permettre une navigation rapide.
    • Aucun fichier multimédia n'est disponible sur Dynamed (aucune vidéo, photo, etc.).
    • Il n'y a pas d'hyperlien entre les articles.
  • Avantages de Wikimedica par rapport à Dynamed
    • Wikimedica est en français et est un produit québécois.
    • Wikimedica peut intégrer les calculateurs à même les pages de contenu.
    • Les fichiers multimédias sont facilement accessibles sur Wikimedica.
    • Il n'est pas nécessaire de télécharger le contenu pour accéder à Wikimedica sur les téléphones intelligents, tablettes et ordinateurs.
    • Les hyperliens sont nombreux sur Wikimedica.

18.4 Lanthier[modifier | w]

  • Type de concurrence : directe
  • Forces
    • Le contenu est en français et fait au Québec
    • Le Lanthier est reconnu par les médecins québécois, particulièrement dans le domaine de la médecine interne.
    • L'application est disponible pour les tablettes et téléphones intelligents.
    • Les mises à jour du contenu sont fréquentes.
    • Il est possible d'ajouter des notes personnalisées au travers du contenu.
    • Le design graphique est intéressant.
  • Faiblesses
    • Le contenu est non collaboratif.
    • L'application est payante.
    • L'accès au contenu est impossible via l'ordinateur de bureau.
    • Le contenu s'adresse principalement aux domaines de la médecine interne ; il n'y a aucun contenu sur la pédiatrie, la psychiatrie, différents domaines chirurgicaux (gynécologie, obstétrique, etc.) et plusieurs autres domaines en médecine.
    • Le Lanthier contient peu d'information sur les médicaments.
    • Aucune image n'est disponible sur l'application.
    • Les calculateurs ne sont pas disponibles sur l'application.
  • Avantages de Wikimedica par rapport au Lanthier
    • Wikimedica utilise Semantic MediaWiki, ce qui prépare la plateforme à des applications technologiques avancées tel que les intelligences artificielles.
    • Wikimedica désire couvrir tous les champs de la médecine.
    • Wikimedica est disponible pour les ordinateurs, téléphones intelligents et tablettes.

18.5 Medscape[modifier | w]

  • Type de concurrence : directe
  • Forces
    • Gratuit
    • Contenu touchant tous les domaines de la médecine
  • Faiblesses
    • En anglais
    • Contient de la publicité
    • Non collaboratif
    • Licence fermée
  • Avantages de Wikimedica par rapport à Medscape
    • Wikimedica est en français et est un produit québécois.
    • Wikimedica peut intégrer les calculateurs à même les pages de contenu.
    • Wikimedica utilise Semantic MediaWiki, ce qui prépare la plateforme à des applications technologiques avancées tel que les intelligences artificielles.

18.6 Application de calculateurs médicaux[modifier | w]

  • Type de concurrence : indirecte
    • Différentes applications sont disponibles pour tablette et téléphone intelligent.
      • Ex. MedCalX, MDCalc, Calculate, etc.
  • Forces
    • Les différentes applications fonctionnent bien sur téléphone intelligent et tablette, permettant une utilisation aisée en clinique.
    • Les calculateurs sont bien référencés en vertu des études scientifiques prouvant leur efficacité.
    • Les applications sont attrayantes d'un point de vue visuel et sont simples d'utilisation.
  • Faiblesses
    • Ces applications sont payantes, coûtant en général moins de 20 $.
    • Ces applications ne contiennent pas de contenu autre que les calculateurs médicaux. Il faut donc constamment naviguer entre l'application de calculateur et le contenu dans une autre application.
    • La licence de ces applications est fermée, limitant ainsi leur réutilisation.
  • Avantages de Wikimedica par rapport aux applications de calculateurs médicaux
    • Wikimedica est en français et est un produit québécois.
    • Wikimedica contient à la fois les calculateurs et les connaissances théoriques sur les maladies.

18.7 WikEM[modifier | w]

  • https://wikem.org/wiki/Main_Page
  • Type de concurrence : directe
  • Forces
    • L'ensemble du contenu est disponible en libre accès et gratuitement.
    • Il est possible d'accéder au contenu à partir de différents supports informatiques : téléphone intelligent, tablette et ordinateur de bureau.
    • Le contenu est fiable et bien référencé.
    • WikEM est une preuve de concept.
      • L'OBNL « OpenEM Foundation » gère la plateforme WikEM depuis de nombreuses années et a du succès.
      • En 2016, WikEM avait plus de 85 000 utilisateurs par mois.
  • Faiblesses
    • L'application est en anglais.
    • Il contient uniquement du contenu relatif à la médecine d'urgence.
  • Avantages de Wikimedica par rapport à WikEM
    • Wikimedica est en français et est un produit québécois.
    • Wikimedica peut intégrer les calculateurs à même les pages de contenu.
    • Wikimedica utilise Semantic MediaWiki, ce qui prépare la plateforme à des applications technologiques avancées tel que les intelligences artificielles.
    • Wikimedica contient de l'information sur tous les champs de connaissance en santé.

