Sujet sur Discussion:Syncope (approche clinique)

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Boston Syncope Criteria

6
Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Pensez-vous qu'il est pertinent d'ajouter le tableau du Boston Syncope Criteria? Dans l'immédiat il est seulement expliqué ce que c'est, mais le critère même n'est pas sur la page et ne peut donc pas être utilisé par un clinicien.

S'il n'est pas possible de l'ajouter sur la page (droit d'auteur), on pourrait laisser une petite note dans la section critères pour dire que ce score existe aussi.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

@Alexandre Beaulac et @Vincent Picher.

Pour ma part, je crois qu'on pourrait les retranscrire ici les critères. Sinon, on n'aurait pas le droit non plus de présenter les critères de Wells et tous les autres sur le wiki. Ça ne ferait pas de sens.

Des critères, ce sont des faits. C'est davantage le contexte et la manière d'exprimer les faits qui est sous droit d'auteur.

Par ailleurs, existe-t-il une RDC validée pour la syncope ? J'ai trouvé :

  • Canadian Syncope Risk Score
  • EGSYS score
  • San Francisco Syncope Rule

Laquelle devrait-on utiliser ? Dans quel contexte ?

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Je viens de voir que vous avez déjà inclut dans votre article le CSRS. Je suis un peu perplexe par contre quant au congé si le risque est considéré comme moyen. Ma tendance aurait été d'admettre ou d'observer avec un risque moyen. Je remarque également qu'il n'y a pas de source dans cette section. D'où provient l'information selon laquelle un risque moyen peut être envoyé à la maison ? :)

Alexandre Beaulac (discussioncontributions)

Salut Michael, je vais tout revérifier mais de mémoire il venait tel quel des derniers guidelines canadiens sur la syncope. Je crois que le CSRS est le plus important à connaître, bien que je réalise qu'il existe plusieurs autres scores. Il semble être privilégié au Canada.

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Merci Alex, dans ce cas-ci on peut se limiter au CSRS histoire de ne pas alourdir l'article?

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

@Alexandre Beaulac. Si c'est le principal score utilisé au Canada, je garderais seulement le CSRS. J'avoue que je n'en avais encore jamais entendu parlé : la validation externe vient tout juste d'être réalisée au Canada en 2020.

Bref, on garde le CSRS, mais on tente d'étayer un peu les références pour les conduites. On peut aussi mettre une ligne sur le fait qu'il existe d'autres scores (EGSYS, SFSR), mais que la CCS recommande l'utilisation du CSRS.

Personnellement, en sachant que les patients ont un risque entre 3.1 et 8.1 % d'avoir un événement cardiaque majeur dans les 30 jours, j'aurais tendance à admettre pour 24-48h de monitoring.

Pourtant, c'est vrai que ça dit ceci dans l'article du CCS.

« Although implementation studies are still lacking, it is suggested that if no serious underlying conditions are identified after an index ED evaluation, low-risk patients (score of −3 to 0) can be discharged home with no further follow-up, medium-risk patients (score of 1-3) can be discharged with follow-up on the basis of the type of serious condition suspected, and high-risk patients (score ≥ 4) might benefit from brief hospitalization.»

Ce que j'en comprends, c'est qu'en réalité, c'est pas mal selon le jugement clinique pour le risque moyen. Ça dit aussi dans une figure un peu plus loin que le risque moyen devrait être évalué en cardiologie rapidement (genre faire voir en cardio/md interne au matin). https://els-jbs-prod-cdn.jbs.elsevierhealth.com/cms/attachment/386e5c36-e5ad-43a6-8913-4d9787fbe02a/gr3.jpg

Dans certains centres, ça équivaut à admettre le patient.