Discussion:Douleur thoracique (approche clinique)

Aller à la navigation Aller à la recherche

À propos de ce flux de discussion

Non modifiable

Révision de la page

21
Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

Bonjour @Olivier Guillemette. Isabelle m'a mandaté de te lancer sur la révision de cette page. Elle s'occupera de te donner des commentaires pour la suite.

Un regard rapide sur la page montre qu'elle est déjà bien avancée (elle a même un algorithme !)

Pour réitérer le but des pages d'approche clinique, ces pages ont l'objectif de permettre au clinicien de partir d'une plainte indifférenciée pour en arriver à un diagnostic présomptif. Ce ne sont pas des pages où tu va trouver des détails sur les traitements et le suivi de maladies. Les maladies ont leurs propre pages et c'est là que les détails se trouvent.

Les étiologies qui doivent être couvertes sont celles qui sont les plus fréquentes ou les plus dangereuses. Oui la Maladie de Mondor donne des douleurs thoraciques, mais c'est ultra rare et pas dangereux.

Ci-dessous je vais te mettre une copie de toutes les boîtes de section des pages d'approche clinique. Tu pourras t'y référer afin de savoir exactement ce que doit contenir chaque section, le format à adopter, les bonnes balises sémantiques à utiliser et ce que tu peux ajouter pour améliorer le texte (images, liens, etc.)

Aussi, pendant que j'y pense:

  • sauvegarde souvent et à chaque section modifiée
  • donne des messages à tes modification (ajout référence, correction dosage, ajout balises sémantiques, etc.)
  • évite les grosses modifications qui touchent plusieurs endroits partout dans la page, ça nous complique beaucoup la vie pour savoir ce qui a été amélioré.

Bref, si je passe rapidement quelques sections:

  • Étiologies: pas de références
  • Évaluation clinique:
    • Facteurs de risques:
      • Pas de balises sémantiques de type Modèle:Facteur de risque discriminant.
      • Procédures GI récentes ? ok. Ça met mon patient à risque de quelles étiologies ?
      • Couvre les étiologies les plus fréquentes/ dangereuses.
    • Questionnaire:
      • Aucune balise sémantique de type Modèle:Symptôme discriminant.
      • Il y a des symptômes qui sont mentionnés, mais ils pointent vers quelle étiologies (la douleur apparaît a l'effort, c'est de l'angine ? du RGO ? une EP ?)
      • Couvre les étiologies les plus fréquentes/ dangereuses.Ça manque de références
    • Examen clinique:
      • Pas de balises Modèle:Signe clinique discriminant.
      • Encore une fois, quelles trouvailles à l'examen orientent vers quelles étiologies ? (pouls paradoxal (signe clinique discriminant): péricardite, tamponnade, etc.)
      • Couvre les étiologies les plus fréquentes/ dangereuses.
    • Drapeaux rouges:
      • La trouvaille d'un tel drapeau indique quelle étiologie ?
    • Examens paracliniques
      • Pas de balises Modèle:Signe paraclinique discriminant.
      • Des tropos élevées ? on pense à quelle étiologie ?
      • On fait une radio des poumons ? Pour chercher quoi ? (augmentation de l'indice cardiothoracique (SCA), Westermark, Hampton (EP), élargissement du médiastin (dissection), emphysème (PTX, Booerhave), etc.)
      • Ce serait cool d'avoir un tableau qui montre les grands trucs à rechercher à l'ECG et ce que ça peut vouloir dire (il y a beaucoup d'images dans la bibliothèque de Wikimedica, fait attention au droit d'auteur si tu en importes toi-même).
        • S1Q3T3, changements ST, Wellens, alternans, ondes P pulmonaires, ondes T hyperaigües, etc.
      • Couvre les étiologies les plus fréquentes/ dangereuses.
    • Approche clinique: super algorithme, ce serait pas mal de parler du score de HEART aussi.
    • Traitement: je mettrais ça dans un tableau.
    • Particularités: ça manque de détails ...

N'hésite pas à utiliser des références en médecine d'urgence, comme le Rosen, le Tintinalli (tous sûrement disponibles dans ta bibliothèque universitaire).

Et voilà ! Bonne édition. La douleur thoracique n'est pas un sujet facile


Voici les objectifs de la révision:

  1. Améliorer le contenu médical de la page
  2. S'assurer que la page répond aux objectifs du CMC (attention! plusieurs sujets ont été divisés, donc l'information pourrait se retrouver sur plusieurs pages)
  3. S'assurer que la page répond aux conventions
  4. Selon le type de page, assurez-vous que le contenu et le format des sections est adéquat
  5. Ajouter des liens (voir Aide:Liens)
  6. Ajouter des images (voir Aide:Éditeur Visuel)

Un descriptif du contenu et du format des sections est inclus ci-dessous. Certaines sections sont facultatives et ne figurent pas dans la page ci-contre. Si pertinent, elles peuvent être rajoutées.

Pour un exemple de page d'approche clinique bien construite, voir Hémorragie digestive haute (approche clinique).

Pour poser des questions:

  1. Aide:Forum pour les questions générales sur la plateforme (la réponse profitera aux autres éditeurs)
  2. Sur la page de discussion ici-même pour les questions éditoriales.
  3. Par Facebook pour être dépanné rapidement

La révision devrait te prendre quelques heures pour un premier jet, signalez-nous lorsque c'est fait.

Bonne édition!


X5fjaih40a2va3up
Approche clinique
Caractéristiques

Page non révisée par un comité éditorial

__NOVEDELETE__


La section obligatoire Définition ne contient pour le moment aucune information.
Toute contribution serait appréciée.

Description: Cette section contient la définition du concept et devrait se résumer à quelques phrases au maximum : il ne s'agit pas d'une introduction. S'il existe des pages alternatives ou des nuances qui seraient susceptibles d'intéresser le lecteur, elles seront mentionnées dans cette section avec des liens. Le format attendu est le texte.
Formats:Texte
Balises sémantiques:
Commentaires:
 
Une erreur fréquente est de mettre des signes, des symptômes et le traitement dans l'introduction. Dans un soucis de concision, et considérant que votre page sera consultée autant sur ordinateur que sur les téléphones intelligents, la définition sert à définir à la manière d'un dictionnaire.
Exemple:
 
L'appendicite est l'inflammation et l'infection de l'appendice.