18.8 WikiDoc[modifier | w]

  • http://www.wikidoc.org/index.php/Main_Page
  • Type de concurrence : directe
  • Forces
    • L'ensemble du contenu est disponible en libre accès et gratuitement.
    • Il est possible d'accéder au contenu à partir de différents supports informatiques : téléphone intelligent, tablette et ordinateur de bureau
    • Le contenu est fiable et bien référencé.
    • Il y a 5000 contributeurs à travers le monde et des milliers de page de contenu.
  • Faiblesses
    • Le site web est unilingue anglophone.
    • La structure des données laisse à désirer : il y a plusieurs sous-pages pour un même sujet, ce qui diminue la navigabilité.
    • Il n'y a pas de calculateur.
    • Les données sémantiques ne sont pas utilisées de manière optimale.
    • Certaines sections sont superflues (ex. contexte historique).
    • Il n'y a pas d'application pour téléphone intelligent.
  • Avantages de Wikimedica par rapport à WikiDoc
    • Wikimedica est en français et est un produit québécois.
    • Wikimedica peut intégrer les calculateurs à même les pages de contenu.
    • Wikimedica utilise de manière optimale Semantic MediaWiki, ce qui prépare la plateforme à des applications technologiques avancées telles que les intelligences artificielles.
    • Il y a une seule page par sujet sur Wikimedica pour éviter la duplication de l'information.

19 Annexe 3[modifier | w]

19.1 Avis légal[modifier | w]

L'avis légal se compose de deux parties :

  1. la révision des pages à caractère légal ;
  2. l'enregistrement de la marque de commerce.

19.1.1 Révision des pages à caractère légal[modifier | w]

Les pages suivantes doivent être révisés :

Pour obtenir la somme approximative, nous avons demandé une estimation par deux avocats, dont la plus basse correspondait à 995 $ + tx. Au cas où il y aurait des questions supplémentaires générées par la lecture des différentes pages, il est nécessaire de prévoir 20 % d'honoraires imprévus, selon l'avocat consulté.

La révision de ces trois pages est absolument essentielle pour la poursuite des activités de l'OBNL, mais surtout pour sa croissance. La page des conditions d'utilisation est en fait le contrat qui lie le lecteur/rédacteur/utilisateur à la plateforme et à l'OBNL. Bien que cette page fût construite grâce à un modèle fourni par l'Association Canadienne de Protection Médicale, la révision de cette page permet de protéger l'OBNL contre d'éventuels recours dans le futur. Cette révision doit se faire avant une augmentation de la popularité de la plateforme. Pour la page de politique sur les conflits d'intérêts, celle-ci doit être aussi limpide que possible pour les futurs rédacteurs afin d'éviter des situations comme celle d'un conférencier pour une compagnie pharmaceutique qui modifie la page du même médicament pour lequel il reçoit une rémunération : il faut savoir comment gérer cette situation avant qu'elle ne survienne. Pour la page de politique sur les droits d'auteur, il est important d'avoir des politiques claires en ce qui a trait à ce que les utilisateurs peuvent et ne peuvent pas utiliser sur la plateforme, encore une fois pour prévenir d'éventuels recours contre l'OBNL, quoique chaque utilisateur est tenu responsable du contenu qu'il rédige selon les conditions d'utilisation de la plateforme.

19.1.2 Enregistrement de la marque de commerce[modifier | w]

Wikimedica devra changer de nom en raison d'une demande reçue à l'automne 2019 de la Fondation Wikimedia à l'effect que Wikimedica entraîne une confusion avec leur marque de commerce. Après avoir consulté des experts dans le domaine, nous avons décidé d'obtempérer à la demande de la fondation et changer de nom. La fondation Wikimedia est notre plus important allié dans la promotion du libre accès et du développement de technologies entourant les wikis, il serait hautement préjudiciable de se mettre en position de litige à leur égard.

Conséquemment, Wikimedica compte faire affaire avec un cabinet spécialisé dans le dépôt des marques de commerce. Nous tenons à avoir une opinion d'expert, car l'OBNL ne peut se permettre de changer de nom fréquemment; ce sont des démarches coûteuses. Par ailleurs, l'enregistrement de la marque devient essentielle, car si nous ne le faisons pas, il est possible qu'une autre compagnie enregistre une marque similaire à la nôtre dans le futur et nous oblige à changer de nom par la suite. Il s'agit d'une dépense à faire une fois dans l'histoire de l'OBNL.

Pour la recherche préalable en enregistrabilité, cela coûtera 995 $ + tx par marque. La recherche en enregistrabilité consiste en l'étude du risque et de la possibilité d'enregistrer une marque de commerce. Pour l'enregistrement de la marque de commerce, cela coûtera au total 2895 $ + tx par marque, incluant les frais à payer au gouvernement pour l'enregistrement et les frais d'avocat. Au total, il serait prudent de prévoir deux recherches en enregistrabilité (au cas où la première recherche ne serait pas concluante) et un seul enregistrement de la marque de commerce. Il est aussi prévoir des honoraires imprévus, au cas où ce serait plus long que prévu.

Démarche Coût
Recherche préalable en enregistrabilité (par marque)
  • À prévoir pour deux marques, au cas où la première recherche serait non concluante
1144,25 $
Enregistrement de la marque de commerce 3329,25 $
Total (incluant les taxes et 10 % en honoraires imprévus) 4400 $ - 6200 $
Révision des pages à caractère légal
  • Incluant les taxes et surplus de 20 % pour les honoraires imprévus)
1150$ - 1380 $
Grand total (incluant les taxes et les honoraires imprévus) 5550$ - 7580 $

19.2 Application hors ligne[modifier | w]

L'application hors ligne permet aux utilisateurs de tablette et de téléphones intelligents de télécharger le contenu sur leur appareil. Cette fonctionnalité est essentielle pour plusieurs raisons :

  • pour pouvoir offrir cette fonctionnalité que plusieurs autres bases de connaissance offrent actuellement sur le marché (WikEM, UpToDate, DynaMed, Medscape, Lanthier, etc.) ;
  • pour permettre aux cliniciens d'utiliser le contenu aisément sans être dépendants du Wi-Fi ou d'un réseau cellulaire (ex. avion-ambulance, certaines zones de leurs hôpitaux où le Wi-Fi et le réseau cellulaire fonctionnent moins bien, soins de santé en région isolée au niveau mondial).

