Céphalosporines de troisième génération

De Wikimedica
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Céphalosporines de troisième génération
Classe de médicament
Caractéristiques
Classes Céphalosporines
Voies d'administration IVPO
Catégorie en grossesse X
Informations
Spécialité Infectiologie

OOjs UI icon help-ltr.svgPage non révisée par un comité éditorial

[ Classe (v2) ]

Les céphalosporines de 4e génération sont des antibiotiques à action contre les Gram + et - qui agissent contre la paroi bactérienne.

1 Indications[modifier | w]

Les indications sont[1][2]:

1.1 Considérations posologiques[modifier | w]

La section facultative Considérations posologiques ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

  • Description: En dehors des doses particulières pour l'adulte et l'enfant, le médicament nécessite-t-il des ajustements dans d'autres populations ?
  • Format: Texte
  • Balises sémantiques:

1.1.1 Femmes enceintes[modifier | w]

La section facultative Femmes enceintes ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

  • Description: Quelles sont les considérations posologiques de cette classe de médicament chez la patiente enceinte ? Ce médicament est-il sécuritaire ? A-t-il été étudié ?
  • Format: Texte
  • Balises sémantiques:

1.1.2 Allaitement[modifier | w]

La section facultative Allaitement ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

  • Description: Quelles sont les considérations posologiques de cette classe de médicament durant l'allaitement ? Ce médicament est-il sécuritaire ? A-t-il été étudié ?
  • Format: Texte
  • Balises sémantiques:

1.1.3 Insuffisance rénale[modifier | w]

La ceftriaxone est la seule céphalosporine qui n'a pas besoin de modifier sa dose en cas d'insuffisance rénale. Cependant, chez les patients présentant une insuffisance rénale et hépatique, la dose quotidienne recommandée ne doit pas dépasser 2g[3].

Les autres céphalosporines doivent être ajustée en insuffisance rénale[4].

1.1.4 Insuffisance hépatique[modifier | w]

La section facultative Insuffisance hépatique ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

  • Description: Ce médicament nécessite-t-il un ajustement en insuffisance hépatique ? Est-il sécuritaire ? A-t-il été étudié ?
  • Format: Texte
  • Balises sémantiques:

1.1.5 Gériatrie[modifier | w]

La section facultative Gériatrie ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

  • Description: Ce médicament nécessite-t-il un ajustement chez la personne âgée ? Est-il sécuritaire ? A-t-il été étudié ? Cette section peut inclure les critères de Beers, STOPP-START, FORTA, etc.
  • Format: Texte
  • Balises sémantiques:

2 Contre-indications[modifier | w]

Les contre-indications sont:[1]

3 Médicaments[modifier | w]

4 Effets indésirables[modifier | w]

Les effets indésirables les plus fréquents des céphalosporines sont[1]:

Les effets indésirables moins courants comprennent[1]:

5 Interactions[modifier | w]

La section facultative Interactions ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

  • Description: Quelles sont les interactions de cette classe de médicament ? Quelles sont les interactions médicamenteuses graves, médicament-médicament, médicament-aliment, médicament-plante médicinale, médicament-épreuves de laboratoire et médicament-style de vie ?
  • Format: Texte
  • Balises sémantiques:

6 Pharmacologie clinique[modifier | w]

6.1 Mécanisme d'action[modifier | w]

Initialement dérivées du champignon Cephalosporium sp., Les céphalosporines sont un grand groupe d'antibiotiques bactéricides qui agissent via leurs anneaux bêta-lactame. Les anneaux de bêta-lactame se lient à la protéine de liaison à la pénicilline et inhibent son activité normale. Incapable de synthétiser une paroi cellulaire, les bactéries meurent. [4]


6.2 Mécanisme de résistance[modifier | w]

Staphylococcus aureus qui est initialement sensible aux céphalosporines peut développer une résistance en modifiant la structure des protéines de liaison à la pénicilline. S. aureus fait cela en ayant un gène qui code pour une protéine de liaison à la pénicilline modifiée; cela empêche les anneaux bêta-lactame de la céphalosporine d’inactiver la protéine. La bactérie qui développe ce mécanisme de résistance est appelée Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM). Comme indiqué ci-dessus, sur les cinq générations de céphalosporine, seule la ceftaroline de cinquième génération a une couverture contre Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline.

Un autre mécanisme de résistance consiste à avoir l'enzyme bêta-lactamase, qui clive le cycle bêta-lactame en l'empêchant de se fixer aux protéines de liaison à la pénicilline, par exemple la peptidoglycane transpeptidase. [4]


6.3 Pharmacocinétique[modifier | w]

6.3.1 Absorption[modifier | w]

Les céphalosporines de 3e génération ne sont pas toutes bien absorbées par les voies digestives. Plusieurs médicaments de cette classe sont donc seulement disponibles par voie IV[4].

