Hyperglycémie

De Wikimedica
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hyperglycémie
Maladie
Caractéristiques
Signes Acidocétose diabétique et état hyperosmolaire, Coma, Déshydratation, Hypovolémie, Neuropathie, Rétinopathie diabétique, Muqueuses sèches, Hypotension , Accident vasculaire cérébral, Pli cutané, Gangrène, Tachycardie , Onychomycose, Maladie artérielle périphérique, Pascale Coulombe/Brouillons/Hypotension orthostatique, Ulcérations cutanées (approche clinique), Pied diabétique, Haleine fruitée, Microangiopathie, Macroangiopathie, Infartus du myocarde, Temps de recoloration capillaire diminué, Diminution des pouls, Perte de la pilosité, Antoine Mercier-Linteau/Brouillons/Choc hypovolémique non-hémorragique
Symptômes Coma, Perte de poids, Dysesthésie, Polyphagie, Vision trouble, Déficits neurologiques focaux, Douleurs abdominales, Altération de l'état de conscience , Fatigue , Asthénie , Nausées et vomissements (approche clinique), Paresthésies (approche clinique), Cystite aiguë, Syndrome polyuro-polydypsique, Néphropathie, Nausées et vomissements en pédiatrie (approche clinique)
Informations
Wikidata ID Q271993
Spécialité Endocrinologie

OOjs UI icon help-ltr.svgPage non révisée par un comité éditorial

[ Classe (v3) ]
Objectif du CMC
Anomalies de la glycémie (37-1)

L'hyperglycémie est l'élévation de la glycémie au delà des valeurs normales[1]:

  • glycémie à jeun > 7 mmol / L
  • glycémie postprandiale > 10 mmol / L.

L'hyperglycémie peut se constater chez les patients diabétiques, mais aussi chez les patients non diabétiques. Cette page traite de l'hyperglycémie aiguë. Pour la prise en charge à long terme de l'hyperglycémie chronique (diabète), voir la page diabète sucré.

1 Étiologies[modifier | w]

Les causes d'hyperglycémie sont nombreuses, on peut les regrouper en[2]:

2 Physiopathologie[modifier | w]

La physiopathologie de l'hyperglycémie dépend de la cause sous-jacente. L'insuline est la principale hormone hypoglycémiante de l'organisme. De ce fait elle régule l'homéostasie glucidique. L'hyperglycémie se produit lorsqu'on a soit:

  • un excès de production ou d'apport exogène en glucose comme c'est la cas par exemple dans les états de stress, la nutrition parentérale, les solutés
  • soit une résistance à l'action de l'insuline, principal mécanisme de survenue du diabète de type 2 ou les endocrinopathies
  • soit une insuffisance de sécrétion d'insuline due à la destructions des cellules bêta des ilots de Langherans. cette destruction peut être d'origine auto-immune (diabète type 1) ou inflammatoire (pancréatite, hémochromatose, cancer du pancréas, fibrose kystique [ces pathologies donneront dans les faits un diabète de type 1]).

3 Présentation clinique[modifier | w]

3.1 Facteurs de risque[modifier | w]

Les facteurs de risque de l'hyperglycémie:

3.2 Questionnaire[3][modifier | w]

L'hyperglycémie est très souvent de début insidieux, sans aucune manifestation clinique lorsque les taux de glycémie ne sont pas très élevés. les cas d'hyperglycémie sévère peuvent se traduire cliniquement de diverses manières[2]:

la plupart des patients se plaindront d'un Syndrome polyuro-polydypsique associé à une perte de poids malgré la Polyphagie. Si aucun traitement n'est entrepris cet état peut se compliqué de:[4]

3.3 Examen clinique[3][5][2][modifier | w]

L'évaluation de l'état de conscience, l'examen cardiorespiratoire et l'état hémodynamique du patient doivent être systématique et peuvent permettre de mettre en évidence:

Le dépistage du Pied diabétique est essentiel chez tout patient avec une hyperglycémie chronique, il peut révélé: une Diminution des pouls, une Perte de la pilosité des jambes, des ulcération, infection et/ou Gangrène au niveau des points de pression, une altération de la sensibilité superficielle, proprioceptive et vibratoire.

4 Examens paracliniques[modifier | w]

le diabète doit être dépisté chaque 3 ans chez tous patients à partir de 40 ans selon les recommandations canadiennes. Le dépistage peut se faire plus tôt et plus fréquemment chez les patients jugés à haut risque. Les tests de dépistages sont: la Glycémie à jeun et/ou HbA1c[4]

De même pour confirmer le diagnostic d'une hyperglycémie, on recourt à:[3]

Lorsque l'hyperglycémie est mise en évidence pour la 1ere fois, on doit faire les test suivants: Lipides, ECG, ALT, TSH (si diabète type1), Électrolytes sériques, fonction rénale (Urée, Créatinine), Formule sanguine complète, bandelette urinaire à la recherche d'une cétonurie, Gaz de sang artériel[6][2].