Épidémiologie

La section facultative Épidémiologie ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description: Cette section contient les données épidémiologiques sur le sujet de la page (ex. incidence, prévalence, coûts en hospitalisation, proportion homme:femme, régions où la prévalence est la plus élevée, etc.). Chaque donnée épidémiologique doit être appuyée par une référence. Idéalement, des statistiques canadiennes et québécoises sont mentionnées lorsque disponibles.
Formats:Texte
Balises sémantiques:
Commentaires:
 
  • Les facteurs de risque ne sont pas présentés ici, mais bien dans la sous-section Facteurs de risque.
  • Le pronostic est présenté dans cette section, le cas échéant (contrairement aux pages de maladie).
Exemple:
 
Les saignements digestifs bas représentent 20% à 30% de tous les patients présentant des saignements GI majeurs. L'HDB est moins fréquente que les hémorragies digestives hautes (HDH) avec une prévalence de 20 à 27 cas par 100 000 vs 50 à 150 cas par 100 000.

Étiologies

La section obligatoire Étiologies ne contient pour le moment aucune information.
Toute contribution serait appréciée.

Description:
  • Cette section décrit les étiologies de l'approche clinique, c'est-à-dire ce qui cause la situation couverte dans la page d'approche clinique (ex. polype intestinal pour l'hémorragie digestive basse).
  • Les étiologies doivent être identifiées avec le modèle Étiologie.
Formats:Liste à puces, Tableau
Balises sémantiques: Étiologie
Commentaires:
 
  • Attention ! Ne pas ajouter de section Diagnostic différentiel à la page de type Approche clinique. La présente section couvre déjà les maladies qui provoquent l'approche clinique dont il est question sur cette page. Par définition, une page d'approche clinique ne contient pas de diagnostic différentiel, mais bien des étiologies.
  • Le format attendu est le texte, la liste à puce ou le tableau, selon ce qui vous apparait le plus efficace. S'il y a une ou deux étiologies, le format texte est à privilégier. S'il y a de multiples étiologies, la liste à puce est à privilégier. S'il y a des catégories d'étiologies avec de multiples étiologies, le tableau est à privilégier. Bref, si vous considérez que la structure est trop complexe, souvent le tableau est l'idéal. Sinon, privilégiez les format plus simple (l'affichage est meilleur pour les téléphones intelligents en format texte et liste à puce).
  • Si la liste à puce est utilisée, elle est toujours précédée d'une courte phrase introductive avec un deux-points.
Exemple:
 
Les étiologies de l'hémorragie digestive basse sont :
  • la diverticulose [Étiologie]
  • la colite ischémique [Étiologie]
  • le cancer colorectal [Étiologie]
  • le polype intestinal [Étiologie].

Les étiologies sont :

Consultez la bannière ci-dessus pour plus de détails.

Physiopathologie

La section facultative Physiopathologie ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description: La physiopathologie traite des mécanismes biologiques qui conduisent à l'apparition de l'approche clinique.
Formats:Texte
Balises sémantiques:
Commentaires:
 
Attention de ne pas traiter de la physiopathologie de l'ensemble des étiologies couvertes dans la section Étiologies, mais de seulement discuter de la physiopathologie générale de la sémiologie couverte par le sujet de la page.
Exemple:
 
Différentes voies physiologiques peuvent entraîner une dyspnée, notamment via les chimiorécepteurs ASIC, les mécanorécepteurs et les récepteurs pulmonaires. On pense que trois composantes principales contribuent à la dyspnée : les signaux afférents, les signaux efférents et le traitement central de l'information. [...]

Évaluation clinique

La section obligatoire Évaluation clinique ne contient pour le moment aucune information.
Toute contribution serait appréciée.

Description: Cette section contient les sous-sections Facteurs de risque, Questionnaire et Examen clinique. Elle détaille les différents items qu'un clinicien doit rechercher lorsqu'il évalue le patient.
Formats:Texte
Balises sémantiques:
Commentaires:
 
  • Une erreur fréquente est de laisser les facteurs de risque, le questionnaire et l'examen clinique en un ou des paragraphes dans la section Évaluation clinique, mais de ne pas détailler les sous-sections Facteurs de risque, Questionnaire et Examen clinique.
Exemple:
 
  • Évaluation clinique
    • (Aucun texte)
    • Facteurs de risque
      • (Texte)
    • Questionnaire
      • (Texte)
    • Examen clinique
      • (Texte)

Facteurs de risque

La section facultative Facteurs de risque ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description: Cette section contient les principaux facteurs de risque discriminants à l'histoire. Ces facteurs de risques servent à discriminer une étiologie par rapport à une autre ou une complication potentielle.
Formats:Liste à puces, Tableau
Balises sémantiques: Facteur de risque discriminant
Commentaires:
 
  • Alors que la section Approche clinique sert à intégrer les facteurs de risque, les signes, les symptômes et les examens paracliniques, cette section sert uniquement à lister les facteurs de risque discriminants.
  • Attention d'utiliser le bon modèle sémantique. Le modèle Facteur de risque discriminant est le bon modèle dans les pages de type Approche clinique. Le modèle Facteur de risque est utilisé exclusivement sur les pages de maladie et de classe de maladie.
  • Cette section ne détaille pas les facteurs de risque d'une étiologie particulière : ceci est laissé aux pages de maladies.
  • La liste à puce est le format à utiliser, toujours précédée d'une courte phrase introductive avec un deux-points.
Exemple:
 
Les facteurs de risque à rechercher chez les patients qui se présentent avec céphalée sont :
  • des antécédents personnels de migraine [Facteur de risque discriminant] qui pourront indiquer cette pathologie
  • des antécédents personnels de cancer [Facteur de risque discriminant], un drapeau rouge qui évoque des métastases cérébrales
  • l'utilisation chronique de médicaments pour les céphalées [Facteur de risque discriminant] qui pourrait entraîner une céphalée de surconsommation médicamenteuse
  • le tabagisme [Facteur de risque discriminant], pouvant indiquer des métastases cérébrales.

Les facteurs de risque à rechercher sont :

Consultez la bannière ci-dessus pour plus de détails.

