Aide:Autoformation

De Wikimedica
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Wikimedica est une plateforme de transfert des connaissances médicales en libre accès. Imaginez-vous Wikipédia, mais pour les professionnels de la santé. Imaginez-vous UpToDate/Medscape/Dynamed collaboratif, gratuit, en français, libre accès et mis à jour en temps réel avec les dernières évidences scientifiques. Tout ça et plein de fonctions d'intelligences artificielles pour faire en sorte que le médecin du futur et la population que vous soignez bénéficient d'outils à la fine pointe des connaissances et de la technologie.

La mission de Wikimedica:

Fournir aux professionnels de la santé une plateforme libre, fiable, innovante et collaborative, afin de faciliter le transfert des connaissances essentielles dans un système de santé au service de tous

Pour plus d'informations, voir Wikimedica:Présentation.

1 Briser le wiki ?[modifier | w]

C'est impossible de briser le wiki ! Chaque page contient un historique de version complet, de telle sorte qu'il est toujours possible de revenir à une version antérieure de la page. Conséquemment, vous pouvez oser modifier l'information sur le wiki au meilleur de vos connaissances.

Si vous n'êtes pas certain que l'information que vous désirez ajouter est exacte, vous pouvez suggérer la modification sur la page de discussion. Nous reviendrons sur l'utilisation des fonctions des pages de discussion ultérieurement.

2 Notions de base en droit d'auteur[modifier | w]

Page principale: Aide:Droit d'auteur

Avant de s'attaquer aux fonctionnalités d'édition, il est bien important de comprendre le droit d'auteur et l'univers dans lequel Wikimedica évolue.

2.1 CC-BY-SA[modifier | w]

Tout d'abord, Wikimedica est un projet en libre accès publié sous licence CC-BY-SA. Le CC signifie Creative Commons. Creative Commons est une organisation à but non lucratif internationale dont l'objectif est de promouvoir le libre accès de la connaissance et de développer un langage commun pour les licences en droit d'auteur.

La licence concerne le rédacteur et le lecteur.

Qu'est-ce que ça veut dire pour le lecteur ?

Le lecteur est autorisé à : [1]

  • Partager — Copier, distribuer et communiquer le matériel par tous moyens et sous tous formats
  • Adapter — Remixer, transformer et créer à partir du matériel
  • pour toute utilisation, y compris commerciale.

Selon les conditions suivantes :

  • attribution (BY) — Vous devez créditer l'Œuvre, intégrer un lien vers la licence et indiquer si des modifications ont été effectuées à l'Œuvre. Vous devez indiquer ces informations par tous les moyens raisonnables, sans toutefois suggérer que l'Offrant vous soutient ou soutient la façon dont vous avez utilisé son Œuvre.
  • partage dans les Mêmes Conditions (SA) — Dans le cas où vous effectuez un remix, que vous transformez, ou créez à partir du matériel composant l'Œuvre originale, vous devez diffuser l'Œuvre modifiée dans les même conditions, c'est à dire avec la même licence avec laquelle l'Œuvre originale a été diffusée.
  • pas de restrictions complémentaires — Vous n'êtes pas autorisé à appliquer des conditions légales ou des mesures techniques qui restreindraient légalement autrui à utiliser l'Oeuvre dans les conditions décrites par la licence.

En bref, cela permet au lecteur de copier-coller, remixer, traduire, distribuer et transformer le contenu qui provient de Wikimedica, en autant qu'il cite Wikimedica et qu'il partage leur contenu avec la même licence. Au fond, c'est une obligation à garder le contenu ouvert !

2.2 Qui utilisent ces licences ?[modifier | w]

De multiples organisations utilisent ces licences (ou en font la promotion) :

2.3 Ce que je trouve sur Google, c'est en libre accès, non ?[modifier | w]

Non, malheureusement. La majorité de ce que l'on trouve sur Google est en licence tout droit réservé, mais nous y avons accès gratuitement (ou librement). C'est une nuance très importante à faire.

Par exemple, on peut accéder aux documents de l'INESSS en ligne, mais la licence de ce contenu est « tout droit réservé » (copyright). On ne peut donc pas copier-coller, traduire, adapter, remixer, distribuer ou transformer le contenu des documents de l'INESSS, même si on finance par nos impôts l'écriture de ces documents. C'est un peu aberrant, en effet. C'est la même chose pour les documents de l'INSPQ, du gouvernement du Québec, des universités, etc.

Lorsqu'une licence est en libre accès, c'est clairement indiqué sur le document ou sur le site web.

Si vous ne trouvez pas la licence d'utilisation d'un document, vous devez présumer que le document est « Tout droit réservé ».

2.4 Est-ce que ça veut dire que je ne peux pas utiliser du contenu tout droit réservé dans mon article ?[modifier | w]

Vous pouvez certainement utiliser du contenu tout droit réservé dans vos articles. Cependant, vous devez respecter les règles standards en droit d'auteur, comme dans les articles scientifiques que l'on voit habituellement dans les revues ou dans les livres de référence. Les vidéos en droit d'auteur ci-après devraient répondre à cette question.

En somme, il est permis de réutiliser du contenu d'une autre source en la paraphrasant et en mettant les bonnes références.

2.5 Quelles sont les licences compatibles avec Wikimedica ?[modifier | w]

Les licences suivantes sont compatibles avec la licence de Wikimedica :

  • tous les documents anciens dont le droit d'auteur est échu
  • le contenu dans le domaine public (CC-0)
  • le contenu en CC-BY et CC-BY-SA.

Vous pouvez réutiliser le contenu provenant de ces ressources plus facilement, car il vous permet de copier-coller le texte dans un article de Wikimedica tout en mentionnant la source avec l'outil de référencement « sourcer » dont nous discuterons plus tard. Cela vous permet d'aller plus rondement dans l'écriture de votre article, mais surtout de vaincre le syndrome de la page blanche. C'est beaucoup plus facile et sécuritaire d'adapter un contenu compatible que d'écrire un texte à partir de zéro.

Les licences suivantes ne sont pas compatibles avec Wikimedica :

  • toutes les licences CC avec une mention NC (non commercial)
  • toutes les licences CC avec une mention ND (no derivatives)
  • toutes les licences tout droit réservé.

Vous ne pouvez donc pas copier-coller le contenu provenant de ces sources. Il est important de mentionner qu'il est permis de citer un article tout droit réservé sans problème (par exemple, citer un article de la revue Cochrane, du New England Journal of Medicine ou d'un livre de référence que vous avez dans votre bibliothèque). Par contre, lorsque vous le faites, vous devez paraphraser de manière significative et adopter des pratiques académiques qui sont décrites dans les vidéos ci-dessous.

Notion importante : ce n'est pas les faits qui sont visés par le droit d'auteur, mais bien la manière de les communiquer.

2.6 Vidéos en droits d'auteur[modifier | w]

Le Bureau du droit d'auteur de l'UL a publié des vidéos concernant le droit d'auteur. C'est un temps très bien investi, que vous soyez étudiant ou professionnel de la santé en pratique, car cela vous permettra de comprendre et respecter le droit d'auteur dans toutes vos activités académiques. L'écoute de ces vidéos est très fortement recommandée, sauf si vous êtes un expert. Elles ont été réalisées pour les étudiants de l'Université Laval dans un contexte académique, mais les principes généraux s'appliquent ici.

Licences Creative Commons
Notions de base
La titularité
La reproduction du matériel créé par des tiers

(première partie sur la différence entre la violation du droit d'auteur et le plagiat)

Astuces pour éviter le plagiat (la première partie sur les manières de bien paraphraser)

2.7 Image/figure en libre accès[modifier | w]

Voici une vidéo qui vous explique comment trouver des images compatibles. Pour les images, vous pouvez télécharger sur Wikimedica les images dans le domaine public, en CC-BY et en CC-BY-SA seulement.

Vous ne pouvez pas téléverser d'images tous droits réservés sur Wikimedica. C'est la même chose pour les images dont vous n'êtes pas certain de la provenance.

2.8 Ressources documentaires en libre accès[modifier | w]

Voici des ressources documentaires que sont facilement utilisables sur Wikimedica :

  • Wikipédia (CC-BY-SA)
  • WikEM (CC-BY-SA)
  • les articles PubMed de Stat Pearls (CC-BY)
  • les algorithmes et figures de ddxof (CC-BY-SA)
    • elles sont en anglais, alors idéalement vous pouvez les traduire en français grâce au modèle Flowchart dont nous discuterons plus tard
  • Application de Chirurgie (CC-BY-SA)
    • Si vous voulez avoir accès aux documents de l'app de Chirurgie, contactez un administrateur en message privé.

Une liste plus exhaustive est en rédaction actuellement.

Attention aux faux amis ! Tous les wikis ne sont pas nécessairement dans une licence compatible avec Wikimedica.
  • ECGpedia (CC-BY-SA-NC) [1]
  • EyeWiki (Tout droit réservé) [2]

3 Tour de l'interface[modifier | w]

La présente vidéo fait le tour de l'interface de Wikimedica. Un tour guidé pas-à-pas de quelques minutes est également disponible (encart de droite).

Il est recommandé d'écouter à la fois la vidéo et de faire le tour guidé de l'interface, même si certains concepts se recoupent. Cela permet de consolider l'information.

Si jamais vous arrêtez en plein milieu du tour guidé, vous devrez cliquer sur l'hyperlien sur la présente page pour le redémarrer.

4 Brouillons[modifier | w]

Comme mentionné dans la vidéo, les brouillons vous permettront de travailler tranquillement sur vos pages. Au besoin, d'autres éditeurs pourront venir vous assister dans votre travail.

