Mal de gorge, rhinorrée (approche clinique)

De Wikimedica
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mal de gorge, rhinorrée
Approche clinique
Pharyngitis.jpg
Érythème de la gorge causé par une pharyngite virale
Caractéristiques
Examens paracliniques Test monospot(Mononucléose infectieuse), Radiographie latérale du cou(Obstruction des voies respiratoires supérieures), Tomodensitométrie avec contraste(Abcès périamygdalien), Radiographie pulmonaire(Pneumonie), Tomodensitométrie des sinus(Sinusite), IRM des sinus(Sinusite), Endoscopie nasale(Rhinorrée), Cultures de prélèvements(Sinusite)
Drapeaux rouges Cervicalgie, Stridor, Trismus, Masse pharyngée, Splénomégalie, Rash morbiliforme, Exsudats, Adénopathie, Fièvre (signe clinique), Toux, Traumatisme crânien, Régurgitation, Douleur épigastrique, Douleur thoracique, Odynophagie, Rhinorrée unilatérale, Épistaxis, Masse cervicale, Otite moyenne, Otalgie (symptôme), Paresthésie faciale, Anesthésie faciale, Diplopie (symptôme), Dysphagie (situation clinique), Paralysie de nerfs crâniens, Virus d'Epstein-Barr, Tabagisme, Diète riche en nitrosamines, Antécédents familiaux, Conjonctivite bulbaire, Exanthème polymorphe, Langue framboisée, Érythème palmo-plantaire
Informations
Spécialités Pédiatrie, ORL, infectiologie

OOjs UI icon help-ltr.svgPage non révisée par un comité éditorial

[ Classe (v4) ]

Objectif du CMC
Mal de gorge et/ou rhinorrhée (100)

Un mal de gorge est défini comme une douleur ressentie dans la région pharyngienne, tandis que la rhinorrée fait référence à l'écoulement nasal.

1 Épidémiologie[modifier | w]

Les symptômes de mal de gorge et rhinorrée couvrent un large diagnostic différentiel et sont une présentation courante en médecine de première ligne.

Environ 10% de la population consultent en première ligne pour un mal de gorge à chaque année.[1] La majorité des cas de pharyngite se trouvent chez la population pédiatrique, surtout chez les moins que 5 ans.[2] Parmi ceux-ci, 50-80% des maux de gorge, ou pharyngites, seraient d'étiologie virale, dont l'infection des voies respiratoires supérieures.[2] Parmi les causes bactériennes de pharyngites, le streptococque bêta-hémolytique de groupe A serait le pathogène le plus commun représentant 5% à 36% des cas de pharyngites aiguës.[2] Le mal de gorge est aussi une présentation clinique d'étiologie allergique, environnementale ou secondaire à d'autres processus pathologiques locaux ou systémiques qui seront discutés dans la séction Étiologies.[2]

Quant à la rhinorrhée, l'infection des voies respiratoires supérieures (IVRS) et les allergies, dont la Rhinite allergique, sont des étiologies communes.[3][4][5][6] L'IVRS figure parmi les 3 diagnostics les plus communs en clinique externe.[5] Les coûts annuels aux États-Unis liés à l'IVRS, excluant l'Influenza, excèdent le 22 milliards de dollars américains.[5] La prévalence estimée de la rhinite allergique dans la population générale s'élève à 30% chez les patients avec symptômes nasaux.[6]

2 Étiologies[modifier | w]

Les causes de mal de gorge et de la rhinorrhée sont nombreuses :

