Discussion:Syncope (approche clinique)

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

À propos de ce flux de discussion

Non modifiable

Boston Syncope Criteria

6
Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Pensez-vous qu'il est pertinent d'ajouter le tableau du Boston Syncope Criteria? Dans l'immédiat il est seulement expliqué ce que c'est, mais le critère même n'est pas sur la page et ne peut donc pas être utilisé par un clinicien.

S'il n'est pas possible de l'ajouter sur la page (droit d'auteur), on pourrait laisser une petite note dans la section critères pour dire que ce score existe aussi.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

@Alexandre Beaulac et @Vincent Picher.

Pour ma part, je crois qu'on pourrait les retranscrire ici les critères. Sinon, on n'aurait pas le droit non plus de présenter les critères de Wells et tous les autres sur le wiki. Ça ne ferait pas de sens.

Des critères, ce sont des faits. C'est davantage le contexte et la manière d'exprimer les faits qui est sous droit d'auteur.

Par ailleurs, existe-t-il une RDC validée pour la syncope ? J'ai trouvé :

  • Canadian Syncope Risk Score
  • EGSYS score
  • San Francisco Syncope Rule

Laquelle devrait-on utiliser ? Dans quel contexte ?

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Je viens de voir que vous avez déjà inclut dans votre article le CSRS. Je suis un peu perplexe par contre quant au congé si le risque est considéré comme moyen. Ma tendance aurait été d'admettre ou d'observer avec un risque moyen. Je remarque également qu'il n'y a pas de source dans cette section. D'où provient l'information selon laquelle un risque moyen peut être envoyé à la maison ? :)

Alexandre Beaulac (discussioncontributions)

Salut Michael, je vais tout revérifier mais de mémoire il venait tel quel des derniers guidelines canadiens sur la syncope. Je crois que le CSRS est le plus important à connaître, bien que je réalise qu'il existe plusieurs autres scores. Il semble être privilégié au Canada.

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Merci Alex, dans ce cas-ci on peut se limiter au CSRS histoire de ne pas alourdir l'article?

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

@Alexandre Beaulac. Si c'est le principal score utilisé au Canada, je garderais seulement le CSRS. J'avoue que je n'en avais encore jamais entendu parlé : la validation externe vient tout juste d'être réalisée au Canada en 2020.

Bref, on garde le CSRS, mais on tente d'étayer un peu les références pour les conduites. On peut aussi mettre une ligne sur le fait qu'il existe d'autres scores (EGSYS, SFSR), mais que la CCS recommande l'utilisation du CSRS.

Personnellement, en sachant que les patients ont un risque entre 3.1 et 8.1 % d'avoir un événement cardiaque majeur dans les 30 jours, j'aurais tendance à admettre pour 24-48h de monitoring.

Pourtant, c'est vrai que ça dit ceci dans l'article du CCS.

« Although implementation studies are still lacking, it is suggested that if no serious underlying conditions are identified after an index ED evaluation, low-risk patients (score of −3 to 0) can be discharged home with no further follow-up, medium-risk patients (score of 1-3) can be discharged with follow-up on the basis of the type of serious condition suspected, and high-risk patients (score ≥ 4) might benefit from brief hospitalization.»

Ce que j'en comprends, c'est qu'en réalité, c'est pas mal selon le jugement clinique pour le risque moyen. Ça dit aussi dans une figure un peu plus loin que le risque moyen devrait être évalué en cardiologie rapidement (genre faire voir en cardio/md interne au matin). https://els-jbs-prod-cdn.jbs.elsevierhealth.com/cms/attachment/386e5c36-e5ad-43a6-8913-4d9787fbe02a/gr3.jpg

Dans certains centres, ça équivaut à admettre le patient.

Soumission de la situation clinique « Syncope » pour révision

14
Vincent Picher (discussioncontributions)
Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Je laisserai d'abord @Alexandre Beaulac regarder et je m'en mêlerai dans un second temps ;)

Alexandre Beaulac (discussioncontributions)

C'est révisé :) good job sérieux, j'ai pas eu grand chose à rajouter d'emblée.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Je trouve comme Alexandre que c'est assez complet. Mes suggestions avant publication :

