ULaval:MED-1221/Tuméfactions : Différence entre versions

De Wikimedica
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
(Création guide d'étude à partir du résumé de Léanne Pilote)
(Aucune différence)

Version du 16 janvier 2020 à 09:35

Ce guide d’étude a été élaboré par les volontaires de Wikimedica dans le cadre du cours MED-1221 à l'Université Laval et est basé sur le travail des responsables du cours. Il est fourni comme aide à l'étude et ne constitue pas un document officiel du cours.

1 Définitions[modifier | w]

Tumeur primaire : origine des cellules normalement présentes.

Tumeurs osseuses
Tissu d’origine Bénin Malin
Os Ostéome/ ostéome ostéoïde Ostéosarcome
Cartilage Enchondrome

Ostéochondrome

Chondroblastome

Chondrosarcome
Tissu conjonctif Fibrome Fibrosarcome
Tissu adipeux Lipome Liposarcome
Vaisseaux Hémangiome Hémangioendothéliome

Angiosarcome

Autres Tumeur à cellules géantes

Kyste osseux

Sarcome d’Ewing

Tumeur secondaire : métastase.

Les ++ fréquentes en MSK.

PQRST (poumon, prostate, rein, sein, thyroïde).

Sarcome : origine des tissus mésenchymateux.

Carcinome : origine des cellules épithéliales.

1.1 Présentation[modifier | w]

Présentation clinique : douleur (nocturne, progressive, traumatisme qui ne guérit pas normalement, fracture pathologique), tuméfaction, ankylose articulaire, boiterie, symptômes B (plus si métastase que primaire).

Examen physique: Inspection → déformation/voussure, oedème, vascularisation cutanée (veines), rougeur, atrophie musculaire, épanchement intra-articulaire.

Palpation : chaleur, masse, perte d’amplitude articulaire, adénopathies.

Examen neuro-vasculaire (troubles par compression).

Examen complet à la recherche de tumeur primaire.

Laboratoires: peu contributoires dans le dx d’une lésion primaire de l’os.

Bilan de base (FSC, vitesse sédimentation/protéine C réactive pour infection, calcium/phosphore/PTH pour hyperparathyroïdie, PAL).

Électrophorèse des protéines sériques et urinaires et dosage chaines légères libres sériques + gammaglobulines (myélome).

2 Notions radiologiques[modifier | w]

Radiographie simple → pierre angulaire de l’investigation (dx différentiel, agressivité).

À savoir : âge du patient, localisation, unique ou multiple, destruction osseuse, matrice, réaction périostée, extension dans tissus mous.

2.1 Âge du patient[modifier | w]

Un des facteurs les + importants pour dx différentiel.

  • 1 an → métastase de neuroblastome
  • 1-10 ans → sarcome d’Ewing
  • 10-20 ans → kyste osseux anévrysmal
  • 10-30 ans → ostéosarcome, sarcome d’Ewing
  • 20-40 ans → tumeur à cellules géantes
  • 30-60 ans → chondrosarcome, lymphome, sarcome pléomorphe
  • 40-80 ans → métastase, myélome

2.2 Localisation[modifier | w]

Diagnostic différentiel selon le site (os longs, plats ou squelette axial).

Épiphyse, métaphyse ou diaphyse.

Centrale ou excentrique (région métaphysaire).

Intra ou juxta-corticale.

2.3 Lésion unique ou multiple[modifier | w]

Unique → lésion primaire de l’os ou métastase unique.

Multiple:

Dans un même os → dysplasie fibreuse, tumeurs vasculaires.

Polyostotique → bénin (Paget, dysplasie fibreuse, ostéo/enchondromatose) ou malin (métastases, myélome, vasculaires).

2.4 Type de destruction osseuse[modifier | w]

Type 1 : géographique

  • Contour sclérotique
  • Contour défini
  • Contour mal défini

Type 2 : mité

Type 3 : perméatif

+ on avance dans la classification, + c’est agressif (pas nécessairement malin).

2.5 Matrice[modifier | w]

Non-visible sur RX : fibreuse ou myxoïde.

Visible sur RX : chondroïde (cartilage qui se calcifie, picots, non homogène) ou ostéoïde (os, homogène, comme pinceau-rouleau).