Évitez de travailler sur un logiciel de traitement de texte (comme Word), cela au final vous demandera plus de travail :

  • un document de traitement texte (comme Word) n'est pas une page web
  • vous ne serez pas capable d'ajouter des liens, des balises sémantiques, des modèles, etc.
  • cela nuit à la collaboration
  • cela nuit à la transparence du processus éditorial
  • la mise en page n'est pas compatible entre les logiciels de traitement de texte et Wikimedica
    • plusieurs éditeurs ayant fait l'erreur avant vous rapportent des heures de travail supplémentaire lorsqu'ils travaillent sur un logiciel tiers plutôt que sur Wikimedica directement.
Une fois le premier jet terminé
Vous faites partie d'un projet de rédaction collaborative Interpellez dans la page de discussion le superviseur « éditeur responsable ou l'administrateur » avec lequel vous êtes attribué pour faire réviser la page.
Vous agissez à titre d'éditeur autonome Vous avez 3 options
  1. Interpellez un éditeur responsable dans un portail de spécialité.
  2. Si vous ne savez pas où aller, interpellez la communauté dans Aide:Forum.
  3. Si la page était toute simple (un signe clinique, un symptôme, un concept), publiez-la dans l'espace principal.

5 Poser vos questions[modifier | w]

L'aspect le plus important, c'est que vous posiez vos questions, peu importe l'endroit où vous le faites. Si vous ne posez pas la question au bon endroit, nous vous redirigerons vers l'endroit approprié dans le wiki.

Maintenant, pour faciliter la communication et le processus éditorial dans le wiki, certains endroits sont plus appropriés que d'autres en fonction du contexte.

  1. Vous voulez poser une question en lien avec une page précise, faites-le sur la page de discussion associée (voir ci-dessous pour les détails sur les pages de discussions).
  2. Vous désirez poser des questions par rapport à une fonctionnalité, mais qui n'est pas en lien avec le contenu d'une page en particulier.
  3. Vous désirez poser une question à un utilisateur particulier concernant un sujet qui n'est pas rattaché à une page en particulier, faites-le sur la page de discussion de cet utilisateur.
  4. Vous désirez discuter d'un sujet sensible qui n'a pas sa place sur Wikimedica.
    • Interpellez les administrateurs sur les réseaux sociaux, par courriel ou téléphone.
  5. Vous voulez faire part d'un projet aux administrateurs.
    • Vous pouvez le faire sur les réseaux sociaux, par courriel, par téléphone ou sur la page de discussion de la page utilisateur d'un administrateur.

6 Discussions[modifier | w]

Page principale: Aide:Discussion
Onglet pour accéder à la page de discussion de l'embolie pulmonaire

Wikimedica est un projet collaboratif et ceci implique une discussion constante entre ses différents contributeurs. Pour ce faire, un système de discussion est intégré à la plateforme, ce qui permet :

  • de garder une trace écrite des décisions (quand même pertinent de savoir pourquoi sur une page le dosage d'un médicament a changé)
  • de proposer des améliorations
  • de donner de le transparence au processus éditorial.

Passer par les réseaux sociaux, c'est bien plus simple, mais ça fonctionne bien à 2, 3, mais pas à 10 et encore moins à 100.

Toutes les pages sur le wiki ont une page de discussion associée. On y accède toujours de la même manière : l'onglet « Discussion » apparaît en haut à gauche de l'écran (voir image ci-contre). La seule exception sont les tâches, dans lesquelles les discussions sont affichées directement sur la page.

N'hésitez pas à créer un nouveau sujet et à identifier les personnes à qui le message est destiné. Pour taguer, vous pouvez choisir le mode éditeur visuel en cliquant sur le petit crayon en bas à droite et utiliser le « @ » suivi du pseudonyme de la personne que vous désirez interpeller. L'autre personne recevra ainsi une notification. Ceci fonctionne exactement de la même manière que les réseaux sociaux.

Le fonctionnement des discussions est couvert dans la vidéo sur l'interface.

7 Fonctions d'édition[modifier | w]

Page principale: Aide:Accueil

L'édition n'est pas vraiment plus compliquée que sur un logiciel de traitement de texte standard. Il y a une certaine courbe d'apprentissage, mais on la passe rapidement. Toutes les fonctions sont décrites dans Aide:Accueil, mais le principal sera expliqué ci-dessous. N'ayez pas peur d'expérimenter !

7.1 Points importants[modifier | w]

  • Sauvegardez souvent ! On n'est jamais à l'abris d'un bris informatique, sauvegardez votre travail à chaque 15-30 minutes ou chaque section complétée.
  • Expliquez bien ce que vous avez fait sur la page dans les messages de sauvegarde, par exemple « Transformation de la section sur l'examen clinique en liste à puce ».
  • Wikimedica est un projet collaboratif, c'est-à-dire que tous ses contributeurs améliorent le contenu qui s'y trouve, votre page n'a donc pas besoin d'être parfaite, elle a seulement besoin d'être suffisante pour être cliniquement utile. D'autres (ou le futur vous) travailleront à l'améliorer au fil du temps et à la tenir à jour.

7.2 Tour de l'éditeur visuel[modifier | w]

La présente vidéo fait l'éditeur visuel de Wikimedica (c'est différent de l'interface que vous avez fait précédemment). Un tour guidé pas-à-pas de quelques minutes est également disponible (encart de droite). Attention : les tours guidés ne fonctionnent pas sur les téléphones et les tablettes.

Il est recommandé d'écouter à la fois la vidéo et de faire le tour guidé de l'interface, même si certains concepts se recoupent. Cela permet de consolider l'information.

Si jamais vous arrêtez en plein milieu du tour guidé, vous devrez cliquer sur l'hyperlien sur la présente page pour le redémarrer.

7.3 Ajout d'images[modifier | w]

Les images sont très utiles pour agrémenter et augmenter le contenu d'une page. Malheureusement, vous allez trouver que la gestion des images est passablement complexe sur Wikimedica.

Dans un monde idéal, on aurait qu'à glisser l'image voulue pour l'ajouter à la page et le tour serait joué. En réalité, nous devons composer avec la loi entourant le droit d'auteur et le fait que Wikimedica est un projet libre accès à grande diffusion.

Si vous ne connaissez pas la licence d'une image, ne la téléversez pas sur la plateforme. Posez d'abord la question à un administrateur ou à une autorité compétente (Bibliothécaires du Ulaval, le responsable de l'article ou du journal dans lequel l'image est publiée).

La vidéo suivante vous permettra de connaître les différentes étapes pour ajouter des images sur Wikimedica.

Seules les images dans le domaine public, en CC-BY ou en CC-BY-SA peuvent être téléversées sur Wikimedica.

Les conventions de nommage des images sont disponibles en suivant le lien suivant : Wikimedica:Conventions#Utilisation des m.C3.A9dias.

Voici quelques situations particulières...

  • Si vous êtes artiste et que vous désirez téléverser une image sur Wikimedica, vous avez tout à fait le droit de le faire : vous acceptez donc de publier cette image sous licence CC-BY-SA (licence non révocable).
  • Si vous connaissez quelqu'un qui est artiste et qui désire illustrer quelque chose sur Wikimedica, vous devez utiliser le formulaire suivant. Copier-collez le texte dans un logiciel de traitement de texte et faites-le imprimer en deux copies : une copie signée pour Wikimedica (à faire parvenir à un administrateur) et une copie signée pour l'auteur original.
  • Vous pouvez également télécharger des images de patients sur Wikimedica en faisant remplir le document suivant à vos patients (en plus de la fiche de votre établissement, le cas échéant). Vous devez consigner une copie au dossier du patient.
Attention ! Les étudiants ne sont pas autorisés à téléverser des images de patient.

7.4 Références[modifier | w]

Toute l'information sur les pages de Wikimedica est référencée et toutes les références sont énumérées en bas de page. Un outil à même l'interface d'édition via l'outil de référencement « sourcer » qui vous permet de gérer tout simplement toutes vos références

7.5 Boîte d'information[modifier | w]

Boîte d'information

La boîte d'information indique à la plateforme et aux autres lecteurs qu'une page appartient à telle spécialité, qu'elle a des noms alternatifs, etc. Ne la supprimez surtout pas (mais si cela arrive, pas de panique, tout est sauvegardé dans l'historique). La boîte d'information affiche aussi les données sémantiques de la page (explications plus loin dans le texte).

8 Conventions d'écriture[modifier | w]

Page principale: Wikimedica:Conventions

Wikimedica s'est doté de conventions d'écriture pour avoir une certaine uniformité dans la manière de présenter l'information. Habituellement, le respect des conventions ne prend pas davantage de temps à la personne qui écrit l'article. Si vous les connaissez, vous les incorporerez sans effort dans votre écriture.

Pourquoi est-ce important ? Imaginez si à chaque page d'un livre, la présentation change... Ceci semble banal, mais ça fait partie de l'identité visuelle de la plateforme et de sa signature. Il est donc important de les respecter.

Il y a plusieurs conventions, mais voici celles qui nous apparaissent les plus importantes.

Si une convention est manquante ou problématique, vous avez le droit de suggérer des améliorations à Discussion Wikimedica:Conventions.

8.1 Favoriser les phrases[modifier | w]

Préférablement, le texte doit être rédigé sous forme de phrases et non de listes, ni d'une succession d'énoncés reliés par des symboles. Cette manière de faire rend l'information opaque pour les non initiés, empêche sa réutilisation dans d'autres pages et au classement par les moteurs de recherche.

À éviter :

Diabète → db type 1 ou 2 → glycémie élevée chroniquement → atteinte de la microvascularisationdommage aux organes cibles

  • cœur → MCAS
  • reins → néphro db
  • œil → rétinopathie

Préférable :

Le diabète de type 1 ou 2 entraîne une élévation chronique des glycémies, ce qui a pour conséquence à long terme de causer une atteinte microvasculaire. Cette atteinte peut toucher de nombreux organes et entraîner certaines complications qui leur sont propres :

  • la maladie coronarienne athérosclérotique (cœur)
  • la néphropathie diabétique (rein)
  • la rétinopathie diabétique (œil).


8.2 Hyperliens internes[modifier | w]

Page principale: Aide:Liens

Les liens permettent aux lecteurs d'accéder rapidement à d'autres pages de contenu de la plateforme et d'y naviguer plus aisément.

L'ajout de liens est encouragé, et ce, même s'ils dirigent vers une page qui n'existe pas encore (elle sera probablement créée par un autre utilisateur). De manière à ne pas surcharger la page de liens et la lisibilité, il est préférable de s'en tenir à un hyperlien par concept par section.

