Fièvre postopératoire (approche clinique)

De Wikimedica
Aller à la navigation Aller à la recherche
Fièvre postopératoire
Approche clinique
Caractéristiques
Examens paracliniques Hémocultures, CRP, Radiographie des poumons, Analyse d'urine, FSC
Informations
Wikidata ID Q12176614
Spécialités Chirurgie générale, Neurochirugie, Chirurgie vasculaire, Chirurgie cardiaque, Chirurgie orthopédique, Urologie, Gynécologie, Chirurgie plastique, Chirurgie thoracique, ORL, Ophtalmologie, Anesthésiologie

OOjs UI icon help-ltr.svgPage non révisée par un comité éditorial


La fièvre postopératoire fait référence à une température corporelle élevée (≥ 38,5 ° C) survenant après une intervention chirurgicale récente. Diagnostiquer la cause de la fièvre postopératoire peut parfois être difficile. Bien que la fièvre dans ce contexte puisse être bénigne, spontanément résolutive ou sans lien avec la procédure chirurgicale, elle peut également indiquer une complication chirurgicale, telle qu'une infection.

1 Épidémiologie[modifier | w]

La section facultative Épidémiologie ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description: Cette section contient les données épidémiologiques sur le sujet de la page (ex. incidence, prévalence, coûts en hospitalisation, proportion homme:femme, régions où la prévalence est la plus élevée, etc.). Chaque donnée épidémiologique doit être appuyée par une référence. Idéalement, des statistiques canadiennes et québécoises sont mentionnées lorsque disponibles.
Formats:Texte
Balises sémantiques:
Commentaires:
 
  • Les facteurs de risque ne sont pas présentés ici, mais bien dans la sous-section Facteurs de risque.
  • Le pronostic est présenté dans cette section, le cas échéant (contrairement aux pages de maladie).
Exemple:
 
Les saignements digestifs bas représentent 20% à 30% de tous les patients présentant des saignements GI majeurs. L'HDB est moins fréquente que les hémorragies digestives hautes (HDH) avec une prévalence de 20 à 27 cas par 100 000 vs 50 à 150 cas par 100 000.

2 Étiologies[modifier | w]

Catégorie Délai Description
Respiratoire J 1-2 Pneumonie d'aspiration et embolie pulmonaire; l'atélectasie a été communément citée comme cause de la fièvre postopératoire, mais il manque des preuves à l'appui. [1][2]
Urinaire J 3-5 Infection urinaire associée à une cathéterisation périopératoire ou encore en place
Site opératoire J 5-7 Infection d'une incision chirurgicale, superficielles ou profondes[3]
Abcès J 5-7 Infection d'un organe ou d'un espace[4]
TVP ou EP J 5+ (le risque peut persister plusieurs mois après l'opération) Thrombose veineuse profonde ou embolie pulmonaire
Médicaments / transfusions À tout moment Fièvre médicamenteuse ou réaction aux produits sanguins, soit une réaction transfusionnelle fébrile non hémolytique, soit lésion pulmonaire aiguë liée à la transfusion
Autres À tout moment infection sanguine, veinite ou cellulite liée aux lignes intraveineuses, centrales ou périphériques

L’hyperthermie maligne, une autre cause importante de fièvre postopératoire précoce, est une réaction potentiellement mortelle mais qui peut être traitée à des agents anesthésiques et paralytiques par inhalation.

La fièvre postopératoire précoce (c.-à-d. dans les premières 48 heures suivant l'opération) a souvent été attribuée à une atélectasie, mais elle fait très probablement partie d'une réponse inflammatoire naturelle et non infectieuse (avec une atteinte du système nerveux sympathique) blessure subie pendant la chirurgie; il ne nécessite généralement aucune intervention médicale, à l'exception d'antipyrétiques et d'un apport liquidien supplémentaire. [5][6]

3 Histoire[modifier | w]

Truc mnémotechnique
5W (Étiologies de la fièvre postopératoire)
  • Wind: respiratoire (jour 1-2)
  • Water: urinaire (jour 3-5)
  • Wound: site chirurgical, plaie, abcès (jour 5.7)
  • Walking: TVP (jour 5-7)
  • Wonder Drugs: cause médicamenteuse / transfusionnelle (n'importe quand)

L'élément principal de l'investigation de la fièvre postopératoire est de savoir à quel moment la procédure chirurgicale a eu lieu, car il existe un délai caractéristique après la chirurgie lorsque plusieurs de ces complications ont tendance à se développer.

