Volvulus du sigmoïde

De Wikimedica
Aller à la navigation Aller à la recherche
Volvulus du sigmoïde
Maladie
Volvulus du sigmoïde per-opératoire 2.jpg
Un volvulus du sigmoïde per-opératoire
Caractéristiques
Signes Distension abdominale , Tympanisme abdominal , Péristaltisme augmenté , Péristaltisme diminué , Signe du rebond , Défense abdominale
Symptômes
Crampes abdominales, Dyspnée , Vomissements , Douleur abdominale , Nausée , Inappétence , Constipation
Diagnostic différentiel
Acidocétose diabétique et état hyperosmolaire, Appendicite, Perforation intestinale, Néoplasie du colon, Syndrome d'Ogilvie, Obstruction de l'intestin grêle, Gastroparésie, Gastro-entérite aiguë, Fistule aorto-entérique, Mégacolon, Syndrome de pseudo-occlusion colique, Ischémie mésentérique aiguë, Volvulus caecal
Informations
Terme anglais Sigmoid Volvulus
Wikidata ID Q24081864
Spécialités chirurgie générale, médecine d'urgence

OOjs UI icon check-constructive.svg

Un volvulus est une torsion de l'intestin autour de l'axe de son approvisionnement vasculaire. Dans le cas d'un volvulus du sigmoïde, la torsion se produit à la base du mésocolon. Le volvulus du sigmoïde est le type le plus courant de volvulus du côlon. Le volvulus cæcal et le volvulus du côlon transverse sont moins courants. Il se présente le plus souvent chez les patients qui sont moins mobiles, confinés au lit et institutionnalisés, généralement avec un arrière-plan de constipation chronique.

1 Épidémiologie[modifier | w]

Le volvulus du sigmoïde est la cause de 2 à 5% des obstructions du colon en Occident et de 20 à 50% dans les pays de l'Est. La prévalence est de 2 à 7% en Amérique du Nord, mais est plus élevée en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient et en Amérique du Sud. Notamment, elle atteint 80% dans les Andes. Il est plus courant en Afrique par rapport aux autres groupes ethniques puisque l'apport alimentaire de la population africaine est plus riche en fibres et la base du mésocolon du sigmoïde a tendance à être plus étroite, ce qui favorise le développement d'un volvulus du sigmoïde.[1][2] Les hommes seraient 2 fois plus atteints que les femmes.[3]

2 Étiologies[modifier | w]

Pour qu'un volvulus se produise, l'intestin doit pouvoir se tordre autour d'un mésentère à base étroite. Cela se produit principalement chez les patients moins mobiles ayant des antécédents de constipation chronique où le côlon sigmoïde devient chroniquement distendu et redondant. Chez les jeunes, le volvulus est plus souvent associé à la maladie de Hirschsprung et à la maladie de Chagas puisque le sigmoïde est chroniquement distendu.[4]

3 Physiopathologie[modifier | w]

Le volvulus du sigmoïde est généralement causé par deux mécanismes, la constipation chronique et un apport riche en fibres. Le côlon devient obstrué et se distend, ce qui le rend susceptible de se tordre en basculant dans la cavité pelvienne ou vers l'hémiabdomen droit. La torsion se fait généralement dans le sens antihoraire et peut être mésentérico-axiale ou organo-axiale.

La boucle sigmoïdienne étant occluse à ses deux extrémités (closed-loop), le segment continuera à se distendre en raison d'une grande quantité de bactéries produisant des gaz piégées à l'intérieur. Il y a également une diminution de l'apport sanguin vers la portion du mésocolon autour de l'axe vasculaire, entraînant une ischémie, ainsi qu'une translocation bactérienne de la flore intestinale. Le retour veineux est compromis, ce qui augmente la congestion. Cela peut conduire éventuellement à une nécrose puis une perforation du segment obstrué.[1]

Le volvulus sigmoïde peut être récurrent et le côlon sera dilaté de manière chronique.[1]

4 Présentation clinique[modifier | w]

4.1 Facteurs de risque[modifier | w]

Les facteurs de risque de volvulus du sigmoïde sont les suivants:[5]

4.2 Questionnaire[modifier | w]

Les symptômes menant habituellement à consulter sont une perte d'appétit et une diminution de l'apport oral, une augmentation de la distension abdominale et un arrêt du transit intestinal. Les patients se plaignent d'une gêne due à la distension importante, mais qui est rarement douloureuse, sauf si une ischémie et / ou une perforation se sont produites. Ils peuvent cependant présenter des troubles respiratoires dus à une élévation du diaphragme résultant de la distension du côlon.[1]