À éviter :

La maladie de Parkinson est une atteinte neurologique onsectetur adipiscing elit. Morbi in nulla ultricies, maladie de Parkinson varius elit ac, feugiat velit. Ut urna lorem, viverra vel velit in, facilisis malesuada purus. Ut maladie de Parkinson a condimentum massa. Aenean maladie de Parkinson iaculis gravida augue in commodo. Aenean a velit fringilla, faucibus felis sit amet, suscipit orci. Maladie de Parkinson curabitur tempus tempor dolor a semper. Pellentesque tempor augue quis magna consequat viverra. Cras vitae venenatis ipsum. Vivamus maladie de Parkinson et posuere ante, elementum euismod erat. Cras vel turpis placerat, interdum tellus vel, molestie eros. Aliquam maladie de Parkinson at viverra quam.

Obligatoire :

La maladie de Parkinson est une atteinte neurologique onsectetur adipiscing elit. Morbi in nulla ultricies, Maladie de Parkinson varius elit ac, feugiat velit. Ut urna lorem, viverra vel velit in, facilisis malesuada purus. Ut Maladie de Parkinson a condimentum massa. Aenean Maladie de Parkinson iaculis gravida augue in commodo. Aenean a velit fringilla, faucibus felis sit amet, suscipit orci. Maladie de Parkinson curabitur tempus tempor dolor a semper. Pellentesque tempor augue quis magna consequat viverra. Cras vitae venenatis ipsum. Vivamus Maladie de Parkinson et posuere ante, elementum euismod erat. Cras vel turpis placerat, interdum tellus vel, molestie eros. Aliquam Maladie de Parkinson at viverra quam.

(nouvelle section)

Aenean iaculis gravida augue in commodo. Aenean a velit fringilla, faucibus felis sit amet, suscipit orci. Maladie de Parkinson curabitur tempus tempor dolor a semper. Pellentesque tempor augue quis magna consequat viverra. Cras vitae venenatis ipsum. Vivamus Maladie de Parkinson et posuere ante, elementum euismod erat. Cras vel turpis placerat, interdum tellus vel, molestie eros. Aliquam Maladie de Parkinson at viverra quam.

8.3 Hyperliens externes[modifier | w]

Les liens externes sont encouragés sur Wikimedica en autant qu'ils soient utilisés avec modération et que ces liens permettront au lecteur d'améliorer sa compréhension du contenu. Étant donné que chaque article se doit d'être autosuffisant, si vous faites un lien vers l'extérieur, c'est possiblement un signe que votre article n'est pas complet : vous devez probablement vous poser la question à savoir si vous ne devriez pas plutôt ajouter le contenu à votre article. Ceci dit, il est possible que vous ayez à en faire à l'occasion.

Wikimedica n'est pas un annuaire de liens Web
Une page sur un sujet doit contenir toute l'information nécessaire à la compréhension de ce dernier. Les liens vers des ressources externes sont ajoutées comme références en soutien au texte, et la lecture des références/liens externes, quoique potentiellement souhaitable pour approfondir un sujet, ne doit jamais être essentielle.


8.4 Références et notes[modifier | w]

  • Les références sont obligatoires et doivent impérativement transiger via l'interface de l'éditeur visuel (Aide:Références et notes).
  • La section Références est obligatoire sur toutes les pages.
  • Si un extrait a été réalisé grâce à une référence spécifique, la référence est mise à la fin de l'extrait pour l'extrait entier.

Exemple

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Pellentesque lacinia id lacus sed varius. Quisque ultricies posuere lorem in ullamcorper. Morbi interdum ex et justo placerat sodales. Fusce dictum aliquam orci, quis elementum metus accumsan egestas. Nunc vehicula, turpis quis eleifend iaculis, tellus est rhoncus mauris, ut fringilla nisi eros vel est. In at convallis sapien. Sed justo nulla, aliquet ut dapibus id, eleifend vel diam. Morbi porta mauris odio, a laoreet sapien tincidunt a. Nam ultrices pellentesque massa, ut imperdiet lacus maximus in. Praesent gravida maximus felis, non ornare felis semper ac. Vestibulum sit amet ligula faucibus, lobortis est non, aliquet leo. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Vestibulum imperdiet nisi sed elit vehicula aliquet. Sed varius lacus sed urna tempor, nec auctor neque vehicula. Praesent pellentesque id nunc at posuere.[2]

  • Dans une liste à puce, si une référence concerne l'ensemble de la liste à puce, celle-ci est insérée avant le deux-points qui précède la citation. Si une référence concerne un seul des éléments de la liste à puce, la référence est insérée après cet élément.

Exemple

Ceci est une liste à puce [2]:

  • élément 1
  • élément 2
  • élément 3[3].
  • Les notes devraient être consignées dans le groupe Notes[note 1]. Les notes doivent idéalement être concises et permettre une compréhension approfondie de la matière sans toutefois être essentielle à cette dernière[note 2].
  • Les références et les notes doivent être insérées avant le signe de ponctuation final, comme le veut la convention en français.


8.5 Formes contractées[modifier | w]

Pour assurer une meilleure lisibilité, il est conseillé de ne pas abréger les mots du langage courant dans le corps des articles (sont par exemple à éviter les abréviations du type de c.-à-d. pour c’est-à-dire, par ex. pour par exemple, env. pour environ, etc.).

La seule exception est l'usage de ex. lorsque présent entre parenthèse (ex. : ceci est un exemple d'usage permis).


8.6 Signes de ponctuation[modifier | w]

La ponctuation haute (« ; », « : », « ? » et « ! ») doit être précédée d’une espace insécable et suivie d’une autre espace (à l’exception du deux-points quand il est utilisé pour exprimer une heure). Les signes « ? » et « ! » sont en général à proscrire dans le corps des articles, excepté pour les citations.

Les demi-cadratins qui encadrent les propositions incises prennent une espace standard à l’extérieur et une espace insécable à l’intérieur.

Les guillemets ouvrants («) sont précédés d’une espace simple et suivis d’une espace insécable ; les guillemets fermants (») sont précédés d’une espace insécable et suivis d’une espace simple, sauf si le caractère suivant est une ponctuation n’exigeant pas d’espace (virgule, parenthèse fermante) ou exigeant une espace insécable (point-virgule, point d’interrogation).

Cette règle s’applique également aux guillemets français (« exemple »). L’utilisation des guillemets droits ou guillemets anglais (dans le standard Unicode : " " et “ ”) est proscrite au profit de l’usage exclusif des guillemets français. Le signe % doit être précédé d’une espace insécable.


8.7 Italique[modifier | w]

L’italique est utilisé dans les cas suivants :

  • les titres d’œuvres écrites ou artistiques, les revues, journaux et périodiques (ex. : New England Journal of Medicine)
  • les mots d'une langue étrangère (ex. : flashcards)
  • les noms scientifiques (ex. : Staphylococcus aureus)
  • discuter de l'emploi d'un mot (fonction métalinguistique)[note 5].
Attention de ne pas abuser de l'italique. N'utilisez pas l'italique pour mettre l'accent sur un concept. Utilisez plutôt le gras !

Pour le cas précis des noms latins des micro-organismes, la convention est de les nommer une première fois dans le texte comme suit : genre (première lettre en majuscule) et espèce (lettres minuscule) mis en italique. Par la suite, le genre est abrégé, mais l'espèce est écrit au long. Qu'il s'agisse de la première mention dans le texte ou pas, on conserve toujours les noms latins en italique.

Exemple

Clostridium difficile (1ère mention dans la page) et C. difficile (par la suite).


8.8 Gras[modifier | w]

La fonction des caractères gras est de donner de l'importance à un concept, à une phrase ou à un mot.

Les caractères gras peuvent également être utilisés dans le texte pour faciliter le repérage d'un mot. Ceci ne devrait pas être utilisé préférablement aux titres et sous-titres.

Attention de ne pas abuser des caractères gras.


8.9 Souligné[modifier | w]

Le souligné est à éviter à tout prix, car sur le web, le souligné est réservé aux hyperliens. Même s'il est disponible dans l'Éditeur Visuel, ne l'utilisez pas.


8.10 Énumérations verticales[modifier | w]

Les éléments d'une énumération verticale sont introduits par un deux-points, puis chaque élément composée de groupes nominaux, verbaux ou de phrases est précédé par une puce. Il n’y a pas de majuscule après la puce pour introduire chaque élément.

Les règles classiques de ponctuation exigeaient l'usage du point-virgule entre chaque élément d'une liste à puce. Il est acceptable de ne pas mettre de point-virgule entre les éléments, car la puce est maintenant considéré comme un signe de ponctuation. Le point final est cependant toujours nécessaire, de même que les deux-points.

Exemple

Dans le panier de cette ménagère, on trouve :

  • un kilogramme de carottes
  • un chou-fleur
  • de la charcuterie, comprenant :
    • cinq tranches de jambon
    • un saucisson
  • du pâté
  • un pain
  • un gâteau
  • des fleurs.

Exemple

Ceci est une phrase introductive :

  • l'item 1
  • l'item 2
  • l'item 3.

Exemple

Ceci est une phrase introductive :

  • l'item 1 : le sous-item 1, le sous-item 2, le sous-item 3
  • l'item 2 : le sous-item 1, le sous-item 2, le sous-item 3
  • l'item 3.

Une section peut aussi être composée de phrases complètes précédées par une puce. Cet usage est permis.

Exemple

  • Dans la mythologie grecque, Danaé est la mère de Persée.
  • En astronomie, 61 Danaé est un astéroïde.
  • Le soleil est une étoile.
  • La terre est ronde.
  • Le ciel est bleu.
Voici les pièges les plus fréquents :
  • les éléments de la liste à puce n'ont pas de déterminants
  • les éléments de la liste à puce débutent par une majuscule
  • le dernier élément n'est pas suivi d'un point
  • la liste à puce contient des phrases complètes avec des points.

Toutes les erreurs à éviter sont présentes dans cette énumération :

  • Dyspnée
  • Toux. Ceci est pathognomonique de la maladie.
  • Hypertension

Voici la correction de la liste précédente :

  • la dyspnée
  • la toux (pathognomonique)
  • l'hypertension.