Questionnaire

La section facultative Questionnaire ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description:
  • Cette section liste des symptômes discriminants au questionnaire.
  • Cette section doit faire l'usage de propriétés sémantiques de type Questionnaire, Symptôme discriminant et Élément d'histoire discriminant.
  • Ces éléments servent à discriminer une étiologie par rapport à une autre ou une complication potentielle.
Formats:Liste à puces, Tableau
Balises sémantiques: Questionnaire, Symptôme discriminant, Élément d'histoire discriminant
Commentaires:
 
  • Alors que la section Approche clinique sert à intégrer les facteurs de risque, les signes, les symptômes et les examens paracliniques, cette section sert uniquement à lister les symptômes discriminants.
  • Attention d'utiliser le bon modèle sémantique. Le modèle Symptôme discriminant est le bon modèle dans les pages de type Approche clinique. Le modèle Symptôme est utilisé exclusivement sur les pages de Maladie et de Classe de maladie.
  • Les éléments d'histoire discriminants se distinguent des symptômes. Par exemple, la chute dans une page d'approche clinique de la céphalée aiguë est un élément d'histoire discriminant (modèle Élément d'histoire discriminant), et non un symptôme.
  • Le modèle Élément d'histoire discriminants est utilisé exclusivement sur les pages de type Approche clinique. Le modèle Élément d'histoire est utilisé sur les pages de type Maladie et Classe de maladie.
  • Cette section ne détaille pas l'histoire d'une étiologie particulière : ceci est laissé aux pages de maladies. La section Approche clinique permet d'expliquer les caractéristiques distinctives et discriminantes pour les différents diagnostics au questionnaire, à l'examen clinique et aux examens paracliniques.
  • La liste à puce est le format à utiliser, toujours précédée d'une courte phrase introductive avec un deux-points.
Exemple:
 
Chez les patients atteints de dyspnée aiguë, les symptômes à rechercher sont :
  • au questionnaire cardiaque [Questionnaire] :
    • l'oedème des membres inférieurs [Symptôme discriminant], qui évoque une insuffisance cardiaque décompensée
    • une douleur thoracique [Symptôme discriminant] qui évoque un syndrome coronarien aigu, une insuffisance cardiaque décompensée ou une embolie pulmonaire
    • la lipothymie [Symptôme discriminant] et la la syncope [Symptôme discriminant], qui pourront être présents lors du syndrome coronarien aigu, de l'arrythmie et de l'embolie pulmonaire
    • etc.
  • au questionnaire pulmonaire [Questionnaire]
    • la toux [Symptôme discriminant], présente dans la pneumonie et l'EAMPOC et parfois dans l'embolie pulmonaire et l'insuffisance cardiaque
    • les crachats [Symptôme discriminant], présents dans la pneumonie et l'EAMPOC
    • les hémoptysies [Symptôme discriminant] sont un symptôme grave qui indique une potentielle embolie pulmonaire
    • un traumatisme récent [Élément d'histoire discriminant] évoque une fracture de côte ou une costo-chondrite
  • etc.

Chez les patients atteints par cette problématique, les symptômes à rechercher au questionnaire sont :

Consultez la bannière ci-dessus pour plus de détails.

Examen clinique

La section facultative Examen clinique ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description:
  • Cette section traite des signes à rechercher à l'examen clinique qui permettent de différencier les étiologies entre elles.
  • Cette section doit faire l'usage du modèle Examen clinique et du modèle Signe clinique discriminant.
  • Ces éléments servent à discriminer une étiologie par rapport à une autre ou une complication potentielle.
Formats:Liste à puces, Tableau
Balises sémantiques: Examen clinique, Signe clinique discriminant
Commentaires:
 
  • Alors que la section Approche clinique sert à intégrer les facteurs de risque, les signes, les symptômes et les examens paracliniques, cette section sert uniquement à lister les examens cliniques et les signes cliniques discriminants.
  • Attention d'utiliser le bon modèle sémantique. Le modèle Facteur de risque discriminant est le bon modèle dans les pages de type Approche clinique. Le modèle Facteur de risque est utilisé exclusivement sur les pages de maladie et de classe de maladie.
  • Cette section ne détaille pas l'examen clinique et les signes cliniques d'une étiologie particulière : ceci est laissé aux pages de maladies. La section Approche clinique permet d'expliquer les caractéristiques distinctives et discriminantes pour les différents diagnostics au questionnaire, à l'examen clinique et aux examens paracliniques.
  • La liste à puce est le format à utiliser, toujours précédée d'une courte phrase introductive avec un deux-points.
Exemple:
 
Chez les patients atteints d'une dyspnée aiguë, les éléments suivants sont à rechercher à l'examen clinique :
  • à l'examen cardiaque [Examen clinique] :
    • un souffle systolique [Signe clinique discriminant] indique une sténose aortique critique
    • de l'oedème des membres inférieurs [Signe clinique discriminant] indique une insuffisance cardiaque décompensée
    • la TVC augmentée [Signe clinique discriminant] évoque une insuffisance cardiaque décompensée ou sera présent dans 13% des embolies pulmonaires
  • à l'examen pulmonaire [Examen clinique] :
    • des crépitants [Signe clinique discriminant] en présence d'une pneumonie ou d'une surcharge secondaire à une insuffisance cardiaque décompensée.
    • des sibilances [Signe clinique discriminant] en cas d'asthme, d'EAMPOC et parfois d'insuffisance cardiaque.

À l'examen physique, il est pertinent de rechercher les éléments suivants :

Consultez la bannière ci-dessus pour plus de détails.

Examens paracliniques

La section obligatoire Examens paracliniques ne contient pour le moment aucune information.
Toute contribution serait appréciée.

