Interventions à l'échelle de la population

De Wikimedica
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Interventions à l'échelle de la population
Concept
Informations
Spécialité Santé publique

OOjs UI icon help-ltr.svgPage non révisée par un comité éditorial

[ Classe (v1) ]


Objectif du CMC
Interventions à l'échelle de la population (78-3)

Afin de faire de la prévention en santé auprès de la population, il va de soi d'élaborer des interventions individuelles et communautaires. En fait, plusieurs stratégies et politiques publiques peuvent être mises en place. Il s'avère important de bien les comprendre et, par le fait même, comprendre comment elles ont une incidence sur le comportement et la santé d'une population.[1]

1 Prévention primaire, secondaire et tertiaire[modifier | w]

1.1 Maladies infectieuses[modifier | w]

Briser la triade (agent, environnement, hôte)

1.1.1 Hôte[2][modifier | w]

  • Immuniser (vaccination)
  • Améliorer son état de santé (nutrition, etc.)
  • Traiter la maladie

1.1.2 Environnement[2][modifier | w]

  • ↑ qualité de l'eau
  • Logements adéquats
  • Quarantaine
  • Éducation (ex. Lavage des mains)

1.1.3 Agent infectieux[2][modifier | w]

  • Éradiquer (vaccination de masse)
  • Éliminer les réservoirs (ex. Rats)

1.2 Maladies professionnelles[modifier | w]

bruit, poussière, chaleur, froid

1.2.1 Source[2][modifier | w]

  • Isoler la source
  • Repenser le fonctionnement
  • Modifier ou remplacer

1.2.2 Récepteur[2][modifier | w]

  • Isoler (cabine)
  • Relocaliser (changer d'endroit)
  • Protéger (casques, lunettes)

1.2.3 Voie[2][modifier | w]

  • Obstruer (toiles)
  • Aérer (ventilation)
  • Absorber (filtres, etc.)

2 Communication du message de prévention[modifier | w]

2.1 Au niveau communautaire[2][modifier | w]

  • Tenir compte du contexte culturel
  • Consulter les intervenants déjà en place, les élus
  • Évaluer les besoins et la faisabilité des interventions
  • Promotion de l santé concerne l'environnement global et les déterminants de la santé (ex. offre de sports)
  • Prévention vise des actions concrètes et ciblées sur certain groupes (ex. vitesse au volant)
  • Balancer le poids entre réduction du risque et réduction des méfaits

2.2 Au niveau des individus[2][modifier | w]

Dans nos messages de prévention et promotion de la santé, il faut tenir compte :

  • du contexte culturel (ex. manger du porc chez une famille uive)
  • du contexte familial (ex. revenus disponibles, faisabilité, etc.)
  • du stade de changement du patient (bon conseil, au bon moment)

2.3 Étapes du changement (modèle de Prochaska et DiClemente)[2][modifier | w]

  • Précontemplation
    • pas en considération de changement
  • Contemplation
    • considère de changer son comportement éventuellement
  • Détermination
    • petits changements, résolu à agir bientôt
  • Action
    • changements actifs dans sa vie
  • Maintenance
    • Apprend à persévérer, doit lutter contre l'abandon, la tentation
  • Rechute
    • Fait partie du cycle, peut survenir n'importe quand

3 Surveillance des maladies[modifier | w]

  • Essentielle afin d’orienter les politiques de santé, la distribution de ressources et les priorités de santé
  • Essentiellement basés sur les déclarations médicales et de laboratoires (MADO, signalements, profils de sensibilités bactériennes, enquêtes du coroners, etc.)
  • Enquêtes de prévalence et incidence[2]

4 Éthique et mesures de santé publiques[modifier | w]