Il est important de noter que la programmation de cette fonctionnalité sera ensuite entièrement publiée en source ouverte afin qu'il puisse être réutilisé sur d'autres plateformes MediaWiki. MediaWiki est le même logiciel gratuit et 100% libre accès utilisé par Wikipédia, mais aussi par de multiples entreprises et organisations à travers le monde. Ceci contribuant à l'écosystème d'innovation que l'Alliance Santé Québec désire créer.

Phase Étapes d'intervention Nombre d'heures Taux horaire

($/h)

Coût ($)
Planification
  • Définition des besoins
  • Mise en place des outils de développement
  • Évaluation des options de source:
    • Kiwix (format ZIM)
    • Application de WikEM (si à source ouverte)
    • Application Wikipedia
8 50 400
Développement
  • Adaptation de l'application choisie pour qu'elle fonctionne avec le contenu de Wikimedica
80 - 200 50 4000 - 10000
Test
  • Test sur plateforme Android
  • Test sur plateforme iPhone
  • Test d'ergonomie
16 50 800
Déploiement
  • Déploiement sur Google Play
  • Déploiement sur l'App Store
  • Campagne de publicité
8 50 400
Total 112 - 232 50 5600 - 11600

19.3 Design graphique[modifier | w]

Le design graphique actuel de la plateforme Wikimedica ressemble énormément à la plateforme Wikipédia. Bien que la plateforme Wikipédia soit fiable dans le contenu qu'elle présente[1][2], il reste que l'image de marque de Wikipédia a mauvaise presse chez les professionnels de la santé. Conséquemment, il devient nécessaire de se distancier de l'apparence de Wikipédia dans l'objectif de recruter de nouveaux contributeurs, mais également de ne pas être associé négativement à Wikipédia.

Étapes d'intervention Temps estimé (en h) Taux horaire Total $
Rencontre préparatoire 2 56,50 113
Analyse de besoins, planification, suivis et gestion de projet 9 56,50 508,50
Conception de maquette graphique 10 56,50 565
Formation MediaWiki de l'employé avant d'y travailler 5 56,50 282,50
Configuration du serveur et de l'espace de développement 2 56,50 113
Développement et design graphique du site web 35 56,50 1977,50
Configuration du serveur d'hébergement et mise en ligne 2 56,50 113
Réserve pour dépassement de temps (environ 15 %) 10 56,50 565
Total 75 56,50 4237,50

19.4 Système de notification amélioré[modifier | w]

Il existe déjà un système de notification sur Wikimedica qui permet d'identifier une personne dans une discussion pour que cette personne soit alertée : il s'agit d'un outil incontournable de notre plateforme, lui permettant d'agir non seulement comme simple plateforme de distribution de contenu, mais également comme outil de gestion de projet. Par contre, certaines améliorations sont nécessaires pour en augmenter les capacités et ainsi notifier les utilisateurs pour différentes circonstances :

  • lorsque leur nom est ajouté à une page, ce qui pourrait être particulièrement utile lorsqu'une tâche est créée et qu'elle est assignée à un utilisateur ;
  • lorsque que la propriété d'une page change, afin que les utilisateurs soient informés par exemple lorsque l'état d'une tâche a été modifiée ;
  • pour favoriser la révision par les pairs des pages, notamment en émettant une notification lorsqu'une page que l'on suit est modifiée ou qu'un sujet est ajouté à une page de discussion ;
  • pour envoyer une alerte ou une notification à un groupe d'utilisateurs ou à tous les membres d'une catégorie, par exemple en identifiant tous les rédacteurs en chef de la section neurologie sur une page de discussion de neurologie grâce à un raccourci (ex. @RédacteursNeurologie) afin de solliciter leur avis sur le contenu d'une page : cela éviterait d'avoir à savoir qui sont individuellement tous les rédacteurs en chef de neurologie.

Encore une fois, la programmation financée par l'ASQ pour ces nouvelles fonctionnalités serait téléversé sur MediaWiki, ce qui contribuerait à améliorer d'autres plateformes de type wiki, et donc contribuer à l'écosystème du libre accès et des plateformes collaboratives en santé au Québec.

Phase Détails Taux horaire Heures Coût
Planification
  • Analyse de l'extension EditNotify afin d'évaluer sa capacité à remplir les besoins
50 $/heure 2 100
Développement
  • Développement de 1 à 4 nouveaux modes de notifications selon ce qui est déjà possible par l'extension EditNotify
  • Traduction et modification des chaînes de textes de l'extension pour les adapter à l'usage sur Wikimedica
50 $/heure 4 - 16 200-800
Test
  • Test de l'extension sur le serveur de test
50 $/heure 2 100
Intégration
  • Installation de l'extension sur Wikimedica
  • Modification des modèles du système de tâches afin d'y intégrer les notifications
50 $/heure 4 200
Total 50 $/heure 12 - 24 600 - 1200 $

19.5 Extension d'importation automatisée[modifier | w]

Wikimedica comporte déjà d'une extension d'importation automatisée, mais pour l'instant seulement pour WikiDoc, Wikipédia et WikEM (des wikis compatibles avec la licence de Wikimedica). En sommes, voici les étapes qui sont faites par cette extension :