Description: Cette section décrit les examens paracliniques (ex. laboratoires, imageries, etc.) à effectuer pour cette approche clinique. Les signes paracliniques discriminants orientant vers une étiologie particulière ou une complication sont listés.
Formats:Liste à puces, Tableau
Balises sémantiques: Examen paraclinique, Signe paraclinique discriminant
Commentaires:
 
  • En lisant cette section, le lecteur devrait être en mesure de comprendre les indications et les signes paracliniques attendus pour chaque examen paraclinique, ce qui lui permettra d'avoir une compréhension approfondie de la manière d'utiliser les examens paracliniques pour naviguer le diagnostic différentiel et diagnostiquer la maladie. La section Approche clinique permet d'expliquer les caractéristiques distinctives et discriminantes pour les différents diagnostics au questionnaire, à l'examen clinique et aux examens paracliniques.
  • Chaque examen paraclinique devrait être défini à l'aide d'une propriété sémantique de type Examen paraclinique. Le modèle Signe paraclinique n'est pas utilisé.
  • La liste à puce ou le tableau sont les formats à utiliser. Lorsque la liste à puce est utilisée, celle-ci est toujours précédée d'une courte phrase introductive avec un deux-points.
Exemple:
 
Les examens paracliniques suggérés dans le cas d'une céphalée aiguë sont :
  • une tomodensitométrie cérébrale sans contraste [Examen paraclinique] pour éliminer un saignement intracrânien [Signe paraclinique discriminant] (AVC démorragique) et des masses intracrâniennes [Signe paraclinique discriminant] (métastases ou cancer cérébal) grossières
  • une ponction lombaire [Examen paraclinique] si le patient fait de la fièvre ou s'il y a des signes de méningisme à l'examen physique :
    • en cas de méningite, une leucocytose importante dans le LCR [Signe paraclinique discriminant] et une coloration au Gram positive [Signe paraclinique discriminant] est caractéristique
  • une vitesse de sédimentation [Examen paraclinique] chez tous les patients de plus de 50 ans pour éliminer l'artérite temporale ou chez tous les patients qui pourraient avoir des symptômes compatibles
  • etc.

Les examens paracliniques suggérés dans le cas d'un patient qui se présentent avec cette situation clinique sont :

Consultez la bannière ci-dessus pour plus de détails.

Drapeaux rouges

La section obligatoire Drapeaux rouges ne contient pour le moment aucune information.
Toute contribution serait appréciée.

Description:
  • Les drapeaux rouges sont des signes, des symptômes, des facteurs de risque ou des signes paracliniques qui, lorsqu'ils sont présents, peuvent orienter vers un diagnostic grave ou demandant une prise en charge immédiate.
  • Chaque drapeau rouge devrait être défini à l'aide d'une propriété sémantique de type Drapeau rouge.
Formats:Liste à puces
Balises sémantiques: Drapeau rouge
Commentaires:
 
  • La liste à puce est le format à utiliser, toujours précédée d'une courte phrase introductive avec un deux-points.
  • Cette section doit rester simple et courte.
Exemple:
 
Les drapeaux rouges des patients qui se présentent en céphalée aiguë sont :
  • une altération de l'état de conscience [Drapeau rouge] indique une possible méningite, encéphalite, un AVC hémorragie ou une HIP
  • une faiblesse [Drapeau rouge] évoque un AVC
  • de la diplopie [Drapeau rouge] évoque également un AVC du tronc ou une lésion occupant de l'espace
  • une immunosuppression [Drapeau rouge] pourrait évoquer une méningite, encéphalite ou un abcès cérébral ou spinal
  • etc.

Les drapeaux rouges à surveiller chez les patients qui présentent cette situation clinique sont :

Consultez la bannière ci-dessus pour plus de détails.

Approche clinique

La section facultative Approche clinique ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description:
  • Alors que les sections Évaluation et Examens paracliniques servent à énumérer, cette section sert à intégrer tous ces éléments pour discuter du raisonnement du clinicien. C'est en quelque sorte la manière dont les cliniciens réfléchissent lorsque confrontés à cette maladie. C'est la section par excellence pour l'enseignement.
  • En lisant cette section, le lecteur doit être en mesure de comprendre la stratégie à adopter au questionnaire, à l'examen clinique et aux examens paracliniques pour naviguer les étiologies de l'approche clinique.
Formats:Liste à puces, Tableau, Texte
Balises sémantiques:
Commentaires:
 
  • C'est la seule section dans laquelle on peut répéter des informations qui ont déjà été mentionnées auparavant.
  • L'utilisation du diagramme est encouragée (voir Aide:Diagramme).
  • Le format attendu est libre (texte, liste, tableau, diagramme).
  • La section Approche clinique permet d'expliquer les caractéristiques distinctives et discriminantes pour les différents diagnostics au questionnaire, à l'examen clinique et aux examens paracliniques. C'est une section où les trucs du métier, les stratégies pour le diagnostic et le raisonnement clinique sont expliqués : c'est la section idéale pour l'enseignement.
Exemple:
 

Traitement

La section obligatoire Traitement ne contient pour le moment aucune information.
Toute contribution serait appréciée.

Description: La section contient la prise en charge générale qui s'applique à l'ensemble des étiologies. Que doit-on faire avant que la cause n'ait été clairement établie ? Des traitements généraux doivent-ils être amorcés avant l'identification de la cause ? Comment traite-t-on la symptomatologie du patient ? Quelles sont les indications d'hospitalisation ? Quand doit-on demander une consultation ? Un résumé de la prise en charge de certaines étiologie clés peut aussi être résumée avec un lien vers la page dédiée à la maladie.
Formats:Liste à puces, Tableau
Balises sémantiques:
Commentaires:
 
  • Le traitement spécifique associé à chaque étiologie est spécifié sur sa page de maladie (ne pas la décrire sur la page d'approche clinique). Le traitement général en lien avec l'approche clinique est décrit.
  • La liste à puce est le format à utiliser, toujours précédée d'une courte phrase introductive avec un deux-points. Le tableau peut être adéquat en fonction du contexte.
  • Des algorithmes de traitement peuvent être présentés avec le modèle Flowchart (voir Aide:Diagramme).
Exemple:
 

Suivi

La section facultative Suivi ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description: Cette section traite du suivi de l'approche clinique
Formats:Texte
Balises sémantiques:
Commentaires:
 
  • Est-ce que la patient aura besoin d'être revu dans X semaines ?
  • Quels doivent être les consignes données au patient ?
  • Y a-t-il des examens paracliniques à répéter ?
  • Cette section peut également traiter du suivi intrahospitalier.
Exemple:
 

Complications

La section facultative Complications ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description: Cette section traite des complications possibles de l'approche clinique classées en ordre de probabilité (si possible).
Formats:Liste à puces, Texte
Balises sémantiques: Complication
Commentaires:
 
  • Chaque complication doit être spécifiée à l'aide du modèle Complication. Si possible, veuillez ajouter la fréquence des complications.
  • Attention ! Les complications sont celles de l'approche clinique elle-même et non de son traitement. Par exemple, l'anémie est une complication de l'hémorragie digestive basse, mais la perforation intestinale en raison d'une colonoscopie doit plutôt être décrit sur la page de la procédure Colonoscopie.
Exemple:
 

Les complications en lien avec cette présentation clinique sont :

Consultez la bannière ci-dessus pour plus de détails.

