Leucocytose (situation clinique)

De Wikimedica
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Leucocytose
Situation clinique
Chronic Myeloid Leukemia smear 2009-04-09.JPG
Caractéristiques
Informations
Spécialités Hématologie, infectiologie, immuno-allergologie
[ Classe (v3) ]

Objectif du CMC
Anomalies leucocytaires (120)

La leucocytose (ou hyperleucocytose) se définit comme des globules blanc supérieurs à 11 x 109/L en valeur absolue[1]. C'est donc une anomalie de la formule sanguine.

La cause la plus fréquente est la réponse normale de l'organisme à l'infection, puisque cette dernière génère des facteurs de croissance dirigés vers la lignée granulocytaire de la moelle. Cela résulte en une surproduction de globules blancs pour se défendre[2].

Chaque lignée peut être augmentée de façon individuelle. Voici les valeurs seuils:

  • Déviation à gauche: cytose avec production médullaire accrue → augmentation des formes immatures dans le sang périphérique

1 Étiologies[modifier | w]

Étiologies par lignée leucocytaire
Lignée Mécanisme Exemples
Neutrophiles[2][3] États physiologiques Nouveau-né, menstruations, grossesse
Réponse immunitaire (production accrue réactionnelle) Infections (bactériennes surtout, mais aussi fongiques, virales et parasitaires)
Maladies inflammatoires (PAR, goutte, connectivite, etc)
Médicaments: lithium
Nécrose tissulaire importante (brûlure, trauma, chirurgie)
Démargination de stress (pseudo-neutrocytose) Post trauma, fracture, brûlure, émotion forte, convulsions, adrénaline, corticos
Inhibition de la diapédèse + libération médullaire augmentée Corticostéroides, syndrome de Cushing
Production augmentée anormale Leucémies myélogènes (cellules immatures ++)

Lymphomes

Lymphocytes[4] Réponse immunitaire (production accrue réactionnelle) Infections (surtout virales : CMV, mononucléose, hépatite), coqueluche
Production augmentée anormale Cancers: LLA, LLC, lymphomes à expression leucémique, Walderstrom

Lymphocytose bénigne

Éosinophiles[2][5] Réponse immunitaire (production accrue réactionnelle) Réaction allergique (asthme, eczéma, rxn médicamenteuse)

Infection parasitaire

Vasculite granulomateuse (Wegener, Churg-Strauss, périartérite noueuse)

Production augmentée anormale Cancers: leucémie, lymphome, syndrome myéloprolifératifs
Monocytes[2] Réponse immunitaire (production accrue réactionnelle) Infection chronique

Inflammation (PAR, connectivites)

Post-splénectomie/regénération après aplasie médullaire importante

Médicaments: corticos, G-CFS

Production augmentée anormale Leucémie monocytaire ou myélomonocytaire chronique
Basophiles[2] Réponse immunitaire (production accrue réactionnelle) Allergies, inflammation, infection
Production augmentée anormale LMC, autres néo myéloprolifératives

2 Physiopathologie[2][modifier | w]

La physiopathologie des différentes étiologies de leucocytose repose sur un principe simple: les causes sont séparées en réactionnel vs malin. La leucocytose réactionnelle, bien que secondaire à un processus pathologique dans la plupart des cas, est en soi une réponse physiologique du système immunitaire pour répondre à un stress lui étant imposé. En augmentant les leucocytes circulant, on optimise la défense de l'organisme contre ce stress. Ce n'est donc pas la leucocytose en soi qui est mauvaise, mais bien la pathologie qui l'a causée. Pour les causes malignes, on parle plutôt d'une production anormale et anarchique de leucocytes générée par un stimulus inadéquat. C'est le cas de la majorité des cancers hématologiques.

Réactionnel:

Production/libération augmentée: utilisation des réserves médullaires de leucocytes matures → production accrue → maturation accélérée/imparfaite + libération médullaire accélérée et prématurée

-Présence dans le sang périphérique d'éléments immatures

Démargination de stress: recrutement rapide des neutrophiles adhérents aux parois des vaisseaux pour répondre à un stress aigu rapidement. Provoqué par la décharge de cortisol et/ou d'adrénaline.