8.11 Abréviations et sigles[modifier | w]

Les abréviations et les sigles s’écrivent sans point d’abréviation entre les lettres (ex. : l’ONU et non l’O.N.U.). Les abréviations et les sigles, dans le domaine de la santé, sont choses courantes et largement utilisés afin de simplifier la lecture de texte. La première fois qu'une abréviation ou qu'un sigle est utilisé dans une page, il doit être inscrit au long. Pour le reste de la page, l'abréviation et le sigle peut être utilisé.

Exemple de bonne pratique

SECTION 1

L'hypertension artérielle (HTA) est une maladie très fréquente en occident et touchera de nombreux adultes au cours de leur vie. Les hommes sont généralement plus touchés par l'HTA que les femmes. Le traitement de la HTA débute par l'amélioration des habitudes de vie.

SECTION 2

Si l'amélioration des habitudes de vie ne permet pas un contrôle de l'HTA, il faudra songer à ajouter un traitement médicamenteux. La base de ce traitement sont les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (IECA).

...

Les IECA, dans de nombreuses études, ont donnés de très bons résultats dans le contrôle de l'HTA.


8.12 Nombres[modifier | w]

Par souci de concision, les nombres doivent être écrits en chiffres et non en lettres. Certains symboles mathématiques sont permis dans le texte (>, <, ≤ et ≥). Par exemple, cette phrase serait tout à fait adéquate : « L'hypertension se définit comme une tension artérielle > 140/90 mmHg ».

Les âges sont toujours écrits en chiffres (ex. : 60 ans). Par contre, les déterminants doivent être écrits en lettres (ex. : une pomme plutôt que 1 pomme).

Pour les nombres qui sont au-delà de mille, une espace insécable est nécessaire à chaque série de trois décimales (ex. : 1 000 000).

Pour les nombres comportant des décimales, l'utilisation de la virgule est obligatoire dans le texte (ex. : 0,25 mg). Le point est à proscrire, sauf à l'intérieur des modèles, pour des raisons informatiques (ex. : Modèle:Données épidémiologiques).


8.13 Unités de mesure[modifier | w]

Il est recommandé d’utiliser le système international d’unités (SI) pour exprimer une mesure quelconque. L'utilisation des mesures impériales ou américaines est à proscrire.

Les symboles d’unités de mesure ne comportent pas de point abréviatif. Ils sont habituellement écrits en minuscules et sont séparés du nombre par une espace insécable.

8.14 Citations directes[modifier | w]

Les citations directes devraient être limitées au maximum. Les éditeurs devraient plutôt favoriser la paraphrase d'une information, puis citer la source en utilisant l'outil dans l'éditeur visuel.

Toutefois, pour les phrases entre guillemets, si la phrase est initiée par un deux-points, le guillemet ouvrant est suivi d’une majuscule et le guillemet fermant est précédé du point : « Cette phrase est complète. », puis le texte peut continuer.


8.15 Définition[modifier | w]

  • Le premier paragraphe d'une page doit définir le concept énoncé dans le titre de la page.
    • Si le titre de la page est « Pomme », une introduction adéquate pourrait ressembler à ceci. « La pomme est un fruit comestible produit par les pommiers.[2] »
  • Ne dupliquez pas l'information : si vous présentez une information dans une autre section, ne la répétez pas dans le premier paragraphe. Le premier paragraphe sert à définir le concept. Il ne s'agit pas d'un résumé introductif comme dans les encyclopédies standards.
    • Par exemple, ne définissez pas les signes, les symptômes et les traitements de la maladie dans son introduction. Si c'est le cas, relocalisez l'information dans la section appropriée pour éviter le plus possible la duplication de l'information.
  • Les définitions peuvent être courtes.
    • Si vous écrivez la page de la leucocytose, la définition peut être : « La leucocytose est une augmentation des globules blancs circulants ». Une définition peut être courte et adéquate.


8.16 Titres et sous-titres[modifier | w]

Dans l'Éditeur Visuel, il y a un menu qui permet de faire des sections et des sous-sections. Les différents niveaux sont :

  • le titre de section
  • le sous-titre 1
  • le sous-titre 2
  • le sous-titre 3
  • le sous-titre 4.

Les différentes sections peuvent être divisées logiquement au moyen de titres et de sous-titres de différents niveaux.

  • N'utilisez pas le niveau Titre de la page, car le nom de la page fait déjà office de titre. Sauf de rares exceptions, le niveau de titre Titre de la page[note 7] ne devrait donc jamais être utilisé.
  • Les titres de premier niveau doivent être des Titres de section[note 8].
  • L'utilisation des titres doit procéder dans l'ordre, c'est-à-dire qu'il faut toujours passer d'un niveau Titre de section à un niveau Sous-titre 1, puis Sous-titre 2 , Sous-titre 3 et finalement Sous-titre 4.
    • Si vous devez utiliser des sous-titres de niveau 3 ou 4, demandez-vous s'il ne vaudrait pas la peine de diviser la page que vous êtes en train de construire ou de présenter l'information sous la forme d'un tableau.
    • Un niveau doit obligatoirement comporter deux titres. En guise d'exemple, si le Sous-titre 4 est utilisé dans un article, il est précédé par un Sous-titre 3 et il doit y avoir au moins deux sections comportant un Sous-titre 4.
  • Les titres fournis dans l'Éditeur Visuel doivent impérativement être utilisés, car ils permettent la création automatique d'une table des matières, l'organisation du texte lorsque la page est consultée sur un mobile et une compatibilité entre navigateurs. Évitez de faire des titres et des sous-titres en utilisant le gras, l'italique et le souligné.
  • Les liens et les références sont à proscrire dans les titres.
  • Les titres et sous-titres ne doivent pas être mis en gras, en italique ou dans un quelconque autre format[note 9].
  • Le nom d'une section ne doit pas commencer par un déterminant (ex. : le, un, des, etc.), sauf lorsque ce dernier fait partie intégrante du sujet.
    Exemple: Stéthoscope et non Le stéthoscope, Lupus et non Le lupus


9 Ligne éditoriale[modifier | w]

Tous les journaux scientifiques et les livres de référence ont une ligne éditoriale. Selon Wikipédia, la ligne éditoriale représente l'ensemble des choix et décisions que fait un comité de rédaction pour se conformer à une ligne définie qui peut être circonscrite en fonction de divers critères, qu'ils soient moraux ou éthiques, thématiques, formels ou autre[5]. La ligne éditoriale, c'est en quelque sorte la philosophie d'écriture des articles. Il est nécessaire de lire la ligne éditoriale au moins une fois avant de commencer l'écriture des articles. Lisez : Wikimedica:Ligne éditoriale.

Attention ! Les lignes éditoriales ne doivent pas avoir un effet paralysant pour le lecteur. Aucun article n'est parfait, mais on doit tendre constamment vers la perfection. C'est un idéal à atteindre !

L'article idéal répond aux critères suivants (détaillé sur la page Wikimedica:Ligne éditoriale).

  1. Il est utile aux professionnels de la santé.
  2. Il est compréhensible.
  3. Il est sobre et simple.
  4. Il est neutre et impartial.
  5. Il est clair.
  6. Il est compréhensible par les francophones du monde entier.
  7. Il est précis et explicite.
  8. Il est pratiquement auto-suffisant.
  9. Il respecte le droit d'auteur.
  10. Il respecte les conventions d'écriture.
  11. Il est en lien avec d'autres articles.
  12. Il explore tous les aspects du sujet.
  13. Il se limite aux aspects cliniques, scientifiques et organisationnels de la santé.
  14. Il doit contenir un maximum de données structurées.
  15. Il est exempt de conflits d'intérêt.
  16. Il est d'une étendue appropriée.
  17. Il est bien documenté.
  18. Il commence par une définition claire du sujet.
  19. Il ne comporte pas de répétition à travers le texte.
  20. Il contient des images pertinentes libres.
  21. Il respecte les conventions orthographiques et typographiques.

10 Structure d'une page[modifier | w]

Page principale: Aide:Structure d'une page
  • La structure de la plupart des pages est dictée par l'ontologie. Selon le type de page (maladie, médicament, etc.), certaines sections sont obligatoires et d'autres sont recommandées, mais facultatives.
  • Des sections supplémentaires qui ne sont pas définies dans la classe ontologique d'une page peuvent être ajoutées au besoin.
  • Comme éditeur, vous pouvez nommer librement des sections non prévues par l'ontologie. Par contre, vous ne pouvez pas renommer les titres de section prévues par l'ontologie pour plusieurs raisons.
    1. Les sections sont similaires d'un type de page à l'autre, ce qui permet aux lecteurs de mieux s'y retrouver et d'uniformiser la présentation.
    2. La manière de nommer les sections a été mûrement réfléchies au fil du temps.
    3. Cela permet d'éviter le syndrome de la page blanche pour les nouveaux contributeurs et de s'assurer qu'une page est complète.
    4. Les titres de sections définissent des propriétés spécifiques, ce qui permet aux intelligences artificielles de se nourrir des données structurées de la plateforme : en bref, renommer les sections, c'est aussi nuire à l'intégration des intelligences artificielles.
Si des titres de section pour un type de page vous semblent inadéquats, n'hésitez pas à commenter la structure en place. Voici la marche à suivre :
  • Wikimedica:Ontologie → cliquez sur le type de page que vous désirez commenter → sur la page de structure (le nom de la page devrait débuter par Classe:), cliquez sur l'onglet discussion et démarrez une nouvelle conversation en identifiant les auteurs de l'ontologie présents dans l'historique de cette page.
Les modèles de page (Maladie, Classe de maladie, Approche clinique, etc.) ont tendance à se modifier dans le temps et à se peaufiner au fur et à la mesure qu'on gagne de l'expérience avec les différentes pages. Il est donc possible que vous fassiez aujourd'hui une page « aux normes », mais que les normes changent dans le temps.

10.1 Page de type Maladie[modifier | w]

Les maladies, c'est la base dans le domaine de la santé. Des exemples de maladies sont nombreux et fort intuitifs : asthme, migraine, otite moyenne aiguë, sinusite, bursite trochantérienne, etc.

Chaque page de maladie a la même structure sur le wiki. Il est important de lire le tableau suivant attentivement et de bien comprendre chacune des sections AVANT d'amorcer votre activité d'écriture collaborative : vous retrouverez la position de la section dans la page, une description ainsi que les balises sémantiques attendues dans la section. Si vous lisez attentivement, vous vous sauverez beaucoup de travail.

