Vomissement (signe clinique)

De Wikimedica
Aller à la navigation Aller à la recherche
Vomissement (Vo)
Signe clinique
Vomiting.jpg
Données
Système DigestifNeurologiqueVestibulaire
Informations
Terme anglais Puking, Vomiting, Vomit, Emesis, Throwing up, Puking, Barfing, Retching
Autres noms Vomissure, Emesis
Wikidata ID Q127076
Spécialités Gastro-entérologie, Médecine familiale, Médecine interne, Neurologie, Oto-rhino-laryngologie, Obstétrique, Chirurgie générale, Gynécologie, Endocrinologie, Neurochirurgie

OOjs UI icon check-constructive.svg

Le vomissement est le rejet actif par la bouche d’une partie du contenu de l'estomac ingéré dans les dernières heures. Il s'agit d'un réflexe viscéral essentiellement d'origine central.

1 Examen[modifier | w]

Il n'y a pas de manoeuvre spécifique à l'examen physique pour objectiver le vomissement : c'est un signe qui se manifeste assez clairement par l'extériorisation du contenu alimentaire ingéré.

Il peut être judicieux de vérifier si le patient a des résidus alimentaires ou des tâches/cernes sur les vêtements, ce qui peut révéler un vomissement récent, particulièrement si le patient est inconscient.

Le patient peut porter une odeur caractéristique de vomissement, ce qui est un autre signe indirecte possible.

2 Physiopathologie[modifier | w]

Les vomissements peuvent avoir un avantage physiologique, car ils fournissent un moyen d'expulser des toxines potentielles.

Le centre du vomissement se trouve dans la moelle allongée. Il comprend la formation réticulaire et le noyau du tractus solitarius. Lorsque ces structures sont activées, les voies motrices descendent de ce centre et déclenchent des vomissements.

Le centre du vomissement peut être activé directement par des irritants ou indirectement en stimulant l'une ou plusieurs des 4 zones principales [1][2][3][4]
Zone Récepteur Commentaire
Tractus gastro-intestinal 5-HT3 (sérotonine)
  • Voie afférente vagale - stimulée par des signaux mécaniques ou chimiosensoriels; par exemple la surdistension, l'intoxication alimentaire, l'irritation muqueuse, les médicaments cytotoxiques et les radiations.
Cortex cérébral, thalamus, amygdala Les médiateurs transmetteurs sont mal connus, bien que les voies corticales des cannabinoïdes (CB1) aient été caractérisées.
  • Impliqués dans les réactions au stress et les réactions émotionnelles; reçoivent des apports du bulbe olfactif et du cortex olfactif et envoient des impulsions à l'hypothalamus.
Région vestibulaire H1 (histamine), M1 (muscarinic)
  • Réponse emétique au mouvement; souvent exacerbée lorsque l'entrée vestibulaire est en conflit avec les sensations visuelles. L'irritation ou l'inflammation labyrinthique peut provoquer des vomissements.
Zone de déclenchement des chimiorécepteurs μ et κ (opioïde), D2 (dopamine), NK1 (substance P)
  • Area postrema - située entre la moelle et le plancher du quatrième ventricule.
  • Région perméable de la barrière hémato-encéphalique. C'est l'endroit où de nombreux produits chimiques (toxines) trasmis par le sang agissent pour provoquer des vomissements.

3 Interprétation[modifier | w]

Le contenu des vomissements peut varier en fonction des différentes causes. Il est donc important de bien documenter le type de vomissement au questionnaire ou à l'examen physique.

Interprétation du vomissement[5]
Type Commentaires
Alimentaire
  • Vomissement alimentaire
    Nourriture consommée digérée
  • Causes multiples, mais le contenu provient de l'estomac.
Jaunâtre
  • Indique un vomissement d'origine gastrique : l'estomac est vide.
Mucus
  • Survient fréquemment lors des IVRS/sinusites chez l'adulte et chez l'enfant.
  • Les nausées et les vomissements sont causées par la rhinorrhée postérieure.
Bilieux
  • Verdâtre
  • Indique un vomissement dont le liquide provient du duodénum
  • Suspecter une occlusion intestinale.
En grain de café[6]
  • Brun, noir
  • Semblable à des grains de café moulus
  • Oxydation du sang avec l'acide gastrique donnant un aspect de grains de café moulus
  • Doit faire suspecter une hémorragie digestive jusqu'à preuve du contraire.
Fécaloïde[7]
  • Contenu alimentaire intestinal
  • « Purée de pois »
  • Odeur caractéristique d'excréments
  • Indique une occlusion intestinale importante
Hémorragique

4 Références[modifier | w]

  1. « UpToDate », sur www.uptodate.com (consulté le 27 décembre 2020)
  2. (en) Daniel E. Becker, « Nausea, Vomiting, and Hiccups: A Review of Mechanisms and Treatment », Anesthesia Progress, vol. 57, no 4,‎ , p. 150–157 (ISSN 0003-3006, PMID 21174569, Central PMCID PMC3006663, DOI 10.2344/0003-3006-57.4.150, lire en ligne)
  3. « UpToDate », sur www.uptodate.com (consulté le 27 décembre 2020)
  4. (en) Rita J. Wickham, « Revisiting the physiology of nausea and vomiting—challenging the paradigm », Supportive Care in Cancer, vol. 28, no 1,‎ , p. 13–21 (ISSN 1433-7339, DOI 10.1007/s00520-019-05012-8, lire en ligne)
  5. « Vomissement », Wikipédia,‎ (lire en ligne)
  6. (en) « Coffee ground vomiting », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  7. « Vomissement fécaloïde — Wikipédia », sur fr.wikipedia.org (consulté le 21 juin 2022)

Les sections suivantes sont remplies automatiquement et se peupleront d'éléments à mesure que des pages sont crées sur la plateforme. Pour participer à l'effort, allez sur la page Gestion:Contribuer. Pour comprendre comment fonctionne cette section, voir Aide:Fonctions sémantiques.

Maladies avec cette présentation