6.3.2 Distribution[modifier | w]

Les céphalosporines de 3e génération se distribuent bien dans les tissus du corps incluant le système nerveux central[1].

6.3.3 Métabolisme[modifier | w]

La section facultative Métabolisme ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

  • Description: Comment le médicament (et ses métabolites) est-il métabolisé ? SVP indiquer si la voie métabolique est significative ou si elle est secondaire.
  • Format: Texte
  • Balises sémantiques:

6.3.4 Élimination[modifier | w]

L'élimination se fait principalement par l'urine. Pour la ceftriaxone, elle passe principalement par la bile[4].

6.4 Populations particulières (pharmacologie)[modifier | w]

La section facultative Populations particulières (pharmacologie) ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

  • Description: Sections dans lesquelles seront décrites l'effet d'appartenir à une population en particulière (ex. pédiatrie, gériatrie, sexe, grossesse et allaitement, polymorphisme génétique, origine ethnique, insuffisance rénale, insuffisance hépatique, obésité) comporte sur la pharmacologie clinique. À ne pas confondre avec la section sur les posologies particulières !
  • Format: Texte
  • Balises sémantiques:

7 Références[modifier | w]

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 Toai Bui et Charles V. Preuss, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 31855361, lire en ligne)
  2. N. C. Klein et B. A. Cunha, « Third-generation cephalosporins », The Medical Clinics of North America, vol. 79, no 4,‎ , p. 705–719 (ISSN 0025-7125, PMID 7791418, DOI 10.1016/s0025-7125(16)30034-7, lire en ligne)
  3. V. T. Andriole, « Pharmacokinetics of cephalosporins in patients with normal or reduced renal function », The Journal of Infectious Diseases, vol. 137 Suppl,‎ , S88–S99 (ISSN 0022-1899, PMID 349098, DOI 10.1093/infdis/137.supplement.s88, lire en ligne)
  4. 4,0 4,1 4,2 4,3 4,4 4,5 et 4,6 Vijay B. Arumugham et Marco Cascella, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 31751071, lire en ligne)
  5. John S. Bradley, Ronald T. Wassel, Lucia Lee et Sumathi Nambiar, « Intravenous ceftriaxone and calcium in the neonate: assessing the risk for cardiopulmonary adverse events », Pediatrics, vol. 123, no 4,‎ , e609–613 (ISSN 1098-4275, PMID 19289450, DOI 10.1542/peds.2008-3080, lire en ligne)
  6. Esther Moreno, Eva Macías, Ignacio Dávila et Elena Laffond, « Hypersensitivity reactions to cephalosporins », Expert Opinion on Drug Safety, vol. 7, no 3,‎ , p. 295–304 (ISSN 1744-764X, PMID 18462187, DOI 10.1517/14740338.7.3.295, lire en ligne)
  7. Scott D. Dickson et Kimberly C. Salazar, « Diagnosis and management of immediate hypersensitivity reactions to cephalosporins », Clinical Reviews in Allergy & Immunology, vol. 45, no 1,‎ , p. 131–142 (ISSN 1559-0267, PMID 23546989, DOI 10.1007/s12016-013-8367-x, lire en ligne)
  8. George Garratty, « Drug-induced immune hemolytic anemia », Hematology. American Society of Hematology. Education Program,‎ , p. 73–79 (ISSN 1520-4383, PMID 20008184, DOI 10.1182/asheducation-2009.1.73, lire en ligne)
  9. J. V. Uri et D. B. Parks, « Disulfiram-like reaction to certain cephalosporins », Therapeutic Drug Monitoring, vol. 5, no 2,‎ , p. 219–224 (ISSN 0163-4356, PMID 6224316, DOI 10.1097/00007691-198306000-00013, lire en ligne)
  10. M. J. Shearer, H. Bechtold, K. Andrassy et J. Koderisch, « Mechanism of cephalosporin-induced hypoprothrombinemia: relation to cephalosporin side chain, vitamin K metabolism, and vitamin K status », Journal of Clinical Pharmacology, vol. 28, no 1,‎ , p. 88–95 (ISSN 0091-2700, PMID 3350995, DOI 10.1002/j.1552-4604.1988.tb03106.x, lire en ligne)
  11. F. de Lalla, G. Privitera, G. Ortisi et G. Rizzardini, « Third generation cephalosporins as a risk factor for Clostridium difficile-associated disease: a four-year survey in a general hospital », The Journal of Antimicrobial Chemotherapy, vol. 23, no 4,‎ , p. 623–631 (ISSN 0305-7453, PMID 2663814, DOI 10.1093/jac/23.4.623, lire en ligne)