Particularités

La section facultative Particularités ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description: Cette section traite des particularités concernant la gestion de l'approche clinique pour certaines clientèles.
Formats:Texte
Balises sémantiques:
Commentaires:
 
Exemple:
 

Gériatrie

La section facultative Gériatrie ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description: Cette section mentionne les particularités concernant la gestion de l'approche clinique chez une clientèle gériatrique.
Formats:Texte
Balises sémantiques:
Commentaires:
 
  • Le format texte est à privilégier.
  • Il est possible que l'approche clinique en gériatrie nécessite une approche clinique complètement différente. Dans ce cas, il est préférable de faire un page d'approche clinique séparée. (ex. Ictère chez le nouveau-né est trop différente de l'Ictère chez la personne âgée).
Exemple:
 

Pédiatrie

La section facultative Pédiatrie ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description: Cette section mentionne les particularités concernant la gestion de l'approche clinique chez une clientèle pédiatrique.
Formats:Texte
Balises sémantiques:
Commentaires:
 
  • Le format texte est à privilégier.
  • Il est possible que l'approche clinique en pédiatrie nécessite une approche clinique complètement différente. Dans ce cas, il est préférable de faire un page d'approche clinique séparée. (ex. Ictère chez le nouveau-né est trop différente de l'Ictère chez la personne âgée)
Exemple:
 

Notes

La section facultative Notes ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

Description: Dans la section notes se trouve toutes les notes de bas de page (références du groupe "note" [ou autres]).
Formats:Texte
Balises sémantiques:
Commentaires:
 
Pour ajouter des notes, passez par la fonction d'ajout de notes. Il est aussi possible d'ajouter des notes d'autres groupes, comme "pharmaco", "pédiatrie", "indications", etc. Classez ces autres groupes de notes dans des sous-sections. N'ajoutez pas de notes manuellement.
Exemple:
 
TRAITEMENTS

Les traitements:

  • médicament 1, 100-200 mg PO DIE[pédiatrie]
  • traitement 2 BID x 1 sem[gériatrie]

NOTES


Gériatrie

  1. Poursuivre le traitement 2 semaines de plus.

Pédiatrie

  1. 10mg/kg die

    Références

    La section obligatoire Références ne contient pour le moment aucune information.
    Toute contribution serait appréciée.

    Description: Dans la section références se trouve toutes les références (références sans groupe). Pour ajouter des références, passez par la fonction d'ajout de références. N'ajoutez pas de références manuellement.
    Formats:Texte
    Balises sémantiques:
    Commentaires:
     
    Exemple:
     
      Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)
      Isabelle Thibault (discussioncontributions)

      bonjour @Olivier Guillemette Comment se passe ta rédaction? As-tu des questions? Aimerais-tu que je commence à réviser ta page?

      Isabelle Thibault (discussioncontributions)

      @Olivier Guillemette Bonjour Olivier J'ai commencé à vérifier certaines de tes modifications sur la page. C'est bien jusqu'à présent. Il y a toutefois un petit détail concernant les balises d'écritures. Si tu fais une énumération avec une liste à puce, il doit y avoir un déterminant devant le terme à lister et pas de majuscule, par exemple, la section épidémiologie, on devrait lire:

      • un syndrome coronarien aigu
      • l'embolie pulmonaire
      • ...

      et terminer la liste par un "point"

      la section étiologie a aussi normalement des listes à puces, et il est préférable d'utiliser le "." plutôt que les chiffres. Penses-tu que tu pourrais essayer de modifier ces aspects lorsque tu fais ta rédaction, ça permettra de sauver du temps par la suite. N'hésite pas si tu as des questions. Merci encore pour ton implication et fais moi signe si tu veux que je révise certaines sections

      Merci

      Isabelle Thibault (discussioncontributions)

      Merci pour les ajustements. Je vais essayer de relire le tout demain :) Je te reviens avec des commentaires Merci

      Isabelle Thibault (discussioncontributions)
      Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

      Je vais y jeter un coupe d'oeil mais à première vue on dirait un travail d'excellente qualité !

      Définition

      • Très bien.
      • J'ai rajouté quelques spécialités dans l'infobox pour couvrir tout ce qui passe par le thorax.

      Épidémiologie

      • Si toutes nos sections épidémiologie étaient de cette qualité ...

      Étiologies

      • Super, j'ai juste créé une catégorie autre pour le zona.
      • Questions plus d'intérêt académique, pensez-vous qu'on devait remplacer les diagnostics de troubles anxieux par DTEI (douleur thoracique d'étiologie indéterminée). C'est souvent indiqué comme diagnostic...
      • J'ai rajouté des dx plus poussés. Il y a sûrement plusieurs causes MSK pouvant irradier de la colonne, mais elles m'échappent.
      • J'ai identifié les étiologies principales selon l'objectif du CMC.

      Physiopathologie

      • Excellent.

      Évaluation clinique

      Facteurs de risques

      • Il faudrait ajouter des facteurs de risques discriminants pour les autres étiologies principales (notamment, la dissection aortique, la pneumonie, le pneumothorax, la néoplasie, les ulcères, le trouble anxieux).

      Questionnaire

      • Je ne sais pas si c'est pertinent d'indiquer le PQRST dans cette section. C'est quelque chose de base qui devrait être maîtrisé par quiconque utilise Wikimedica. J'aurais tendance à me concentrer sur les symptômes et les éléments d'histoire dans cette sections. Ils peuvent en retour être organisés en P, Q, R, S et T si cela est pertinent.
      • Ces symptômes discriminants orientent vers quelles étiologies ? Je réfère à la description de la section plus haut dans la conversation.

