Dyspnée (symptôme)

De Wikimedica
(Redirigé depuis Dyspnée)
Aller à la navigation Aller à la recherche
Dyspnée
Symptôme
Données
Système Respiratoire
Informations
Terme anglais Shortness of breath, Dyspnea
Autres noms Essoufflement
Wikidata ID Q188008
Spécialités Pneumologie, cardiologie, psychiatrie, hématologie

OOjs UI icon help-ltr.svgPage non révisée par un comité éditorial

Cette page concerne le symptôme,
pour les approches cliniques, voir Dyspnée (approche clinique), Dyspnée en soins palliatifs (approche clinique)

La dyspnée est une sensation subjective d'inconfort et/ou de difficulté lors de la respiration.

1 Questionnaire[modifier | w]

Les patients ont parfois de la difficulté à distinguer la dyspnée de la fatigue. Il est judicieux de bien distinguer les deux au questionnaire.

La dyspnée peut être facilement élucidée au questionnaire et sera généralement mentionnée par le patient sans que le clinicien n'ait à le demander.

Elle peut être clarifiée par les questions suivantes.

  • Êtes-vous essoufflé ? Depuis quand ?
    • Éviter le mot « dyspnée » avec les patients.
    • « À bout de souffle » peut également être utilisé pour les patients qui ne comprennent pas bien le sens du mot essoufflement. On peut également utiliser une comparaison comme « êtes-vous essoufflé comme si vous veniez de courir un marathon ? »
  • Est-ce que l'essoufflement est installé graduellement ou subitement ?
  • Est-ce que l'essoufflement est en empirant ou plutôt stable ? Depuis quand est-ce que ça empire ?
  • Est-ce que vous êtes constamment essoufflé ou par épisode ?
  • Est-ce que vous êtes plus essoufflé la nuit ? Est-ce l'essoufflement apparait à des circonstances spéciales (après un repas, au froid, au travail, exposition d'allergène, trauma) ?
  • Certains patients ne font pas la distinction entre la dyspnée, faire un soupir et la fatigue. Il est important de bien préciser la différence avec les patients.
  • Est-ce que vous êtes essoufflé au repos ? Quel genre d'activité vous essoufflait si je vous avais vu il y a X mois [avant le début de la dyspnée] ? Quel genre d'effort vous essouffle aujourd'hui ? Faire des activités dans la maison vous essouffle-t-il ? Êtes-vous capable de monter un étage par des escaliers sans vous arrêter ?
    • La dyspnée peut être gradée selon New York Heart Association Classification of Heart Failure (grade 1 à 4) si c'est une atteinte cardiaque ou selon échelle de dyspnée mMRC GOLD (grade 0 à 4) si c'est une atteinte pulmonaire.[1][2]
  • Avez-vous voyagé récemment ?
  • Est-ce que vous êtes particulièrement stressé ?
  • Qu'est-ce qui empire votre essoufflement ? Qu'est-ce qui pourrait le soulager ?

Les signes associés incluent le stridor, le wheezing, la sibilance, le ronchi, les crépitants, le tirage, la tachypnée, la pâleur.

Les symptômes associés incluent l'orthopnée, la douleur rétro-sternale, l'oedème aux membres inférieurs, la douleur thoracique, la toux, l'expectoration, l'hémoptysie, la rash cutannée.

2 Physiopathologie[modifier | w]

Les causes de la dyspnée peuvent être multiples, mais se classent généralement dans deux catégories : psychiatrique ou physiologique. Parmi les causes physiologiques, on rencense une acidose par augmentation de la pression partielle du CO2 (hypercapnie) par défaut de ventilation ou par diminution des bicarbonates sanguins. L'acidification du sang aura pour effet d'activer les chémorecepteurs et d'entraîner la sensation de dyspnée. L'hypoxémie, lorsqu'elle est sévère, peut elle aussi entraîner de la dyspnée.[3] Il y a de nombreuses causes qui pourraient causer l'acidose et/ou hypoxémie, incluant les pathologies cardiaques, pulmonaire, neuromusculaire, psychiatrique, hématologique, endocrinologique, etc., et l'obésité.

3 Interprétation[modifier | w]

La dyspnée est un symptôme avec un large diagnostic différentiel et malheureusement non spécifique. Pour interpréter adéquatement ce symptôme, un questionnaire complet et détaillé doit être réalisé. Ce questionnaire complet devrait cibler les éléments suivants :

  • les causes cardiovasculaires (ex. l'insuffisance cardiaque, l'infarctus du myocarde, l'arythmie, la tamponnade, les valvulopathies, etc.)
  • les causes pulmonaires (ex. les pneumopathies interstitielles, l'asthme, la MPOC, la bronchite, les pneumonies, le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), le pneumothorax, les différentes accumulations de liquides dans la cavité pleurale, des cancers, etc.)
  • les symptômes et les facteurs de risque d'embolie pulmonaire
  • les maladies occupationnelles
  • l'anaphylaxie
  • l'aspiration
  • l'anémie
  • la grossesse
  • l'obésité
  • la crise de panique
  • la dysthyroïdie
  • les effets secondaires des médicaments
  • l'intoxication (facteurs de risque dans l'environnement: CO, salicyclate, etc.)
  • et bien d'autres.

4 Références[modifier | w]

  1. (en) « Classes of Heart Failure », sur www.heart.org (consulté le 8 juin 2022)
  2. Rajala, Kaisa et al. “mMRC dyspnoea scale indicates impaired quality of life and increased pain in patients with idiopathic pulmonary fibrosis.” ERJ open research vol. 3,4 00084-2017. 14 Dec. 2017, doi:10.1183/23120541.00084-2017
  3. Burki NK, Lee L-Y. Mechanisms of Dyspnea. Chest. 2010;138(5):1196-1201. doi:10.1378/chest.10-0534.