ULaval:MED-1202/Physiologie/Flashcards : Différence entre versions

De Wikimedica
Aller à : navigation, rechercher
(Ajout de question)
(question 98 l'énoncé D devait être faux)
 
(2 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 299 : Ligne 299 :
 
| b = L'écart de [H+] compatible avec la vie est entre 20 et 80 nMol/L
 
| b = L'écart de [H+] compatible avec la vie est entre 20 et 80 nMol/L
 
| c = L'organisme tolère mieux un organisme acide qu'un organisme trop basique
 
| c = L'organisme tolère mieux un organisme acide qu'un organisme trop basique
| d = Un pH de 6.8 équivaut à une [H+] de 160 nMol/L
+
| d = Un pH de 6.8 équivaut à une [H+] de 80 nMol/L
 
| e =  
 
| e =  
 
| f =  
 
| f =  
Ligne 905 : Ligne 905 :
 
| explication = RES-100, RES-101  
 
| explication = RES-100, RES-101  
 
La compression survient un peu après le PEP (à la pression transmurale critique)
 
La compression survient un peu après le PEP (à la pression transmurale critique)
| réponse = b
+
| réponse = c
 
| image_question =  
 
| image_question =  
 
| uuid = cd8c966c-de57-49df-8f0b-c7cb9033bbe6
 
| uuid = cd8c966c-de57-49df-8f0b-c7cb9033bbe6
Ligne 950 : Ligne 950 :
 
| g =  
 
| g =  
 
| explication = RES-098  
 
| explication = RES-098  
Lors de l'expiration forcée, la pression transpulmonaire  demeure la même que lors d'une inspiration normale, mais on a augmenté la pression pleurale augmentée augmente le gradient entre l'intérieur de l'alvéole et l'atmosphère.
+
Lors de l'expiration forcée, la pression transpulmonaire  demeure la même que lors d'une inspiration normale, mais on a augmenté la pression pleurale, ce qui augmente le gradient entre l'intérieur de l'alvéole et l'atmosphère.
| réponse = c
+
| réponse = d
 
| image_question =  
 
| image_question =  
 
| uuid = d96f5f73-6de1-4ec5-8de5-37f2849bd55f
 
| uuid = d96f5f73-6de1-4ec5-8de5-37f2849bd55f
Ligne 1 003 : Ligne 1 003 :
 
| b = La force des muscles inspiratoires détermine le VR alors que la force des muscles expiratoires détermine la CPT
 
| b = La force des muscles inspiratoires détermine le VR alors que la force des muscles expiratoires détermine la CPT
 
| c = Le recul élastique de la cage thoracique détermine le VR
 
| c = Le recul élastique de la cage thoracique détermine le VR
| d = La fermeture des voies aériennes détermine le VR
+
| d = La fermeture des voies aériennes détermine la CPT
 
| e =  
 
| e =  
 
| f =  
 
| f =  

Version actuelle datée du 9 novembre 2019 à 18:45


[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant les pathologies pulmonaires  ?


  1. La MPOC est un syndrome obstructif non-réversible
  2. L'asthme est un syndrome restrictif réversible
  3. La fibrose est un syndrome restrictif parenchymateux
  4. La maladie neuromusculaire est un syndrome restrictif extra- parenchymateux
  5. La chirurgie est un syndrome restrictif extra-parenchymateux

b

Asthme = syndrome obstructif réversible

[ modifier ]

Quel énoncé est faux considérant une situation où un patient aurait un VEMS/CVF >0.7 ?


  1. Un VEMS <80% confirme que c'est un syndrome restrictif
  2. Si on est dans un syndrome restrictif et que la DLCO est >80%, on considère un diagnostique extraparenchymateux (comme la SLA)
  3. La fibrose kystique est un syndrome restrictif avec une DLCO inférieure à 80%
  4. Une pneumonectomie est un syndrome restrictif extraparenchymateux, mais sa DLCO peut être <80%

a

il suggère un syndrome restrictif, mais une CPT <80% confirme le syndrome restrictif

  • D= on ba observer la DLCO/VA (KCO) pour voir la proportion. Parce que si une personne n'a que 75% de son poumon, il est normal qu'il va diffuser à 75%.

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant une situation où on a un indice de Tiffeneau <0.7 ?


