Utilisatrice:Vanessa Desjardins/Brouillons/Alosétron

De Wikimedica
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alosétron
Médicament
Caractéristiques
Classes Antagoniste 5-HT3
Noms commerciaux LotronexMD
Voies d'administration PO
Catégorie en grossesse X
Informations
Wikidata ID Q416463
Spécialité Gastroentérologie

OOjs UI icon help-ltr.svgPage non révisée par un comité éditorial

[ Classe (v2) ]


1 Alertes[modifier | w]

La section facultative Alertes ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description:

2 Indications[modifier | w]

Le syndrome du côlon irritable à prédominance diarrhéique (IBS-D) est un trouble fonctionnel du tractus gastro-intestinal (GI) qui se manifeste par des douleurs abdominales chroniques et une diarrhée. C'est une condition qui a un impact négatif sur la qualité de vie des personnes touchées et contribue à l'augmentation des coûts de santé.[1] Le traitement de première intention pour la gestion du SCI-D consiste généralement à modifier le régime alimentaire et le mode de vie. L'alosétron est un médicament qui a été approuvé par la FDA en février 2000 pour le traitement de l'IBS-D chez les femmes [2]. La première utilisation d'alosétron était répandue; cependant, il a été volontairement retiré du marché américain en novembre 2000 en raison de préoccupations concernant les effets indésirables post-commercialisation, y compris les complications graves de constipation (CoC) et les cas de colite ischémique (CI) .[3][4][5][6]

L'alosétron a finalement été réintroduit en 2002 avec des indications plus restreintes, son utilisation étant limitée pour le traitement des symptômes sévères du SCI-D chez les femmes réfractaires à d'autres thérapies.[7][6]

La définition de l'IBS-D sévère est la diarrhée avec un ou plusieurs des éléments [8] suivants: [6]

  • Douleurs et inconfort abdominaux fréquents et sévères
  • Urgence intestinale fréquente et incontinence fécale
  • Invalidité ou restrictions dans les activités de la vie quotidienne en raison de l'IBS [6]

Pour répondre aux critères d'initiation à l'alosétron, les femmes atteintes de SCI-D sévère devaient avoir: [6]

  • Symptômes chroniques durant six mois ou plus
  • Ne doit présenter aucune anomalie anatomique ou biochimique du tractus gastro-intestinal les exposant à un risque de CI ou de CoC
  • Ont échoué au traitement conventionnel [6]

La dose initiale a également été abaissée pour minimiser l'incidence de la constipation.[5][6]

3 Contre-indications[modifier | w]

Les contre-indications à l'alosétron comprennent [9][10]: [6]

  • Constipation chronique ou sévère ou toute séquelle de constipation
  • Obstruction ou sténose intestinale, mégacôlon toxique, perforation gastro-intestinale et / ou adhérences
  • Diverticulite
  • Maladie de Crohn ou colite ulcéreuse
  • Colite ischémique, thrombophlébite, altération de la circulation intestinale ou état hypercoagulable
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Histoire de caillots sanguins
  • L'utilisation concomitante de fluvoxamine car la fluvoxamine est un puissant inhibiteur du CYP1A2. La recherche a montré qu'il augmentait la concentration plasmatique moyenne de l'alosétron d'environ 6 fois et prolongeait la demi-vie de 3 fois.[6]

4 Mises en garde et précautions[modifier | w]

La section facultative Mises en garde et précautions ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description:

5 Effets indésirables[modifier | w]

L'effet indésirable le plus courant de l'alosétron est la constipation. Une étude randomisée a été réalisée pour évaluer l'efficacité et l'innocuité de 0,5 mg et 1 mg d'alosétron chez les femmes atteintes d'IBS-D sévère. L'étude a révélé que la constipation était survenue chez 9%, 16% et 19% des patients dans les groupes 0,5 mg, 1 mg une fois par jour et 1 mg deux fois par jour, respectivement.[9][6]

D'autres effets secondaires courants incluent [11][10]: [6]