Une fois le diagnostic confirmé il faut établir un plan de suivi adapté à chaque patient. De manière générale il est recommandé de faire les examen suivants sur une base régulière variable selon la cause de l'hyperglycémie:[4]


5 Approche clinique[modifier | w]

La section facultative Approche clinique ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description: Alors que les sections Questionnaire, Examen clinique et Examens paracliniques servent à énumérer, cette section sert à intégrer tous ces éléments pour discuter du raisonnement du clinicien. C'est en quelque sorte la manière dont les cliniciens réfléchissent lorsque confrontés à cette maladie : c'est la section par excellence pour l'enseignement.
Formats:Texte, Liste à puces, Tableau
Balises sémantiques:
Commentaires:
 
  • C'est la seule section dans laquelle on peut répéter des informations qui ont déjà été mentionnées auparavant.
  • L'utilisation du modèle Flowchart (diagramme) est encouragée. Voir Aide:Diagramme.
  • Le format attendu est libre (texte, liste, tableau, diagramme).
Exemple:
 

6 Traitement[modifier | w]

Il est important de savoir que les objectifs et les stratégies de traitements doivent être individualisé. Ils visent l’élimination des symptômes d'hyperglycémie et la réduction des complications à long termes.

Pour tous les patients, le Régime alimentaire et l'Exercice physique sont les bases de la prise en charge. En effet le changement de mode de vie est essentiel

le traitement médicamenteux de l'hyperglycémie fait recours à l'insuline et/ou les Antidiabétique oraux. Les statines et les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine sont souvent utilisé en cas d'hypertension artérielle et dyslipidémie associé[4]

Le traitement cible est une HbA1c <=7mmol/l. [2]

Les patients qui présentent une intolérance aux glucose doivent être sensibilisé sur leur haut risque de développé le diabète. Dans certain cas un traitement à la Metformine peut être débuter[4]

L'Immunisation des patients contre le pneumocoque et le virus influenza est recommandée[4]

la prise en charge doit prendre en compte l'aspect psychique, car Les patients diabétiques sont plus sujets à la dépression que ceux sans diabète en raison de changements de style de vie importants qui sont nécessaires.[7][2]

7 Suivi[modifier | w]

l'éducation du patient est la clé de la prise en charge. En effet il est important que le patient comprenne bien les causes de sa maladie, les complications aiguës et chronique, les précautions à prendre et les moyen de surveillance[3].

S'il s'agit d'une hyperglycémie postopératoire, la prise en charge et le suivi sont multidisciplinaire et se fait en milieu hospitalier avec pour objectif une glycémie à jeun entre 4.0-7.0 mmol/l L'hyperglycémie est courante en postopératoire .[8][2]

8 Complications[modifier | w]

L'hyperglycémie si non contrôlée peut entraîner les complications suivantes[9]:

9 Prévention[modifier | w]

L'hyperglycémie peut être prévenue par les mesures suivantes[2]:

  • alimentation saine
  • activité physique
  • perte de poids
  • compliance au traitement
  • surveillance de la glycémie
  • vérification DIE de la pertinence des solutés et des médicaments hyperglycémiants
  • en milieu hospitaliser, l'utilisation de protocoles d'insuline bien ajustés[9].

10 Références[modifier | w]

  1. « L'hyperglycémie », sur Diabète Québec (consulté le 14 novembre 2021)
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 2,5 2,6 2,7 et 2,8 (en) Mouri M et Badireddy M, « Hyperglycemia », sur PubMed (PMID 28613650, consulté le 24 mai 2020)
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 et 3,4 « Diabète sucré - Troubles endocriniens et métaboliques », sur Édition professionnelle du Manuel MSD (consulté le 14 novembre 2021)
  4. 4,0 4,1 4,2 4,3 4,4 4,5 et 4,6 « My Site - Ressources Françaises », sur guidelines.diabetes.ca (consulté le 16 novembre 2021)
  5. « Hyperglycémie », Wikipédia,‎ (lire en ligne)
  6. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31074371
  7. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30614548
  8. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28121636
  9. 9,0 et 9,1 Charles Kodner, Laurie Anderson et Katherine Pohlgeers, « Glucose Management in Hospitalized Patients », American Family Physician, vol. 96, no 10,‎ , p. 648–654 (ISSN 0002-838X et 1532-0650, lire en ligne)