Étiologies de mal de gorge, rhinorrhée [7][8][9][10][11][12]
Infection virale Mal de gorge Rhinorrée
Infection des voies respiratoires supérieures x x
Sinusite virale x x
Bronchiolite x x
Laryngotrachéobronchite x x
Laryngite virale x
Pharyngite et Amygdalite virale x
Mononucléose infectieuse x
Herpangine x
Infection bactérienne Mal de gorge Rhinorrée
Sinusite bactérienne x x
Pharyngite et Amygdalite bactérienne
  • Souvent à Streptocoque bêta-hémolytique de groupe A[7]
x
Épiglottite x
Abcès périamygdalien x
Abcès rétropharyngé x
Réactions allergiques et systémiques Mal de gorge Rhinorrée
Rhinite allergique x
Rhinite vasomotrice[8]
  • Air froid
  • Humidité
  • Odeurs
  • ROH
  • Épices
x
Rhinite médicamenteuse[9] [10]
  • Souvent due à l'usage prolongé de décongestionants nasaux
  • Bêta-bloqueurs
  • AINS
  • Cocaîne
  • Sevrage d'opioides[11]
x
Rhinite atrophique x
Grossesse
  • Rhinite due aux changements hormonaux, mécanisme peu compris[9]
x
Céphalée de Horton
  • Rhinorrée secondaire à réaction parasympathique[12]
x
Causes mécaniques et traumatiques Mal de gorge Rhinorrée
Polypes nasaux x
Néoplasie nasopharyngée x x
Traumatisme crânien
  • Rhinorrée à liquide céphalo-rachidien
x
Corps étranger ( Ingestion vs. insertion dans cavité nasale ) x x (unilatérale)
Intubation endotrachéale x
Ingestion caustique x
Reflux gastro-oesophagien x
Autres / Causes auto-immunes Mal de gorge Rhinorrée
Maladie de Kawasaki x
Maladie de Behçet x
PFAPA (Periodic fever with aphtous stomatitis, pharyngitis and adenitis) x

3 Approche clinique[modifier | w]

3.1 Questionnaire[modifier | w]

Étiologies de rhinorrhée et mal de gorge selon les éléments du questionnaire
Infection virale Pathologie Éléments au questionnaire
Infection des voies respiratoires supérieures[5]
  • Toux
  • Mal de gorge
  • rhinorrhée
  • Congestion nasale
  • Céphalée
  • Fièvre de bas grade
  • Éternuement
  • Myalgies
  • Contact infectieux
Sinusite virale[13]
  • Céphalée frontale
  • Congestion, obstruction nasale
  • rhinorrhée
  • Écoulement nasal postérieur
Bronchiolite[14]
  • Sx IVRS initialement
  • Wheezing
  • Détresse respiratoire
Laryngotrachéobronchite[15]
  • Sx IVRS initialement
  • Toux aboyante
  • Voix rauque
  • Stridor inspiratoire
Laryngite virale[16]
  • Début soudain des Sx avec déterioration rapide sur 2-3 jours
  • Voix rauque
  • Mal de gorge
  • Dyspagie/odynophagie
  • Toux
Pharyngite et Amygdalite virale[17]
  • Pharyngite / mal de gorge bilatéral
  • Sx IVRS
Mononucléose infectieuse[18]
  • Mal de gorge
  • Fièvre
  • Fatigue
  • Rash après administration amoxicilline
Herpangine[19]
  • Mal de gorge
  • Céphalée
  • Fièvre
  • Anorexie
  • Énanthème pharyngé
Infection bactérienne Sinusite bactérienne[13]
  • Sx sinusite virale
  • Persistance Sx après 10 jours
  • Déterioration Sx après 5 jours
Pharyngite et Amygdalite bactérienne
  • Souvent à Streptocoque bêta-hémolytique de groupe A[7]
  • Fièvre
  • Mal de gorge
  • Absence de Sx IVRS
