Discussion utilisateur:Oumkaltoum Harati/Brouillons/ Masse et nodule thyroïdiennes

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

À propos de ce flux de discussion

Non modifiable

prêt pour 1 ere revision

18
Marlène Huguette Djipap Tchouala (discussioncontributions)
Oumkaltoum Harati (discussioncontributions)

Introduction

  • je l'ai réajusté car il y'avait des éléments d'épidémio.

Étiologies

  • Ajouter un tableau en ciblant les causes type bénignes et malignes
Benign
Multinodular (sporadic) goiter ("colloid adenoma")
Hashimoto's (chronic lymphocytic) thyroiditis
Cysts (colloid, simple, or hemorrhagic)
Follicular adenomas
Macrofollicular adenomas
Microfollicular or cellular adenomas
Hürthle cell (oxyphil cell) adenomas
Macro- or microfollicular patterns
Malignant
Papillary carcinoma
Follicular carcinoma
Minimally or widely invasive
Oxyphilic (Hürthle cell) type
Noninvasive follicular thyroid neoplasm

with papillary-like nuclear features

Medullary carcinoma
Anaplastic carcinoma
Primary thyroid lymphoma
Metastatic carcinoma (breast, renal cell, others)
  • Ajouter des informations essentielles en rapport avec le type le plus fréquent puis le type le plus méchant. Se référer à TN

Physiopathologie

  • Ajouter plus d'information sur le néo folliculaire et néo de hurtel https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29102432/
  • Cette partie de uptodate est à paraphraser et à rajouter: Thus, the diagnosis of follicular cancer in situ does not exist, because vascular or capsular invasion is required to make the diagnosis of follicular cancer. Until recently, most microfollicular lesions were excised to exclude cancer, unless they were shown to have autonomous function demonstrated by thyroid scintigraphy. FNA biopsy of autonomous nodules may demonstrate a microfollicular pattern, but these nodules are virtually always benign. . Très interessant!

Approche clinique

  • J'ai ajouté les FDR dans cette section. Ajouter également que The prevalence of cancer is higher in several groups:
    • Children
    • Adults less than 30 years of age
    • Patients with a history of head and neck irradiation
    • Patients with a family history of thyroid cancer
  • Il ne faut pas identifier les symptômes vu qu'il s'agit d'une page d'approche clinique. Identifie que les éléments en rapport avec le questionnaire

Drapeaux rouges

  • Ajouter des photos dans cette section de drapeaux rouge?

Examens paracliniques

  • Mettre la section dans un tableau pour montrer l'algorithme et les étapes: Initial evaluation of a patient with a thyroid nodule de uptodate et https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26462967/#&gid=article-figures&pid=bfig-1b-uid-0
  • Ajouter un tableau pr les indications de l'aspiration à aiguille fine. Sonographic patterns, estimated risk of malignancy, and FNA guidance for thyroid nodules
  • Ajouter la classification Ti-Rads

Prise en charge

Je vais t'envoyer des photos aussi pr bonifier ton texte!

Bonne édition!

Marlène Huguette Djipap Tchouala (discussioncontributions)

bonsoir Dre@Oumkaltoum Harati Etiologie: Je me suis rassurée que tous les élements du tableau de uptodate figure dans le tableau, j'ai egalement repartis en benins et malin,j'ai pas voulu reproduire le meme model que celui de uptodate

physiopathologie: j'avoue que depuis le debut de ce travail c'est la partie qui me parait le plus indgeste, j'arrive pas a trouvé des articles que j'estime interressant et beaucoup d'articles survolent cette partie, je sais vraiment pas comment l'ettofer mieux que ca, j'ai apporté quelques modifications mais vraiment pas grand chose

drapeaux rouges: j'ai rajouter une photo

identification questionnaire: j'ai posé la question dans le groupe whatsapp e tje ne comprend pas la requete, si vous pouvez mieux la preciser svp

examens paraclinique: j'ai rajouter 2tableaux, je ne pense pas qu'il soit possible de ressortir toutes les étapes sans faire de diagramme,dans un tableau on aura vraiment du mal a comprendre