2.6 Réaction périostée[modifier | w]

Continue : l’os a eu le temps de s’adapter. Solide. Capable de la contenir.

Interrompue : lésion n’est plus contenue, niveau d’agressivité supérieur.

  • Perpendiculaire : lamelles périostées dans le sens tumoral. Sunburst ou velvet.
  • Lamellaire (oignon) : couches non amalgamées, os rajoute des couches pour se défendre (trop vite pour amalgame).
  • Triangle de Codman : traverse les couches de périoste.

2.7 Atteinte des tissus mous[modifier | w]

Extension → signe + élevé d’agressivité.

Bénignes agressives ou malignes.

2.8 Bilan d’extension[modifier | w]

Selon le dx différentiel suite à RX.

TDM : meilleure définition de l’os, appréciation de la matrice.

IRM : meilleure évaluation des tissus mous et de la moelle osseuse, plusieurs plans, planification chirurgicale.

TDM pulmonaire : sarcomes osseux font souvent des métastases osseuses.

Scintigraphie osseuse : lésion unique ou multiple.

Biopsie : étape cruciale du dx, chirurgien-orthopédiste oncologue traitant site selon l’approche chirurgicale, si inadéquate, met le membre en danger.

3 Simulateurs de tumeurs[modifier | w]

3.1 Fibrome non-ossifiant[modifier | w]

Lésion fibreuse bénigne, 0-20 ans.

Probablement due à un défaut de la plaque de croissance (physe).

Asymptomatique ou fracture pathologique.

Signes RX : os longs des MI, contours géographiques avec marges sclérotiques, corticale, eccentrique, bulles de savon.

Traitement : observation car souvent guérison spontanée. Si douleur, risque de fracture (gros) ou fracturé : curetage et greffe ± fixation.

3.2 Kyste osseux simple[modifier | w]

Lésion kystique de liquide jaune-citrin clair.

Étiologie inconnue, 0-20 ans.

Asymptomatique ou fracture pathologie.

Signes RX : métaphyso-diaphysaire, humérus et fémur proximaux, lésion légèrement expansive, centrale, amincissement cortical. Pas de réaction périostée (sauf si fracture), septations à l’intérieur.

Traitement : parfois comblement dans le processus de guérison de la fracture. Injection corticostéroïdes intra-kyste, curettage et greffe osseuse.

3.3 Kyste osseux anévrysmal[modifier | w]

Moins de 25 ans. Lésion expansive et très vasculaire (os dilaté).

Métaphyses des os longs, vertèbres ou bassin.

30-40% sont secondaires à une autre lésion.

Douleurs ou fracture pathologique.

Signes RX : métaphysaire, eccentrique, géographique, aspect soufflé du cortex. Pas de matrice ni de réaction périostée. Niveaux hydriques (IRM ou TDM).

Traitement : curettage et greffe osseuse (30% de récidive), angioembolisation, sclérothérapie (substances dans le kyste).

3.4 Ostéomyélite[modifier | w]

Infection de l’os avancée peut donner allure très agressive, voire même maligne. Souvent staph aureus.

Aiguë, sub-aiguë ou chronique. Plaie pénétrante, par continuité ou voie hématogène.

Signes RX

Forme aiguë : perte des plans graisseux, destruction (aspect perméatif), réaction périostée, formation de séquestre ou involucrum.

Forme sub-aiguë : abcès de Brodie, métaphysaire (enfant), zone lytique bien définie avec marges sclérotiques, intra-cortical.

Forme chronique : épaississement des cortex, hétérogène, sclérose avec zones lytiques, peut se réactiver.

Traitement : drainage, lavage, ATB IV x 4-6.

3.5 Fracture de stress[modifier | w]

Hors contexte, peut ressembler à tumeur.

Tibia, métatarse, col fémoral (surentrainement).

Signes RX : normales dans les 1ers stades (IRM positive), réaction sclérotique, ligne radiotransparente.

Traitement : repos (décharge x 6 semaines), stabilisation chirurgical (surtout si col fémoral).

4 Tumeurs bénignes primaires de l’os[modifier | w]