  • l'extension sélectionne une page d'un autre site web (soit manuellement par l'utilisateur pour une page choisie ou automatiquement par le répertoire des pages du site web en ordre alphabétique)
  • l'extension détecte la structure d'une page de l'autre site web ;
  • l'extension fait une équivalence avec l'ontologie (la structure) de Wikimedica, puis affiche cette équivalence à l'écran ;
  • le rédacteur s'assure de la qualité du contenu importé et du travail adéquat de la détection des sections de page ;
  • le rédacteur soumet le contenu, qui est alors traduit via l'API de Google Translate, puis la nouvelle page est créée (en prenant le soin d'insérer automatiquement la source ;
  • le rédacteur révise la nouvelle page créée pour corriger la traduction de Google Translate au besoin.

Or, il existe une multitude de sites web et de sources de données qui offrent de l'information médicale en libre accès et qui méritent d'être importés sur Wikimedica. Un exemple vibrant est la base de données Doknosis, un répertoire de 8000 et plus signes cliniques, 2000 maladies et 600 médicaments tous triés selon les présentations des uns dans les autres.

Phase Détails Taux horaire Heures Coût
Planification
  • Analyse de la structure de la base de donnée afin d'en extraire les sections
  • Création d'un plan éditorial pour l'importation par les volontaires, tous les items ne correspondant pas à des pages dans l'espace de nom principal
50 $/heure 4 200
Développement
  • Ajout d'une source de données à l'extension ContentImporter
  • Gestion des items importés et de leurs liens entre eux
  • Ajout d'une introduction à partir d'un lexique médical libre accès
  • Création d'un modèle pour indiquer que l'item a été importé depuis Doknosis
50 $/heure 16 - 24 800-1200
Test
  • Test de l'importation sur le serveur de test
50 $/heure 2 100
Total 50 $/heure 22 - 30 1100- 1500 $

19.6 Plateforme de formation continue[modifier | w]

Comme vous avez pu le constater en lisant les précédentes sections, nous avons plusieurs projets qui nécessitent des fonds pour pouvoir être réalisés. Les possibilités de bourses et de subventions sont nombreuses, mais il est intéressant également de pouvoir diversifier nos sources de revenu dans le but de soutenir la croissance de la plateforme. Dans un but d'indépendance financière, nous désirons lui greffer un système de formation continue qui se déclinera en trois phases distinctes :

  1. l'accréditation de la rédaction et de la révision de contenu sur Wikimedica (phase 1) ;
  2. les questions-réponses classiques après avoir lu une page sur un sujet (phase 2) ;
  3. l'utilisation de flashcards par les professionnels de la santé, avec un rapport personnalisé de progression et des suggestions de lecture personnalisées (phase 3).

Nous sommes en discussion actuellement avec le VDPDPC de l'Université Laval pour déployer la phase 1 du projet, qui permettra de favoriser le recrutement de rédacteur pour contribuer à la plateforme. Une étude de marché est en cours pour justement sonder l'intention des cliniciens à utiliser ce type de formation continue.

Par contre, pour qu'une telle plateforme puisse exister, il faut d'abord automatiser la délivrance des crédits de formation continue.

Vous noterez un taux horaire à 70 $/h, car il faudra un programmeur avec une plus grande expérience pour cet aspect de la plateforme.

Phase Détails Taux horaire

($/h)

Heures Coût
Planification
  • Analyse des processus adoptés par d'autres plateformes de formation continue
  • Développement de tous les cas d'usage incluant une réflexion sur des cas d'usage impliquant d'autres activités de formation continue
  • Conception d'un schéma de base de donnée supportant ces cas d'usage et d'autres activités de formation continue
70 12 - 20 840 - 1400
Développement
  • Développement de l'extension
    • Fonctions utilisateur
    • Fonctions organisme certifiant
    • Fonctions administrateur
  • Développement de l'interface avec un service de paiement
  • Mise en place de processus administratifs organisationnels en lien avec le service de réclamation de la formation continue
70 100 - 200 7000 - 14000
Test
  • Création de tests unitaires pour chaque cas d'usage
  • Beta-testing avec une cohorte limitée d'utilisateurs
70 20 - 40 1400 - 2800
Intégration
  • Installation de l'extension sur Wikimedica
  • Création et diffusion d'une campagne publicitaire en lien avec la nouvelle fonctionnalité
70 8 - 12 560 - 840
Total 70 140 - 272 9800 - 19040 $

19.7 Ajout automatisées de balises sémantiques[modifier | w]

Qu'est-ce qu'une balise sémantique ? De manière simplifiée, cela permet de faire comprendre à un ordinateur que l'essoufflement est un symptôme de la pneumonie. En définissant le symptômes « essoufflement » comme étant un symptôme de la maladie « pneumonie », cela permet de faire des recherches à partir des sous-éléments et de conceptualiser la connaissance. En ayant une liste de symptômes pour une maladie en format sémantique, cela pourrait permettre par exemple à une intelligence artificielle à laquelle on propose un cas clinique de comprendre que si un patient présente de la fièvre, de la toux et un essoufflement, cela veut dire qu'il a probablement une pneumonie.

L'ajout de balises sémantiques pour bonifier le contenu n'est pas compliqué en soi sur Wikimedica, même pour les novices. Bien que cela demande un apprentissage d'environ 5 minutes, nous pensons qu'une majorité d'éditeurs oublieront d'ajouter ces balises.