Prise en charge: j'ai simplifier le premier tableau et j'ai rajouté un autre ainsi que quelques details

voilà un peu globalement

Marlène Huguette Djipap Tchouala (discussioncontributions)

@Oumkaltoum Harati

j'ai revu le tableau étiologie en précisant les fréquence, les âges concernés et la le plus sévère par contre il y a un décalage dans la présentation du texte que je n'arrive pas à ajuster

j'ai refais la physiopathologie j'ai ajouter un tableau pour l'histologie (j'avais supprimé cette section et je ne sais pas comment la remettre) j'ai ajouter un tableau pour la prise en charge spécifique des cancers j'ai complété les complications en ajoutant les complication post-op merci beaucoup pour le livre ça m'a énormément aidé à démystifier les parties qui me semblaient indigeste je reste disponible pour toute suggetion

Oumkaltoum Harati (discussioncontributions)
Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Deux commentaires :

  • J'ai trouvé une phrase complètement plagiée d'une autre source : http://ipubli-inserm.inist.fr/bitstream/handle/10608/102/Chapitre_45.html?sequence=1646. « Cependant, la thyroïde soumise à l’influence de facteurs multiples de nature physique ou chimique et d’origine endogène ou exogène subit des perturbations importantes qui peuvent être accompagnées d’une agression du tissu thyroïdien.» S'il y en a une, il peut y en avoir d'autres. Merci de revoir en profondeur l'article et de mettre dans Google toutes les phrases pour voir s'il y a du plagiat ailleurs.
  • Je trouve que cette page passe juste un peu à côté de l'objectif. On dirait que la page traite en réalité des cancers thyroïdiens plutôt que de vraiment s'intéresser à l'approche à avoir face aux nodules et aux masses thyroïdiennes. On dirait qu'en la lisant, je n'arrive pas vraiment à approfondir ma manière de réfléchir face à un nodule thyroïdien.
Marlène Huguette Djipap Tchouala (discussioncontributions)

Bonjour à tous @Michaël St-Gelais Je vous le concède j'ai laissé cette phrase comme tel. Je n'ai pas de justification, je dirais c'est probablement un oublie. Je vais faire une vérification pour toutes les phrases Par contre lors de la première correction il m'a été reproché de ne pas assez parlé des cancers thyroïdiens et de juste les survoler j'ai donc dû apporter des modifications en apportant plus d'information sur les cancers Du coup j'ai du mal à comprendre cette remarque au sujet des cancers thyroïdien Svp pourrez vous être plus explicite? Merci

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)
  1. Pour le plagiat, ça peut arriver à tout le monde. Il suffit de rester vigilant pour la suite.
  2. Pour mon commentaire, ça revient en fait à la sélection du type de page. Je comprends que ce n'est pas forcément intuitif.
    • Normalement, dans une page de type « approche clinique », on voit plutôt les signes ou les symptômes d'une manière globale. En bref, c'est une page qui traite de la manière générale dont on navigue un signe ou un symptôme particulier et la prise en charge générale de ce problème. Par exemple, l'approche à la dyspnée aiguë, l'approche à la fièvre chez les enfants 0-2 ans, l'approche à la céphalée, l'approche à la douleur thoracique, l'approche à la masse testiculaire. Par exemple : Hémorragie digestive haute (approche clinique)
    • Dans les pages de classe de maladie ou de maladie, on s'intéresse davantage à la maladie elle-même et à son traitement spécifique. Par exemple, l'hémorragie sous-arachnoïdienne, l'appendicite, la pneumonie, l'embolie pulmonaire, etc.
    • Une des prémisses de départ de Wikimedica, c'est de limiter le plus possible la duplication de l'information. Par exemple, on ne définit pas ce qu'est la défense abdominale sur chaque page qui traite d'une pathologie qui se présente avec de la défense abdominale : on fait plutôt une page de type « signe clinique » dans lequel on décrit ce qu'est la défense abdominale.
    • De manière analogue, on peut distinguer l'approche clinique des masses et nodules thyroïdiens en général (approche clinique) et les différentes maladies qui peuvent provoquer des masses et des nodules thyroïdiens. Le propos de ces deux pages ne sont pas les mêmes. Alors que la page sur laquelle tu travailles actuellement traite davantage des masses et nodules thyroïdiens en général, je vois des éléments de prise en charge qui sont très spécifiques à une pathologie en particulier (ça devrait se retrouver plutôt sur leur page de maladie).