Les symptômes communs du volvulus du sigmoïde sont les suivants: [6]

4.3 Examen clinique[modifier | w]

L'examen de l'abdomen est nécessaire et peut révéler les signes suivants:

Lors du toucher rectal, on peut remarquer un rectum vide et déshabité.[1]

5 Examens paracliniques[modifier | w]

Signe du grain de café sur une radiographie d'un volvulus du sigmoïde
Tomodensitométrie du volvulus du sigmoïde en coupe sagittale (en a) et signe du tourbillon (en b)

5.1 Analyses de laboratoire[modifier | w]

Les analyses de laboratoire suivantes sont pertinentes:

5.2 Imageries[modifier | w]

La radiographie abdominale simple est diagnostique chez 57 à 90% des patients.[8] On peut observer une dilatation du côlon proximal avec des niveaux hydro-aériques.

Les signes suivants peuvent être présents:

À la tomodensitométrie abdominale[Se: 1%[11]][Sp: > 0.9%[12]], on peut observer un boucle distendue du côlon sigmoïde, des niveaux hydro-aériques et de l'air libre si perforation intestinale.

Les signes suivants peuvent être présents: [13][14]

6 Approche clinique[modifier | w]

Radiographie d'un volvulus du sigmoïde

La radiographie abdominale simple est recommandée pour établir le diagnostic. La tomodensitométrie peut confirmer le diagnostic et distinguer le volvulus des autres causes d'obstruction du gros intestin, comme une tumeur maligne. Cela est particulièrement pertinent si les patients présentent des symptômes pour la première fois et n'ont pas eu d'examens du côlon antérieur tels qu'une coloscopie.[1]

7 Diagnostic[modifier | w]

Étant donnée la faible spécificité des signes et symptômes, l'imagerie est nécessaire pour établir le diagnostic.

8 Diagnostic différentiel[modifier | w]

Les principaux diagnostics différentiels à considérer sont les suivants: [1]

Radiographie d'un volvulus du sigmoïde

9 Traitement[modifier | w]

9.1 Traitement médical[modifier | w]

Le traitement du volvulus du sigmoïde est une urgence médicale. En l'absence de perforation ou d'ischémie, les étapes de la prise en charge sont:[15]

  • la réanimation avec des liquides intraveineux
  • la correction des déséquilibres électrolytiques
  • les antibiotiques IV à large spectre (ex: ceftriaxone 1g q12h et métronidazole 500mg q6h)
  • l'analgésie
  • la détorsion endoscopique avec un sigmoïdoscope rigide ou flexible et insufflation douce, puis décompression par tube rectal avant l'intervention chirurgicale.
Détorsion endoscopique du volvulus du sigmoïde: veines rectales congestionnées (a), torsion (b), détorsion amorcée (c), détorsion complète (d).

9.2 Traitement chirurgical[modifier | w]

Une intervention chirurgicale d'urgence est indiquée dans les cas suivants:

  • en cas d'échec de la détorsion endoscopique
  • en présence de signes de péritonite
  • de perforation
  • d’ischémie.

En cas de perforation intestinale, une laparotomie immédiate permet de contrôler la contamination fécale et retirer le segment perforé de l'intestin.[1]

La chirurgie de choix est une colectomie segmentaire du sigmoïde avec une anastomose primaire ou une colostomie terminale (procédure de Hartman).

La colostomie terminale est préférable en présence des problèmes suivants: [1][16]

  • une instabilité hémodynamique
  • une coagulopathie
  • une acidose
  • une hypothermie.

Une résection élective du sigmoïde avec une anastomose primaire peut être réalisée en cas d'épisodes récurrents, à moins que le patient ne présente des comorbidités significatives.[1]

Chez les personnes âgées ou présentant une contre-indication au traitement chirurgical, la colostomie endoscopique percutanée peut être envisagée. Cette technique permet de fixer le sigmoïde à la paroi antérieure de l'abdomen.[17]

10 Suivi[modifier | w]

La majorité des patients devront subir une colectomie du sigmoïde après la détorsion étant donné le risque élevé de récidive (entre 40 et 70%) [18][19]. L'âge avancé, le sexe masculin, la présence de sepsis et de choc septique sont des facteurs associés à un plus grand risque de complication post-opératoire incluant la fuite anastomotique [20]. Les conseils à donner au patient lors du congé sont les suivants:

  • la reprise du transit intestinal peut prendre quelques jours
  • le retour aux activités quotidienne peut prendre 1 à 2 semaines.