Pour l'instant, prenez le temps de lire et comprendre la description seulement. Nous reviendrons plus tard aux balises sémantiques.

Position Nom Obligatoire Description Balises sémantiques
1 Définition Oui
  • Cette section contient la définition du concept et devrait se résumer à quelques phrases au maximum : il ne s'agit pas d'une introduction.
  • S'il existe des pages alternatives ou des nuances qui seraient susceptibles d'intéresser le lecteur, elles seront mentionnées dans cette section avec des liens.
  • Une erreur fréquente est de mettre des signes, des symptômes et le traitement dans l'introduction. Dans un soucis de concision, et considérant que votre page sera consultée autant sur ordinateur que sur les téléphones intelligents, la définition sert à définir à la manière d'un dictionnaire.
  • Le format attendu est le texte.
  • Cette section est obligatoire.

Exemple

La fibrose rétropéritonéale (FRP) est une maladie qui se caractérise par un processus inflammatoire et fibrotique chronique dans le rétropéritoine à départ de l'aorte infra-rénale qui peut conduire à la compression des structures rétropéritonéales en cas de progression. Les tissus inflammatoires englobent l'aorte infra-rénale et les vaisseaux iliaques. Ce processus fibrotique peut atteindre les uretères et d'autres structures abdominales, y compris la veine cave inférieure.

Aucune
2 Épidémiologie Non
  • Cette section contient les données épidémiologiques sur la maladie (ex. incidence, prévalence, coûts en hospitalisation, proportion d'hommes-femmes, régions où la prévalence est plus élevée, etc.).
  • Chaque donnée épidémiologique doit être appuyée par une référence.
  • Idéalement, des statistiques canadiennes et québécoises sont mentionnées lorsque disponibles.
  • Le format attendu est le texte.
  • Cette section est optionnelle.

Exemple

La FRP est une maladie relativement rare qui affecte le plus souvent les patients âgés de 40 à 60 ans. Une prédominance masculine est observée avec un ratio H : F estimé à environ 2:1 ou 3:1. L'incidence de la FRP est inconnue, mais est estimée à 1 pour 200 000 à 500 000 par an. Il n'y a pas de prédominance de race.

Aucune
3 Étiologies Non
  • Cette section décrit les étiologies de la maladie, c'est-à-dire ce qui cause la maladie (ex. le diabète de type 2 cause la néphropathie diabétique). Les étiologies doivent être identifiées avec le modèle Étiologies. Attention ! Les facteurs de risque et les étiologies d'une maladie ne sont pas nécessairement synonymes.
  • Une erreur fréquente est de confondre les étiologies avec les facteurs de risque. Les étiologies sont ce qui cause la maladie, alors que les facteurs de risque prédisposent. Prenons un exemple.
    • Parmi les étiologies de l'infarctus du myocarde, on retrouve la thrombose coronarienne, la dissection coronarienne et le vasospasme.
    • Parmi les facteurs de risque de l'infarctus du myocarde, on retrouve le diabète, l'hypertension artérielle, la sédentarité, l'obésité, le tabagisme, etc.
  • Le format attendu est le texte, la liste à puce ou le tableau, selon ce qui vous apparait le plus efficace.
    • S'il y a un ou deux étiologies, le format texte est à privilégier.
    • S'il y a de multiples étiologies, la liste à puce est à privilégier.
    • S'il y a des catégories d'étiologies avec de multiples étiologies, le tableau est à privilégier. Bref, si vous considérez que la structure est trop complexe, souvent le tableau est l'idéal. Sinon, privilégiez les formats simples (l'affichage est meilleur pour les téléphones intelligents en format texte et liste à puce).
  • Cette section est optionnelle.

Exemple

L'étiologie la plus courante d'occlusion de l'intestin grêle est les adhérences post-chirurgicales, principalement après les chirurgies gastro-intestinales ou gynécologiques. Les néoplasies abdominales et les hernies incarcérées viennent, respectivement, en deuxième et troisième positions. D'autres étiologies courantes comprennent la maladie inflammatoire de l'intestin (maladie de Crohn), l'impaction des selles, les corps étrangers, les abcès intra-péritonéaux et le volvulus.

Étiologie
4 Physiopathologie Non
  • La physiopathologie traite des mécanismes biologiques qui conduisent à l'apparition d'une maladie.
  • Le format attendu est le texte.
  • Cette section est optionnelle.
5 Présentation clinique Oui
  • Cette section contient :
    • la sous-section optionnelle Facteurs de risque
    • les sous-sections obligatoires Questionnaire et Examen clinique.
  • La section Présentation clinique ne sert qu'à accueillir ces trois sous-sections : aucune information ne doit se retrouver entre le titre de section Présentation clinique et les autres sous-titres. Ce sont les sous-sections qui doivent être détaillées.
  • Une erreur fréquente est de laisser les facteurs de risque, le questionnaire et l'examen physique en un ou des paragraphes dans la section Présentation clinique, mais de ne pas détailler les sous-sections Facteurs de risque, Questionnaire et Examen clinique.
  • Cette section est obligatoire.

Exemple

5 Présentation clinique

(Aucun texte)

5.1 Facteurs de risque

(Texte)

5.2 Questionnaire

(Texte)

5.3 Examen clinique

(Texte)

5,1 Facteurs de risque Oui
  • Cette section contient les facteurs de risque de la maladie. Ces facteurs de risque peuvent être des maladies, des anomalies génétiques, des caractéristiques individuelles (l'âge, le sexe, l'origine ethnique, un certain type d'alimentation), etc.
  • Le format attendu est la liste à puce simple, qui doit toujours être précédée d'une phrase introductive avec la ou les source(s).
  • Attention de ne pas confondre les étiologies avec les facteurs de risque, tel que mentionné plus haut dans la section étiologie. Les étiologies sont ce qui cause la maladie, alors que les facteurs de risque prédisposent.
  • Il est obligatoire d'utiliser des propriétés sémantiques de type Facteur de risque pour les énumérer.
  • Cette section est obligatoire.

Exemple

Les facteurs de risque de l'infarctus du myocarde sont :

  • l'obésité
  • l'hypertension artérielle
  • le tabagisme
  • le diabète.
Facteur de risque
5,2 Questionnaire Oui
  • Cette section traite des symptômes à rechercher à l'anamnèse (questionnaire). Les symptômes sont ressentis et exprimés par les patients. Cette section doit faire l'usage de propriétés sémantiques de type Symptôme lors de l'énumération de ces éléments.
  • Le format attendu est la liste à puce.
  • Cette section est obligatoire.

Exemple

Les symptômes de l'infarctus du myocarde sont :

  • une douleur thoracique [symptôme] de type serrement irradiant dans le bras gauche ou dans la mâchoire
  • des nausées [symptôme]
  • des sueurs [symptôme]
  • de la dyspnée [symptôme].

D'autre éléments à rechercher au questionnaire de l'infarctus sont :

  • la prise récente d'inhibiteur de la PDE [ne pas mettre de modèle Symptôme]
  • la prise récente de cocaïne [ne pas mettre de modèle Symptôme]
  • des palpitations (pourrait signaler des arythmies malignes) [ne pas mettre de modèle Symptôme]
  • etc.

Il est parfois pertinent de mentionner des symptômes qui sont absents, comme dans la pharyngite à streptocoque.

Exemple

Les symptômes de la pharyngite à streptocoque sont :

  • l'odynophagie [symptôme]
  • la fièvre [symptôme]
  • l'absence de rhinorrhée [symptôme]
  • l'absence de changement de la voix [symptôme]
  • l'absence de toux [symptôme].
Symptôme
5,3 Examen clinique Oui
  • Cette section traite des signes à rechercher lors de l'examen clinique.
  • Cette section doit faire l'usage de propriétés sémantiques de type Signe clinique lors de l'énumération de ces éléments ainsi que des propriétés de type Examen clinique.
  • Dans certains cas, les signes peuvent être d'autres maladies (voir l'exemple suivant).
  • Le format attendu est la liste à puce (voir un exemple ci-bas). Rarement, un tableau peut-être employé (voir Tendinopathie de la coiffe des rotateurs).
  • Cette section est obligatoire.

Exemple

L'examen physique de l'appendicite démontrera les éléments suivants :

  • aux signes vitaux [examen clinique] :
    • de la fièvre [signe clinique]
    • des signes de choc septique [signe clinique] si appendicite compliquée (tachycardie, hypotension, tachypnée)
  • à l'examen abdominal :
    • une sensibilité diffuse à la palpation (phase précoce) [signe clinique]
    • un signe de McBurney positif (généralement un peu plus tard dans la présentation) [signe clinique]
    • un signe de Rovsing positif [signe clinique]
    • un ressaut positif [signe clinique]
    • un signe du Psoas positif [signe clinique]
    • un signe de l'Obturateur positif [signe clinique]
  • un examen gynécologique normal [examen clinique].
Examen clinique, Signe clinique
6 Examens paracliniques Oui
  • Cette section concerne les tests à faire et les résultats attendus en présence de la maladie.
  • Chaque investigation (ou examen paraclinique) doit être spécifiée à l'aide du modèle Examen paraclinique et ses résultats attendus à l'aide du modèle Signe paraclinique.
  • La liste à puce est le format à utiliser, toujours précédée d'une courte phrase introductive avec un deux-points. Parfois, présenter les examens paracliniques sous la forme d'un tableau peut-être optimal.
  • Cette section est obligatoire.

