Environnement et santé

De Wikimedica
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Environnement et santé
Concept
Informations
Spécialité Santé publique

OOjs UI icon help-ltr.svgPage non révisée par un comité éditorial

[ Classe (v1) ]
Objectif du CMC
Environnement (78-6)

L'exposition à des substances nocives, l'hygiène dans les milieux de travail, les milieux de vie précaires sont des facteurs environnementaux qui ont un impact direct sur la santé d'un individu. Il est donc important pour un médecin de reconnaître ces dangers environnementaux auprès de sa population. Par conséquent, il pourra mieux répondre aux besoins de ses patients. [1]

1 Définitions[modifier | w]

1.1 Santé environnementale[modifier | w]

S’occupe des conditions de vie humaine qui influencent la santé et le bien-être. Englobe l’environnement bâti (ex : routes, bâtiments) et naturel (milieu).

2 Évaluation de l'exposition à des risques environnementaux[modifier | w]

2.1 Voies de contaminations[modifier | w]

  1. inhalation
  2. ingestion
  3. absorption[2]

2.2 Réservoirs[modifier | w]

  1. air
  2. eau
  3. sol
  4. aliment[2]

2.3 Histoire exhaustive avec le patient ou un groupe[modifier | w]

  • Communauté (milieu)
  • Domicile (état de la maison, moisissures, radon, etc.)
  • Loisirs (pêche – mercure, etc.)
  • Travail (exposition professionnelle)
  • Habitudes (hygiène, consommation, etc.)
  • Diète (aliments périmés, contaminés, réguliers)
  • Médication et drogues illicites

Il faut mettre en évidence une relation temporelle entre l’exposition (aigue ou chronique) et l’apparition des symptômes (critères de causalité). On cherche par exemple une cyclicité, des périodes de rémission (lorsque l’exposition est absente, vacances, etc.).[2]

Effets possibles selon les contaminants[2]
Types de contaminants et effets
Air Radiations

Bruit → surdité Ultraviolets → cancer de la peau Radon → cancer du poumon

Contaminants chimiques
  • Smog (ozone) → asthme, MPOC
  • CO → ↑demande cardiaque, intoxication, décès
  • NO2 → pluies acides, dyspnée
  • Composés organiques (benzènes, etc.) → intoxication
  • Métaux lourds gazeux → ↓ fonction pulmonaire
  • Fumée secondaire (tabagisme) →↑ risque cancer du poumon (25%)
Contaminants biologiques
  • Moisissures → allergies
  • Bactéries aérosolisées (Legionella)
  • Pollen → asthme, rhinite
Changements climatiques
  • Méthane, CO2 relâché
  • Cataclysmes (inondations, ouragans, canicules, etc.)
  • Migrations d’espèces vectrices (maringouins, tiques …)
Eau Contaminants biologiques
  • Déchets (régions rurales et Autochtones + à risque)
  • Germes : E. Coli; Salmonelle; Shigella; Giardia, etc. → (entérites essentiellement)
Contaminants chimiques
  • Sous-produits du chlore → ↑ RR cancer à haute dose
  • Déchets chimiques, pesticides
  • Fluore (en excès) → fluorose (rare)
Sol
  • Déversements pétroliers
  • Pesticides
  • Ruptures de réservoirs sous-terrain
  • Eaux usés, dépotoirs

Effet variable selon le contaminant:

Leucémie, IRA, atteinte hépatique, dommage au SNC, dermatite, prurit oculaire, NO/VO, céphalées etc.

Jeunes enfants plus à risque (comportements oraux)

Aliments Contaminants biologiques
  • Salmonella (oeufs crus, poulet, viande) → Sx GI
  • Campylobacter (poulet cru, lait cru) → Arthralgies, Sx GI
  • Escherichia Coli (viande, steak haché mal cuit) → diarrhée aqueuse ou sanglante, SHU
  • Listeria monocytogenes (Fromage non-pasteurisé, salades, charcuteries) → Listériose : No/Vo, céphalées, fièvre
  • C. botulinum (miel, cannage) → faiblesse, étourdissements, dyspnée, soif, nausée, constipation / botulisme
  • Prion (boeuf) → Maladie de Creutzfeldt-Jakob
Contaminants chimiques
  • Médicaments (antibiotiques, hormones)
  • Nitrites, sulfites → carcinogènes, allergie aux sulfites (urticaire, nausée, choc)
  • Pesticide
  • Mercure (chaîne alimentaire → poissons prédateurs)

3 Prévention de l'exposition[modifier | w]

3.1 Radiations[modifier | w]

  • Crème solaire (prévient l’exposition aux UV)
  • Chasse-moustique (prévient l’exposition aux vecteurs de maladie)
  • Cache-oreille ou isolation de la source (prévention de la surdité)[2]

3.2 Contaminants chimiques[modifier | w]

  • Chauffage électrique (contribue à réduire la production de smog)
  • Arrêt tabagique (protège les proches contre la fumée secondaire)[2]

3.3 Contaminants biologiques[modifier | w]

  • Ventilation adéquate (réduit les milieux favorables aux moisissures)
  • Bien cuire les aliments
  • Éviter les produits non-pasteurisés et les charcuteries chez la femme enceinte et le jeune enfant[2]

4 En général[modifier | w]

Il faut être en mesure de répondre aux questions des patients et de leur expliquer en des termes simples les risques d’exposition et formuler des recommandations comme celles ci-haut afin de prévenir le développement de maladies environnementales ou d’en réduire les symptômes.

Sur le plan légal, la réglementation et le maintien d’un environnement sain dépend de la santé publique, des municipalités (gestion des déchets, des eaux usés, de l’aqueduc), des gouvernements québécois et fédéral (normes environnementales, réglementation alimentaire (Santé Canada)) et au niveau climatique, des grandes ententes et protocoles internationaux.[2]

5 Références[modifier | w]

  1. « 78-6 Environnement | Le Conseil médical du Canada », sur mcc.ca (consulté le 30 mars 2020)
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 2,5 2,6 et 2,7 Maxime Ouellet, Préparation à l'exament du Conseil Médical Canadien (CMC): Résumé des objectifs et situations cliniques essentielles du CMC , hiver 2017, 325 p. (lire en ligne)