Chiropratique

De Wikimedica
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chiropratique (Chiro)
Spécialité
Ddpalmer.png
Informations
Terme anglais Chiropractor
[ Classe (v1) ]

La chiropratique est une profession de la santé qui s’intéresse au diagnostic, au traitement et à la prévention des troubles neuromusculosquelettiques (NMS), ainsi que dans les effets de ces troubles sur l’état de santé général de la personne.

1 Sujets

Logo UQTR.png
Logo UQTR.png
Cliquez ici pour accéder au portail de chiropratique de l'UQTR : UQTR:Chiropratique.
La section obligatoire Sujets ne contient pour le moment aucune information.
Toute contribution serait appréciée.

Description: Une liste de liens vers les pages de théorie concernant la spécialité.

2 Maladies

Aucune maladie n'a pour l'instant été liée avec cette spécialité.

3 Situations cliniques

4 Techniques

Aucune technique n'a pour l'instant été liée avec cette spécialité.

5 Profession

Fondée en 1895 par Daniel David Palmer en Iowa, aux États-Unis, « La chiropratique est une profession de la santé qui s’intéresse au diagnostic, au traitement et à la prévention des troubles neuromusculosquelettiques (NMS), ainsi que dans les effets de ces troubles sur l’état de santé général de la personne. » [1]

Le chiropraticien s’intéresse à la santé globale de ses patients, le tout en offrant une approche naturelle qui permet de répondre à la demande grandissante de soins de santé en ce qui a trait aux troubles NMS.

5.1 Études

Pour devenir docteur en chiropratique au Canada, il faut avoir complété avec succès un doctorat universitaire de premier cycle dans un établissement dûment accrédité par le Conseil Canadien de l’Enseignement de la Chiropratique, un organisme sous l’égide de la Fédération Chiropratique Canadienne (FCC). Au Québec, il n’existe qu’un programme accrédité, soit celui qui est offert à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) depuis 1993. Il s’agit d’un programme de 5 ans à temps complet, qui est contingenté à 47 étudiants par année. Il existe un seul autre programme de formation au Canada, au Canadian Memorial Chiropractic College situé à Toronto.

5.2 L’Ordre des chiropraticiens du Québec et champ d’exercice du chiropraticien

Le chiropraticien utilise plusieurs approches dans le cadre des soins offerts. Sa formation est axée principalement sur l’apprentissage des techniques de manipulation vertébrale et articulaire, mais inclut aussi du travail des tissus de soutien, des thérapies complémentaires (ultrasons, électrothérapie, thérapie par ondes de choc, laser ou autres), la prescription d’exercices, et divers conseils sur les habitudes de vie (posture, ergonomie, etc.). L’objectif initial des soins est généralement le soulagement des symptômes du patient, mais les objectifs à long terme visent plutôt à tenter de prévenir la récidive de ces troubles NMS en modifiant les habitudes de vie du patient et en le responsabilisant par rapport à sa santé.

La chiropratique est une profession réglementée dans toutes les provinces canadiennes et dans tous les États américains. Elle est également réglementée dans plus de 80 pays au monde. Un total de 48 établissements accrédités offrent une formation en chiropratique dans le monde.

Au Québec, la profession est réglementée depuis la mise sur pied du système professionnel en 1973. L’exercice de la profession est régi par la Loi sur la chiropratique et par les règlements professionnels qui en découlent, incluant le Code de déontologie des chiropraticiens.

La très grande majorité des chiropraticiens détiennent un permis de radiologie. Le chiropraticien peut ainsi effectuer, prescrire et interpréter les examens radiologiques liés aux troubles NMS.

Le docteur en chiropratique doit également être membre en règle de l’Ordre des chiropraticiens du Québec, détenir une assurance en responsabilité professionnelle et doit compléter un minimum de 30 heures de formation continue par période de deux ans pour maintenir son droit d’exercice.

5.3 La recherche en chiropratique

Depuis sa fondation en 1895, la profession chiropratique a toujours visé la meilleure compréhension des mécanismes sous-jacents pouvant expliquer les résultats cliniques. La recherche en chiropratique dans le monde est en plein essor, surtout depuis les années 1990. L’intégration de nombreux chiropraticiens dans des équipes de recherche universitaires partout dans le monde ainsi que la création de nombreuses chaires de recherche sous la direction de chiropraticiens chercheurs (détenteurs de Ph.D.) ne sont pas étrangères à ce développement marqué.  Une quantité importante de littérature scientifique confirme les bénéfices des soins chiropratiques dans la gestion clinique de plusieurs troubles NMS. La chiropratique contemporaine est une approche fondée sur les données probantes et tient compte des connaissances actuelles, de l’expérience clinique et des préférences du patient.

5.4 Conditions neuro-musculo-squelettiques les plus souvent traitées

La littérature supporte les bénéfices des soins chiropratiques, incluant les manipulations articulaires (vertébrales ou périphériques) dans la gestion de plusieurs troubles NMS[1] :

6 Références

  1. 1,0 et 1,1 « Qu’est-ce que la chiropratique? », sur Ordre des Chiropraticiens du Québec (consulté le 12 février 2020)