Le parcours chirurgical et postopératoire du patient doit être examiné en détail, en indiquant si le patient utilise régulièrement un spiromètre , si une sonde de Foley est en place, quels médicaments il a reçus, etc. On devrait lui demander s'il / elle a des douleurs (et où?) ou d'autres symptômes tels que toux ou dysurie, qui peuvent aider à localiser la source de la fièvre.

4 Examen physique[modifier | w]

Un examen physique approfondi doit être effectué, en analysant les poumons, en notant l'érythème ou le drainage de l'incision chirurgicale, en évaluant les sites intraveineux, en notant l'œdème des membres inférieurs, etc.

5 Investigation[modifier | w]

Les tests de laboratoire et l'imagerie sont généralement différés pour l'évaluation de la fièvre apparaissant dans les 48 heures suivant l'opération, à moins que des résultats spécifiques ne figurent dans les antécédents et dans l'examen physique. Au-delà de 48 heures, les tests comprennent systématiquement:

6 Prise en charge[modifier | w]

La prise en charge est causale. Il faut cependant éviter de donner des substances pouvant diminuer la fièvre (tel l'acétaminophène) afin de correctement pouvoir évaluer si l'antibiothérapie fonctionne.

7 Particularités[modifier | w]

La section facultative Particularités ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description: Cette section traite des particularités concernant la gestion de l'approche clinique pour certaines clientèles.
Formats:Texte
Balises sémantiques:
Commentaires:
 
Exemple:
 

7.1 Gériatrie[modifier | w]

La section facultative Gériatrie ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description: Cette section mentionne les particularités concernant la gestion de l'approche clinique chez une clientèle gériatrique.
Formats:Texte
Balises sémantiques:
Commentaires:
 
  • Le format texte est à privilégier.
  • Il est possible que l'approche clinique en gériatrie nécessite une approche clinique complètement différente. Dans ce cas, il est préférable de faire un page d'approche clinique séparée. (ex. Ictère chez le nouveau-né est trop différente de l'Ictère chez la personne âgée).
Exemple:
 

7.2 Pédiatrie[modifier | w]

La section facultative Pédiatrie ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description: Cette section mentionne les particularités concernant la gestion de l'approche clinique chez une clientèle pédiatrique.
Formats:Texte
Balises sémantiques:
Commentaires:
 
  • Le format texte est à privilégier.
  • Il est possible que l'approche clinique en pédiatrie nécessite une approche clinique complètement différente. Dans ce cas, il est préférable de faire un page d'approche clinique séparée. (ex. Ictère chez le nouveau-né est trop différente de l'Ictère chez la personne âgée)
Exemple:
 


8 Références[modifier | w]

  1. Pile JC, « Evaluating postoperative fever: a focused approach », Cleve Clin J Med, vol. 73, no Suppl_1,‎ , S62–6 (PMID 16570551, DOI 10.3949/ccjm.73.Suppl_1.S62)
  2. Mavros MN, Velmahos GC, Falagas ME, « Atelectasis as a cause of postoperative fever: where is the clinical evidence? », Chest, vol. 140, no 2,‎ , p. 418–24 (PMID 21527508, DOI 10.1378/chest.11-0127)
  3. http://www.hopkinsmedicine.org/healthlibrary/conditions/surgical_care/surgical_site_infections_134,144/
  4. http://www.hopkinsmedicine.org/healthlibrary/conditions/surgical_care/surgical_site_infections_134,144/
  5. Harrison G, Weed et Larry M Baddour, « Postoperative Fever », UpToDate (consulté le 30 juin 2011)
  6. Marino's The ICU Book

Les sections suivantes sont remplies automatiquement et se peupleront d'éléments à mesure que des pages sont crées sur la plateforme. Pour participer à l'effort, allez sur la page Gestion:Contribuer. Pour comprendre comment fonctionne cette section, voir Aide:Fonctions sémantiques.