  1. Si le VEMS est entre 50 et 80%, on considère que c'est une syndrome obstructif modéré
  2. Si c'est un cas d'asthme, il n'y aura pas de changement dans la DLCO ou les volumes pulmonaires (CPT et VR)
  3. Si c'est un cas d'emphysème, il y aura une diminution de DLCO et une augmentation des volumes pulmonaires
  4. On va considérer que c'est un syndrome obstructif, même si le VEMS est >100%

d

le VEMS doit être <100% pour considérer un syndrome obstructif

[ modifier ]

Vrai ou faux? Lors de l'analyse des fonctions respiratoires, la sévérité du syndrome obstructif sera identifié avant la prise de bronchodilatateurs


  1. Vrai
  2. Faux


b

Faux
Après la prise de bronchodilatateurs.

Donc si on a un VEMS de <50% en pré (donc sévérité élevée) et qu'après les bronchos on est à 65% (entre 50- 80% = modéré) on va qualifier l'obstruction de modéré.

[ modifier ]

Quelle est la pression atmosphérique au sommet de l'Everest ? Quel est l'impact sur l'oxygénation ?

250 mmHg. On verra une PiO2 de 50 mmHg (vs normalement = 760 mmHg et PiO2 = 150 mmHg) = hypoxémie

[ modifier ]

Parmi les énoncés suivants, lequel ne correspond pas à une cause d'hypoxémie ?


  1. Augmentation de la pression barométrique
  2. Diminution de la FIO2
  3. Augmentation de CO2 (hypercapnie)
  4. Hypoventilation
  5. anomalies ventilation/ perfusion
  6. Shunt

a

c'est la diminution de la pression barométrique qui cause une hypoxémie

[ modifier ]

Les centres de contrôle de la respiration (médullaire, apneustique, pneumotaxique) sont modulés par quoi ?

  • pH
  • Réflexes du nerf vague
  • Récepteurs à l'étirement
  • Récepteurs J (endobronchiques)

[ modifier ]

Quel énoncé est vrai  ?


  1. Le chémorécepteurs centraux à la base du cerveau sont responsables de la réponse à l'O2
  2. Les chémorécepteurs périphériques répondent aux changement de CO2
  3. Les mécanismes de compensation d'un déséquilibre acido-basique ne sont jamais complets
  4. Les centres médullaires commandent l'inspiration
  5. Centre apneustique freinent l'inspiration

c

  • A= répondent au CO2
  • B= répondent aux changements d'O2
  • D= médullaire = rythmicité
  • E= Apneustique = commande l'inspiration, c'est le pneumotaxique qui freine l'inspiration

[ modifier ]

Quel énoncé correspond à la description des données suivantes ? pH = 7.15 PaCO2 = 60 [HCO3-] = 20


  1. Acidose respiratoire non compensée
  2. Acidose mixte non compensée
  3. Acidose respiratoire partiellement compensée par alcalose métabolique
  4. Acidose métabolique non compensée

b

[ modifier ]

Quel énoncé correspond aux données suivantes ? pH= 7.40 PaCO2= 55 [HCO3-] = 34


  1. Acidose respiratoire compensée complètement par alcalose métabolique
  2. Alcalose métabolique compensée complètement par acidose respiratoire
  3. Situation normale
  4. Alcalose métabolique et alcalose respiratoire

d

[ modifier ]

Quel énoncé correspond à la description des données suivantes ? pH = 7.48 PaCO2 = 47 [HCO3-] = 34


  1. Alcalose métabolique compensée par acidose respiratoire
  2. Alcalose respiratoire compensée par acidose métabolique
  3. Alcalose métabolique non compensée
  4. Acidose respiratoire compensée par alcalose métabolique

a

[ modifier ]

Vrai ou faux? Lors d'une alcalose métabolique, une augmentation de 10 HCO3- mène à une augmentation de 10 CO2


  1. Vrai
  2. Faux


b

Faux
* Alcalose métabolique = baisse de 10 HCO3- = baisse de 7 CO2

  • Acidose métabolique = hausse de 10 HCO3- = hausse de 10 CO2
c'est plus facile arrêter de respirer que de respirer plus rapidement

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant les compensations attendues ?


