Discussion Classe:Maladie

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

À propos de ce flux de discussion

Non modifiable

La discussion précédente a été archivée dans Discussion Wikimedica:Ontologie/Maladie/Archive 1 le 2018-09-10.

Résumé par Antoine Mercier-Linteau

Pas nécessaire d'un point de vue sémantique.

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

@Michaël St-Gelais, il serait intéressant de spécifier sur les pages de maladie si on est en présence d'un diagnostic clinique ou non. C'est quelque chose de disponible sur BMJ Best Practice (exemple) et je trouve ça pratique.

Est-ce qu'on pourrait spécifier ça dans la section examen paracliniques? Diagnostic? Avec une donnée sémantique?

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Dans la section Diagnostic, ça m'apparait approprié. Par contre, au-delà de l'intérêt, est-ce nécessaire ? Les gens vont le dire de toute façon au travers du texte. Y a-t-il un bienfait du point de vue sémantique ? Si les indications des examens paracliniques sont pour éliminer des complications, c'est tout de même assez implicite.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Est-ce qu'on ajouterait la contre-partie diagnostic clinique, diagnostic biochimique, diagnostic génétique, diagnostique radiologique, diagnostique histopathologique ?

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Ouais ... j'ai muri le sujet et c'est peut être pas indiqué d'un point de vue sémantique. Les éditeurs pourront le mentionner dans la section approche clinique.

Précision par rapport à liste à puce vs texte

3
Résumé par Antoine Mercier-Linteau

Implémenté.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

@Antoine Mercier-Linteau, tel que discuté précédemment, j'ai ajouté dans les descriptions ce à quoi on s'attend (texte vs liste à puce). Ça te va ?

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Je me disais qu'on pourrait le définir comme propriété de manière à ce que ce soit plus directement explicité:

{{#subobject:
 |ontologie_section_nom=Étiologies
 |ontologie_section_obligatoire=0
 |ontologie_section_description=Cette section décrit les étiologies de la maladie, c'est-à-dire ce qui cause la maladie (ex. le diabète de type 2 cause la néphropathie diabétique). Attention ! Les facteurs de risque et les étiologies d'une maladie ne sont pas nécessairement synonymes.
 |ontologie_section_définie_par=Maladie
 |subobject_type=ontologie_section
 |ontologie_section_position=3
 |ontologie_section_format=liste
 |ontologie_section_propriétés=Étiologies
}}

On pourrait également en profiter pour sortir les propriétés sémantiques du texte et les afficher plus clairement.

De cette manière aussi, un éventuel système de vérification pourra confirmer que les sections contiennent les bonnes propriétés et sont bel et bien au format liste lorsque requis.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Bonne idée ! Ça va apparaître de quelle manière concrètement ? De toute manière, c'est une bonne idée de le mettre dans les propriétés, car on va finir par définir chacune des sections de chacune des pages pour soit liste ou texte.

Résumé par Michaël St-Gelais

Agent causal supprimé car le modèle étiologie englobe l'agent causal. Conséquemment, cette propriété est superflue.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

@Antoine Mercier-Linteau, le modèle Agent causal n'existe pas. Est-il nécessaire de l'avoir dans les propriétés ? Quelle est la différence pour toi entre Étiologie et Agent causal ? Pour moi, l'agent causal est un cas particulier de l'étiologie. Que dirais-tu de garder seulement Étiologie ?

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Je suis complètement d'accord, je comptais le supprimer.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

C'est fait. J'ai supprimé agent causal.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)
Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Bonne idée!

Peut-être qu'un facteur de protection peut être un Facteur de risque avec comme modificateur Pas de? Quoique dans le cas de la carie dentaire, ça se mêle pas mal avec la prévention.

Les facteurs de protection pourraient être considérés comme étant fondamentalement non modifiables, genre le sexe féminin pour la MCAS.

Il faut que je me mettes sérieusement sur les modificateurs...

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Je pense qu'on est rendu là. Surtout si cet hiver on recrute des nouveaux pour l'écriture des pages, il faudrait qu'on ait mis en place aussi les données épidémiologiques, questions de les partir sur la bonne voie dès le début.

Utilisation de signes cliniques comme symptômes

8
Résumé par Antoine Mercier-Linteau

La section Questionnaire pourra contenir des propriétés de type Signe clinique pour autant que les bons modificateurs lui soient appliqués.

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

@Michaël St-Gelais, la cyanose et l'hypotonie sont des signes cliniques, mais dans le contexte du BRUE, ils sont mis en évidence au questionnaire et non à l'examen physique. On les est définit donc comme symptômes.

Je propose donc que la balise sémantique de type Symptôme puisse contenir autant des Symptômes que des Signes cliniques.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Est-ce qu'en réalité l'hypotonie et la cyanose seraient des signes cliniques objectivés par des tiers ? Si je te dis que j'ai des crépitants à l'auscultation, est-ce que ça en fait des symptômes ? :P

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Dans ce cas-ci, les tiers seraient les parents du nouveau-né, donc pas fiables. Si tu me dis qu'un patient a des crépitants, je te crois car tu es un professionnel. Quoique légalement cela ne me dispense pas d'aller objectiver le signe moi-même.

