ULaval:MED-1206/Microbiologie et infectiologie/Historique des maladies infectieuses

De Wikimedica
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ce guide d’étude a été élaboré par les volontaires de Wikimedica dans le cadre du cours MED-1206 à l'Université Laval et est basé sur le travail des responsables du cours. Il est fourni comme aide à l'étude et ne constitue pas un document officiel du cours.
Inoculation de Jean Baptiste Jupille

La paléopathologie est une discipline scientifique qui étudie les marques de pathologies retrouvées sur des squelettes humains[1]. Elle est utile puisqu’elle se concentre sur des maladies dont certaines existent encore. Ces dernières sont le résultat de coexistence entre les humains et les bactéries, virus, champignons et parasites. Avec le temps, la médecine va se baser sur la magie, puis la religion et finalement la science. La mortalité due aux infections est encore à ce jour très élevée.

Une infection est une réaction déséquilibrée du corps humain face à des microbes. Les causes des infections sont aussi variées que des bactéries, des parasites, des virus et des champignons qui sont retrouvés dans l’environnement. Les infections ne peuvent arriver que si elles ont traversé les barrières naturelles du corps. Une fois que c’est fait, l’infection sera localisée, et pourra possiblement aller dans la circulation sanguine, causant une septicémie. Celle-ci peut être la cause d’infections métastatiques dans d’autres endroits du corps.

Les infections ont des effets sur le corps humain autant lorsque la réponse de l’hôte est exagérée ou diminuée. La réaction inflammatoire du système immunitaire peut être tout à fait démesurée, causant des dommages, possiblement la mort. À l’opposé, certains patients sont immunosupprimés, donc ne peuvent se défendre convenablement contre les infections.

1 Les types d'infection[modifier | w]

  1. Maladies infectieuses: Ce sont des infections transmissibles entre individus par contact direct, au toucher par exemple, ou indirect, via des insectes par exemple.
  2. Infections nosocomiales: Ce sont des infections acquises en milieu de soins tels les hôpitaux, les CHSLD, etc.
  3. Infections opportunistes: Ce sont des infections causées par des microbes habituellement non-pathogènes, donc pas dangereux pour les gens dont le système immunitaire est normal, qui affectent les gens immunosupprimés.
  4. Infections mixtes: Ce sont des infections qui sont causées par de nombreux microbes, tous en même temps.
  5. Surinfections: Ce sont des infections qui s'ajoutent à une infection déjà présente.

2 Pandémie et épidémie[modifier | w]

Autant en Mésopotamie qu'en Égypte, les infections ont été les causes premières de décès. Dans les années 1300, la peste a fait des ravages en Europe et en Asie, faisant des millions de morts. La peste, la grippe, le choléra et autres sont tous des exemples de pandémies qui ont fait des millions de morts au travers des années.

3 Transformation de la médecine[modifier | w]

Au fil du temps, les pratiques médicales ont grandement évolué. La religion jouait un grand rôle dans le traitement des maladies ainsi que dans les maladies elles-mêmes. À ce moment, on pense qu'elles sont causées par des êtres surnaturels et qu'elles doivent être traitées par des rituels et des sacrifices. Heureusement, les idéologies et les pratiques vont évoluer vers des façons de faire plus rationnelles.

4 La peste[modifier | w]

Médecin de la peste à Rome

Cette infection a causé, au cours du 14ième siècle, la panique partout en Europe. Plusieurs mesures sont prises afin d'empêcher la propagation de la maladie.

  1. Surveillance et mise en quarantaine des étrangers dans les ports afin de les empêcher d'accéder aux endroits où la maladie n'est pas encore déclarée.
  2. Séquestration des gens atteints
  3. Destruction de leurs possessions
  4. Enfumer les appartements
  5. Conséquences pour les gens qui ne respectent pas les règles imposées

5 Facteurs bio-sociaux dans l'évolution des épidémies[modifier | w]

  1. Mutations virales
  2. Mutations bactériennes
  3. Voyages
  4. Guerres et migrations
  5. Révolution industrielle
  6. Classes sociales

6 Religion[modifier | w]

Pendant longtemps, ce sont les institutions religieuses qui ont eu le contrôle des centres de soins. Ceci est vrai depuis le temps de l'Empire romain et l'a été jusqu'au XIXième siècle.

7 Lèpre[modifier | w]

Cette maladie a fait des ravages en Europe et en Asie du Vième siècle au XIième siècle. Les léproseries et maladreries sont des lieux qui sont utilisés pour isoler les lépreux pendant cette période. Après les croisades qui ont fait se multiplier les cas de lèpre, les cas deviennent si rares que dans les années 1500, on ferme la plupart des léproseries et maladreries afin de réorienter les établissements.

8 Hôpitaux[modifier | w]

Avant la fin du 19ième siècle, date où la quantité d'infections a considérablement diminué grâce au travail d'un chirurgien du nom de Joseph Lister[2], les hôpitaux étaient des milieux dangereux pour les patients. Ceux-ci les craignaient, même.

9 Références[modifier | w]

  1. Éditions Larousse, « Définitions : paléopathologie - Dictionnaire de français Larousse », sur www.larousse.fr (consulté le 31 janvier 2019)
  2. Encyclopædia Universalis‎, « JOSEPH LISTER », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 4 avril 2019)