  1. Lors d'une acidose respiratoire aigu, une augmentation de 10 CO2 mène à une augmentation de 1 HCO3
  2. Lors d'une acidose respiratoire chronique, une augmentation de 10 CO2 mène à une augmentation de 3 HCO3
  3. Lors d'une alcalose respiratoire aigu, une diminution de 10CO2 mène à une diminution de 1 HCO3
  4. Lors d'une alcalose respiratoire aigu, une diminution de 10CO2 mène à une diminution de 3 HCO3

d

Lors d'une alcalose respiratoire aigu, une diminution de 10CO2 mène à une diminution de 5 HCO3

[ modifier ]

Quel énoncé correspond à la description des données suivantes : pH= 7.5 PaCO2= 48 [HCO3-] = 36


  1. Acidose respiratoire partiellement compensée par alcalose métabolique
  2. Alcalose métabolique partiellement compensée par acidose respiratoire
  3. Alcalose respiratoire non compensée
  4. Alcalose métabolique complètement compensée par acidose respiratoire

b

[ modifier ]

Quel énoncé correspond à la description des données suivantes: pH = 7.20 PaCO2 = 62 [HCO3-] = 24


  1. Acidose respiratoire compensée par alcalose métabolique
  2. Alcalose respiratoire compensée par acidose métabolique
  3. Acidose respiratoire non compensée
  4. Acidose métabolique non compensée

c

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant l'équilibre acido-basique ?


  1. Une diminution du pH = acidose. Augmentation du pH = alcalose
  2. Si la modification est due à un changement de la PaCO2, on va la classifier de "respiratoire".
  3. Le poumon est responsable de la modification du HCO3-
  4. Si la modification est due à un changement de HCO3-, on va la classifier de "métabolique"

c

[ modifier ]

Vrai ou faux? L'augmentation du rapport [HCO3-]/[PaCO2] peut être due à une diminution de [HCO3-]


  1. Vrai
  2. Faux


b

Faux

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant l'homéostasie de l'acide ?


  1. Le poumon excrète les acides volatiles (élimination sous forme de gaz)
  2. Le rein excrète les acides fixes (sous forme liquide)
  3. Le rein s'occupe surtout de l'élimination du HCO3- alors que le poumon élimine le CO2
  4. Le poumon peut compenser complètement le déséquilibre sans l'aide du rein

d

[ modifier ]

Quels organes sont responsables de l'excrétion de l'excès d'acide produit par le métabolisme humain  ?

  • Rein (80mEq/24h)
  • Poumon (13 000 mEq/24 h)

[ modifier ]

Trouver l'énoncé faux


  1. Une base absorbe les ions H+ alors que l'acide les libère
  2. Quand le pH = pK, le système est aussi efficace à tamponner un acide qu'une base
  3. Le système bicarbonate est un système ouvert
  4. le pK du système bicarbonate est de 7.4
  5. Le système bicarbonate est un système de tampon qui communique avec l'extérieur via le CO2 dans le poumon

d

À un pH de 6.1, la concentration H2CO3 = HCO3- (donc pK est de 6.1)

À 7.4, 95% du système bicarbonate est sous forme dissociée = plus apte à tamponner des acides que des bases

[ modifier ]

Qu'est-ce que le pK ?

Correspond au pH auquel 50% de l'acide est dissocié et 50% ne l'est pas

[ modifier ]

L'efficacité d'un système tampon dépend de quels facteurs ?

  • Quantité de tampons disponibles
  • pK du système tampon
  • Mode de fonctionnement du tampon (ouvert ou fermé)

[ modifier ]

Vrai ou faux? Le bicarbonate est le plus important système de tampon dans l'organisme


  1. Vrai
  2. Faux


a

Vrai
50% de l'activité tampon de l'organisme est assuré par le système bicarbonate

c'est un système tant extracellulaire qu'intracellulaire

[ modifier ]

Une solution tampon est composée de quoi ?

  • Acide faible
  • Sel de sa base conjuguée

H2CO3 ---- NaHCO3

HCl + (H2CO3/NaHCO3) ----- NaCl + H2CO3

Tampon = transforme acides et bases fortes en acides et bases plus faibles

[ modifier ]

Vrai ou faux? Le H2CO3 est un acide faible


  1. Vrai
  2. Faux


a

Vrai
Car ne dissocie pas complètement tout ses ions H+ (Donne du HCO3- et H+ )

[ modifier ]

Qu'est-ce que la règle du pouce ?

Entre un pH de 7.28 et 7.45, un changement de pH de 0.01 = changement de [H+] de 1nMol/L

pH de 7.28 = [H+] 52nMol/L pH 7.45 = [H+] 35 nMol/L

(diminution de 0.17 du pH = Augmentation de 17 nMol/L)

[ modifier ]

Quel énoncé est vrai concernant la relation entre le pH et [H+] ?