Si @Oumkaltoum Harati est d'accord, avant que tu te relances dans la révision de cet article en profondeur, on pourrait demander l'opinion d'une ORL (Dre Bao Anh Do en l'occurence).

Personnellement, mon sentiment actuellement est qu'en lisant cet article, je n'arrive pas à comprendre la logique dans l'investigation et la prise en charge des masses thyroïdiennes en général. Je n'arrive pas à comprendre comment l'ORL réfléchit en fait. Je ne sais pas si j'arrive à bien communiquer mon impression général.

Oumkaltoum Harati (discussioncontributions)

@Michaël St-Gelais Merci pour les commentaires!

Je suis d'accord que la page de l'approche clinique doit être concise, mais inclure les différent DDx de masses et nodules thyroidiens et mettre leurs définitions, investigations et prise en charge en 3 lignes pour chaque DDx est aussi très utile dans une page d'approche clinique. Je vois que ça rajoute de la valeur car le lecteur aura rapidement une idée général des différents DDx fréquents et la conduite à tenir appropriée à chaque étiologie. Je vous donne un exemple, si je suis dans une clinique d'ORL et que je reçois un patient avec une masse/nodule thyroïdienne. Avoir une lecture rapide de la conduite générale mais aussi de la conduite à tenir ciblé en qlq lignes face à chaque étiologie fréquente va beaucoup m'orienter dans la prise en charge de la situation clinique! (au lieu d'aller chercher de l'information dans chaque page de classe de maladie!).

Ce que j'avais suggéré par contre à @Marlène Huguette Djipap Tchouala c'est de rajouter un diagramme pour que la conduite à tenir devant une masse et nodule thyroidien soit plus clair. Il faut par contre qu'on s'assoie moi et Marlène et qu'on essaye de le faire ensemble. C'est ce qui manque dans cette page, mais le reste des détails qui sont là, je pense qu'il ne s'agit pas de duplication de l'information mais plutôt offre une meilleur qualité à la page.

Dans cette page, plusieurs informations sont rédigées en général :

  • Étiologies : avec des petites définitions de chaque étiologie que je trouve très pertinentes à avoir dans une page d'approche clinique.
  • Physiopathologie : On peut rarement parler de la physiopathologie d'un symptôme sans parler des causes sous-jacentes. La raison pour laquelle j'ai suggéré à @Marlène Huguette Djipap Tchouala de travailler sur cette partie et rajouter les informations nécessaires pour chaque étiologie mais de façon très concise. Toutefois, je suis d'accord que le deuxième tableau ''Histologie des différents type de cancer thyroidien'' peut être mieux retrouvée dans la page de classe maladie:cancer thyroïdien.
  • Drapeaux clinique et présentation clinique c'est en général
  • Paraclinique c'est en général. Je trouve qu'il est essentiel que les critères échographiques de ponction à l'aiguille fine pour évaluer la malignité devant un nodule thyroïdien et le TIRADS doivent nécessairement se retrouver dans une page d'approche clinique devant une masse et nodule thyroïdien.
  • Le traitement est en général aussi dépendement de la classification de Bethesda, le type du nodule thyroïdien (fonctionnel, hyperfonctionnel, bénin, suspect..). Nous avons par contre rajouté le traitement spécifique pour chaque étiologie fréquente de cancer de thyroïde. Celui ci peut-être également déplacé dans la page de classe maladie:cancer thyroïdien.
  • Complications : est général

Ceci dit, je trouve que c'est très utile de garder les différentes définitions courte et physiopathologie pour chaque DDx, mais les deux tableaux en lien avec Histologie des différents type de cancer thyroidien et traitement spécifique pour chaque étiologie fréquente de cancer de thyroïde peuvent être déplacé dans une page de classe maladie:cancer thyroïdien.

Oui je suis bien d'accord que Dre Bao Anh Doe regarde la page pour qu'elle nous oriente avant de faire les changements. Très bonne idée!