-Neutrocytose max environ 20 x 109/L car pas de production accrue

-Dure max 60 minutes

-Pas d'augmentation des stabs

Inhibition de la diapédèse: blocage de l'émigration des neutrophiles hors des vaisseaux vers les tissus cibles (blocage d'un processus physiologique important pour la défense immunitaire)

Malin:

Production/libération augmentée par un stimulus inadéquat. Ce n'est donc pas une réponse physiologique à un stress tel que ci-haut.

3 Histoire[modifier | w]

La leucocytose en soi ne provoque généralement pas de symptômes. La cause de la leucocytose est responsable des symptômes (cancer, infection, trauma, etc).

Il faut donc rechercher les symptômes des causes fréquentes et à ne pas manquer de leucocytose (infection, sx B)

Histoire
Questions
ATCD Personnels
ATCD perso ou familiaux hématologiques/cancer
ATCD perso ou familiaux maladies inflammatoires
Immunosuppression
Allergies
Médicaments (lithium, corticos, immunosuppresseurs, etc)
ATCD Chirurgicaux
Chx/trauma récent (stress)
Habitus
Tabac
Voyages récents (infections, parasites), contacts infectieux, aliments douteux
PQRST + Revue des systèmes
Qu'est-ce qui a amené à consulter vs trouvaille fortuite?
Symptômes associés à l'anomalie de labo? Si oui lesquels et depuis combien de temps?

Faire une bonne revue des systèmes afin de ne pas manquer de signe d'infection/inflammation

Sx B (insister sur perte de poids et fièvre)
Prurit (hyperhistaminémie de la basophilie)
Changements de peau

Pétéchies, purpura, ecchymoses etc. démontrant une atteinte des autres lignées

Blessures pour sites d'infection cutanée

4 Examen clinique[modifier | w]

Système Rechercher Trouvaille
Général Signes vitaux Voir si en choc

Fièvre pour infection, inflammation, néoplasie

Apparence générale Toxique (infection)

Pâle (anémie si pancytopénie)

Poids Perte de poids (combien, sur combien de temps)
Adénopathies Si oui, les caractériser
Dermato Blessures, signes d'infections, pétéchies, purpura, ecchymoses, etc Pétéchies, ecchymoses, etc si atteinte des autres lignées

Signes d'infection/cellulite

Examen complet : coeur, poumons, G-I, neuro, MSK Rechercher signes d'infection/inflammation Maladie inflammatoire

Infection aigue ou chronique

5 Investigation[modifier | w]

Test Quand l'utilisation de ce test est-elle justifiée Résultats évocateurs
Chez tous
FSC Pour déceler la leucocytose

Répéter si contexte nous fait penser à une pseudoleucocytose (démargination de stress)

Voir intro pour valeurs
Frottis Morphologie des cellules périphériques Production et libération médullaire accrue/immature : granulations toxiques, corps de Dohle sur les neutrophiles, stabs, myélémie (myélocytes, métamyélocytes)
Lymphocytes atypiques: réponse infectieuse, inflammatoire. Penser à mononucléose.
Selon la cause suspectée
Aspiration/biopsie moelle osseuse Aspiration: morphologie des cellules, cultures, cytométrie/FISH

Biopsie: organisation entre les cellules

Moelle très riche: production augmentée (réactionnel vs malin)

Blastes: >20% pour LMA

Biopsie: architecture perturbée: cancer, syndrome myélodysplasique, fibrose

Cytométrie de flux/FISH (sur sang ou aspiration de moelle) Lymphocytose (savoir type prédominant)

Suspicion de cancer

Trouver la sous-population de lymphocytes impliquée

Trouver des leucocytes anormales caractéristiques du cancer

Analyse de selles Éosinophilie Recherche de parasites dans les selles
Sérologies virus Leucocytose avec signes d'infection (surtout si lymphocytose) CMV, mononucléose, hépatite, etc
Autres investigations (Rx poumon, PL, etc) Selon suspicion clinique Trouver l'origine de l'infection
Tests d'allergie Éosinophilie, basophilie Si l'on croit que le trouble est expliquée par une allergie inconnue