  1. L'écart de pH compatible avec la vie est de 7.35 à 7.45
  2. L'écart de [H+] compatible avec la vie est entre 20 et 80 nMol/L
  3. L'organisme tolère mieux un organisme acide qu'un organisme trop basique
  4. Un pH de 6.8 équivaut à une [H+] de 80 nMol/L

c

  • A= 6.9 à 7.7
  • B= entr 20 et 130 nMol/L
  • C= car les bicarbonates sont très disponibles pour tamponner l'excès d'ions H+ et ainsi rétablir un équilibre
  • D= 160 nMol/L

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant la concentration l'équilibre acido-basique ?


  1. La concentration d'ions H+ dans l'organisme est d'environ 400 nanomoles/L
  2. Plus il y a d'ions H+ libres dans la sang, moins le pH sera élevé
  3. Le pH normal est de 7.40
  4. Si on double la [H+], on diminue le pH de 03 (gros changements [H+]= petits changements pH)

a

40 nanomoles/L

[ modifier ]

Quel énoncé est vrai concernant le transport de CO2 ?


  1. L'effet Haldane correspond à la diminution d'affinité de l'hémoglobine pour l'oxygène lorsqu'il transporte le CO2
  2. L'effet Bohr explique pourquoi une hémoglobine désaturée transporte plus de CO2 pour une pression partielle donnée (affinité augmentée de l'Hb pour le CO2)
  3. Le volume de CO2 transporté par le sang artériel est beaucoup plus élevé que le volume d'oxygène
  4. L'ion bicarbonate est le moyen de transport le moins utilisé par le CO2

c

  • A= Effet Bohr
  • B= effet Haldane
  • C= CaCO2= 48mL/100mL vs CaO2 20mL/100mL
  • D= C'est le moyen de transport privilégié (80% du CO2 est transporté sous cette forme)

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant le transport du CO2 ?


  1. Une petite quantité est lié à des groupements amino = carbamino
  2. 10% du CO2 est transporté sous forme de groupement carbamino
  3. Le CO2 peut aussi se lier à l'hémoglobine
  4. L'affinité de l'hémoglobine pour le CO2 est inversement proportionnelle à la quantité d'O2 présent

b

2% sous forme de groupement carbamino

10% sous forme de groupement carbamino- hémoglobine

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant le transport de CO2 ?


  1. CO2+ H2O => H2CO3 => HCO3- + H+
  2. L'anhydrase carbonique et le transfert des chlorures permettent de garder une quantité de HCO3- élevée
  3. Le HCO3- comporte pour 25% du transport du CO2 dans l'organisme
  4. L'anhydrase carbonique active la réaction par un facteur de 13000 fois et travaille dans le globule rouge
  5. La concentration normale de HCO3- dans le plasma est de 24 mEq/L

c

80% du transport d'oxygène sous forme de HCO3-

On s'attendrait à ce qu'il y en ait peu puisqu'il y a peu de CO2 dissout mais l'anhydrase carbonique et le transfert de chlorures permettent de favoriser l'équation vers la droite

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant le transport de CO2 ?


  1. Le CO2 dissout peut se combiner avec l,eau pour former de l,acide carbonique (H2CO3)
  2. Il y a 0.6mL de H2CO3/100mL de plasma
  3. Il y a 340x plus de CO2 dissout que de H2CO3
  4. Le H2CO3 est un intermédiaire important de la réaction qui mène au HCO3- (plaque tournante de la réaction)

b

Il y a 0.006mL de H2CO3/100mL plasma

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant le transport de CO2 ?


  1. La quantité de CO2 dissout dans le sang est proportionnelle à la PaCO2 et son quotient de solubilité
  2. La quantité de CO2 dissout équivaut à environ 4mL/100mL de sang
  3. 8% du CO2 est transporté sous forme dissout
  4. La quantité dissoute peut être rapportée en mEq/L/mmHg. Le coefficient est de 003 mEq/L/mmHg. Donc pour 40 mmHg x 0.03 mEq/L/mmHg = 1.2 mEq/L

b

PaCO2 = 40 mmHg Quotient de solubilité = 0.072mL/mm Hg/ 100mL

40 X 0.072 = 2.9 mL/100mL sang

[ modifier ]

Sous quelles formes est transporté le CO2 ?

- Dissout - Acide carbonique - Ion carbonate - Composés carbamino

[ modifier ]

Quel énoncé est vrai concernant la ventilation ?