Conséquemment, il serait tout à fait approprier de programmer un robot qui patrouille Wikimedica et qui détecte automatiquement dans le texte les signes, les symptômes, les facteurs de risque, etc. Après avoir détecté dans le texte qu'il s'agit probablement d'une information sémantique, le robot pourrait suggérer l'ajout d'une balise.

En ayant un tel robot, cela faciliterait la bonification de l'information sur Wikimedica et bonifierait du même coup les téléversements que nous effectuerons sur la plateforme de Données Québec. Données Québec est un organisme du Secrétariat du Conseil du Trésor qui met à la disposition du public des jeux de données en libre accès provenant de différents ministères, organismes paragouvernementaux et organismes de la société civile à la disposition du grand public. Au-delà du simple texte, Wikimedica produit également des données structurées, c'est-à-dire des données qui sont consultables par les ordinateurs, et donc par les intelligences artificielles. Au printemps 2019, nous avons rencontré Données Québec pour leur proposer de téléverser les données structurées que nous générerons sur la plateforme de Données Québec afin de les rendre disponibles aux innovateurs québécois en libre accès. Ceux-ci se sont démontrés intéressés à accueillir nos données structurées médicales (médicament, maladie, signes, symptômes, etc.).

Encore une fois, ce robot sera partagé avec la communauté MediaWiki, pour que d'autres innovateurs puissent bénéficier de notre travail et contribuer à son amélioration.

Phase Détails Taux horaire

($/h)

Heures Coût
Planification
  • Analyse de PyWikiBot ou d'une solution PHP pour l'implantation du robot
  • Analyse de la manière dont les robots sont implantés sur Wikipedia et la manière dont ils sont contrôlés
50 4 - 6 200 - 300
Développement
  • Configuration des accès du robot sur la plateforme
  • Importation et parsing des définitions de classe ontologique
  • Développement d'une routine de navigation des pages
  • Modifications des pages par le robot
  • Développement de contrôles du robot à même le wiki
50 40 - 60 2000 - 3000
Test
  • Test du robot sur le serveur de test
50 4 200
Intégration
  • Activation sur Wikimedica
50 4 200
Total 50 52 - 74 2600 - 3700 $

19.8 Visualisation des diagnostics différentiels[modifier | w]

Par l'entremise du cours de conception de système intelligent de l'automne 2019, en collaboration avec Mme Laurence Capus (professeure au département d'informatique), une équipe d'étudiants a proposé un outil de visualisation du diagnostic différentiel interactif. En cliquant sur différents symptômes apparaissant à l'écran, il est possible de voir quels sont les diagnostics les plus probables. En partageant une vidéo de cet outil sur notre page Facebook, nous avons eu un engagement important de la part des gens qui nous suivent sur les médias sociaux, ce qui témoigne de l'intérêt pour ce genre d'innovations. Puisqu'une image vaut mille mots, voici un lien vers cet outil : https://www.matteodelabre.me/projects/wikimedica-disease-search/.

Phase Détails Taux horaire Heures Coût
Planification
  • Recherche d'une librairie de visualisation javascript adaptée au projet
  • Conception du look visuel et de l'ergonomie de l'outil
50 $/heure 10 - 20 500 - 1000
Développement
  • Développement d'une interface permettant de:
    • Faire une recherche sur les maladies, les signes, les symptômes, etc.
    • Obtenir une aperçu des sections de chaque page
    • Obtenir un rendu des données sémantiques d'une page
    • Naviguer les éléments de connaissance en lien avec un item
50 $/heure 50 - 100 2500 - 5000
Test
  • Test de l'extension sur le serveur de test
  • Phase de beta testing avec un groupe restreint d'utilisateurs
50 $/heure 10 - 20 500 - 1000
Intégration
  • Installation de l'extension sur Wikimedica
  • Campagne publicitaire en lien avec la nouvelle fonctionnalité
50 $/heure 2 100
Total 50 $/heure 72 - 142 3600 - 7100 $

19.9 Automatisation du processus de niveau d'éditeur[modifier | w]

Wikimedica s'est dotée d'une structure incitative pour augmenter la motivation des éditeurs à la plateforme en leur donnant un titre en fonction de leur niveau d'avancement sur la plateforme. Il serait d'un grand aide de programmer une extension qui permet de gérer plus facilement les niveaux d'éditeur, mais aussi d'inciter les éditeurs à augmenter leur niveau d'implication pour accéder au niveau supérieur. Voici la structure incitative que nous désirons implanter (Score 1 = une modification d'importance) :

  • Contributeur : score de 0
  • Rédacteur adjoint niveau 1 : score de 50 et a rempli sa biographie sur sa page d'utilisateur
  • Rédacteur adjoint niveau 2 (intermédiaire) : score de 100
  • Rédacteur adjoint niveau 3 (avancé) : score de 250 et a créé au moins 5 nouvelles pages pertinentes
  • Rédacteur adjoint niveau 4 (expert) : score de 500 et a contribué à l'amélioration des pages administratives de Wikimedica et structure l'information sur le site et a créé au moins 10 nouvelles pages pertinentes
  • Rédacteur adjoint niveau 5 (émérite) : score de 1000 et responsable d'un projet ou de l'entretien du site
  • Rédacteur en chef : sur recommandation seulement
Phase Détails Taux horaire Heures Coût
Planification
  • Analyse conceptuelle de la prise en charge des demandes de promotion d'éditeurs au niveau organisationnel
  • Conception de la manière dont cette fonctionnalité sera intégrée à l'interface
50 $/heure 4 - 8 200 - 400
Développement
  • Modification de l'extension WikimedicaAccount
  • Création de messages Echo pour informer les utilisateurs d'une promotion potentielle
  • Modification des pages pour inclure les outils en lien avec la demande et l'affichage du niveau d'éditeur
  • Ajout d'une page spéciale pour permettre aux administrateurs de modifier le niveau d'un éditeur
50 $/heure 12 - 16 600 - 800
Test
  • Test de l'extension sur le serveur de test
50 $/heure 2 100
Intégration
  • Installation de l'extension sur Wikimedica
  • Rédaction des pages de politique en lien avec le niveau éditorial, le processus de demande, l'arbitrage en cas de défaut, etc.
  • Campagne de promotion de cette nouvelle fonctionnalité
50 $/heure 12 - 20 600 - 1000
Total 50 $/heure 30 - 46 1500 - 2300 $