  • Ce serait intéressant de rajouter les recommendations de la CCS pour la reprise de la conduite auto après une syncope. Vous allez les trouver dans l'application iCCS et dans le guide de pratique Drive+Fly.
  • Petit commentaire dans les données structurées :
    • pour les drapeaux rouges, l'avant dernier point devrait être séparé en sous points. Plutot qu'un seul modèle avec « antécédents familiaux de mort subite inattendue, de syncope à l'effort, de syncope inexpliquée ou récurrente ou de convulsions », il faut plutôt faire des modèles séparés, car chacun des éléments est un drapeau rouge séparé. Cependant, ça ne t'empêche pas de le mettre sur la même ligne si tu le souhaites. Va voir comment j'ai fait !
    • il n'y a pas de complications en format sémantique actuellement. à ajouter !
  • À ton questionnement « ***les six premiers drapeaux rouges proviennent du Merck tel quel. Dois-je modifier la formulation ou la référence à la source suffit?*** ». Dans ce cas-ci, tu peux mettre la source avant le deux-points. C'est un peu difficile de ne pas dire les mêmes mots lorsqu'il s'agit d'une liste de facteurs de risque ou de drapeaux rouges.
  • Je pense qu'on pourrait faire une section avec les règles de décision clinique pour la syncope. La stratification du risque fait partie intégrante de la prise en charge de la syncope. Bas risque --> retour à la maison /// Haut risque --> on garde à l'hôpital.
  • Dans la section approche clinique, j'aimerais y voir apparaître les sous-sections questionnaire et examen clinique avec les éléments au questionnaire et à l'examen physique qui milite en faveur d'une étiologie bénigne ou maligne de la syncope.
    • Le paragraphe suivant contient plusieurs éléments qui pourraient se retrouver dans les futures sections questionnaire et examen clinique : « La syncope vasovagale représente près de 50 % de tous les cas de syncope. Certaines situations, telles que la position debout prolongée, les endroits surpeuplés, l'environnement chaud, la douleur intense, la fatigue extrême et le stress, entraînent une vasodilatation (retrait sympathique) et une bradycardie (activité parasympathique). Cette condition est également appelée communément « évanouissement ». Elle est la principale cause de syncope et peut survenir chez les personnes normales. Les événements de syncope sont précédés de symptômes prodromiques comme une vision floue, une diaphorèse, des nausées, des étourdissements, une faiblesse, puis conduisent à une bradycardie, une diminution de la pression artérielle et une perte de conscience. Les patients semblent pâles aux yeux des témoins. Les patients reprennent normalement conscience en quelques minutes et peuvent présenter une faiblesse généralisée. Ils ne perdent pas le contrôle sphinctérien et ont rarement une activité tonico-clonique, une aura, une morsure de la langue ou une confusion après avoir repris conscience comme chez les patients souffrant de convulsions. »
    • Dans la section questionnaire et examen clinique, j'aimerais aussi faire transparaître que l'aspect traumatisme suite à la chute n'est pas à négliger. On doit considérer ces patients comme des patients de trauma et ne pas s'intéresser seulement à la syncope, car ce serait facile de passer à côté d'un pneumothorax causé par la chute, par exemple. C'est une erreur fréquente chez les cliniciens. Dans la section investigation, j'ai ajouté une petite ligne.

En lisant l'article, je veux qu'un étudiant qui voit un patient pour syncope à l'urgence soit en mesure de savoir s'il doit admettre ou pas le patient à l'urgence et établir un ddx probabliste en fonction de la sémiologie. :) Oui je sais, cest une bonne commande !

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Vous me direz quand la page sera publiée, je vais la marquer comme complète pour le projet Externat.

Vincent Picher (discussioncontributions)

@Michaël St-Gelais Merci pour vos commentaires! J'ai fait les bonifications en rapport à ceux-ci.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Je vais laisser à @Alexandre Beaulac le soin de revoir la page encore une fois. Faites-moi signe quand elle vous semble prête.

Vincent Picher (discussioncontributions)
Alexandre Beaulac (discussioncontributions)
Alexandre Beaulac (discussioncontributions)

@Vincent Picher Salut, ton article est presque terminé. La seule chose que tu pourrais retoucher est la section sur investigations. Les lignes directrices de la CCS donnent davantage d'informations sur ce qui est pertinent comme investigations (i.e. quand faire un holter, implantable loop recorder, etc).

Voici le lien web pour les lignes directrices : https://www.onlinecjc.ca/article/S0828-282X(19)31549-1/fulltext

Vincent Picher (discussioncontributions)

@Alexandre Beaulac Merci pour les commentaires! J'ai fait quelques ajouts dans la section investigation.

Alexandre Beaulac (discussioncontributions)

Je regarde ça sous peu ! :)

Alexandre Beaulac (discussioncontributions)

Parfait, c'est exactement de ça que je parlais. Je crois que la page est prête à être publier :)

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Bon travail! C'est publié dans l'espace principal. À vous l'honneur de partager la page sur Facebook.

Il n’y a pas de sujets plus anciens