Épiglottite[20]
  • Hx IVRS
  • Mal de gorge
  • Dysphagie / odynophagie
  • Bavage
  • Pt en position tripode
  • Détresse respiratoire
  • Dysphonie
Abcès périamygdalien[16]
  • Mal de gorge unilatérale
  • Otalgie unilatérale
  • Odynophagie
  • Tirsmus
  • Détresse respiratoire
Abcès rétropharyngé[21]
  • Mal de gorge
  • Dysphagie / odynophagie
  • Cervicalgie
  • Torticolis
  • Détresse respiratoire
Réaction allergique et systémique Rhinite allergique[6]
  • Sx exacerbés par allergènes
  • Hx personnelle / familiale d'atopie
  • Rhinorrée
  • Congestion / obstruction nasale
  • Éternuement
  • Épiphora
Rhinite vasomotrice[8]
  • Sx de rhinite allergique
  • Sx exacerbés par facteurs environnementaux (absence de notion d'allergène spécifique): air froid, humidité, odeurs, ROH, épices.
Rhinite médicamenteuse[9] [10]
  • Souvent due à l'usage prolongé de décongestionants nasaux
  • Bêta-bloqueurs
  • AINS
  • Cocaîne
  • Sevrage d'opioides[11]
Rhinite atrophique[22]
  • rhinorrhée
  • Obstruction nasale
  • Hyposmie
  • Epistaxis
  • Croûtes nasales
Grossesse
  • Rhinite due aux changements hormonaux, mécanisme peu compris[9]
  • Hx grossesse
  • Autres pathologies éliminées
Céphalée de Horton
  • rhinorrhée secondaire à réaction parasympathique[12]
  • Céphalée unilatérale intense
  • Sx autonomiques ipsilatéralement à la céphalée (injection conjonctivale, rhinorrhée/congestion nasale, oedème facial, miosis, ptose)
Causes mécaniques et traumatiques Polypes nasaux[23]
  • Congestion / obstruction nasale progressive
  • rhinorrhée
  • Hyposmie
Néoplasie nasopharyngée[24]
  • Epistaxis
  • Obstruction nasale unilatérale
  • Masse cervicale
  • Otalgie
  • Trismus
  • Sx paralysie des nerfs crâniens (diplopie, dysphagie, paralysie, hypoesthésie faciale)
Traumatisme crânien
  • rhinorrhée à liquide céphalo-rachidien[25]
  • Hx TCC
  • rhinorrhée
  • Otorrrée
  • Céphalée
  • Acouphène possible
Corps étranger ( Ingestion vs. insertion dans cavité nasale )[26][27]
  • rhinorrhée purulente unilatérale
  • Céphalée
  • Epistaxis
  • Si obstruction voies respiratoires hautes: Hx étouffement, toux, stridor, bavage, détresse respiratoire
Intubation endotrachéale
  • Mal de gorge post intubation endotrachéale
Ingestion caustique
  • Hx ingestion produits chimiques / Rx
Reflux gastro-oesophagien[28]
  • Régurgitation
  • Dysphagie
  • Odynophagie
  • Dyspepsie
  • Érosions dentaires
  • Dysphonie
  • Toux chronique
  • Mal de gorge
Autres / Causes auto-immunes Maladie de Kawasaki[29]
  • Fièvre
  • Diminution état général
  • Injection conjonctivale
  • Rash
  • Érythème pharyngé
  • Oedème palmoplantaire
  • Sx cardiaques
Maladie de Behçet[30]
  • Ulcères bucaux / pharyngés douloureux
  • Lésions génitaux
  • Multiples manifestations systémiques (Cutanés, MSK, GI, occulaires, vasculaires, neurologiques, etc.)
PFAPA (Periodic fever with aphtous stomatitis, pharyngitis and adenitis)[31]
  • Fièvre cyclique
  • Aphtes buccaux
  • Pharyngite
  • Adénite