      Examen clinique

      • J'ai ajouté les balises Examen clinique pour les examens clinques.
      • J'ai corrigé plusieurs balises.
      • Il faut faire davantage d'association entre les signes discriminants et les pathologies qu'ils évoquent, notamment pour les étiologies principales (par exemple, cette section n'abordait pas du tout la pneumonie). J'ai restructuré la section afin de laisser des exemples pour plusieurs examens.
        • Pas besoin d'évoquer tous les signes des étiologies, juste les principaux et les red flags
      • J'ai aussi simplifié le texte afin qu'il soit plus direct et facilement consultable sur des téléphones.

      Examens paracliniques

      • Super initiative que d'avoir mis des photos !
      • J'ai divisé la section pour mieux s'y retrouver.
      • Possible d'indiquer quelques signes paracliniques discriminants pour les labos qui pourraient nous pister sur certaines étiologies?
        • À l'image de la section Examen clinique.
      • Troponines:
        • J'ai supprimé la mention du dosage seuil des troponines car ça change ++ d'un lab à l'autre.

      ECG

      • J'ai rajouté qu'on pouvais voir le sous décalage des segments ST comme image mirroir d'un STEMI.

      Drapeaux rouges

      • J'ai supprimé la définition des drapeaux rouges car elle se trouve déjà sur la page Drapeau rouge.
      • Plusieurs signes sont listés sans indiquer à quelle pathologie ils se rapportent.
      • Les signes / symptômes cardinaux des pathologies très graves devraient se retrouver dans cette section (SCA, dissection, embolie, PTX, néo pulmonaire, médiastinite [surtout les ATCD de chx du médiastin], la rupture de l'oesophage, la cholangite, les métastases osseuses).
      • Peux-tu ajouter quelques drapeaux rouges paracliniques ?

      Approche clinique

      • Super algorithme ! Je l'ai amélioré.
      • J'ai créé des sections pour mieux organiser tout ça.
      • J'ai déplacé le score de HEART dans une page séparée pour qu'il puisse être réutilisé par d'autres pages. Quand il sera programmé pour être dynamique (comme le Score de Wells pour l'embolie pulmonaire), les changements vont s'intégrer à cette page automatiquement.
      • J'ai du mal à comprendre par contre la comparaison pour la statistique c pour les scores de TIMI et de GRACE. Qu'est-ce que l'on stadifie ? Est-ce que c'est la capacité des scores à prédire un événement ? Si oui, quelle est la pertinence vu que le TIMI et le GRACE impliquent qu'on a un SCA prouvé.

      Traitement

      • Très bien comme section.
      • Est-ce que les références pour l'EP s'appliquent à tous les points ? Si oui les mettre dans la cellule de gauche.

      Particularités

      • Super, très détaillé.
      • J'ai fait de la mise en forme.

      Et voilà ! Tout un morceau quand même. Merci d'avoir mis tout ces efforts dans ce qui est probablement l'une des pages les plus importantes de Wikimedica.

      Isabelle Thibault (discussioncontributions)

      @Olivier Guillemette

      Je viens de parler à Jayson, et il va jeter un coup d'oeil à la page. N'hésite pas si tu as des questions

      @Jayson Morneau voici la page

      merci

      Jayson Morneau (discussioncontributions)

      Bonsoir @Antoine Mercier-Linteau, @Isabelle Thibault et @Olivier Guillemette,

      J'ai commencé à relire la page. Voici quelques commentaires pour les premières parties.


      Définition, épidémiologie et physiopathologie

      • Rien à dire :)

      Étiologies

      • Est-ce qu'on veut détailler les SCA? Angine instable, NSTEMI, STEMI
      • L'épanchement pleural, la cardiomyopathie de stress (Takotsubo) et la radiculite cervicale sont d'autres étiologies qui pourraient être ajoutées.

      Évaluation clinique

      Facteurs de risque

      • Je trouve que la section est chargée/difficile à lire… Est-ce qu'il y aurait moyen de rendre la section plus aérée ou d’organiser l’information de manière différente? Peut-être sous forme d’un tableau avec classement par système (GI, cardio, pneumo, MSK, psy)?
      • Peut-être qu'on pourrait couper certaines informations moins importantes? Ex. : Ne pas détailler les FDR des principaux cancers pouvant donner des métastases osseuses, mais nommer les FDR de néos en général?
      • Devrait-on ajouter la consommation de cocaïne pour les SCA, puisque tu en parles dans la section particularités?
      • Il manque certaines balises sémantiques.

      Questionnaire

      • Comme Antoine disait, il faudrait indiquer quel symptôme oriente vers quelle cause.
        • La dyspnée évoque une cause cardiopulmonaire (ex.: EP, le SCA, la pneumonie, etc.)
        • Les Vo évoquent une cause digestive (ex.: pathologie des voies biliaires, gastrite, ulcère peptique, etc.)
        • Etc.
      • Je pense qu'il serait pertinent de détailler les éléments du PQRST.
      • Le caractère de la douleur
        • Pleurétique: pneumonie, embolie pulmonaire, péricardite, épanchement pleural, etc.
        • Serrement à la poitrine (coronarien) vs chocs électriques (MSK) vs brûlures (RGO, ulcère)
      • La douleur soulagée par la nitro: SCA, spasmes oesophagiens diffus
      • DLR à l'effort vs aux changements de position vs postprandiale
      • Début subit sans déclencheur: pneumothorax, embolie pulmonaire
      • L'anxiété, les stresseurs récents, l'hyperventilation avec paresthésies: causes psy

      Examen physique

      • Il manque certaines balises sémantiques.
      • On peut entendre un B3, mais aussi un B4 2e à une dysfonction myocardique systolique ou diastolique
      • Les crépitants peuvent aussi être entendus en cas de surcharge aussi (ex.: 2e à un IM)
      • Les bruits cardiaques peuvent être lointains dans la péricardite également
      • J'ajouterais la douleur à l'hypochondre droit

      Examen paracliniques

      ECG

      • On pourrait ajouter la tachycardie sinusale (ex.: embolie pulmonaire), le bas voltage (épanchement péricardique), les sous-décalages des segments PR (péricardite).
      • Veut-on ajouter de l'information sur le BBG de novo? Les dérivations supplémentaires que l'on peut demander au besoin pour l'IM postérieur et du coeur droit?

      Radiographie pulmonaire

      • On pourrait ajouter les signes d'épanchement pleural.