@Marlène Huguette Djipap Tchouala Je sais que tu as travaillé très fort pour cette page. Nous avons eu de longues discussions par téléphone et nous avons essayé ensemble de trouver les bonnes ressources et la meilleur façon pour organiser notre texte. Ce n'est pas une page facile mais nous allons y arriver. Bravo!!!

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Dre @Bao Anh Do, voir la discussion ci-haut. Qu'en penses-tu ? :)

  • Lire la page
  • Lire mon dernier commentaire et le dernier commentaire d'Oum.

@Antoine Mercier-Linteau, opinion ?

Bao Anh Do (discussioncontributions)

@Michaël St-Gelais@Oumkaltoum Harati En effet, ce sujet n'est pas évident puisque ça s'entre-coupe beaucoup avec les cancers thyroïdiens et les autres pathologies non malignes. Puisque c'est une page d'approche clinique, j'aurais plus pensé à une page de "masse cervicale" qui incluerait les masses thyroïdiennes. Dans un contexte clinique, quand on reçoit une consultation d'un nodule/ masse thyroïdienne, c'est pour le traitement ou suivi d'une pathologie thyroïdienne (i.e. goitre, cancer etc...) Si le but de la page est une approche clinique, "masse cervicale" semble plus adéquate. Il y a un raisonnement logique selon la localisation de la masse dans le cou, l'histoire du patient et les examens paracliniques. De cet article, il sera plus facile de les référer dans les pathologies spécifiques.

Qu'est-ce que vous en pensez?

Toutefois, si le but premier était vraiment nodule/masse thyroïdienne d'un point de vue de première ligne, la page comment elle est écrite n'aide pas dans l'algorithme de traitement. Si une masse est palpée au niveau de la thyroïde, ou la thyroïde semble augmentée de volume --> TSH + écho --> --> Si TSH bas, scinthi peut être considérée pour voir s'il est chaud ou pas --> si nodule --> selon taille et critères échographiques (ARC-TIRADS > ATA guidelines), cyto est considérée --> puis selon cytologie (utile de mettre le Bethesda) --> prise en charge conservatrice ou chirurgicale

Les tableaux dans étiologie et pathophysio se répètent et alourdissent la lecture D'accord sur le fait que Histo et traitement spécifique au cancer soient dans une page de cancer de la thyroïde. La partie Complications chirugicales n'pas lieu dans cette page. Section particularité va dans la page cancer thyroïdienne aussi.

J'espère que je suis claire...

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Tout d'abord, chapeau Oum et Marlène! C'est un sujet très difficile et par ce bel exemple de collaboration on en arrivera à un excellent résultat.

Autrement, je suis d'accord avec Michaël et Dre Dre Bao Anh Do, les tableaux sur l'histologie et les traitements spécifiques devraient se retrouver sur une page de classe de maladie traitant des cancers thyroïdiens.

L'approche proposée par Dre Do est juste. On croise beaucoup de masses cervicales en première ligne (d'ailleurs un objectif de l'externat ;) ) et le rôle du MD fam ou de l'urgento, c'est de lancer l'investigation afin de déterminer s'il faut référer en ORL.

Oumkaltoum Harati (discussioncontributions)

Parfait! Merci pr les rétroactions! Je suis également d'accord avec vous que les tableaux et toute la partie ou on parle des ''cancer thyroidien '' doivent être transféré dans une nouvelle page de cancer thyroïde.

Je me demande par contre si on peut garder cette page spécifiquement pour nodule et masse thyroïdien plutôt que de parler en général des masses cervicales. Car j'ai l'impression que mettre tout ensemble va certainement alourdir le texte. Donc, je propose qu'on garde cette page pour nodule et masse thyroïde et de faire une deuxième page pour masse cervicale avec un lien interne pour masse et nodule thyroïdien. Qu'est ce que vous en pensez?