  • Inconfort et douleur abdominale
  • Nausée
  • Distension abdominale
  • Régurgitation et reflux
  • Hémorroïdes[6]

Bien que rares, quelques cas de colite ischémique ont été rapportés chez des patients prenant de l'alosétron pour le traitement du SCI. Les essais cliniques comparant des patients recevant de l'alosétron 1 mg deux fois par jour à des patients recevant un placebo ont montré que l'incidence cumulée de la CI était de 0,2% au cours des trois premiers mois et de 0,3% au cours des six premiers mois. La CI a été observée à partir des données regroupées des essais cliniques chez les patients traités par alosétron par rapport au placebo (0,15% contre 0,00%, p = 0,03) .[3] Aucun mécanisme clair n'est connu, mais de multiples mécanismes ont été émis l'hypothèse. L'un des mécanismes postulés est que le blocage des récepteurs 5HT3 amène la sérotonine à se fixer et à stimuler d'autres récepteurs sérotoninergiques en excès (c.-à-d. 5HT1 et 5HT2) qui peuvent être impliqués dans la vasoconstriction. L'alimentation du tractus gastro-intestinal peut prédisposer au développement d'IC.[12] Une autre hypothèse prédit que l'IC peut résulter de l'effet de l'alosétron sur la motilité du côlon et le flux sanguin intestinal. Étant donné que l'alosétron est associé à une constipation sévère, les patients présentant une maladie vasculaire existante peuvent être prédisposés à développer une ischémie intestinale concomitante. [13] Ces prévisions sont basées sur des modèles animaux et n'ont pas fait l'objet d'études explicites chez l'homme. [6]

6 Interactions[modifier | w]

La section facultative Interactions ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description:

7 Suivi[modifier | w]

La section facultative Suivi ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description:

8 Surdosage[modifier | w]

Il n'y a pas d'antidote spécifique en cas de surdosage d'alosétron [14].[6]

8.1 Insuffisance rénale [6][modifier | w]

Aucun ajustement de la posologie n'est nécessaire.[6]

8.2 Insuffisance hépatique [6][modifier | w]

  • Déficience légère à modérée (Child-Pugh classe A ou B): Aucun ajustement posologique nécessaire. Utiliser avec prudence en raison du métabolisme hépatique important via les CYP2C9, 3A4 et 1A2
  • Déficience sévère (Child-Pugh classe C): l'utilisation est contre-indiquée [6]

8.3 Ajustement pour tenir compte de la toxicité chez l'adulte [6][modifier | w]

  • Constipation: les patients souffrant de constipation avec une dose initiale de 0,5 mg deux fois par jour doivent arrêter le médicament immédiatement jusqu'à ce que les symptômes disparaissent. Le médicament peut être repris à 0,5 mg une fois par jour. Si la constipation se reproduit à une dose plus faible, arrêtez immédiatement.
  • Colite ischémique: arrêtez immédiatement le traitement et ne recommencez pas. [6]

8.4 Populations spéciales [6][modifier | w]

  • Patients gériatriques: à utiliser avec prudence en raison du risque accru de complications de la constipation
  • Patients affaiblis: à utiliser avec prudence en raison du risque accru de complications de la constipation
  • Patientes enceintes: aucun effet indésirable n'a été observé dans les études animales [6]

8.5 Considérations relatives à l'allaitement maternel [15][6][modifier | w]

  • On ne sait pas si l'alosétron sera transféré dans le lait maternel
  • Tenez compte des risques par rapport aux avantages de l'allaitement maternel pendant que la mère est sous traitement par l'alosétron, du risque d'exposition du nourrisson et des avantages du traitement pour la mère.
  • Surveiller le nourrisson pour la constipation ou la présence de sang dans les selles.

