Cardioversion électrique

De Wikimedica
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cardioversion électrique (CVE)
Procédure
Procédure
Système cardiovasculaire
Informations
Terme anglais Synchronized electrical cardioversion
Spécialités cardiologie, urgentologie

OOjs UI icon help-ltr.svgPage non révisée par un comité éditorial

La cardioversion électrique (CVE) consiste en l'application d'un courant électrique transthoracique synchronisée avec le QRS pour mettre fin à une arythmie avec pouls[1].

Pour les autres méthodes de conversion, voir la défibrillation[note 1] et la cardioversion chimique.

1 Indications[modifier | w]

Les indications sont les tachycardies instables[note 2] avec généralement un FC > 150[2][1][3]:

  1. la fA instable ou qui reste symptomatique malgré un contrôle de fréquence[note 3][4]
  2. le flutter instable ou réfractaire
  3. la tSVP instable
  4. la tachycardie ventriculaire avec pouls instable
  5. la torsade de pointes avec pouls.

Lorsqu'elles ne causent pas d'instabilité hémodynamique[note 2], ces pathologies sont traitées pharmacologiquement[5].

2 Contre-indications[modifier | w]

Il n'y a pas de contre-indications à la CVE.[note 4][1][3]

3 Évaluation[modifier | w]

L'évaluation consiste en:

  1. la détermination du rythme (voir tachycardie (approche clinique))[6]
  2. la présence ou non d'un pouls (sans pouls, la défibrillation est indiquée)
  3. la présence ou non d'une instabilité hémodynamique[note 2].

4 Préparation[modifier | w]

L'équipement et le personnel nécessaire pour une cardioversion sont[1]:

  1. un moniteur cardiaque
  2. un défibrillateur avec fonction synchronisée
  3. chez les patients conscients, une sédation procédurale est recommandée qui elle demande:
    1. préférablement un 2e médecin et un inhalothérapeute
    2. le nécessaire pour ventiler et intuber
    3. la médication pour sédationner et ses antidotes
  4. à l'urgence, il est recommandé de déplacer le patient en salle de réanimation.

5 Technique[modifier | w]

Après une cardioversion, l'appareil tombe par défaut en mode asynchrone : l'appareil est prêt pour une défibrillation en cas d'urgence.
S'assurer que le défibrillateur est en mode synchronisé avant chaque décharge.

La technique se fait comme suit[3].

Logo TopMédecine seul.png
Contenu TopMédecine
  1. Appliquer les électrodes ou les palettes.
    • Le placement antérieur-postérieur est préféré mais il peut être antéro-latéral, tant que le flux passe au travers du coeur[3].
    • Évitez de placer à proximité de dispositifs implantés si possible[7].
  2. Sélectionner l'énergie appropriée (voir ci-dessous).
  3. S'assurer que le défibrillateur est en mode synchronisé avant chaque décharge. La plupart des machines affichent un indicateur (flèche ou point) au-dessus de chaque battement s'il est correctement synchronisé.
    1. En cas de situation critique, le choc peut être donné asynchrone[2].
  4. S'assurer que l'onde R ou S est plus grande que l'onde T.
    1. La machine peut lire l'onde T comme une dépolarisation et un choc pendant une phase de repolarisation réelle.
    2. Ceci peut induire un choc sur un T et une FV subséquente.
    3. Déplacer les électrodes si c'est le cas.
  5. Administrer la sédation procédurale.
  6. Assurer la sécurité de l'environnement avant la cardioversion : personne ne touche le patient, personne ne touche l'équipement qui touche le patient, s'assurer que les flux d'O2 ne sont pas dirigés vers les électrodes (ou les débrancher).
  7. Cardioverser en maintenant le bouton enfoncé jusqu'à l'administration du choc.
  8. Immédiatement après le choc, vérifier le pouls et le rythme sur le moniteur.
  9. Répéter au besoin (peut nécessiter une énergie croissante de 50J).
Doses[2]
QRS Rythme Dose initiale adulte Dose initiale en pédiatrie[8]
Étroit Régulier 50-100J
  • Débuter à 0,5 - 1 J/kg
  • 2 J/kg si inefficace.
Irrégulier 200J (monophasique)

120-200J (biphasique)

Large Régulier 100J
Irrégulier Défibrillation asynchrone

6 Complications[modifier | w]

Les complications sont généralement[9]:

