Ictère (signe clinique)

De Wikimedica
Aller à la navigation Aller à la recherche
Ictère
Signe clinique
Jaundice eye.jpg
Données
Système Digestifhématopoïétique
Modalité
Observation
Informations
Autres noms Jaunisse
Spécialités Gastroentérologie, chirurgie générale, hématologie

OOjs UI icon help-ltr.svgPage non révisée par un comité éditorial

Cette page concerne le signe clinique,
pour les approches cliniques, voir Ictère (approche clinique), Ictère du nouveau-né (approche clinique)

L'ictère est la coloration jaunâtre que prennent les tissus du corps (particulièrement la sclère) lorsqu'il y a hyperbilirubinémie.

1 Technique[modifier | w]

L'ictère peut être difficile à déceler, particulièrement chez les individu avec la peau foncée. Il sera plus aisé de le mettre en évidence aux endroits suivants:

  1. frein de la langue;
  2. sclère.

2 Physiopathologie[modifier | w]

La physiopathologie de la jaunisse s'explique plus facilement en le divisant en 3 sections: pré-hépatique, hépatique et post-hépatique. [1]

2.1 3.1 Pré-hépatique[modifier | w]

  • La production de la bilirubine résulte du catabolisme de l'hème de l'hémoglobine. L'action de plusieurs enzymes spécifiques dans les cellules du système réticulo-endothélial de la rate, du foie et de la moelle osseuse permet de libérer de la bilirubine libre dans le plasma.
  • Hémoglobine--> Hème--> Biliverdine--> Bilirubine[1]
  • Le dysfonctionnement de la phase pré-hépatique entraîne une augmentation de la bilirubine non-conjuguée.

2.2 3.2 Hépatique[modifier | w]

  • Recapture de la bilirubine: La bilirubine libre ou non conjuguée est insoluble. Ainsi, une fois libérée par le système réticuloendothélial, elle est transportée par l'albumine dans le plasma jusqu'aux hépatocytes.[1][2]
  • Conjugaison de la bilirubine: Dans le réticulum endoplasmique, la bilirubine libre est conjuguée à l'acide glycuronique sous l'effet de la glycuronyl-transférase, une enzyme hépatique. Ce processus forme la bilirubine conjuguée qui est soluble dans la bile.[1][2]
  • Le dysfonctionnement de la phase hépatique peut entraîner une augmentation de la bilirubine non-conjuguée ou conjuguée .

2.3 3.3 Post-hépatique[modifier | w]

  • Sécrétion hépatique de la bile: La bilirubine conjuguée est éliminée dans la bile par les canaux biliaires. Elle est d'abord stockée dans la vésicule biliaire. Puis, elle doit passer par l'ampoule de Vater pour atteindre l'intestin grêle et le côlon. [1]
  • Métabolisme intestinal et transport rénal: La bilirubine conjuguée est éliminée principalement par les selles (80%), mais aussi par l'urine. Les bactéries du côlon métabolisent la bilirubine en stercobilinogène et en d'autres dérivés qui sont éliminés par les selles. Le reste de la bilirubine est réabsorbé par la lumière intestinale et excrété par les reins sous forme d'urobiline. Ce pigment donne la couleur jaune à l'urine.[1][2]
  • Le dysfonctionnement de la phase post-hépatique entraîne une augmentation de la bilirubine conjuguée.

3 Références[modifier | w]

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 Abel Joseph et Hrishikesh Samant, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 31334972, lire en ligne)
  2. 2,0 2,1 et 2,2 François Jobin et Pierre F. Leblond, SYSTÈME HÉMATOPOÏÉTIQUE: Cahier 1 Le système hématopoïétique normal, les anémies, les groupes sanguins et la transfusion, Québec, Centre d'hématologie du CHU, , 239 p., p. 43-44

Les sections suivantes sont remplies automatiquement et se peupleront d'éléments à mesure que des pages sont crées sur la plateforme. Pour participer à l'effort, allez sur la page Gestion:Contribuer. Pour comprendre comment fonctionne cette section, voir Aide:Fonctions sémantiques.

Maladies avec cette présentation