3.2 Examen clinique[modifier | w]

Étiologies de rhinorrhée et mal de gorge selon les éléments de l'examen clinique
Infection virale Pathologie Éléments de l'examen clinique
Infection des voies respiratoires supérieures[5]
  • rhinorrhée claire
Sinusite virale[13]
  • rhinorrhée
  • Dlr à la percussion des sinus
Bronchiolite[14]
  • Crépitants, rochis
  • Wheezing
Laryngotrachéobronchite[15]
  • Stridor inspiratoire
  • Toux
  • Tirage possible
  • Cyanose possible
Laryngite virale[16]
  • Toux
  • Voix rauque
Pharyngite et Amygdalite virale[17]
  • Érythème pharyngé
  • Signes et Sx IVRS
  • Étiologie bactérienne + probable si exsudats amygdaliens
Mononucléose infectieuse[18]
  • Érythème pharyngé avec exsudats
  • Pétéchies palatines possibles
  • Adénopathie cervicale postérieure douloureuse
  • Splénomégalie
  • Rash maculopapulaire (si Hx administration pénicilline)
Herpangine[19]
  • Énanthème palatin, amygdalien, pharyngé
  • Hyperhémie pharyngée avec macules érythémateuse pouvant évouluer en vésicules et ulcères
  • Rash cutané possible.
Infection bactérienne Sinusite bactérienne[13]
  • Rhinorrée purulente
  • Dlr à la percussion des sinus
Pharyngite et Amygdalite bactérienne
  • Souvent à Streptocoque bêta-hémolytique de groupe A[7]
  • Exsudats amygdaliens
  • Adénopathie cervicale antérieure douloureuse
Épiglottite[20]
  • Position tripode
  • Bavage
  • Dysphonie
  • Stridor
  • Tirage
  • Cyanose possible
Abcès périamygdalien[16]
  • Voussure amygdalienne unilatérale (abcès)
  • Luette déviée controlatéralement à l'abcès
  • Trismus
  • ADNP cervicales douloureuses
  • Détresse respiratoire possible
Abcès rétropharyngé[21]
  • Érythème pharyngé
  • Trismus possible
  • Cou maintenu en flexion
  • Dlr avec extension cervicale
  • ADNP cervicales
  • Détresse respiratoire possible
Réaction allergique et systémique Rhinite allergique[6]
  • rhinorrhée claire
  • Épiphora
  • Éternuements
  • Signe du salut allergique
Rhinite vasomotrice[8]
  • rhinorrhée claire
Rhinite médicamenteuse[9] [10]
  • rhinorrhée claire
Rhinite atrophique[22]
  • rhinorrhée
  • Croûtes a/n cavités nasales
  • Épistaxis possible
Grossesse
  • Rhinite due aux changements hormonaux, mécanisme peu compris[9]
  • rhinorrhée claire
  • Signes de grossesse
Céphalée de Horton
  • rhinorrhée secondaire à réaction parasympathique[12]
Ipsilatéralement à la céphalée:
  • Injection conjonctivale / épiphora
  • rhinorrhée
  • Oedème péri-orbital
  • Myosis
  • Ptose
Causes mécaniques et traumatiques Polypes nasaux[23]
  • rhinorrhée
  • Polypes à la rhinoscopie
Néoplasie nasopharyngée[24]
  • ADNP cervicale indurée, non-douloureuse
  • Paralysie nerfs crâniens
  • Masse nasopharyngée
  • Epistaxis
  • Obstruction nasale
Traumatisme crânien
  • Rhinorrée à liquide céphalo-rachidien[25]
  • Rhinorrée claire
  • Otorrée claire
  • Signes de TCC possibles
Corps étranger ( Ingestion vs. insertion dans cavité nasale )[26][27]
  • Rhinorrée purulente unilatérale
  • Obstruction nasale
  • Stridor
  • Toux
  • Wheezing / stridor
  • Diminution murmur vésicale possible
Intubation endotrachéale
  • Stridor possible
  • Hématomes, lacérations, ulcérations et adhésions possibles (intubation prolongée / compliquée)
Ingestion caustique
  • Érythème et lésions pharyngés possibles
  • Détresse respiratoire si aspiration
  • Toxidrome possible selon produit chimique / Rx consommé
Reflux gastro-oesophagien[28]
  • Toux
  • Érosions dentaires
  • Dysphonie
  • Dlr épigastrique possible
Autres / Causes auto-immunes Maladie de Kawasaki[29][32]
  • Léthargie
  • Fièvre de haut grade
  • Desquamation et oedème palmoplantaire
  • Langue framboisée et érythème pharyngé
  • Injection conjonctivale
  • ADNP cervicales
Maladie de Behçet[30][33]
  • Érythème et ulcérations buccaux / pharyngés avec exsudats amygdaliens
  • Rash
  • Ulcères génitaux
  • Anomalies neuromusculaires possibles
  • Signes d'arthrite possibles
PFAPA (Periodic fever with aphtous stomatitis, pharyngitis and adenitis)[31]
  • Fièvre de haut grade
  • Érythème pharyngé
  • Aphtes buccaux
  • ADNP cervicales
  • Dlr abdominale et articulaire possible

3.3 Diagnostics spécifiques[modifier | w]

Le diagnostic de l'infection des voies respiratoires supérieures est un diagnostic clinique pouvant être posé par[5] :

  1. La présence des signes et symptômes classiques d'une infection virale ET
  2. L'absence de signes et symptômes orientant vers une infection bactérienne et une maladie respiratoire sévère (ex. : Pneumonie)

Le diagnostic de la rhinite allergique est aussi basé sur la clinique et peut être supporté par une réponse positive au traitement empirique de glucocorticoïdes nasaux[6] :

  1. Les investigations par recherche de IgE spécifique à un allergène ou par tests cutanés doivent être réservés pour les patients qui ne répondent pas au traitement empirique ou chez ceux nécessitant l'identification d'un allergène spécifique pour de la thérapie ciblée.