20 Annexe 4[modifier | w]

Wikimedica est né d'un projet étudiant, issu initialement du Groupe d'enseignement médical étudiant (GEME), qui est un groupe permanent du Regroupement des Étudiants en Médecine de l'Université Laval (REMUL), dont la création remonte à 2012.

À cette époque, plusieurs résumés qui avaient été produits par des étudiants des années antérieures circulaient, mais tous les étudiants n'y avaient pas accès : les précieux résumés étaient distribués au compte goutte d'un étudiant à l'autre, ce qui était inéquitable. De plus, plusieurs étudiants rapportaient aimer étudier et produire des résumés, mais trouvaient également que la tâche pour produire ces résumés était beaucoup trop importante pour le faire seul.

Conséquemment, deux mesures ont été mises en place pour répondre à ce besoin :

  • un groupe informel a été créé et avait comme mission de diviser la tâche de rédaction de résumés ;
  • les résumés étaient par la suite distribués via un site d'infonuagique et étaient rendus disponibles à tous les étudiants, ce qui réduisait les inégalités entre les étudiants.

L'utilisation d'un site d'infonuagique comportait certains inconvénients. En raison de ces inconvénients, le GEME s'est mis à la recherche d'une solution alternative dès le début de 2016.

À l'automne 2016, Antoine Mercier-Linteau a proposé une solution pour le partage de contenu : c'est lui qui a proposé au groupe l'utilisation d'une plateforme de type wiki. Le GEME s'est alors prononcé unanimement en faveur de l'utilisation d'un wiki. Le déploiement de la plateforme s'est fait progressivement en 2017, puis à partir de l'été 2017, Wikimedica est entré dans sa phase de croissance. Le GEME a alors courtisé plusieurs professeurs de l'Université Laval afin de les convaincre d'importer leurs notes de cours à même le wiki au bénéfice des étudiants.

À l'été 2018, Antoine Mercier-Linteau, Emmanuelle Béland, Michaël St-Gelais et Jean-Philippe Pialasse ont convenu de créer un organisme à but non lucratif pour gérer les activités de la plateforme éponyme. L'OBNL Wikimedica a officiellement été créé le 23 septembre 2018 auprès de Corporations Canada. La création de l'OBNL pour gérer la plateforme était rendu nécessaire afin de poursuivre sa croissance en dehors du pré-clinique à l'Université Laval.

Pour en savoir davantage : Wikimedica:Historique.

21 Annexe 5[modifier | w]

21.1 Michaël St-Gelais[modifier | w]

Michaël St-Gelais a étudié la médecine familiale à l'Université Laval, d'où il a gradué en 2018. Depuis ce temps, il exerce dans le cadre du mécanisme de dépannage, avec une pratique centrée sur l'urgence en région.

Ayant un intérêt particulier pour la pédagogie médicale, il a agi à titre d'auxiliaire d'enseignement dans le cadre du cours de néphrologie, d'urologie et de neurologie à l'Université Laval entre 2012 et 2016, ce qui lui a conféré une expertise particulière en rédaction d'outils pédagogiques médicaux : il a écrit plusieurs textes de type didactique pour les étudiants de l'Université Laval en médecine pour ces cours.

Entre 2012 et 2016, il a fondé, coordonné et dirigé le Groupe d'enseignement médical étudiant (GEME), un groupe étudiant au sein du Regroupement des étudiants en médecine de l'Université Laval (REMUL), l'association des étudiants en médecine de l'Université Laval. Le GEME a comme mission de réaliser et de distribuer des outils pédagogiques aux étudiants en médecine de l'Université Laval dans le but d'améliorer l'expérience d'apprentissage globale des étudiants. Michaël St-Gelais a eu un rôle des plus diversifiés au sein du GEME : organisation des réunions, recrutement de bénévole, réseaux sociaux, gestion des ressources informatiques, rédaction des règlements, structure administrative, prise de contact avec les différents partenaires (professeurs, direction de la Faculté de médecine, REMUL), coordination de la rédaction, etc.

À titre de président du conseil d'administration de Wikimedica, il est responsable de la gestion des partenariaires : la Bibliothèque de l'Université Laval, Données Québec, la Faculté de médecine de l'Université Laval, le vice-décanat au développement professionnel continu de l'Université Laval, le Collège des médecins du Québec, la Corporation de développement économique communautaire et le Consortium de ressources et d'expertises coopératives. Il est également en charge, conjointement avec Antoine Mercier-Linteau, de l'écriture des politiques et des règlements administratifs de Wikimedica, des réseaux sociaux, de la recherche de financement, de la structure du site, de la planification des réunions du conseil d'administration et de la stratégie d'affaire de Wikimedica.