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)
Oumkaltoum Harati (discussioncontributions)

je trouve qu'il y en a beaucoup et que ça mérite une page à part : comme ce qu'on a déjà fait pour le kyste thyreoglosse et kyste de la fente branchiale,

Les causes sont nombreuses :

  • Tout ce qui est infectieux :
    • Vih
    • Mononucléose
    • Infection oropharyngée
    • Lymphadenite bactérienne
    • TB
  • Néo :
    • néo glande salivaire
    • Thryoide
    • Neo oropharyngé
    • lymphomes....
  • Toutes les causes congénitales : Kyste brachial, dermoide, kyste thyreoglosse etc..
  • Autres : Sialadenite etc..
Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

En effet j'ai sous-estimé. J'essaie de forcer la combinaison vu que les masses cervicales sont un objectif qui reste à compléter pour l'Externat. Également, beaucoup sera couvert par Lymphadénopathie et tout ce qui est oropharyngé devrait être couvert par Affections buccales (approche clinique).

Marlène Huguette Djipap Tchouala (discussioncontributions)

Bonsoir à tous, j'ai lu avec attention vos rétroactions, je vous en remercie, j'avoue que je ne sais pas si je comprend mieux ou pas le but final de la page. J'en discuterais d'avantage avec @Oumkaltoum Haratiafin d'apporter un meilleur rendu Merci

Oumkaltoum Harati (discussioncontributions)

Classe de maladie ou approche clinique

19
Résumé par Michaël St-Gelais

Après une longue discussion, c'est une approche clinique. On a modifié le titre pour Masses et nodules thyroïdiens par contre.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

@Antoine Mercier-Linteau et @Oumkaltoum Harati, je crois que cette page correspond davantage à une classe de maladie, et non à une approche clinique. Si ça l'avait été une approche clinique, le nom de la page aurait été masse cervicale antérieure. Avant de commencer à donner tout commentaire sur cette page, il faut d'abord s'entendre sur ça ;)

Oumkaltoum Harati (discussioncontributions)

Bonjour!

J'aurai tendance à voir le sujet comme une page d'approche clinique plutôt qu'une page classe de maladie. Un nodule thyroïdien n'est pas un diagnostic final. Si un médecin fait son examen physique et qu'il identifie une ''masse'' au niveau de la thyroïde, il va parler d'un nodule thyroïdien et y'aurait une approche clinique afin d'identifier la cause/étiologie/diagnostic. Devant chaque nodule ''masse'' thyroïdien Il y'a une approche clinique. Ceci est également retrouvé sur uptodate et autres ressources comme Merck ou il est indiqué '' how to approach thyroid nodules ; approche clinique devant un nodule thyroïdien.. ''

C'est pour ça, selon moi, un nodule thyroidien va mieux dans une page approche clinique.

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Je suis d'accord avec Oum. La classe de maladie ici serait plutôt Tumeurs de la thyroïde. Un nodule peut être une masse, un kyste, un goître, etc.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Par définition, un nodule < 1 cm et masse > 1 cm. Conséquemment, cette page devrait être renommée Tumeurs de la thyroïde et devenir une page de classe de maladie, parce qu'on y discute autant des nodules < 1 cm que des masses > 1 cm. L'approche à la tumeur thyroïdienne pourra être expliquée dans la section approche clinique. Malheureusement, UpToDate ne fait pas de données sémantiques comme nous, c'est pourquoi ils ne s'enfargent pas avec les fleurs du tapis comme nous.

Un autre élément en faveur de la classe de maladie, c'est que ça touche un organe en particulier : la thyroïde. C'est la même discussion que nous avons pour les lésions traumatiques Antoine. Pour traumatisme abdominal --> approche clinique. Mais si on parle d'un traumatisme oculaire, on renommera alors la page Lésions traumatiques oculaires et ça devient une classe de maladie. Idem avec Lésions traumatiques aortiques ou cardiaques.

Si on dit Masse cervicale antérieure --> approche clinique. Si on dit Tumeurs thyroïdiennes --> classe de maladie. Le patient ne se présente pas avec une tumeur thyroïdienne, il se présente avec une tumeur cervicale antérieure qu'on localise ensuite à la thyroïde.

Je suis pas mal certain en fait que pour toutes les tumeurs d'un organe en particulier, on devrait mettre ça dans les classes de maladie.