4.1 Dilemme du législateur / gouvernement[2][modifier | w]

  • En effet, des mesures agressives doivent parfois être prises pour prévenir la propagation de maladie ou réduire la mortalité. Toutefois, certaines actions restreignent les droits et liberté des citoyens
  • Il faut peser le pour et le contre (nombre de personnes touchées, nombre de vies ou de maladies évitées, etc.)
  • Pensons par exemple :
    • À la restriction du tabagisme dans les endroits publics (droit à la liberté)
    • Aux maladies à traitement obligatoire (Tuberculose) (droit de refuser un traitement)

4.2 Charte d'Ottawa sur la promotion de la santé (1986)[2][modifier | w]

Stratégies :

  • Politiques de santé publique (loi sur les salons de bronzage, loi sur le tabac)
  • Environnement et milieux favorables (accès handicapés, logements à prix modique, etc.)
  • Renforcement de l’action communautaire (supporter les ONG en santé communautaire)
  • Développement des compétences personnelles (autonomisation, éducation, défis 5-30)
  • Réorientation des services de santé (soins adaptés, axe de prévention plutôt que traitement)

5 Facteurs de promotion de la santé[modifier | w]

  • Entreprises favorisant l’activité physique
  • Promotion de la santé mentale et du bien-être
  • Parcs et milieux extérieures agréable
  • Coussins gonflables de protection dans les véhicules
  • Normes environnementales exigeantes, etc.
  • Initiatives citoyennes, gouvernementales ou de groupes sociaux dans la communauté
  • Va au-delà de la prévention par un changement du mode de vie :
    • Arrêt tabagique
    • Activité physique régulière
    • Alimentation diversifiée, riche en fruits et légumes
    • Éviter la consommation d’alcool et de drogues
    • Équilibre travail/famille
    • Allaitement[2]

6 Rôle des organismes et des travailleurs sociaux[modifier | w]

  • Ces organismes ont des missions spécifiques et dispensent des soins et offrent des ressources, souvent abordables aux patients qui ne peuvent attendre (liste d’attente) ou n’ont pas les moyens.
  • Ils ont également de l’expertise avec certaines clientèles (ex : AA, PIPQ, sites d’injections, travailleurs de rue, etc.)
  • Les travailleurs sociaux peuvent également accompagner les patients dans leur démarche et agir comme facilitateur au niveau social afin d’avoir accès à des ressources et des moyens d’améliorer leur santé. Il ne faut donc pas se priver de leurs services ![2]

7 Impacts des interventions communautaires[modifier | w]

Exemples: [2]

  • La loi sur le tabac a permis d’accélérer la tendance à la baisse du tabagisme.
  • Elle améliore également la santé des non-fumeurs en réduisant leur exposition à la fumée secondaire
  • Le système de maladie à traitement obligatoire, conjointement à l’amélioration de l’hygiène et de la qualité des logements a permis la presque éradication de la turberculose au Canada (excepté dans les communautés autochtones, où ces conditions sont encore déficientes)
  • Les lois sur le contrôle de la nourriture, l’emballe, l’étiquetage et les normes de réfrigération et manutention limitent le nombre d’intoxications alimentaires et permettent de retracer rapidement la source d’une contamination.
  • Les lois et normes de pollution (ex : nombre de ppm d’une substance X acceptée dans l’air), permet de réduire l’exposition, notamment des travailleurs, à des substances cancérigènes ou toxiques.
  • L’interdiction du plomb dans les jouets pour enfant a permis d’éviter de nombreuses intoxications.

8 Références[modifier | w]

  1. « 78-3 Interventions à l'échelle de la population | Le Conseil médical du Canada », sur mcc.ca (consulté le 26 mars 2020)
  2. 2,00 2,01 2,02 2,03 2,04 2,05 2,06 2,07 2,08 2,09 2,10 2,11 2,12 2,13 et 2,14 Maxime Ouellet, Préparation à l'exament du Conseil Médical Canadien (CMC): Résumé des objectifs et situations cliniques essentielles du CMC , hiver 2017, 325 p. (lire en ligne)