Les Critères de McIsaac peuvent servir d'outil pour stratifier le risque de Pharyngite à streptocoque bêta-hémolytique de groupe A[2][34] :


Critères de McIsaac (risque d'infection à Steprocoque B-Hémoytique du groupe A[35]
Critères Points
Absence de toux 1
Adénopathies cervicales antérieures sensibles 1
Amygdales rouges avec exsudats 1
Fièvre > 38°C 1
Âge entre 3-14 ans 1
Âge entre 15-44 ans 0
Âge 45 ans et + -1
Interprétation Risque Conduite
< 0 1 - 2.5% pas de cultures
1 5 - 10% culture et antibiothérapie si positifs
2 11 - 17%
3 28 - 35%
4 + 51 - 53% test rapide de détection des Ag du Streptocoque du groupe A et antibiothérapie empirique si positif.


Des investigations paracliniques supplémentaires peuvent être demandées selon les étiologies suspectées.

4 Drapeaux rouges[modifier | w]

Les drapeaux rouges décrits dans le tableau suivant sont des éléments orientant vers un diagnostic grave ou demandant une prise en charge immédiate. Ils nous dirigent vers un autre diagnostic, non-viral et non-allergique, pouvant expliquer le mal de gorge et la rhinorrée.

Drapeaux rouges dans un contexte de rhinorrée, mal de gorge
Drapeau rouge Penser à... Complications
Cervicalgie augmentée par extension du cou Abcès rétropharyngé Obstruction des voies aériennes
Stridor Épiglottite, hypertrophie amygdalienne (ex. : mononucléose infectieuse) Obstruction des voies aériennes
Trismus, Masse pharyngée unilatérale Abcès périamygdalien Obstruction des voies aériennes
Splénomégalie, Rash morbiliforme après administation amoxicilline Mononucléose infectieuse Rupture de la rate
Présence de Critères de Centor[2] : Pharyngite à streptocoque bêta-hémolytique de groupe A
  • Rhumatisme articulaire aigu[2]
  • Glomérulonéphrite[2]
  • Scarlatine[2][34]
  • Syndrome de choc toxique[2]
  • Abcès périamygdalien[2]
  • Mastoïdite[2]
Histoire de Traumatisme crânien Rhinorrée à liquide céphalo-rachidien Méningite[37]
Régurgitation, Toux, Douleur épigastrique, Douleur thoracique, Odynophagie Reflux gastro-oesophagien Oesophage de Barrett[28]

Néoplasie oesophagienne[28]

Rhinorrée unilatérale Corps étranger dans la cavité nasale, polype nasal, néoplasie[38]
  • Perforation du septum nasal[38]
  • Méningite[38]
  • Sinusite[38]
  • Arrêt respiratoire[38]
  • Épiglottite[38]
  • Cellulite périorbitale[38]
Signes et symptômes de néoplasie nasopharyngée[39] :

Facteurs de risque de néoplasie nasopharyngée[39] :

Néoplasie nasopharyngée Évolution du stade, métastases
Critères diagnostiques de la maladie de Kawasaki[29] : Maladie de Kawasaki
  • Anévrismes[29]
  • Insuffisance cardiaque[29]
  • Infarctus du myocarde[29]
  • Myocardite[29]
  • Atteinte valvulaire[29]
  • Péricardite avec ou sans épanchement[29]
  • Rupture artères coronaires avec hémopéricarde[29]