Exemple

Les examens suivants sont utiles dans la démarche d'investigation du VIPome :

  • les électrolytes fécaux [examen paraclinique] : le trou osmolaire fécal est habituellement inférieur à 50 mOsm/kg [signe paraclinique]
  • le taux de VIP sérique [examen paraclinique] : habituellement supérieur à 500 pg/mL [signe paraclinique]
  • le taux de catécholamines sériques [examen paraclinique]
  • le taux de polypeptides pancréatiques sériques : les polypeptides pancréatiques sériques sont habituellement augmentés [signe paraclinique]
  • les électrolytes sériques [examen paraclinique] : l'hypokaliémie [signe paraclinique], l'hyperchlorémie [signe paraclinique] et l'hypercalcémie [signe paraclinique] sont typiques
  • la glycémie [examen paraclinique]: l'hyperglycémie [signe paraclinique] est fréquente
  • le gaz artériel [examen paraclinique]/ gaz veineux [examen paraclinique] : le gaz artériel ou veineux peuvent détecter une acidose métabolique [signe paraclinique] à trou anionique normal [signe paraclinique]
  • l'ECG [examen paraclinique], si hypokaliémie ou hypercalcémie.
Examen paraclinique,Signe paraclinique
7 Approche clinique Non
  • Alors que les sections Questionnaire, Examen clinique et Examens paracliniques servent à énumérer, cette section sert à intégrer tous ces éléments pour discuter du raisonnement du clinicien. C'est en quelque sorte la manière dont les cliniciens réfléchissent lorsque confrontés à cette maladie. C'est la section par excellence pour l'enseignement.
  • C'est la seule section dans laquelle on peut répéter des informations qui ont déjà été mentionnées auparavant.
  • L'utilisation du modèle Flowchart (diagramme) est encouragée.
  • Le format attendu est libre (texte, liste, tableau, diagramme).
  • Cette section est optionnelle.
8 Diagnostic Non
  • Cette section traite de la manière dont on peut diagnostiquer une maladie en tenant compte de l'histoire, de l'examen clinique et des investigations. C'est dans cette section que se retrouveront les critères permettant d'infirmer ou de confirmer la présence de la maladie (lorsqu'ils existent).
  • Si des critères diagnostiques précis et officiels existent, c'est la section pour les inscrire.
  • Le format attendu est le texte ou la liste à puce.
  • Cette section est optionnelle.

Exemple

L'asystolie est un diagnostic électrocardiographique. L'absence d'activité électrique chez un patient inconscient sans pouls permet de confirmer le diagnostic, tout en s'assurant qu'il n'y a pas de cable débranché et que la calibration du moniteur est adéquate.

Exemple

Selon le Fourth Universal Definition of Myocardial Infarction, l'infarctus aigu du myocarde est diagnostiqué lorsqu'il y a :

  • une blessure myocardique aiguë
  • des évidences cliniques d'ischémie aiguë du myocarde
  • avec une élévation et/ou baisse des troponines sériques (avec au moins une valeur au-dessus du 99e percentile) et au moins un des éléments suivants :
    • des symptômes compatibles avec l'ischémie myocardique
    • un changement ischémique de novo à l'ECG
    • une apparition d'ondes Q pathologiques
    • une évidence à l'imagerie de nouvelles pertes de myocardes viables
    • une évidence à l'imagerie de nouvelles pertes de mobilité régionale de la contractilité
    • une identification d'un thrombus coronarien par angiographie ou autopsie.
9 Diagnostic différentiel Oui
  • Cette section traite du diagnostic différentiel de la maladie, c'est-à-dire aux autres diagnostics à évoquer lorsque confronté à ce diagnostic. Chaque diagnostic doit être spécifié à l'aide d'une propriété sémantique de type Diagnostic différentiel.
  • La liste à puce est le format à utiliser, toujours précédée d'une courte phrase introductive avec un deux-points.
  • Cette section est obligatoire.
  • Attention de ne pas confondre le diagnostic différentiel avec les étiologies, les facteurs de risque et les complications. Le diagnostic différentiel, ce sont les autres maladies qui peuvent avoir une présentation clinique similaire.

Exemple

Le diagnostic différentiel de l'appendicite comprend :

  • l'abcès tubo-ovarien
  • l'atteinte inflammatoire pelvienne (PID)
  • la grossesse ectopique
  • la cystite
  • etc.
Diagnostic différentiel
10 Traitement Oui
  • Cette section décrit le traitement de la maladie.
  • La liste à puce est le format à utiliser, toujours précédée d'une courte phrase introductive avec un deux-points. Parfois, le tableau peut être employé (voir Pneumothorax) lorsque la structure de l'information est complexe.
  • Indiquez la posologie des médicaments ainsi que la durée du traitement. Les posologies de médicaments doivent être systématiquement référencées. Ne détaillez pas les contre-indications des médicaments : ceux-ci seront détaillées sur la page de type Médicament.
    • Par exemple, il serait inutile de décrire les contre-indications au AINS sur toutes les pages en lien avec des pathologies musculosquelettiques.
  • Si un traitement approprié de la maladie est une procédure, ne décrivez pas cette procédure dans la section traitement.
    • Par exemple, ne décrivez pas comment on installe un drain thoracique dans le pneumothorax. La technique d'installation du drain thoracique sera détaillé sur une page de type Procédure. Tenez-vous en à l'indication de la procédure pour la présente maladie. Par exemple, le drain thoracique est indiqué en présence d'un pneumothorax de > 3 cm.
    • Par exemple, ne détaillez pas l'onycectomie dans la page sur l'ongle incarné. Dites plutôt que l'onycectomie est appropriée dans l'ongle incarné dans les situations XYZ.
  • Chaque traitement (et son indication) doit être spécifié à l'aide d'une propriété sémantique de type Traitement (nous y reviendrons plus tard).
  • Cette section est obligatoire.
Traitement
11 Suivi Non
  • Cette section traite du suivi de la maladie. Est-ce que la patient aura besoin d'être revu dans X semaines ? Quels doivent être les consignes données au patient ? Y a-t-il des examens paracliniques à répéter ? Cette section peut également traiter du suivi intrahospitalier.
  • Le format attendu est le texte.
  • Cette section est optionnelle.
12 Complications Oui
  • Cette section nomme les complications possibles de la maladie classées en ordre de probabilité. Si possible, veuillez ajouter la fréquence des complications.
  • Attention ! Sur la page de l'appendicite, on ne nomme pas les complications de l'appendicectomie, mais seulement celles de l'appendicite sans appendicectomie ! Les complications de l'appendicectomie sont décrites sur une page de type Procédure d'appendicectomie.
  • Attention de ne pas confondre les facteurs de risque, les étiologies, les complications et le diagnostic différentiel. Les complications, ce sont les autres maladies qui se développent si on ne traite pas la maladie.
  • Chaque complication doit être spécifiée à l'aide du modèle Complication.
  • Le format attendu est la liste à puce, précédé d'une courte phrase introductive et d'un deux-points.
  • Cette section est obligatoire.

Exemple

Les complications de l'infarctus du myocarde sont :

  • la rupture d'un pilier mitral
  • l'oedème aiguë du poumon
  • la tachycardie ventriculaire
  • le bloc AV de haut grade.
Complication
13 Évolution Non
  • Cette section contient le pronostic et l'évolution naturelle de la maladie.
    • Le pronostic est lié à la survie du patient atteint de la maladie.
    • L'évolution naturelle est la manière dont évoluera la maladie du patient dans le temps.
  • Le format attendu est le texte.
  • Cette section est optionnelle.
14 Prévention Non
  • Cette section traite des mesures préventives et du dépistage précoce de la maladie (lorsque pertinent).
  • Le format attendu est le texte.
  • Cette section est optionnelle.
99 Notes Non
  • Dans la section notes se trouve toutes les notes de bas de page (références du groupe "note"). Pour ajouter des notes, passez par la fonction d'ajout de notes. N'ajoutez pas de notes manuellement.
  • Cette section est optionnelle.
999 Références Oui
  • Dans la section références se trouve toutes les références (références sans groupe). Pour ajouter des références, passez par la fonction d'ajout de références. N'ajoutez pas de références manuellement.
  • Cette section est obligatoire.

10.2 Page de type Classe de maladie[modifier | w]

C'est la même chose que la maladie, mais on retrouve également la section Maladies en position numéro 4, entre Étiologies et Physiopathologie. Cette section sert à lister les pathologies qui sont « membres » de cette classe.

Par exemple, pour la classe de maladie Syndrome coronarien aigu, on y retrouverait :

  • l'angine instable
  • le STEMI
  • le NSTEMI.

10.3 Page de type Approche clinique[modifier | w]

Qu'est-ce que sont les approches cliniques ? Habituellement, c'est ce qui se retrouve dans la raison de consultation du patient dans une note médicale ou dans la note de l'infirmière au triage : ce sont des signes, des symptômes ou des signes paracliniques.

En voici des exemples :

  • l'épistaxis
  • le trouble d'élocution
  • l'ictère chez le nouveau-né
  • l'hémorragie digestive basse
  • la dyspnée aiguë
  • la douleur thoracique
  • la fièvre d'étiologie indéterminée chez l'enfant 0-3 mois
  • la fièvre en retour de voyage
  • la douleur abdominale aiguë
  • la diarrhée chronique.

Qu'est-ce qu'on retrouve sur ces pages ? En fait, c'est l'approche clinique face à ce symptôme/signe.

Vous remarquerez qu'aucun des éléments précédents sont des diagnostics précis : ce sont des présentations cliniques que peuvent avoir plusieurs maladies.

Parfois, il est difficile de tracer la ligne entre la classe de maladie et l'approche clinique. Vous y parviendrez avec le temps et il est parfois nécessaire d'avoir une discussion entre collègues pour y arriver. Voici quelques exemples supplémentaires qui permettent devoir la dualité entre l'approche clinique et la classe de maladie.

  • La douleur à l'épaule est une approche clinique alors que la tendinopathie de la coiffe des rotateurs est une classe de maladie.
  • La polyarthralgie est une approche clinique alors que l'arthrite inflammatoire est une classe de maladie.
  • La douleur thoracique aiguë est une approche clinique alors que le syndrome coronarien aiguë est une classe de maladie.

C'est important de différencier l'approche clinique de la classe de maladie, car la structure de la page est différente (et les données sémantiques aussi). La bonne nouvelle pour les étudiants (et les réviseurs), c'est que nous vous aiderons à prendre cette décision. Si la page que vous désirez faire n'existait pas sur Wikimedica, nous importerons une page avec la bonne structure. Si la page est déjà sur le wiki, il est probable que la structure soit déjà la bonne.