6 Prise en charge[modifier | w]

  • S'assurer que vraie leucocytose (et non pseudo)
  • S'assurer que le patient est stable et non en complication (ou à risque imminent de complications)
  • Si en choc septique, traiter agressivement avec remplissage vasculaire, vasopressine, ATB large spectre et TROUVER LA CAUSE
  • Si possible, voir formules sanguines antérieures si le problème était déjà présent : tenter d'établir une chronologie du problème
  • Déterminer quelle(s) lignée(s) sont atteintes
  • Traiter le trouble sous-jacent à la leucocytose (le plus souvent une infection)

7 Suivi[modifier | w]

Suivi approprié selon la cause, par l'équipe d'hémato-oncologie si pertinent.

Dans les cas d'infection, suivre la FSC si le patient est hospitalisé ou contrôler quelques semaines plus tard en externe pour s'assurer que leucocytose rentre dans l'ordre lorsque la cause est traitée.

8 Complications[2][modifier | w]

  • Syndrome d'hyperviscosité (rare, du aux leucémies qui provoquent une neutrocytose): taux très élevés de neutrophiles immatures dans le sang → épaississement du sang → problèmes respiratoires, AVC, décès.
    • Urgence médicale
    • Tx: hospitaliser, hydratation IV, chimio + hydroxyurée (Rx cytoréducteurs)
  • Syndrome hyperéosinophilique[5]: éosinophilie associée à signes d'atteinte viscérale ou dysfonctionnement organique directement lié aux éosinophiles augmentés. Aucune cause allergique/parasitaire/autre cause secondaire identifiée.
    • Coeur, poumon, rate, peau, G-I, neuro = plus fréquemment touchés.
    • Valeurs éosinophiles > 1.5 x 109/L pour > 6 mois
    • Tx: corticostéroïdes + cytoréducteurs + imatinib parfois + tx de support
  • Réaction leucémoïde: Neutrocytose réactionnelle avec éléments immatures en périphérie, du à une production extrêmement accélérée pour répondre au stress.
    • Présence de corps de Dohle, granulations toxiques au frottis.
  • Neutropénie paradoxale: production médullaire augmentée/accélérée avec déviation à gauche (réponse physiologique attendue), mais insuffisante pour la diapédèse augmentée causée par une infection très importante. Résulte en une neutropénie circulante (RELATIVEMENT insuffisant).

9 Particularités[modifier | w]

Tel que mentionné dans les étiologies, certains états physiologiques tels que la grossesse, les menstruations et le nouveau-né donnent des leucocytoses à prédominance neutrophile normales. En d'autres mots, la leucocytose à la formule sanguine est attendue et cliniquement normale dans ces situations.

9.1 Gériatrie[modifier | w]

Chez la personne âgée, les signes d'infections arrivent parfois en premier dans la formule sanguine avant les manifestations cliniques. Il faut donc se méfier et surveiller de près une leucocytose asymptomatique. Il faut aussi porter attention à la polypharmacie des personnes âgées, qui peut être la cause de la leucocytose.

9.2 Pédiatrie[modifier | w]

Les valeurs seuils sont différentes en pédiatrie. La limite supérieure de la normale est plus élevée que chez l'adulte.

Par exemple, pour un nouveau-né : GB normal jusqu'à 30 x 109/L


10 Références[modifier | w]

  1. « Taux de globules blancs élevé », sur www.merckmanuals.com (consulté le 13 avril 2020)
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 2,5 et 2,6 Notes de cours Système hématopoïétique. Doctorat en médecine, Université Laval. Hiver 2019.
  3. « Polynucléose », sur www.merckmanuals.com (consulté le 13 avril 2020)
  4. « Hyperlymphocytose », sur www.merckmanuals.com (consulté le 13 avril 2020)
  5. 5,0 et 5,1 « Éosinophilie », sur www.merckmanuals.com (consulté le 13 avril 2020)