5 Investigation[modifier | w]

  1. Épiglottite[20]
  2. Abcès rétropharyngé[21]
  3. Corps étranger
  4. Laryngotrachéobronchite (cependant radiographie pas nécessaire pour le diagnostic)[15]
  • Lorsqu'il y a suspicion d'un abcès périamygdalien, mais impossibilité de poser un diagnostic clinique, une Tomodensitométrie avec contraste peut être effectuée.[2][16]
  • Une Radiographie pulmonaire est obtenue s'il y a présence de symptômes pulmonaires afin d'exclure une pneumonie bactérienne. [41]
  • Le diagnostic de la sinusite aiguë non-compliquée est clinique, basé sur la présence de symptômes mineurs et majeurs. Des investigations supplémentaires peuvent être nécessaires dans les cas suivants[13][42] [43][44]:
    1. Une Tomodensitométrie des sinus peut être demandée dans le cas de :
      1. Suspicion d'une complication de sinusite
      2. Suspicion d'un diagnostic alternatif
      3. Histoire de sinusite aiguë récurrente
      4. Histoire de sinusite chronique
      5. Anomanlies anatomiques
    2. Une IRM des sinus pour :
      1. Obtenir une meilleure évaluation des tissus mous
      2. Mettre en évidence une tumeur
      3. Déterminer l'extension de complications (ex. : extension orbitale ou intracrânienne)
    3. Endoscopie nasale dans le cas de sinusite aiguë récurrente s'il y a suspicion de :
      1. Infection bactérienne résistante au traitement
      2. Sinusite fongique allergique
      3. Polypose ou masses nasaux
    4. Cultures de prélèvements par Endoscopie nasale pour mettre en évidence un pathogène dans les cas de :
      1. Sinusite chronique
      2. Sinusite fongique

6 Prise en charge[modifier | w]

  • La prise en charge dépend des étiologies suspectées selon le questionnaire et l'examen clinique.
  • Une référence en spécialité peut être nécessaire pour certaines investigations (ex.: endoscopie nasale), ainsi que pour le traitement et le suivi (ex.: référence en pédiatrie et cardiologie pédiatrique pour le maladie de Kawasaki).
  • En contexte d'urgence, évaluer la présence de détresse respiratoire et intervenir si nécessaire (ex.: intubation endotrachéale en cas de détresse respiratoire secondaire à l'épliglottite[20]).