Position Nom Obligatoire Description Balises sémantiques
1 Définition Oui
  • Idem à maladie
2 Épidémiologie Non
  • Idem à maladie
3 Étiologies Oui
  • Cette section décrit les étiologies de l'approche clinique, c'est-à-dire ce qui cause la situation couverte dans la page d'approche clinique (ex. polype intestinal pour l'hémorragie digestive basse). Les étiologies doivent être identifiées avec le modèle Étiologies.
  • Attention ! Ne pas ajouter de section diagnostic différentiel à la page de type Approche clinique. Cette section couvre déjà les maladies qui provoquent l'approche clinique dont il est question sur cette page.
  • Le format attendu est le texte, la liste à puce ou le tableau, selon ce qui vous apparait le plus efficace.
    • S'il y a un ou deux étiologies, le format texte est à privilégier.
    • S'il y a de multiples étiologies, la liste à puce est à privilégier.
    • S'il y a des catégories d'étiologies avec de multiples étiologies, le tableau est à privilégier. Bref, si vous considérez que la structure est trop complexe, souvent le tableau est l'idéal. Sinon, privilégiez les format plus simple (l'affichage est meilleur pour les téléphones intelligents en format texte et liste à puce).
    • Si la liste à puce est utilisée, elle est toujours précédée d'une courte phrase introductive avec un deux-points.
  • Section obligatoire.
Étiologie
4 Physiopathologie Non
  • Idem à maladie
5 Approche clinique Oui
  • Exactement la même chose que Présentation clinique dans les pages Maladie, mais avec un nom différent.
  • Section obligatoire.

Exemple

5 Approche clinique

(Aucun texte)

5.1 Questionnaire

(Texte)

5.2 Examen clinique

(Texte)

5,1 Questionnaire Non
  • En lisant cette section, le lecteur doit être en mesure de comprendre la stratégie à adopter au questionnaire pour naviguer le diagnostic différentiel.
  • Cette section traite des symptômes, des éléments d'histoire et des facteurs de risques à rechercher au questionnaire qui permettent de distinguer les différentes étiologies entre elles.
  • Cette section doit faire l'usage de propriétés sémantiques de type Questionnaire.
  • Elle ne définit pas ses symptômes avec la balise Symptôme, comme dans les pages de maladie.
  • Cette section ne détaille pas l'histoire d'une étiologie particulière : ceci est laissé aux pages de maladies.
  • La liste à puce est le format à utiliser, toujours précédée d'une courte phrase introductive avec un deux-points.
Questionnaire
5,2 Examen clinique Non
  • Cette section traite des signes à rechercher à l'examen clinique qui permettent de différencier les étiologies entre elles.
  • Cette section doit faire l'usage du modèle Examen clinique, mais pas du modèle Signe clinique.
  • En lisant cette section, le lecteur doit être en mesure de comprendre la stratégie à adopter à l'examen clinique pour naviguer le diagnostic différentiel.
  • La liste à puce est le format à utiliser, toujours précédée d'une courte phrase introductive avec un deux-points.
Examen clinique
7 Drapeaux rouges Oui
  • Les drapeaux rouges sont des signes ou des symptômes qui, lorsqu'ils sont présents, peuvent orienter vers un diagnostic grave ou demandant une prise en charge immédiate.
  • Chaque drapeau rouge devrait être défini à l'aide d'une propriété sémantique de type Drapeau rouge.
  • La liste à puce est le format à utiliser, toujours précédée d'une courte phrase introductive avec un deux-points.
Drapeau rouge
8 Examens paracliniques Oui
  • Cette section décrit les examens paracliniques (ex. laboratoires, imageries, etc.) à effectuer.
  • En lisant cette section, le lecteur devrait être en mesure de comprendre les indications et les signes paracliniques attendus pour chaque examen paraclinique, ce qui lui permettra d'avoir une compréhension approfondie de la manière d'utiliser les examens paracliniques pour naviguer le diagnostic différentiel.
  • Chaque examen paraclinique devrait être défini à l'aide d'une propriété sémantique de type Examen paraclinique. Le modèle Signe paraclinique n'est pas utilisé.
  • La liste à puce est le format à utiliser, toujours précédée d'une courte phrase introductive avec un deux-points.
Examen paraclinique
9 Traitement Oui
  • La section contient la prise en charge générale qui s'applique à l'ensemble des étiologies. Que doit-on faire avant que la cause n'ait été clairement établie ? Des traitements généraux doivent-ils être amorcés avant l'identification de la cause ? Comment traite-t-on la symptomatologie du patient ? Quelles sont les indications d'hospitalisation ? Quand doit-on référer à un spécialiste ?
  • Le traitement associé à chaque étiologie est spécifié sur sa page de maladies (ne pas la décrire sur la page de situation clinique).
  • La liste à puce est le format à utiliser, toujours précédée d'une courte phrase introductive avec un deux-points. Le tableau peut être adéquat en fonction du contexte. Des algorithmes de traitement peuvent être présentés avec le modèle Flowchart.
10 Suivi Non
  • Idem à maladie.
11 Complications Non
  • Ressemble beaucoup à Maladie.
  • Attention ! Les complications sont celles de la situation clinique elle-même et non de son traitement. Par exemple, l'anémie est une complication de l'hémorragie digestive basse, mais la perforation intestinale en raison d'une colonoscopie doit plutôt être décrit sur la page de la procédure colonoscopie.
  • Attention ! L'étiologie et le diagnostic différentiel d'une situation clinique ne sont pas nécessairement synonymes. Par exemple, les étiologies de l'hémorragie digestive basse contiennent le polype intestinal, la colite ischémique et l'hémorroïde tandis que le diagnostic différentiel de cette même situation clinique est l'hématurie, la ménométrorragie, l'hémorragie digestive haute.
  • La liste à puce est le format à utiliser, toujours précédée d'une courte phrase introductive avec un deux-points.
Complication
12 Particularités Non
  • Particularités concernant la gestion de l'approche clinique pour certaines clientèles.
  • Format texte
12,1 Gériatrie Non
  • Cette section mentionne les particularités concernant la gestion de l'approche clinique chez une clientèle gériatrique.
  • Format texte
  • Il est possible que l'approche clinique en gériatrie nécessite une approche clinique complètement différente. Dans ce cas, il est préférable de faire un page d'approche clinique séparée. (ex. Ictère chez le nouveau-né est trop différente de l'Ictère chez la personne âgée)
12,2 Pédiatrie Non
  • Cette section mentionne les particularités concernant la gestion de l'approche clinique chez une clientèle pédiatrique.
  • Format texte
  • Il est possible que l'approche clinique en pédiatrie nécessite une approche clinique complètement différente. Dans ce cas, il est préférable de faire un page d'approche clinique séparée. (ex. Ictère chez le nouveau-né est trop différente de l'Ictère chez la personne âgée)

10.4 Autre types de pages[modifier | w]

Il existe une panoplie d'autres types de pages dont nous ne discuterons pas ici en détail, mais qui valent la peine d'être mentionnées, au moins pour que vous sachiez qu'elles existent.

  • Concept
    • Ce type de page sert à écrire des pages théoriques dont la structure est non définie par l'ontologie. (Ex. Enzyme)
  • Symptôme, Signe clinique, Signe paraclinique
    • Ces trois types de page servent à offrir une définition commune des concepts, à accueillir des données sémantiques et à décrire la technique pour obtenir ces paramètres.
    • Par exemple, plutôt que de constamment réécrire sur toutes les pages en lien avec les maladies biliaires ce qu'est le signe de McBurney, on crée une page pour décrire la manoeuvre appropriée et le diagnostic différentiel de ce signe.
    • C'est le même principe pour les symptômes : on crée une page sur la dyspnée, une définition commune est offerte, le diagnostic différentiel y apparait puis on indique comment on questionne ce symptôme.
  • Examen clinique et Examen paraclinique
    • C'est le même principe que le point précédent, mais cette fois, on y décrit ce qu'est une échographie abdominale ou l'auscultation pulmonaire.
  • Outil clinique (Règle de décision clinique, Critères diagnostiques, Classification clinique)
    • Ces pages servent à accueillir le Score de Wells, les Critères de Rome, les Critères DSM, l'échelle NYHA de la dyspnée, etc.
  • Procédure
    • On y décrit comment faire des procédures chirurgicales et non chirurgicales, les indications, les contre-indications, les complications, etc.
    • L'appendicectomie, le drain thoracique et le tube naso-gastrique sont des exemples de pages de procédure.
  • Médicament et Classe de médicament
    • C'est essentiellement la même structure de page qu'une monographie standard.
  • Pathogène
    • On y décrit le pathogène lui-même (ex. Clostridium difficile), et non la maladie qu'il cause (ex. Colite à C. Difficile). Comment l'identifie-t-on ? Gram positif ou négatif ? Virus/parasite/bactérie ? Quels sont ces mécanismes de résistance ? Etc.
  • Et quelques autres types de pages...

Bref, chaque chose a sa place sur Wikimedica. Ne vous en faites pas trop pour ces autres types de page pour l'instant : vous travaillerez seulement sur les pages de type Maladie et Approche clinique pour l'instant. C'est néanmoins intéressant que vous sachiez pour comprendre le contexte plus large de la plateforme.

10.5 Bannières[modifier | w]

Ouf ! Vous vous dites probablement que c'est difficile à retenir tout ça. Mais on a pensé à une stratégie qui vous permettra d'y arriver sans effort. Voici ce à quoi ressemble une page brute importée depuis STAT Pearls. Remarquez la présence des bannières bleues et oranges.

La section obligatoire Présentation clinique ne contient pour le moment aucune information.
Toute contribution serait appréciée.

  • Description: Cette section contient la sous-section optionnelle Facteurs de risque et les sous-sections obligatoires Questionnaire et Examen clinique. La section Présentation clinique ne sert qu'à accueillir ces trois sous-sections : aucune information ne doit se retrouver entre le titre de section Présentation clinique et les autres sous-titres. Ce sont les sous-sections qui doivent être détaillées.
  • Format: Liste à puces
  • Balises sémantiques:
La section obligatoire Questionnaire ne contient pour le moment aucune information.
Toute contribution serait appréciée.

