Décollement de la rétine

De Wikimedica
Aller à la navigation Aller à la recherche
Décollement de la rétine
Maladie
Human eye cross section detached retina-es.svg
Décollement de la rétine
Caractéristiques
Signes
Symptômes
Diagnostic différentiel
Hémorragie vitréenne, Uvéite postérieure, Rétinoschisis, Masse choroïdienne, Migraine, Occlusion de l'artère rétinienne, Occlusion veineuse rétinienne, Synérèse vitréenne, Décollement du vitré postérieur
Informations
Terme anglais Retinal Detachment
Spécialité Ophtalmologie

OOjs UI icon help-ltr.svgPage non révisée par un comité éditorial

Le décollement de la rétine fait référence à la séparation des couches internes de la rétine de l'épithélium pigmentaire rétinien. À côté de l'occlusion de l'artère rétinienne centrale, des brûlures chimiques aux yeux et de l'endophtalmie, il s'agit de l'une des urgences oculaires les plus fréquemment rencontrées en situation d'urgence.[1]

1 Épidémiologie[modifier | w]

Bien que 6% de la population générale souffrent de déchirures rétiniennes, la plupart sont des trous atrophiques bénins asymptomatiques, sans pathologie associée et ne conduisant pas à un décollement de la rétine.

L'incidence annuelle est d'environ 1 sur 10 000 ou environ 1 sur 300 au cours de la vie. [2]

Certains groupes ont une prévalence plus élevée que d'autres. Les patients présentant une myopie élevée (> 6 dioptries) et les individus atteints d'aphakie (c'est-à-dire l'ablation de la cataracte sans implant cristallin) ont un risque plus élevé. L'extraction de la cataracte compliquée par une perte de vitré pendant la chirurgie peut avoir un taux de décollement accru allant jusqu'à 10%.

Âge

L'incidence des décollements rétiniens augmentent avec l'âge. Le décollement de la rétine survient généralement chez les personnes âgées de 40 à 70 ans. Cependant, les blessures au paintball chez les jeunes enfants et les adolescents deviennent des causes de plus en plus courantes de blessures aux yeux, y compris les décollements traumatiques de la rétine.[1]

2 Étiologies[modifier | w]

Il existe 3 types de décollements :

Le décollement rhegmatogène est le plus fréquent. Les causes de déchirure les plus fréquentes sont :

Le décollement de rétine tractionnel peut être provoqué par une traction vitréo-rétinienne due à une membrane fibreuse prérétinienne pouvant se former dans la rétinopathie diabétique proliférative ou la drépanocytose.

Le décollement séreux résulte de la transsudation de liquide dans l'espace sous-rétinien. Ses causes comprennent :

3 Présentation clinique[modifier | w]

3.1 Facteurs de risque[modifier | w]

  • Dégénérescence du réseau
  • Déchirures rétiniennes périphériques
  • Myopie pathologique
  • Chirurgie intraoculaire antérieure
  • Traumatisme
  • Antécédent de décollement rétinien
  • Antécédent familiaux

La dégénérescence du réseau est considérée comme le processus de dégénérescence rétinienne périphérique le plus important qui prédispose à un décollement rétinien rhegmatogène.[4]

3.2 Questionnaire[modifier | w]

Le décollement de la rétine est indolore.

Les symptômes précoces du décollement rhegmatogène peuvent comprendre :

  • Perception d'images sombres ou irrégulières dues à des corps flottants dans le corps vitré (surtout en augmentation brutale)
    • "Pluie de corps flottant"
    • Des "toiles d'araignée", "poussières", "tache noire" sont des termes qui réfèrent fréquemment aux corps flottants
  • Éclairs lumineux (photopsies)
  • Vision trouble

Quand le décollement s'étend, le patient se plaint souvent :

  • Voile
  • Sensation de grisaille ou de rideau dans son champ de vision

Si la macula est atteinte ("Macula OFF"), l'acuité visuelle centrale s'effondre.

Les patients peuvent avoir simultanément une hémorragie du corps vitré, ce qui peut parfois engendrer une perte de vision complète dans l'oeil atteint.

Les décollements de rétine tractionnels et séreux (exsudatifs) peuvent provoquer une vision floue, mais peuvent aussi être asymptomatiques dans les stades précoces.

3.3 Examen clinique[modifier | w]

L'acuité visuelle, l'examen pupillaire, les tests du champ visuel et la mesure de la pression intraoculaire sont des éléments importants de l'examen ophtalmique prédilaté pour évaluer les patients présentant des symptômes de décollement de la rétine.

L'examen par lampe à fente du segment antérieur doit être terminé avant la dilatation. L'examen du vitré antérieur à la recherche de pigments (signe de Schaffer) ou une hémorragie vitreuse est critique. L’ophtalmoscopie directe du fond d’œil en utilisant un ophtalmoscope de poche peut manquer certains décollements de la rétine, qui peuvent être périphériques.

L'ophtalmoscopie indirecte du fond d'œil, après dilatation pupillaire doit être réalisée. L'examen démontera le décollement de la rétine et pourra différencier les sous-types de décollement de rétine dans presque tous les cas. Un dessin détaillé décrivant le décollement avec l'emplacement de la pathologie rétinienne peut être documenté.