Oumkaltoum Harati (discussioncontributions)

Bonjour. Je comprend mais j'hésite toujours devant le fait qu'on doit changer le nom de la page.

Un nodule < 1 cm n'est pas nécessairement une tumeur. Les DDx devant un nodule thyroïdien est très large, le nodule peut être un adénome, une anomalie congénitale , un kyste, un nodule infectieux, etc... L'approche devant les nodules thyroïdiens est très large et dépend de ce qu'on trouve comme lésion.. kyste vs tumeur vs etc.. Donc je le toujours vois plutôt comme une page d'approche clinique devant une masse < 1 cm et donc nodule de la thyroïde. Je pense qu'il est très pertinent de cibler ce sujet plutôt que changer le nom vers les Tumeur thyroïdiennes. Ex : dans la section d'examens paracliniques, on parle de la démarche diagnostic d'un nodule thyroidien plutôt de la démarche dx devant une tumeur thyroidienne! ( car on ne sait pas encore c'est quoi la nature du nodule de la thyroide). Je propose par contre qu'on rajoute un diagramme dans l'article et plus de DDx pour que ce soit plus clair!

On a déjà travaillé sur les maladies thyroïdiennes Goître, maladie thyroïdienne (approche clinique), et on a pensé à créer une autre page sur masse cervical comme approche clinique et qui va inclure tout les DDX (incluant le nodule thyroidien et les maladies thyroidiennes) et les bilans à demander devant chaque DDX de façon générale mais complet.

Qu'est ce que vous en pensez?

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Effectivement, la notion de nodule est trop vague pour faire l'objet d'une classe de maladie. Il faut voir la classe de maladie comme une catégorie et les nodules ne sont à toute fin pratique que des signes cliniques ou paracliniques.

Il nous faudrait une définition béton de classe de maladie car ça reste encore trop vague. Que dites vous de:

Une catégorie de maladies dont la physiopathologie et la présentation sont similaires.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Peu importe la grandeur qu'on donne à la définition de nodule.

  • Un nodule est une tumeur.
  • Une masse est une tumeur.
  • Les tumeurs thyroïdiennes englobent l'ensemble des nodules et des masses thyroïdiennes.

Dans le même ordre d'idée, il y a les tumeurs thyroïdiennes malignes (classe de maladie) et les tumeurs thyroïdienne bénignes (classe de maladie). Pour les tumeurs pancréatiques, ce serait la même logique.

Il faut aussi se dire que que des classes de maladie peuvent s'englober l'une dans l'autre. Par exemple : endocrinopathies (classe de maladie) < thyroïdopathie (classe de maladie) < masses thyroïdiennes (classe de maladie).

Il faut aussi se dire qu'une même maladie peut appartenir à deux classes de maladie distinctes. Par exemple : thyroïdite d'Hashimoto appartient à la classe de maladie « Maladie auto-immune », à la classe de maladie « maladie de la thyroide » et même à la classe de maladie « maladie auto-immune de la thyroïde ». Ce sont trois classes de maladies distinctes qui ont comme caractéristique de partager une même maladie. Conséquemment, une même maladie peut se retrouver dans plusieurs classes de maladie simultanément : c'est non exclusif.

Je comprends @Oumkaltoum Harati que ça peut sembler décourageant à prime abord de changer la classe... mais ce n'est pas tant de travail que ça au final.

Pour Goître et maladie thyroïdienne, ça ne fait malheureusement aucun sens que ce soit ensemble dans une même page. Ce sont deux sujets différents qui devraient faire l'objet de deux pages séparées. Le goître est un élargissement diffus de la thyroïde. Je suis ambivalent à savoir s'il s'agit d'une approche clinique ou d'une classe de maladie. Maladie thyroïdienne est une classe de maladie, au même titre que la Maladie cardiaque athérosclérotique.

@Antoine Mercier-Linteau, pas sûr de comprendre si tu es d'accord à ce qu'on renomme la présente page Masse thyroïdienne et qu'on modifie celle-ci pour une classe de maladie. Mais je suis d'accord avec toi qu'il nous faut une définition.