  • Description: Cette section traite des symptômes à rechercher à l'anamnèse (questionnaire). Les symptômes sont ressentis et exprimés par les patients. Cette section doit faire l'usage de propriétés sémantiques de type Symptôme lors de l'énumération de ces éléments. Des signes cliniques, lorsque des éléments d'histoire importants, peuvent également y être spécifiés avec des propriétés de type Signe clinique.
  • Format: Liste à puces
  • Balises sémantiques: Symptôme
La section facultative Suivi ne contient pour le moment aucune information.
Si la section est n'est pas jugée nécessaire, elle peut être supprimée.

  • Description: Cette section traite du suivi de la maladie. Est-ce que la patient aura besoin d'être revu dans X semaines? Quels doivent être les consignes données au patient ? Y a-t-il des examens paracliniques à répéter ?
  • Format: Texte
  • Balises sémantiques:

Lisez bien ces bannières ! Elles vous indiqueront :

  • le contenu de la section
  • si cette section est obligatoire ou facultative
  • quelles balises sémantiques sont à ajouter dans la section (plus sur les balises sémantiques ci-dessus)
  • si cette section doit être formatée en texte, en liste ou en tableau.

Une fois votre travail complété, vous pourrez supprimer ces bannières. Si certaines sections facultatives sont vides et sont jugées inutiles par votre superviseur, vous pouvez supprimer les sections identifiées comme facultatives.

11 Modèles[modifier | w]

Page principale: Aide:Modèles

Sur Wikimedica, il y a le texte, les liens, les tableaux, les images et tout le reste sont des modèles.

Il y en a des centaines (mais peu dont vous aurez besoin initialement). Rappelez-vous simplement que si un modèle vous intéresse et que vous ne connaissez pas son nom, vous n'avez qu'à le copier-coller depuis une autre page sur lequel il est affiché.

Les modèles sont accessibles depuis Insérer -> Modèle dans l'interface. Tapez son nom, donnez-lui les paramètres voulus et le tour est joué.

Les modèles permettent de faire en sorte qu'une page Wikimedica est bien plus qu'un simple document texte.

11.1 Données sémantiques[modifier | w]

Les données sémantiques, c'est Wikimedica, mais destiné aux ordinateurs. Prenez par exemple la page sur la pré-éclampsie:

Pourquoi c'est important ? Pensez à tous les impacts qu'aura l'intelligence artificielle de demain en santé. Avec les données sémantiques, on peut demander à Wikimedica : mon patient présente tels symptômes et tels signes. Quelle est la pathologie la plus probable ? Quelle pathologie grave dois-je éliminer ? Avec des données sémantiques bien construites, on peut aussi déduire des règles de décision clinique (ce qui permet ensuite de les valider par des études) et intégrer des systèmes d'aide au diagnostic différentiel ou au traitement dans les dossiers médicaux électroniques. On peut aussi faire des révisions de la qualité de l'acte automatique en comparant les données sémantiques avec les données d'un échantillon de dossiers médicaux électroniques (ce serait déjà possible avec les dossiers médicaux électroniques utilisés par la grande majorité des bureaux de médecine familiale !).

C'est aussi important de générer des initiatives en données structurées en libre accès pour nourrir les intelligences artificielles de demain, car éventuellement, les grands éditeurs scientifiques de ce monde risquent de nous proposer des intelligences artificielles qui ne coûteront pas trop chers au début, mais dont nous deviendrons ensuite dépendants. Par la suite, ils produiront des études scientifiques qui compareront les professionnels de la santé avec intelligence artificielle vs sans intelligence artificielle : on découvrira alors que les professionnels qui utilisent les intelligences artificielles performent mieux que ceux qui n'utilisent pas les intelligences artificielles. Conséquemment, nous serons contraints d'utiliser des intelligences artificielles, sans quoi nous serons considérés comme des professionnels avec une pratique sous-optimale. Il est prévisible que ces intelligences artificielles coûteront chers à notre système de santé. Par ailleurs, nous n'aurons pas accès à la programmation derrière ces IA : et s'il y avait des conflits d'intérêt couverts ? Bref, il faut développer ces technologies dans le domaine publique absolument !

Wikimedica est fier d'avoir établi un partenariat avec Données Québec, qui est un organisme du Secrétariat du Conseil du Trésor dont l'objectif est justement de partager des jeux de données structurées dans le domaine public. Voyez ici la liste des organisations participantes. Tous les ministères et les grandes villes québécoises participent à Données Québec, en plus de quelques organismes de la société civile, dont Wikimedica fait partie intégrante. À chaque donnée sémantique que vous ajoutez, vous contribuez à l'enrichissement des intelligences artificielles de demain : c'est un grand chantier que nous entreprenons, mais au bénéfice de la population québécoise, francophone et mondiale.

Avant de pouvoir bénéficier de ces technologies futuristes, il faut d'abord enrichir le texte de données sémantiques grâce à des modèles tout simples. En écrivant les pages, les humains ajoutent des balises sémantiques qui disent aux systèmes que ceci est un signe clinique, ceci est un traitement, etc.

Et comment une donnée sémantique est ajoutée? Par un modèle! C'est vraiment simple à faire et il y a plusieurs stratégies possibles pour accélérer le processus (voir ici les stratégies pour accélérer le processus, qui seront également dans la vidéo). Les bannières de section mentionnées précédemment vont vous dire quelles données sémantiques vont dans quelle section.

Attention, les données sémantiques sont encore en développement et justement, on a besoin de votre rétroaction pour améliorer leur ergonomie. Partagez-vos commentaires et surtout ce qui vous irrite !

11.2 Boîte d'information[modifier | w]

La boîte d'information (infobox) est l'encadré qui apparait sur toutes les pages de contenu en haut à droite. Elle permet de répertorier plusieurs informations intéressantes (voir vidéo ci-bas).

11.3 Modèle Flowchart[modifier | w]

Page principale: Aide:Diagramme

Ce modèle vous permet d'insérer de jolis algorithmes comme celui-ci :

Pour apprendre à les insérer, ça demande un peu d'entrainement. Voir la page d'aide sur le modèle Flowchart. Ce modèle a d'ailleurs été réalisé par un programmeur bénévole.

12 Exemples de pages conformes[modifier | w]

Voici des exemples de pages qui tendent vers l'article idéal et qui ont été écrits par des étudiants (vous trouverez probablement quelques erreurs de convention et de ligne éditoriale dans chacune d'elle).

Rappelez-vous également que si vous croisez sur une autre page un élément qui vous intéresse et que vous voulez l'ajouter à votre propre page :

  1. mettez la page qui possède un élément qui vous intéresse en mode édition
  2. copier l'élément qui vous intéresse
  3. collez-le dans votre page.

13 Convertir les sources[modifier | w]

Cette étape prend littéralement 2 minutes par page. Lorsqu'on importe une page par l'outil d'importation, les références sont parfois présentées sous forme de lien URL plutôt que sous la forme d'une référence bibliographique standard. La vidéo ci-dessous vous enseignera comment procéder.

14 Aide-mémoire[modifier | w]

Afin de faciliter votre tâche un aide-mémoire vous est fourni. Passez en revue chaque point lorsque vous réviserez votre travail, vous vous garantirez une page de qualité !

Aide mémoire de l'éditeur
Voici un résumé condensé des conventions et de la ligne éditoriale. Pour un exemple de page au standard, voir pré-éclampsie ou STEMI.
  1. La page sera principalement consultée par un professionnel de la santé sur un téléphone intelligent en contexte clinique. Ayez ce besoin en tête lors de la rédaction. La page doit être d'emblée utile en clinique.
  2. L'introduction de la page contient la définition du sujet, elle ne résume pas l'ensemble de la page. Elle est conséquemment très courte.
  3. Idéalement, l'information doit se retrouver dans une seule section sur une même page. Évitez de dupliquer l'information sur une même page.
  4. Si la page a été importée d'une source externe, toutes les sources doivent être converties.
  5. Vous devez favoriser l'usage des listes à puce dans les sections qui y sont favorables (ex. Facteurs de risque, Questionnaire, Examen clinique, Examen paraclinique, Diagnostic différentiel, Traitement). Les sections plus académiques (ex. physiopathologie, approche diagnostique, etc.) doivent être sous forme de phrases complètes/paragraphes. Cela devrait faire en sorte qu'environ la moitié du contenu sera en liste à puce et l'autre moitié en format texte.
  6. Chaque liste à puce doit être précédée d'une courte phrase suivie d'un deux-points (voir les conventions).
  7. Les boîtes oranges et bleues décrivent le contenu que doit présenter chaque section. Lisez-les attentivement. Ces boîtes mentionnent également si les sections sont obligatoires ou optionnelles.
  8. La page doit suivre la structure associée à son type.
  9. La page doit contenir des liens.
  10. La page doit contenir une boîte d'information.
  11. La page doit être correctement référencée.
  12. La page doit répondre aux exigences élevées de Wikimedica en terme de respect du droit d'auteur. Le plagiat est interdit.

Si vous avez un doute, posez une question sur la page de discussion associée ou sur le forum.


15 Notes[modifier | w]

  1. Ceci est une note.
  2. Ceci est une autre note.
  3. Ceci est une note.
  4. Ceci est une autre note.
  5. Par exemple : « La section Présentation clinique est divisée en trois sous-sections : Facteurs de risque, Questionnaire et Examen clinique. »
  6. Par exemple : « La section Présentation clinique est divisée en trois sous-sections : Facteurs de risque, Questionnaire et Examen clinique. »
  7. = Titre de la page = en wikicode
  8. == Titre de section == en wikicode
  9. Étant donné que les titres sont des éléments de texte contrôlés et uniformisés par des styles CSS
  10. = Titre de la page = en wikicode
  11. == Titre de section == en wikicode
  12. Étant donné que les titres sont des éléments de texte contrôlés et uniformisés par des styles CSS

16 Références[modifier | w]

  1. « Creative Commons — Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International — CC BY-SA 4.0 », sur creativecommons.org (consulté le 15 janvier 2021)
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 et 2,5 « Pomme », Wikipédia,‎ (lire en ligne)
  3. Zara Milner et Hossein Akhondi, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 32644731, lire en ligne)
  4. Zara Milner et Hossein Akhondi, StatPearls, StatPearls Publishing, (PMID 32644731, lire en ligne)
  5. « Ligne éditoriale », Wikipédia,‎ (lire en ligne)