L'examen de la périphérie du fond d'œil, soit par ophtalmoscopie indirecte avec dépression sclérale, la lampe à fente avec l'œil en position extrême du regard ou un verre à 3 miroirs, doit être effectué.[3][4]

4 Examens paracliniques[modifier | w]

Quand une hémorragie intravitréenne (qui peut être due à une déchirure rétinienne), une cataracte, une opacité cornéenne, ou une lésion traumatique masquent la rétine, le décollement de la rétine doit être suspecté et une échographie doit être réalisée.[3]

Le décollement de la rétine rhématogène est un diagnostic clinique. Le cas échéant, il est parfois approprié d'examiner et de documenter l'état de la macula avec une tomographie par cohérence oculaire (OCT) et/ou une photographie du fond d'œil à large champ.

Les tests de laboratoire ne sont généralement indiqués que dans les détachements par traction ou par exsudation. Si une cause du décollement de la rétine de traction ne peut pas être déterminée par les antécédents, une analyse de laboratoire supplémentaire peut être nécessaire pour déterminer si le diabète, la drépanocytose, la maladie carotidienne ou un autre processus systémique ou oculaire est la source de la rétinopathie proliférative.

Étant donné que les décollements exsudatifs peuvent être dus à un processus inflammatoire systémique ou oculaire, une investigation en laboratoire peut être indiquée. Dans ces cas, l'angiographie à la fluorescéine peut être indiquée pour clarifier davantage les processus exsudatifs tels que la dégénérescence maculaire, la choriorétinopathie séreuse centrale et le syndrome de Vogt-Koyanagi-Harada ou d'autres processus uvéitiques. L'échographie est une modalité d'imagerie utile pour évaluer les masses choroïdiennes ou la sclérite postérieure.[4]

5 Diagnostic différentiel[modifier | w]

6 Traitement[modifier | w]

Une fois qu'un détachement rétinien a été identifié, il faut déterminer le type de décollement rétinien. La prise en charge chirurgicale est indiquée pour les décollements rhegmatogènes et tractionnels.

Pour les décollements rhegmatogènes :

  • Toutes les ruptures rétiniennes doivent être identifiées, traitées et fermées
  • Les techniques de réparation comprennent (l'une ou des combinaisons de ces techniques) :
    • Rétinopexie pneumatique
      • L'injection d'une bulle de gaz intraoculaire en utilisant la cryothérapie ou le laser (généralement en milieu clinique).
      • La bulle de gaz doit bien tamponner la déchirure rétinienne
    • Boucle sclérale
      • Bandes de silicone placées en permanence autour de l'extérieur du globe sous les muscles extra-oculaires du rectus pour soulager toute traction et soutenir les déchirures rétiniennes
      • La boucle sclérale est associé à la rétinopexie, généralement la cryothérapie.
      • C'est la méthode de réparation la plus ancienne et elle a toujours d'excellents résultats avec des mains bien entraînées.
      • Cette procédure est réalisée en salle d'opération.
    • Vitrectomie
      • La vitrectomie au travers de la pars plana implique le retrait du vitré en coupant les brins vitreux avec une pièce à main de vitrectomie et l'aplatissement de la rétine par un processus intraoculaire direct.

Dans les décollements de traction :

  • Les éléments de traction (généralement les membranes épirétiniennes ou sous-rétiniennes) doivent être soulagés. Ceci est généralement réalisé avec une vitrectomie pars plana, mais peut être combiné avec une boucle sclérale en ajout.

Pour les détachements séreux :

  • Prise en charge non chirurgicale
  • Toute maladie inflammatoire ou masse sous-jacente doit être identifiée et traitée si possible.[4]

7 Complications[modifier | w]

La perte de vision (mouvement de la main ou perception de la lumière) est une complication fréquente des décollements rétiniens impliquant la macula ("Macula OFF").[1]

8 Références[modifier | w]

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 (en) Hemang K Pandya, « Retinal Detachment », Medscape,‎ (lire en ligne)
  2. M. H. Haimann, T. C. Burton et C. K. Brown, « Epidemiology of retinal detachment », Archives of Ophthalmology (Chicago, Ill.: 1960), vol. 100, no 2,‎ , p. 289–292 (ISSN 0003-9950, PMID 7065947, DOI 10.1001/archopht.1982.01030030291012, lire en ligne)
  3. 3,0 3,1 et 3,2 « Décollement de la rétine - Troubles oculaires », sur Édition professionnelle du Manuel MSD (consulté le 19 avril 2020)
  4. 4,0 4,1 4,2 4,3 4,4 et 4,5 « Retinal Detachment - EyeWiki », sur eyewiki.aao.org (consulté le 19 avril 2020)

Les sections suivantes sont remplies automatiquement et se peupleront d'éléments à mesure que des pages sont crées sur la plateforme. Pour participer à l'effort, allez sur la page Gestion:Contribuer. Pour comprendre comment fonctionne cette section, voir Aide:Fonctions sémantiques.