11 Complications[modifier | w]

Un volvulus du sigmoïde gangréneux.

Les principales complications du volvulus du sigmoïde sont les suivantes:

12 Évolution[modifier | w]

Le pronostic du volvulus du sigmoïde est négativement affecté par l'âge avancé, les comorbidités et le délai de prise en charge. Une nécrose peut s'installer durant les premières heures. Le taux de mortalité peut aller jusqu'à 57%. [21] La détorsion par sigmoïdoscope sans colectomie est associée à un taux de récidive pouvant aller jusqu'à 50% et un taux de mortalité de 5 à 14%.[22]

13 Prévention[modifier | w]

Les mesures de prévention visent généralement à prévenir la constipation et à réduire l'apport en fibre, soit les deux principaux facteurs de risque de la maladie. La prise de laxatif comme le polyéthylène glycol 3350 (Lax-a-day) ou le docusate sodique (Colace) permet de soulager la constipation. Un régime à faible teneur en résidus consiste entre autre à diminuer la consommation de légumes crus, de fruits avec pelure, de graines et de produits céréaliers à base de grains entiers.[23] Il faut également éviter la médication qui favorise la constipation comme effet secondaire et mobiliser le plus possible la clientèle sédentaire en institution.

14 Notes[modifier | w]

  1. Aussi appelé signe du U inversé, signe du bent inner tube, kidney bean sign.

15 Références[modifier | w]

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 1,6 1,7 1,8 et 1,9 Bettina Lieske et Catiele Antunes, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 28722954, lire en ligne)
  2. Gersam Abera Mulugeta et Seble Awlachew, « Retrospective study on pattern and outcome of management of sigmoid volvulus at district hospital in Ethiopia », BMC Surgery, vol. 19, no 1,‎ , p. 107 (ISSN 1471-2482, PMID 31399131, Central PMCID PMC6688328, DOI 10.1186/s12893-019-0561-1, lire en ligne)
  3. (en) Jon D. Vogel, Daniel L. Feingold, David B. Stewart et Jacquelyn S. Turner, « Clinical Practice Guidelines for Colon Volvulus and Acute Colonic Pseudo-Obstruction », Diseases of the Colon & Rectum, vol. 59, no 7,‎ , p. 589–600 (ISSN 0012-3706, DOI 10.1097/DCR.0000000000000602, lire en ligne)
  4. Daniel Gingold et Zuri Murrell, « Management of Colonic Volvulus », Clinics in Colon and Rectal Surgery, vol. 25, no 4,‎ , p. 236–244 (ISSN 1531-0043, PMID 24294126, Central PMCID 3577612, DOI 10.1055/s-0032-1329535, lire en ligne)
  5. (en) Jon D. Vogel, Daniel L. Feingold, David B. Stewart et Jacquelyn S. Turner, « Clinical Practice Guidelines for Colon Volvulus and Acute Colonic Pseudo-Obstruction », Diseases of the Colon & Rectum, vol. 59, no 7,‎ , p. 589–600 (ISSN 0012-3706, DOI 10.1097/DCR.0000000000000602, lire en ligne)
  6. (en) Jon D. Vogel, Daniel L. Feingold, David B. Stewart et Jacquelyn S. Turner, « Clinical Practice Guidelines for Colon Volvulus and Acute Colonic Pseudo-Obstruction », Diseases of the Colon & Rectum, vol. 59, no 7,‎ , p. 589–600 (ISSN 0012-3706, DOI 10.1097/DCR.0000000000000602, lire en ligne)
  7. Carol K. Le, Phillip Nahirniak et Erion Qaja, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 29262030, lire en ligne)
  8. (en) Valerie Williams, RPh Consultant Pharmacist Rockville Maryland, « Sigmoid Volvulus: A Common Cause of Bowel Obstruction », sur www.uspharmacist.com (consulté le 21 avril 2021)
  9. (en-US) Frank Gaillard, « Coffee-bean sign (sigmoid colon) | Radiology Reference Article | Radiopaedia.org », sur Radiopaedia (consulté le 27 avril 2021)
  10. (en) Yu-Sung Lee et Wei-Jing Lee, « Coffee-bean sign », CMAJ, vol. 178, no 13,‎ , p. 1657–1657 (ISSN 0820-3946 et 1488-2329, PMID 18559802, Central PMCID PMC2413306, DOI 10.1503/cmaj.071760, lire en ligne)