      Échographie cardiaque

      • Y-a-t-il certains signes visibles en infarctus? Hypokinésie?

      Drapeaux rouges

      • Je trouve que la 2e partie (signes-symptômes cardinaux des pathologies les plus graves) est très chargée. Encore une fois, est-ce qu'on pourrait organiser l'information autrement?

      Si tu as des questions pour une section en particulier @Olivier Guillemette n'hésite pas. Je peux aussi t'aider à retravailler une section ou deux si tu veux une fois que j'aurai terminé de tout relire :)

      Je continue ma relecture un peu plus tard.

      Olivier Guillemette (discussioncontributions)

      Merci beaucoup @Jayson Morneau. Tes commentaires vont être très utiles

      Jayson Morneau (discussioncontributions)

      Approche clinique

      • Bel algorithme :)
      • Je pense que le TIMI et le GRACE n'ont pas leur place dans cette page puisqu'ils servent à stratifier le pronostic des patients déjà diagnostiqués avec un SCA. lIs ne sont donc pas utiles pour évaluer et poser le diagnostic de SCA. Je les omettrais ici. Par contre, ils seraient pertinents dans une éventuelle page sur les SCA.
      • Le score HEART (et l'EDACS) ont été élaborés pour prédire (1) la probabilité d'obtenir un diagnostic finale de SCA et (2) la probabilité d'un événement cardiovasculaire majeur MACE à court terme (IM, choc cardiogénique, arrêt cardiorespiratoire ou mortalité toute cause confondue dans les 60 prochains jours). Ils peuvent donc être utiles chez les patients avec ou sans SCA diagnostiqués.
      • La distinction pour les types de score est bien expliquée dans le Harrison (chapitre 14) si jamais tu veux le citer comme référence.
      • Pour ce qui est du pink lady, je sais que c'est pratique courante de le faire, mais as-tu une référence pour le paragraphe? En cherchant un peu de mon côté, j'ai constaté qu'il ne semblait pas y avoir beaucoup de données pour appuyer cette pratique... Au contraire, plusieurs sources semblent déconseiller l'utilisation pour éviter de manquer/retarder le diagnostic d'un SCA[1][2]. Peut être nuancer en disant que le soulagement de la douleur avec le pink lady est en faveur d'une étiologie GI, mais qu'il faut tout de même chercher à exclure un SCA?

      Je continue plus tard.

      1. Samuel Chan, Andrew P. Maurice, Suzanne R. Davies et Darren L. Walters, « [1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21] », Heart, Lung and Circulation, vol. 23, no 10, , p. 913–923 (ISSN 1443-9506, DOI 10.1016/j.hlc.2014.03.030, lire en ligne)
      2. (en) « [3, 11, 15, 16, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34] », sur UpToDate, (consulté le 25 octobre 2023)
      Jayson Morneau (discussioncontributions)

      Traitement

      Il faudrait ajouter un titre au tableau.

      SCA

      • Je préciserais que la thérapie antiplaquettaire est double et pour un an (considérer l'ajout d'un IPP également durant la double thérapie)
      • J'ajouterais le prasugrel
      • J'ajouterais les contre-indications à la thrombolyse sous forme d'une note après la phrase en faisant mention.
      • Autres traitement à aborder brièvement (ou à nommer):
        • Anticoagulation en précisant que le choix de l'agent spécifique dépend des comorbidités et de la thérapie de reperfusion utilisée.
        • Bêtabloquants en l'absence de contre-indications
        • IECA
        • Hypolipémiants

      Angine stable

      • Je déplacerais les bêtabloquants dans la phrase des traitements anti-ischémiques (puisqu'il ne s'agit pas d'un traitement symptomatique?).
      • Je mentionnerais qu'il faut chercher à contrôler les facteurs aggravants/comorbidités (tabac, HTA, dyslipidémie, diabète, obésité, sédentarité)
      • Je mentionnerais que la revascularisation (ICP ou pontage) est indiqué chez certains patients sélectionnés.

      Embolie pulmonaire

      • Il semble que la phrase sur l'embolectomie soit incomplète: « L'embolectomie chirurgicale est une intervention dont l'indication est une embolie pulmonaire massive chez des patients jeunes avec de l'hypotension. Ce traitement chirurgical de l'embolie pulmonaire est assez rare en raison ...; l'utilisation d'un traitement fibrinolytique est beaucoup plus courant. »

      Pneumothorax

      • Rien à dire :)

      Tamponnade

      • L'administration de volume augmente le débit cardiaque même en l'absence d'hypovolémie.

      Dissection aortique

      • Très bien aussi
      • Je parlerais du monitoring désiré (monitoring cardiaque, canule artérielle et signes vitaux)

      Perforation oesophagienne

      • Le patient doit être gardé NPO dès que le diagnostic est suspecté.

      Particularités

      • Section très intéressante

      Voilà qui conclut mes commentaires pour la page!

      Beau travail :)

      Olivier Guillemette (discussioncontributions)

      Encore une fois merci @Jayson Morneau pour ton implication sur cette page

      Olivier Guillemette (discussioncontributions)

      Quel est le niveau de précision requis pour la section questionnaire? @Isabelle Thibault

      Isabelle Thibault (discussioncontributions)

      Je crois que la façon dont tu le présentes c'est vraiment très bien, et quand même bien dirigé. On veut s'imaginer être devant un patient et se demander quelles sont les questions que je dois absolument poser pour ajuster mon ddx et orienter mes actions. Je crois que c'est excellent comme c'est présenté ici.

      @Antoine Mercier-Linteau,tu en penses quoi?

      Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

      Vite fait le niveau de précision me semble bon. Il faut couvrir au minimum les étiologie fréquentes (celles en gras). Par ailleurs je remarque qu'il n'y a peu de balise de symptômes (ou éléments d'histoire) discriminants dans cette section. Ajoutez-les en les faisant toujours pointer vers Douleur thoracique (symptôme) dans le champ nom et en vous servant des modificateurs (temps, qualité, provocation, etc.) pour préciser.

      Excellent travail sur une page très compliquée ! Laissez-moi savoir quand c'est prêt pour mes commentaires.

      Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

      Vite fait le niveau de précision me semble bon. Il faut couvrir au minimum les étiologie fréquentes (celles en gras). Par ailleurs je remarque qu'il n'y a peu de balise de symptômes (ou éléments d'histoire) discriminants dans cette section. Ajoutez-les en les faisant toujours pointer vers Douleur thoracique (symptôme) dans le champ nom et en vous servant des modificateurs (temps, qualité, provocation, etc.) pour préciser.

      Excellent travail sur une page très compliquée ! Laissez-moi savoir quand c'est prêt pour mes commentaires.

      Olivier Guillemette (discussioncontributions)

      J'ai avancé le questionnaire et ajouter les balises. Par contre, je crains que cette section soit trop chargée. Qu'est-ce que vous en pensez? Concernant les modificateurs, je ne suis pas toujours certain de quoi inscrire.

      @Antoine Mercier-Linteau

      Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

      Bon début !

      Sur Wikimedica, chaque signe et symptôme a ou va avoir sa propre page. La douleur thoracique par exemple a la sienne. Or, cette dernière a de nombreuses variantes, comme provoquée à l'effort, palliée par le repos, après un repas etc. D'avoir une page pour chaque variante est totalement irréaliste, vu qu'il faudrait en créer des millions. C'est là que les modificateurs entrent en jeux. Ces paramètres te permettent de spécifier un PQRST à chaque symptôme, signe, etc.

      Par ailleurs, le champ affichage ne fait que modifier la manière dont le système présente le contenu de la balise. Il n'a aucune valeur sémantique.

      Je t'ai ajouté des exemples pour les premiers items dans:

      • la qualité
      • la localisation
      • la chronologie (ces trouvailles orientent vers quelles étiologies ?)
      • la provocation / palliation.

      Pour les symptômes associés:

      • la dyspnée est un symptôme distinct, tout comme les autres dans cette liste
      • dans l'immédiat, tout ce qui est définit ici pointe vers douleur thoracique car les champs noms sont tous réglés à cette valeur.

      Tu es sur la bonne voie. Ça peut paraître compliqué, mais ce système permet de créer une version des pages de Wikimedica interprétable par des systèmes informatiques.

      Olivier Guillemette (discussioncontributions)
      Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

      Merci pour ton travail colossal Olivier. Je t'espère pas trop découragé. Les pages Wikimedica sont généralement beaucoup plus simples. Je me lance dans la correction et les commentaires.

      Première section

      • Ajout d'information dans l'infobox.

      Épidémiologie

      • Super !
      • J'ai copié les prévalences dans les champs fractions étiologique de la section étiologie.

      Étiologies

      • Ajout de la dissection coronarienne.
      • Précision que la douleur thoracique de type anxieuse est souvent appelée DTEI.

      Physiopathologie

      • Parfait.

      Évaluation clinique

      Facteurs de risque

      • Ajouté des précisions aux balises.
      • Il aurait été préférable de cibler les facteurs de risques plutôt que d'énumérer les facteurs de risques de chaque maladie. Par exemple, si un parent t'indique qu'il fume, ça fait penser à quoi ? (SCA, PTX, néo, etc.) Voir Masse médiastinale (approche clinique) aussi. Le contenu reste toutefois très adéquat alors ce sera pour une autre révision.
      • Ajouté plusieurs balises manquantes. Les balises ne doivent pas être définies une seule fois mais à chaque fois que le facteur discriminant est évoqué (d'où l'intérêt de les cibler plutôt que d'y aller par pathologie).
      • Ne pas amalgamer les balises, un traumatisme pénétrant et un traumatisme contondant sont deux choses différentes.

      Questionnaire

      • Supprimé un paragraphe qui n'apportait pas d'information clinique.
      • Cette section a peu de références. Possible d'en rajouter ?
      • L'irradiation de la douleur pointe vers quelles étiologies ?
      • Un début abrupte ou lent oriente vers quelles étiologies ?
      • "une douleur qui augmente avec la position du corps": Quelle position ?
      • J'ai appliqué les corrections de mon précédent commentaire.

      Examen clinique

      • Signe vitaux: il faudrait en dire un peu plus:
        • tachycardie: EP, SCA (arythmie)
        • bradycardie: SCA (arythmie)
        • TA élevée: angine sur poussée hypertensive
      • "l'absence de trouvailles à l'examen physique pourrait indiquer une somatisation", oui mais un SCA a rarement des signes à l'examen physique aussi. J'ai supprimé ce passage. Les causes psy sont un diagnostic d'exclusion. Si l'examen physique ne donne rien, il faut ratisser plus large dans les examens paracliniques.
      • Bonne section sinon. Suffisant pour le moment.

      Examens paracliniques

      • La spirométrie ? Le diagnostic d'asthme aigu est surtout clinique. Oui, on pourrait objectiver une détérioration aiguë du VEMS, mais je ne crois pas que c'est un examen paraclinique pertinent à faire dans la prise en charge d'une DRS.
      • Je déplacerais l'essai d'IPP dans la partie traitement. Ce n'est pas une modalité d'examen paraclinique, mais bien quelque chose d'avant tout thérapeutique qu'on introduit quand on a une force suspicion clinique de RGO.
      • Très détaillé !

      ECG

      • Très cool comme section.
      • J'ai rajouté un ECG avec un exemple d'images mirroir.

      Radiographie pulmonaire

      • Super !
      • Le pneumomédiastin est la présence d'air dans le médiastin, pas la cavité thoracique.
      • J'ai amélioré quelques définitions

      Je poursuis dans les prochains jours.

      Michaël St-Gelais (discussioncontributions)
      Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

      Il y a un paramètre pour les liens venant de TopMU.fr. Je l'ai réglé.

      Quel est le problème avec le lien pour les algorithmes ?

      Isabelle Thibault (discussioncontributions)

      Salut @Michaël St-Gelais

      Je pensais que les liens TopMédecine étaient gérés par TopMu?

      ça fait plusieurs pages que j'en vois et je ne m'en étais pas nécessairement occupé. N'y avait-il pas une personne assignée à ça?

      Merci :)

      Antoine Mercier-Linteau (discussioncontributions)

      Ils nous donnent la liste de leurs pages et c'est notre travail de les ajouter au bon endroit dans le wiki.

      Isabelle Thibault (discussioncontributions)

      Ok, je pensais que c’était eux qui le faisaient.

      Il n’y a pas de sujets plus anciens