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Non, je crois qu'il faudrait conserver cette page comme approche clinique. Un kyste n'est pas une tumeur. Il pourra exister une autre page dans le futur nommée Masses thyroïdiennes et les deux seront complémentaires.

Pour le Goître et les maladies thyroïdiennes, ce n'est effectivement pas logique, mais c'est un objectif du CMC. La page pourra être séparée dans le futur.

Dans l'immédiat, de savoir si une page est une classe ou une approche clinique n'a pas vraiment d'importance pour nos lecteurs. C'est quelque chose qui est facilement modifiable et pourra être fait par consensus à l'intérieur de chaque spécialité.

Oumkaltoum Harati (discussioncontributions)

je suis d'accord avec @Antoine Mercier-Linteau

Selon moi, une masse ou un nodule n'est pas nécessairement une tumeur. Ça peut être un abcès, kyste, etc..

Pour la page goitre et maladie thyroidienne. Cetait au debut, masse goitre et maladie thyroïdienne et on a déjà séparé l'objectif en deux. On essaye au maximum de respecter les titres des objectifs du cmc pr l'externat afin de répondre aux mêmes-titres-d'objectifs.

Pr cette page, je pense que la meilleure chose est de la garder comme ça. Un nodule thyroïdien n'est pas nécessairement une tumeur et dans le contenu de la page on va bien mette ça très clair. Puis le garder comme une approche clinique vu qu'il ne s'agit pas d'une maladie mais plutôt une trouvaille à l'examen physique ou paraclinique pr laquelle y'a une approche qui doit être entamée. Éventuellement on peut créer des classe maladie plus spécifiques comme tumeurs thyroidien etc..

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

« On essaye au maximum de respecter les titres des objectifs du cmc pr l'externat afin de répondre aux mêmes-titres-d'objectifs. »

Ça n'a pas tellement d'importance, car on peut faire un répertoire de toutes les pages utiles à l'externat par des modèles. Même s'il y a 500 pages différentes pour 200 objectifs de l'externat, ce n'est pas grave.

Oumkaltoum Harati (discussioncontributions)

je comprend ton point de vue mais ce qu'on a essayé de faire c'est de +/- respecter les titres afin que les pages soient représentatives des objetifs décrits sur mcc. Si l'externe désire chercher de l'information plus ciblé, il peut aller par spécialité.

Je pense qu'il vaut mieux que le projet externat répond exactement aux même titres des objectifs (peut-être essayé de séparer certains objectifs comme '' masse, goitre et maladie thyroïdienne '' pr '' masse cervicale'' et '' goitre et maladie thyroïdienne'' car ça serait compliqué de tt mettre dans une même page, et c'est ce qu'on avait fait). Mais si on peut conserver le titre et le rédiger dans une seule page comme (vertige et etourdissement) qui se fait très bien ds une seule page, je trouve que c'est beaucoup mieux comme ça. Très efficace pr le lmcc1 dans le sens que les externes vont juste taper le titre de l'objectif et trouveront l'information au lieu d'aller dans plusieurs pages pr répondre à un seul objectif)

Selon moi, je vois que si on essaye se respecter les titres et que les externes auront la facilité à trouver l'objectif bien rédigé et détaillé, ceci va être plus efficient que si on crée 500 pages pr 120..objectifs,

D'où la différence entre projet externat =lmcc1 et projet par spécialité..

@Antoine Mercier-Linteau

Qu'est ce que tu en penses ?

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Je comprends ce que tu avances et je suis sensible à la réalité des externes. Par contre, il serait dommage de faire deux pages : une pour les externes et une pour les autres professionnels. Ce serait une duplication de l'information et ça rendrait la mise à jour plus ardue, car deux fois plus de pages à réviser : la version pour les externes et la version pour les cliniciens.

Comme tu l'as peut-être déjà remarqué, les pages qui sont en lien avec le CMC ont un modèle dans un encart à droite de l'écran. Ce modèle se nomme « Objectif du CMC ». Il est possible de répertorier automatiquement toutes les pages qui utilisent un modèle, dont celui « objectif du cmc ». Conséquemment, qu'il y ait 180 pages ou 230 pages, c'est la même chose du point de vue du répertoire automatique.