21.2 Antoine Mercier-Linteau[modifier | w]

Antoine Mercier-Linteau est externe en médecine à l'Université Laval. En 2016, il a fondé la plateforme Wikimedica, assuré son déploiement technique, conçu son architecture sémantique et a coordonné sa mise en place au sein du GEME et par la suite au pré-clinique de l'Université Laval.

Avant d'entreprendre des études en médecine, Antoine Mercier-Linteau a étudié la biologie à l'Université de Montréal. En 2012, il a co-fondé Arza Studio, une compagnie de développement web et d'ingénierie logicielle basée en France, mais avec bon nombre d'activités au Canada. De 2003 à 2011, à titre de membre des Forces Armées Canadiennes, il a étudié l'ingénierie informatique au Collège Militaire Royal de Kingston où il a mené le déploiement d'un système de gestion administrative des horaires de cours et a fait du développement web au sein du département de la formation continue. À titre d'officier gradué en télécommunications travaillant au sein du centre de développement logiciel de l'armée de terre, il a été en charge de la gestion et de l'évaluation de nombreux projets logiciels.

Antoine Mercier-Linteau est aussi un important contributeur de l'encyclopédie en ligne Wikipédia, où les articles qu'il a créé amassent plus de 10 000 visites mensuellement. Dans le cadre de ses activités avec Wikimedica, il est aussi appelé à contribuer au développement de MediaWiki, le logiciel d'exploitation de Wikipédia et de Wikimedica.

Au sein du conseil d'administration de Wikimedica, Antoine Mercier-Linteau agit à titre de vice-président et participe activement à la gestion du projet et la rencontre de partenaires. En tant que fondateur du projet et ingénieur informatique, il s'occupe de son entretien technique et de son développement logiciel. Autrement, il contribue énormément à la rédaction de contenu médical, notamment à titre de coordonnateur du projet Externat.

21.3 Jean-Philippe Pialasse[modifier | w]

Jean-Philippe Pialasse est externe en médecine à l'Université Laval. Avant d'entreprendre ses études en médecine, Jean-Philippe Pialasse a complété le programme de chiropraticien de l'Institut Franco-Européen de Chiropraxie à Paris, une maîtrise en Science de l'activité Physique de l'Université du Québec à Trois-Rivières et un doctorat en kinésiologie à l'Université Laval. Il a exercé le métier de chiropraticien en France et au Québec. Il a fait avancé ses projets de recherches au sein de l'Université du Québec à Trois-Rivières, l'Université Laval, l’hôpital Sainte-Justine de l'Université de Montréal comme postdoctorant, et le Prince of Wales Hospital de la Chinese University of Hong Kong comme chercheur invité. Ses travaux de recherche se sont intéressés au lien entre un problème de gestion par le système nerveux des informations relatives à l'équilibre et l'apparition de la scoliose idiopathique.

Jean-Philippe Pialasse a acquis une expérience de gestion au travers de son investissement dans de nombreuses associations comme membre du conseil d'administration et comme président, mais aussi au travers de son expérience professionnelle comme administrateur de l'Institut Franco-Européen de Chiropraxie et comme chiropraticien à son compte. Pour l'IFEC, il a été en charge de l'ouverture de son annexe de Toulouse en 2006 et de la gestion du site pendant sa première année d'exercice. Comme administrateur de l'Association Française de Chiropraxie pendant 8 années, il a participé aux travaux concernant la mise en place des premières réglementations pour l'exercice de la chiropraxie en France. Depuis 2004, son investissement de la communauté Linux, et plus particulièrement comme développeur pour la distribution SME Server (proposant serveur de courriel, serveur web, pare-feux et serveur de fichier), lui a donné une solide expérience en sécurité informatique et en administration de réseau informatique.

Enfin de par son investissement dans la communauté Linux, et plus généralement free/libre/open-source software (FLOSS), Jean-Philippe Pialasse milite en faveur de l'utilisation de licences ouvertes. Depuis 2016, il assure l’hébergement et le maintient du serveur de Wikimedica et offre son soutien pour la gestion de la plateforme. Au sein du conseil d'administration de Wikimedica, Jean-Philippe Pialasse agit comme administrateur et soutient les membres les administrateurs exécutants dans leur tâche.

21.4 Maude Allard[modifier | w]

Maude Allard est résidente en dermatologie à l'Université Laval. Elle a été résidente-coordinatrice du programme de dermatologie en 2017-2018 : elle gérait les horaires de garde de l'ensemble des résidents du programme en plus de faire le pont entre la direction du programme de dermatologie, la direction du programme de médecine et les résidents dans le but d'améliorer son programme. Dans le cadre de ses fonctions, elle a siégé à plusieurs comités et réunions en lien avec le programme de dermatologie. Elle était également en charge de la communication et de la gestion des cours donnés aux résidents.

En 2012, elle a agi à titre d'auxiliaire d'enseignement dans le cadre du cours d'ophtalmologie à l'Université Laval. Elle a acquis une expertise dans le domaine de la rédaction d'outils pédagogiques médicaux. En 2013, elle a également co-écrit les notes de cours de neurologie.

Dans le cadre de son implication au sein de Wikimedica, elle rédige du contenu en lien avec la dermatologie en plus d'assister aux réunions du conseil d'administration. Elle agit à titre de secrétaire lors des réunions du conseil d'administration, fournissant un rôle-clé dans la planification et l'administration de Wikimedica.