7 Notes[modifier | w]

  1. À la différence de la cardioversion synchrone, la defibrillation n'est pas synchronisée sur un QRS, n'implique pas la présence de pouls et les doses d'énergie son généralement plus hautes.
  2. 2,0 2,1 et 2,2 Tous les rythmes tachycardiques, qu'ils soient complexes larges ou étroits, sont considérés comme instables si le patient présente égalemen:
    • des douleurs thoraciques
    • une dyspnée
    • une altération de l'état mental
    • une hypotension
    • un œdème pulmonaire (insuffisance cardiaque aiguë)
    • des modifications ischémiques à l'électrocardiogramme.
  3. Les patients éligibles à une stratégie en contrôle du rythme sont les suivants :
    • une absence de thrombus dans l'appendice auriculaire à l'ETO
    • une instabilité hémodynamique qui doivent être cardioversés en STAT
    • la FA non valvulaire qui dure depuis < 12h sans ICT ou AVC récent
    • la FA non valvulaire qui dure depuis 12-48h et CHADS2 < 2
    • CHADS2 = 0, âgés < 65 ans et anticoagulés depuis 3 semaines avant la cardioversion.
  4. La présence d'un pacemaker n'est pas une contre-indication.
  5. Si un choc électrique est fourni pendant la période réfractaire relative (correspondant à la dernière partie de l'onde T), il est possible d'induire une FV.

8 Références[modifier | w]

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 Amandeep Goyal, Joseph C. Sciammarella, Lovely Chhabra et Mayank Singhal, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 29489237, lire en ligne)
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 Mary Fran Hazinski, Fondation des maladies du coeur et de l'AVC et American Heart Association, Guide 2015 des soins d'urgence cardiovasculaire à l'intention des dispensateurs de soins, (ISBN 978-1-926969-44-2 et 1-926969-44-8, OCLC 952311514, lire en ligne), p. 17
  3. 3,0 3,1 3,2 et 3,3 (en) « Synchronized cardioversion - WikEM », sur wikem.org (consulté le 22 août 2022)
  4. (en) Jason G. Andrade, Martin Aguilar, Clare Atzema et Alan Bell, « The 2020 Canadian Cardiovascular Society/Canadian Heart Rhythm Society Comprehensive Guidelines for the Management of Atrial Fibrillation », Canadian Journal of Cardiology, vol. 36, no 12,‎ , p. 1847–1948 (DOI 10.1016/j.cjca.2020.09.001, lire en ligne)
  5. Ben Delaney, John Loy et Anne-Maree Kelly, « The relative efficacy of adenosine versus verapamil for the treatment of stable paroxysmal supraventricular tachycardia in adults: a meta-analysis », European Journal of Emergency Medicine: Official Journal of the European Society for Emergency Medicine, vol. 18, no 3,‎ , p. 148–152 (ISSN 1473-5695, PMID 20926952, DOI 10.1097/MEJ.0b013e3283400ba2, lire en ligne)
  6. Mark S. Link, Lauren C. Berkow, Peter J. Kudenchuk et Henry R. Halperin, « Part 7: Adult Advanced Cardiovascular Life Support: 2015 American Heart Association Guidelines Update for Cardiopulmonary Resuscitation and Emergency Cardiovascular Care », Circulation, vol. 132, no 18 Suppl 2,‎ , S444–464 (ISSN 1524-4539, PMID 26472995, DOI 10.1161/CIR.0000000000000261, lire en ligne)
  7. J. C. Manegold, C. W. Israel, J. R. Ehrlich et G. Duray, « External cardioversion of atrial fibrillation in patients with implanted pacemaker or cardioverter-defibrillator systems: a randomized comparison of monophasic and biphasic shock energy application », European Heart Journal, vol. 28, no 14,‎ , p. 1731–1738 (ISSN 0195-668X et 1522-9645, DOI 10.1093/eurheartj/ehm211, lire en ligne)
  8. Mary Fran Hazinski, Fondation des maladies du coeur et de l'AVC et American Heart Association, Guide 2015 des soins d'urgence cardiovasculaire à l'intention des dispensateurs de soins, (ISBN 978-1-926969-44-2 et 1-926969-44-8, OCLC 952311514, lire en ligne), p. 82
  9. (en-US) « Direct-Current (DC) Cardioversion-Defibrillation - Cardiovascular Disorders », sur Merck Manuals Professional Edition (consulté le 22 août 2022)

Les sections suivantes sont remplies automatiquement et se peupleront d'éléments à mesure que des pages sont crées sur la plateforme. Pour participer à l'effort, allez sur la page Gestion:Contribuer. Pour comprendre comment fonctionne cette section, voir Aide:Fonctions sémantiques.