  11. https://doi.org/10.1016/j.gie.2019.09.007
  12. https://doi.org/10.1016/j.gie.2019.09.007
  13. (en) « The steel pan sign of sigmoid volvulus—A case series », International Journal of Surgery Case Reports, vol. 41,‎ , p. 332–335 (ISSN 2210-2612, PMID 29145105, Central PMCID PMC5686467, DOI 10.1016/j.ijscr.2017.10.064, lire en ligne)
  14. (en) Valerie Williams, RPh Consultant Pharmacist Rockville Maryland, « Sigmoid Volvulus: A Common Cause of Bowel Obstruction », sur www.uspharmacist.com (consulté le 21 avril 2021)
  15. (en) Jon D. Vogel, Daniel L. Feingold, David B. Stewart et Jacquelyn S. Turner, « Clinical Practice Guidelines for Colon Volvulus and Acute Colonic Pseudo-Obstruction », Diseases of the Colon & Rectum, vol. 59, no 7,‎ 2016-07-xx, p. 589–600 (ISSN 0012-3706, DOI 10.1097/DCR.0000000000000602, lire en ligne)
  16. (en) Jon D. Vogel, Daniel L. Feingold, David B. Stewart et Jacquelyn S. Turner, « Clinical Practice Guidelines for Colon Volvulus and Acute Colonic Pseudo-Obstruction », Diseases of the Colon & Rectum, vol. 59, no 7,‎ 2016-07-xx, p. 589–600 (ISSN 0012-3706, DOI 10.1097/DCR.0000000000000602, lire en ligne)
  17. (en) Jon D. Vogel, Daniel L. Feingold, David B. Stewart et Jacquelyn S. Turner, « Clinical Practice Guidelines for Colon Volvulus and Acute Colonic Pseudo-Obstruction », Diseases of the Colon & Rectum, vol. 59, no 7,‎ 2016-07-xx, p. 589–600 (ISSN 0012-3706, DOI 10.1097/DCR.0000000000000602, lire en ligne)
  18. (en) Jon D. Vogel, Daniel L. Feingold, David B. Stewart et Jacquelyn S. Turner, « Clinical Practice Guidelines for Colon Volvulus and Acute Colonic Pseudo-Obstruction », Diseases of the Colon & Rectum, vol. 59, no 7,‎ 2016-07-xx, p. 589–600 (ISSN 0012-3706, DOI 10.1097/DCR.0000000000000602, lire en ligne)
  19. (en) Sunil K. Lal, Ricardo Morgenstern, Elango P. Vinjirayer et Ayaz Matin, « Sigmoid Volvulus an Update », Gastrointestinal Endoscopy Clinics of North America, vol. 16, no 1,‎ 2006-01-xx, p. 175–187 (DOI 10.1016/j.giec.2006.01.010, lire en ligne)
  20. (en) A. R. Althans, A. Aiello, S. R. Steele et A. R. Bhama, « Colectomy for caecal and sigmoid volvulus: a national analysis of outcomes and risk factors for postoperative complications », Colorectal Disease, vol. 21, no 12,‎ 2019-12-xx, p. 1445–1452 (ISSN 1462-8910 et 1463-1318, DOI 10.1111/codi.14747, lire en ligne)
  21. Ghodratollah Maddah, Gholam Hossein Kazemzadeh, Abbas Abdollahi et Mostafa Mehrabi Bahar, « Management of sigmoid volvulus: options and prognosis », Journal of the College of Physicians and Surgeons--Pakistan: JCPSP, vol. 24, no 1,‎ , p. 13–17 (ISSN 1681-7168, PMID 24411535, lire en ligne)
  22. (en) Daniel Gingold et Zuri Murrell, « Management of Colonic Volvulus », Clinics in Colon and Rectal Surgery, vol. 25, no 04,‎ , p. 236–244 (ISSN 1531-0043 et 1530-9681, PMID 24294126, Central PMCID PMC3577612, DOI 10.1055/s-0032-1329535, lire en ligne)
  23. Erika Vanhauwaert, Christophe Matthys, Lies Verdonck et Vicky De Preter, « Low-Residue and Low-Fiber Diets in Gastrointestinal Disease Management », Advances in Nutrition, vol. 6, no 6,‎ , p. 820–827 (ISSN 2156-5376 et 2161-8313, PMID 26567203, Central PMCID PMC4642427, DOI 10.3945/an.115.009688, lire en ligne)

Les sections suivantes sont remplies automatiquement et se peupleront d'éléments à mesure que des pages sont crées sur la plateforme. Pour participer à l'effort, allez sur la page Gestion:Contribuer. Pour comprendre comment fonctionne cette section, voir Aide:Fonctions sémantiques.