21.5 Emmanuelle Béland[modifier | w]

D'abord titulaire d'un baccalauréat en physiothérapie, Emmanuelle a ensuite complété sa formation en médecine familiale puis une formation complémentaire en médecine d’urgence (MU-3) à l’Université Laval. Depuis juillet 2019, elle travaille comme médecin dépanneur à l'urgence.

Elle s'est impliquée depuis les trois dernières années dans différents cours de Démarche Clinique à l’Université Laval auprès des étudiants du pré-clinique et elle participe à la correction d’examens à la Faculté. L’enseignement est une partie de sa pratique qui lui tient à cœur et elle souhaite poursuivre au cours des prochaines années. Elle s’intéresse également à la recherche et participe actuellement à l’écriture d’un article portant sur le délirium chez les personnes âgées avec l’équipe de l’hôpital de l’Enfant-Jésus. Son implication dans ses différentes activités démontre qu’elle est une personne de défi et d’équipe, engagée et qui aime s’investir dans divers projets.

Emmanuelle fait partie de l’équipe de Wikimedica depuis l’hiver 2018 et elle a participé à la présentation de ce projet à la Faculté de médecine de l’Université Laval et au Symposium sur les innovations du CQMF. Elle siège dans le conseil d’administration à titre de trésorière. Elle prône les avantages du partage des informations en libre accès et l’universalisation des connaissances.  

21.6 Louis Bastarache[modifier | w]

Titulaire d'un baccalauréat en sciences de l'activité physique, Louis Bastarache détient une maîtrise en intelligence artificielle et comporte de nombreuses réalisations dans ce domaine. Il a une vaste expérience en gestion de projet, développement LEAN et amélioration de la qualité. Il a travaillé dans plusieurs secteurs : bancaire, assurance, transport, télécommunications, éducation supérieure et centres de recherche. Il a une dizaine d'années d'expérience en systèmes intelligents : risques, opportunités, architecture et réalisation technique. En connaissant les opportunités et les pièges à éviter, il nous fait profiter des capacités de l'intelligence artificielle en nous évitant les erreurs coûteuses. Il est reconnu comme un expert en qualité et optimisation des tests.

En tant que gestionnaire, Louis a une vision claire sur la manière d'assurer la qualité sans pénaliser les budgets et les échéanciers. Il nous accompagne grâce à son expérience pour accroître la productivité et obtenir de meilleurs résultats. Au courant de sa riche carrière, il a également participé activement à l'implantation de plusieurs progiciels intégrés.

Ayant d'abord agi comme conseiller pour Wikimedica, Louis Bastarache est administrateur pour Wikimedica depuis l'automne 2019. En parallèle, il travaille actuellement sur un projet d'intelligence artificielle en nutrition et alimentation durable, le projet ALI.

21.7 Vanessa Desjardins[modifier | w]

Vanessa Desjardins est une étudiante en deuxième année de médecine à l’Université Laval. Elle a au préalable réalisé trois ans de chiropratique à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Elle a été coresponsable du Groupe d’Enseignement Médical Étudiant à la faculté de médecine pendant l’année scolaire 2019-2020. Elle occupe le poste de VP à la communauté universitaire de Wikimedica depuis l’hiver 2019. Elle a mené à la création du Groupe d'Enseignement Chiropratique Étudiant dans le programme de chiropratique. Elle se fait un point d'approcher les différentes professions afin de les inclure sur la plateforme.

22 Annexe 6[modifier | w]

La Bibliothèque de l'Université Laval est partenaire de Wikimedica depuis l'automne 2018. Au total, trois bibliothécaires professionnelles se sont impliquées auprès de Wikimedica : elles ont travaillé au total 77 heures sur Wikimedica depuis l'automne 2018. Wikimedica n'a pas payé directement pour leurs services. Néanmoins, leur travail représente un montant investi significatif. Le détail du nombre d'heure travaillé est disponible ci-dessous.

Heures travaillées par les bibliothécaires de l'Université Laval en date du 6 août 2019
Tâche Détail Nombres d'heures
Réunions 3 réunions
  • 1X Doyen de la Faculté de Médecine
  • 2X Wikimedica
18 heures
Jeudi, c'est wiki Organisation et présence à la présentation 7 heures
Formations wiki Faire 2 formations sur les wikis, présentés aux étudiants en médecine,

en collaboration avec le Groupe d'enseignement médical étudiant

18 heures
Préparation des formations Préparation des formations aux étudiants en médecine 24 heures
Questions ponctuelles Communications multiples par courriel ou via le wiki

avec le président et le vice-président de Wikimedica

5 heures
Rédaction et coordination de l'entente Écriture de l'entente entre Wikimedica et la Bibliothèque 5 heures
Total 77 heures

23 Références[modifier | w]

  1. (en) Mostafa Mesgari, Chitu Okoli, Mohamad Mehdi et Finn Årup Nielsen, « “The sum of all human knowledge”: A systematic review of scholarly research on the content of Wikipedia », Journal of the Association for Information Science and Technology, vol. 66, no 2,‎ , p. 219–245 (ISSN 2330-1635, DOI 10.1002/asi.23172, lire en ligne)
  2. (en) Jona Kräenbring, Tika Monzon Penza, Joanna Gutmann et Susanne Muehlich, « Accuracy and Completeness of Drug Information in Wikipedia: A Comparison with Standard Textbooks of Pharmacology », PLoS ONE, vol. 9, no 9,‎ , e106930 (ISSN 1932-6203, PMID 25250889, PMCID PMC4174509, DOI 10.1371/journal.pone.0106930, lire en ligne)