7 Références[modifier | w]

  1. Tim Kenealy, « Sore throat », BMJ Clinical Evidence, vol. 2014,‎ (ISSN 1752-8526, PMID 24589314, PMCID 3948435, lire en ligne)
  2. 2,00 2,01 2,02 2,03 2,04 2,05 2,06 2,07 2,08 2,09 2,10 2,11 2,12 et 2,13 Robert W. Wolford, Amandeep Goyal, Shehla Yasin Belgam Syed et Timothy J. Schaefer, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 30137834, lire en ligne)
  3. (en) « Rhinorrhea », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  4. G. Chirico, G. Quartarone et P. Mallefet, « Nasal congestion in infants and children: a literature review on efficacy and safety of non-pharmacological treatments », Minerva Pediatrica, vol. 66, no 6,‎ , p. 549–557 (ISSN 0026-4946, PMID 25336097, lire en ligne)
  5. 5,0 5,1 5,2 5,3 5,4 et 5,5 Micah Thomas et Paul A. Bomar, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 30422556, lire en ligne)
  6. 6,0 6,1 6,2 6,3 et 6,4 Shweta Akhouri et Steven A. House, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 30844213, lire en ligne)
  7. 7,0 7,1 7,2 et 7,3 Seneca Harberger et Matthew Graber, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 32644433, lire en ligne)
  8. 8,0 8,1 8,2 et 8,3 Preston Leader et Zachary Geiger, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 31613484, lire en ligne)
  9. 9,0 9,1 9,2 9,3 9,4 9,5 et 9,6 Nur Wahidah B. Wahid et Carl Shermetaro, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 30855902, lire en ligne)
  10. 10,0 10,1 10,2 et 10,3 Shweta Akhouri et Steven A. House, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 30844213, lire en ligne)
  11. 11,0 11,1 et 11,2 (en) « Rhinorrhea », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  12. 12,0 12,1 12,2 et 12,3 Sharon A. Kandel et Pujyitha Mandiga, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 31334961, lire en ligne)
  13. 13,0 13,1 13,2 13,3 et 13,4 Amanda S. Battisti, Pranav Modi et Jon Pangia, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 29262090, lire en ligne)
  14. 14,0 et 14,1 Nathaniel A. Justice et Jacqueline K. Le, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 28722988, lire en ligne)
  15. 15,0 15,1 et 15,2 Stacey Ernest et Paras B. Khandhar, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 30137816, lire en ligne)
  16. 16,0 16,1 16,2 16,3 et 16,4 Gunjan Gupta et Rachel H. McDowell, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 30137805, lire en ligne)
  17. 17,0 et 17,1 Robert W. Wolford, Amandeep Goyal, Shehla Yasin Belgam Syed et Timothy J. Schaefer, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 30137834, lire en ligne)
  18. 18,0 18,1 et 18,2 Michael Mohseni, Michael P. Boniface et Charles Graham, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 29261868, lire en ligne)
  19. 19,0 et 19,1 Carlin B. Corsino, Rimsha Ali et Derek R. Linklater, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 29939569, lire en ligne)
  20. 20,0 20,1 20,2 et 20,3 Amanda M. Guerra et Muhammad Waseem, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 28613691, lire en ligne)
  21. 21,0 21,1 et 21,2 Hanish Jain, Thomas L. Knorr et Virteeka Sinha, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 28722903, lire en ligne)
  22. 22,0 et 22,1 (en) « Chronic atrophic rhinitis », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  23. 23,0 et 23,1 Edgar del Toro et Juan Portela, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 32809581, lire en ligne)
  24. 24,0 et 24,1 Shreya Sinha et Ajeet Gajra, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 29083686, lire en ligne)
  25. 25,0 et 25,1 Michael Severson et Margaret K. Strecker-McGraw, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 30844184, lire en ligne)
  26. 26,0 et 26,1 David Rose et Laurence Dubensky, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 30969578, lire en ligne)
  27. 27,0 et 27,1 Katherine Baranowski, Mahmoud S. Al Aaraj et Virteeka Sinha, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 29083647, lire en ligne)
  28. 28,0 28,1 28,2 et 28,3 Catiele Antunes, Abdul Aleem et Sean A. Curtis, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 28722967, lire en ligne)
  29. 29,0 29,1 29,2 29,3 29,4 29,5 29,6 29,7 29,8 et 29,9 Angeline M. Modesti et Michael C. Plewa, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 30725848, lire en ligne)
  30. 30,0 et 30,1 Abdullah Adil, Amandeep Goyal, Pankaj Bansal et Jessilin M. Quint, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 29262080, lire en ligne)
  31. 31,0 et 31,1 « Fièvre périodique type Marshall », Wikipédia,‎ (lire en ligne)
  32. A Saguil, M. Fargo et S. Grogan, « Diagnosis and management of kawasaki disease », Am Fam Physician, vol. 91, no 6,‎ , p. 365–71 (lire en ligne)
  33. (en) « Behçet's disease physical examination - wikidoc », sur www.wikidoc.org (consulté le 27 janvier 2021)
  34. 34,0 et 34,1 (en) « Streptococcal pharyngitis », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  35. (en) Beth A. Choby, « Diagnosis and Treatment of Streptococcal Pharyngitis », American Family Physician, vol. 79, no 5,‎ (ISSN 0002-838X et 1532-0650, lire en ligne)
  36. (en) Beth A. Choby, « Diagnosis and Treatment of Streptococcal Pharyngitis », American Family Physician, vol. 79, no 5,‎ (ISSN 0002-838X et 1532-0650, lire en ligne)
  37. Michael Severson et Margaret K. Strecker-McGraw, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 30844184, lire en ligne)
  38. 38,0 38,1 38,2 38,3 38,4 38,5 et 38,6 Katherine Baranowski, Mahmoud S. Al Aaraj et Virteeka Sinha, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 29083647, lire en ligne)
  39. 39,0 et 39,1 Shreya Sinha et Ajeet Gajra, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 29083686, lire en ligne)
  40. 40,0 et 40,1 (en) « Nasopharyngeal carcinoma », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  41. Sameh W. Boktor et John W. Hafner, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 29083802, lire en ligne)
  42. Gyanendra K. Sharma, Daniel H. Lofgren et Henry G. Taliaferro, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 29083826, lire en ligne)
  43. Derek L. DeBoer et Edward Kwon, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 31613481, lire en ligne)
  44. Edward Kwon et Maria C. O'Rourke, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 28722963, lire en ligne)