Syndrome de la queue de cheval

De Wikimedica
Aller à : navigation, rechercher

Le syndrome de la queue de cheval est une urgence neurochirurgicale.

Ce syndrome est causé par une compression nerveuse caudalement à L2 et qui se manifeste par la perte de fonction d’au moins 2 des 18 nerfs constituant la queue de cheval. 

Les étiologies sont nombreuses (abcès, hernie discale, neurinomes, méningiomes, spondylose, maladies inflammatoires, infections, carcinomatose, syndrome du canal lombaire étroit, arachnoïdite, sténose spinale, etc.).

Le syndrome de la queue de cheval se présente par des signes au niveau des membres inférieurs et du périnée, avec des troubles sphinctériens au premier plan. La présentation clinique est habituellement asymétrique.

  • Troubles génito-sphinctériens (précoces) 
    • Retard mictionnel, mictions impérieuses, paralysie vésicale, insensibilité du tractus urinaire
    • Constipation, incontinence fécale
    • Impuissance, anesthésie vaginale
  • Troubles sensitifs 
    • Douleurs mono-/pluriradiculaires 
    • Douleurs périnéales et génitales (favorisées par la toux et défécation)
    • Paresthésie/anesthésie aux membres inférieurs 
    • Anesthésie en selle (périnée, organes génitaux externes et périanale)
  • Troubles moteurs 
    • Faiblesse/paralysie d’origine mono-/pluriradiculaire, aux MI ou périnéale.
  • Réflexes 
    • Abolition d’un ou plusieurs réflexes ostéo-tendineux aux MI 
    • Abolition des réflexes périnéaux, anaux, bulbocaverneux, clitorido-anal

Sources