Les trucs qui me chicotent:

  • un diagnostic de BRUE doit avoir un examen physique en tout point normal (en soit un signe clinique);
  • on ne peut logiquement pas mettre cyanose et hypotonie dans la section Examen clinique, ça va logiquement dans le Questionnaire;
  • il y aura des modificateurs associés à ces signes.
Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

La cyanose et l'hypotonie, on ne pourrait pas mettre ça dans les signes mais d'ajouter que c'est autorésolutif comme modificateur ou bien que c'est objectivé par les parents seulement ?

C'est vrai que ya plusieurs signes et symptômes qui sont sur la ligne entre les deux. Comment traite-t-on la fièvre ? C'est un signe et un symptôme...

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

La fièvre est objectivable. Les signes sont pour beaucoup aussi sources de symptômes, pense à un bras déformé par une fracture, du péritonisme, etc.

Mais oui, pour la cyanose et l'hypoxie, il faudra spécifier que c'est autorésolutif.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

La fièvre est objectivable, mais la cyanose aussi. La dyspnée, c'est subjectif, mais la tachypnée, c'est objectif. Je dirais que les frissons sont le symptôme, et la fièvre est un signe clinique, car mesurable.

Pour le BRUE de manière spécifique, je mettrais la cyanose dans les signes cliniques, et je rajouterais comme spécificateur par les parents ou à l'histoire.

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Définis comme Signes cliniques dans la section Questionnaire? Ça m'irait.

Réellement, le système se fout un peu dans quelle section se trouve quelle balise sémantique. Donc on pourrait dire qu'il est permis de mettre des signes cliniques (avec modificateurs) dans la section Questionnaire.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Ah ok ! Ça m'irait. On met le modèle « Signe clinique » dans la section « Questionnaire ».

Résumé par Antoine Mercier-Linteau

On conserve traitement pour l'instant

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)
Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Le problème avec l'expression prise en charge, c'est que ça réfère à traitement + investigation dans le langage courant. Je crois que pour le cas que tu rapportes, la section approche clinique pourrait très bien faire l'affaire pour décrire ce que l'on doit faire.

Quoique dans les pages de maladie, les sections investigations comporteront les trouvailles aux examens paracliniques. C'est peut-être une bonne idée. Je suis ambivalent.

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Vu la présence des sections « Examens paracliniques » et « Approche diagnostic » je ne crois pas qu'il y aura de confusion.

On mijote.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Pour le syndrome de mort subite du nourrisson, on pourrait juste mettre dans la section traitement un « aucun » et détailler ce que l'on doit faire dans la section approche clinique.

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Ça c'est un exemple ... il y a aussi tout les trucs palliatifs, psychiatriques et oncologiques, de réhabilitation (genre blessure médullaire), etc.

Je suis en train de me dire qu'il faudrait peut-être implanter la possibilité de nommer les sections de plusieurs manières...

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Je ne vois pas comment dans la section traitement ça ne fonctionnerait pas. La morphine reste le traitement d'une douleur cancéreuse en soins palliatifs. Ce n'est pas un traitement curatif, mais un traitement palliatif.

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Ok, vu comme ça ... tu m'as convaincu.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Hhahaha ! :P Il me semble que je n'ai pas travaillé très fort. T'es sûr ?

Résumé par Antoine Mercier-Linteau

Section supprimée.

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

@Michaël St-Gelais, la section ressource est bien intentionnée: un endroit pour avoir de beaux liens à jour vers des pages de guidelines. Dans les faits (comme un peu avec la section liens externes sur Wikipédia), les gens y mettent un peu n'importe quoi et avec le temps les URLs meurent.

Je propose qu'on la supprime. Rien n'empêchera de l'ajouter à la pièce sur certaines pages de maladies et pour ce qui est important comme ressources, ça va logiquement se retrouver dans les références.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Vendu.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

@Antoine Mercier-Linteau, es-tu certain par rapport à la mention « Dans le cas de syndromes, les signes pourront être d'autres maladies. » ? Un signe n'est pas une maladie habituellement. C'est ce qu'on peut retrouver soit à l'examen physique, soit aux examens para-cliniques. La maladie est l'interprétation que l'on fait des signes et des symptômes du patient.

Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Sauf dans le cas des syndromes, qui sont plusieurs maladies qui se présentent en groupe. Dans ce cas, le contenu de la propriété sémantique signe clinique sera une page de maladie.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Ok. Je comprends que c'est nécessaire d'un point de vue informatique.

Résumé par Michaël St-Gelais

Les sections 7 et 8 ont été inversées.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)

Je modifierais l'ordre d'apparition d'une seule section. Je mettrais le 7 à la place du 8, et vice versa. Ça ferait plus de sens, parce que la section approche clinique relate de l'ensemble des signes, symptomes et examens paracliniques.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)
Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Ça marche. En passant tu peux éditer tes messages si tu as oublié des éléments (comme me taguer).

Je me suis chargé des modifications.

Michaël St-Gelais (discussioncontributions)
Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Parfait!