9 Dose oubliée[modifier | w]

La section facultative Dose oubliée ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description:

10 Pharmacologie clinique[modifier | w]

La section facultative Pharmacologie clinique ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description:

10.1 Mécanisme d'action[modifier | w]

Le syndrome du côlon irritable est une maladie complexe avec une pathophysiologie incertaine. Les chercheurs ont émis l'hypothèse que la sérotonine pourrait être impliquée dans l'un des mécanismes du SCI car plus de 90% de la sérotonine du corps est présente dans les cellules entérochromaffine de l'intestin.[16] Les cellules entérochromaffine sont responsables de la libération de sérotonine en réponse à des stimuli chimiques et à une augmentation intraluminale de la pression, activant ainsi les réflexes péristaltiques et sécrétoires.[17] L'alosétron est un antagoniste des récepteurs de la 5-hydroxytryptamine 3 (5-HT3, sérotonine) qui bloque ces récepteurs, inhibant ainsi le péristaltisme et ralentissant le temps de transit colique. Cela permet une plus grande réabsorption de l'eau disponible pour les selles.[5][16] Chez les patients atteints d'IBS-D, le blocage de ces récepteurs réduit la douleur, l'inconfort abdominal, l'urgence et la diarrhée. Il diminue également l'hypersensibilité viscérale en régulant la composante émotionnelle de la stimulation viscérale via une diminution du flux sanguin vers les centres émotionnels dans le cerveau.

10.2 Pharmacodynamique[modifier | w]

La section facultative Pharmacodynamique ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description:

10.3 Pharmacocinétique[modifier | w]

La section facultative Pharmacocinétique ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description:

10.3.1 Absorption[modifier | w]

La section facultative Absorption ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description:

10.3.2 Distribution[modifier | w]

La section facultative Distribution ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description:

10.3.3 Métabolisme[modifier | w]

La section facultative Métabolisme ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description:

10.3.4 Élimination[modifier | w]

La section facultative Élimination ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description:

10.4 Populations particulières (pharmacologie)[modifier | w]

La section facultative Populations particulières (pharmacologie) ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description:

11 Entreposage et stabilité[modifier | w]

La section facultative Entreposage et stabilité ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description:

12 Administration[modifier | w]

L'alosétron est pris par voie orale. Il existe des comprimés de 0,5 mg et 1 mg. La dose initiale est de 0,5 mg deux fois par jour pour minimiser le risque de constipation. En cas de constipation, les patients doivent arrêter de prendre le médicament jusqu'à ce que les symptômes disparaissent. Ils peuvent être repris à 0,5 mg une fois par jour; cependant, si la constipation réapparaît à une dose plus faible, l'alosétron doit être interrompu. [18][9] [6]

Les patients peuvent maintenir une dose de 0,5 mg une ou deux fois par jour s'ils sont bien contrôlés sur ce schéma. Si les symptômes ne sont pas contrôlés avec cette dose après quatre semaines, la posologie peut être augmentée à 1 mg deux fois par jour. Si les symptômes persistent au bout de quatre semaines malgré l'augmentation de la posologie à 1 mg deux fois par jour, l'alosétron doit être interrompu.[18][6]

13 Reconstitution[modifier | w]

La section facultative Reconstitution ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description:

14 Manipulation du produit[modifier | w]

La section facultative Manipulation du produit ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description:

15 Surveillance[modifier | w]

Bien que les événements indésirables gastro-intestinaux graves soient peu fréquents, les patients doivent recevoir des instructions pour rechercher les signes et symptômes alarmants afin d'éviter les complications. Le traitement par alosétron doit être interrompu immédiatement chez tout patient qui développe une constipation ou s'il existe un problème de colite ischémique. Si un patient développe une colite ischémique, le traitement ne doit pas être repris. Les patients qui développent une constipation qui ne se résorbe pas après l'arrêt de l'alosétron doivent en informer immédiatement leur fournisseur. [10][6]

16 Références[modifier | w]

! Cette page a été créée avec l'outil d'importation automatisé !
Elle n'a pas encore été vérifiée par un volontaire et peut contenir des erreurs de traductions.


!
Cette page a besoin de vous !