Par exemple, Rhinorrhée et odynophagie qui sont mis ensemble dans la même page. On s'entend que le ddx n'est pas du tout le même et que l'approche clinique n'est pas le même non plus. Conséquemment, c'est préférable de faire 2 pages plutôt qu'une seule, même si ces pages sont petites. C'est simple, on a juste à mettre le modèle qui répertorie la page comme faisant partie du projet externat. De cette manière, ça nous permet de généraliser l'usage de ces pages à d'autres personnes qu'aux externes uniquement. Par exemple, les mêmes « approches cliniques » peuvent faire partie de l'examen finale de spécialité en ORL également. Et l'odynophagie est peut-être réutilisée en orthophonie, mais ils peuvent se foutre complètement de la rhinorrhée. Bref : il faut généraliser.

Il faut tenter de voir plus loin que l'externat : ces pages sont d'une grande importance pour le wiki en général. Les pages « Approach to » sur UpToDate ne sont pas rédigés en fonction du USMLE, mais bien du clinicien. Je crois qu'il faut tendre vers cette approche.

Oumkaltoum Harati (discussioncontributions)

Je comprend! Parfait! Dans ce cas là peut-être créer un infobox avec les objectifs et les sous-objectifs lié pour que le projet externat soit très clair

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Oui, ce serait une bonne idée d'indiquer dans la petite boîte quelles pages constituent un objectif.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Ça n'a pas beaucoup d'importance pour le lecteur, mais quand même beaucoup pour les données sémantiques et la structure de la page ?

Pour le Goître et les maladies thyroïdiennes, on fera ça éventuellement. Ça ne presse pas dans la minute.

Je ne suis pas certain. Le plus important, c'est d'être cohérent dans notre prise de décision pour les autres pages de ce genre.

Si on se fie à ce document (http://cep.splf.fr/wp-content/uploads/2015/01/item_203_OPACITES_MASSES.pdf) pour les poumons, on parle de micro-nodule, nodule et de masse pulmonaire. Ce qui fait la différence dans la classification, c'est seulement la grosseur. Conséquemment, micro-nodule, nodule et masse pulmonaire doivent être du même type de page (classe de maladie ou approche clinique, à déterminer). C'est strictement la même chose pour la thyroïde ou d'autres organes. Il faut juste être cohérent là-dedans.

J'imagine que tumeur bénigne et tumeur maligne de la thyroïde seraient des classes de maladie (certainement pas des approches cliniques). Mais qu'en est-il de la tumeur de la thyroïde ? Pour être cohérent, il s'agit d'une classe de maladie aussi.

J'imagine qu'à la lumière de ce qu'on vient de se dire :

  • tumeur de la thyroïde (classe de maladie)
  • tumeur bénigne de la thyroïde (classe de maladie)
  • tumeur maligne de la thyroïde (classe de maladie)
  • micro-nodule XYZ (approche clinique)
  • nodule (approche clinique)
  • masse (approche clinique).

Il faudra probablement revoir le nom de la présente page pour refléter les changements. Probablement pour « nodule et masse thyroïdienne ».

Je suis tannant avec ça, mais c'est crucial qu'on en discute maintenant. Ce n'est pas important seulement pour cette page, mais bien pour toutes les pages futures et actuelles qui ont un lien avec les tumeurs, nodules, masses, etc.

Oumkaltoum Harati (discussioncontributions)

1- Nous sommes bien d'accord maintenant que masse/nodule/micro nodule c'est plutôt une (approche clinique) qu'une maladie. Reste à voir si on modifie le titre et qu'on rajoute ''masse'' thyroïdienne.. Je serai d'accord si vous voulez qu'on le rajoute.

2- Puis faire éventuellement une autre page sur masses cervicales.

3- On s'entend bien que tumeurs XYZ.. (classe de maladie)

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Il faudrait assurément que l'on renomme cette page pour Masse thyroïdienne pour être cohérent, car vous n'y parlez pas exclusivement que des nodules.

Oumkaltoum Harati (discussioncontributions)

Peut-être masse et nodule thyroïdiennes ?

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Ce serait plus cohérent oui !

Il n’y a pas de sujets plus anciens