  1. La ventilation alvéolaire équivaut à la ventilation totale
  2. La ventilation totale (ou ventilation minute) se calcule par le volume courant (Vt) X Fréquence respiratoire (FR)
  3. La VE (ventilation minute ou totale) permet de bien évaluer la ventilation alvéolaire
  4. Chez une personne normale qui respire à environ 500 cc, environ 50cc ne participe pas aux échanges gazeux.

b

A= La ventilation totale comprend la ventilation alvéolaire et la ventilation qui ne participe pas aux échanges (espace mort)

C= c'est plutôt la PaCO2 qui permet de bien évaluer si la ventilation alvéolaire est appropriée car inversement proportionnelle à la ventilation alvéolaire

D= 150cc correspond au volume d'espace-mort (1/3 de la ventilation est perdue et le 2/3 ventile les alvéoles)

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant la production de CO2 ?


  1. S'il y a une augmentation de la VCO2, il y aura une augmentation de la ventilation.
  2. La ventilation alvéolaire (VA) et directement proportionnelle à la production de CO2 (VCO2)
  3. La PaCO2 peut varier sans qu'il n'y ait d'impact sur l'organisme.
  4. Quand on augmente la ventilation alvéolaire (VA), on diminue la PaCO2 dans l'alvéole = augmentation du gradient de pression de CO2 entre le sang veineux et l'alvéole = débit de CO2 à travers la membrane augmente.

c

C'est important de maintenir une PaCO2 constante parce que toute variation entraîne des changements importants dans la concentration des ions H+ dans le sang

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant la production de CO2 (VCO2) ?


  1. Au repos. un individu normal consomme 250 mLO2/min et produit 250mLCO2/min
  2. Lors de l'exercice, la consommation d'O2 et la production de CO2 peuvent augmenter de 15 à 20x (donc de 3000 à 4000 mL/min)
  3. Il existe un équilibre entre la quantité de CO2 produit par les tissus en périphérie, la quantité de CO2 transportée dans le sang (PaO2) et la quantité de CO2 qui est excrétée par le poumon
  4. La ventilation permet de maintenir la PaCO2 constante lorsque la VCO2 augmente

a

Produit 200 mLCO2/ min

Donc le ratio VCO2/VO2 est de 0.8

[ modifier ]

Quelle est la différence entre l'hypoxie et l'hypoxémie ?

Hypoxie = O2 en quantité insuffisante pour les besoins métaboliques du tissu. Survient su la PaO2 dans la mitochondrie <7 mmHg (souffrance tissulaire due à une manque d'O2)

Hypoxémie = diminution du contenu d'oxygène dans le sang

Hypoxie sans hypoxémie = effort physique

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant la respiration interne ?


  1. Le sang artériel a une [O2] qui est homogène partout dans l'organisme
  2. La consommation d'oxygène varie d'un tissu à l'autre
  3. Les organes qui consomment peu d'oxygène ne vont pas utiliser le sang.
  4. L'O2 tissulaire est beaucoup utilisé pour l'oxydation de l'acide pyruvique dans le cycle de krebs

c

Il peuvent utiliser le Q pour d'autres fonctions comme la régulation thermique pour la peau ou la filtration pour le glomérule rénal

[ modifier ]

Vrai ou faux? Le sang veineux contient très peu d'oxygène


  1. Vrai
  2. Faux


b

Faux
le sang veineux contient beaucoup d'oxygène ! environ 75% du contenu de sang artériel. L'Hémoglobine ne peut pas libérer complètement l'oxygène vers les tissus en périphérie

[ modifier ]

Vrai ou faux? C'est la PaCO2 qui détermine la perfusion tissulaire


  1. Vrai
  2. Faux


b

Faux
C'est la PaO2 qui détermine la perfusion tissulaire.

[ modifier ]

Chez une personne normale au repos, quelles sont les valeurs de Q, Ca-vO2 et VO2 ?

Q= 5L/min Ca-vO2 = 5mLO2/100mL VO2= 250 mL/min

[ modifier ]

Qu'est-ce que la loi de Fick ?

Décrit la relation entre le débit cardiaque Q et la différence du contenu artério-veineux (Ca-vO2) et la consommation en oxygène (VO2)

Qx (Ca-vO2) = VO2

le VO2 est le V avec le petit point sur le dessus pour signifier consommation

[ modifier ]

À quoi correspond la différence de contenu entre le sang artériel et le sang veineux (CA- VO2)

À la consommation en oxygène

20 - 15 = 5 mL/100mL sang

[ modifier ]

Le contenu veineux en O2 (CvO2) équivaut à quoi ?

Environ 40 mmHg (donc saturation aux alentours de 75%)

  • O2 dissout= 40 X 0.003 = 0.12 mLO2/100mL
  • O2 lié = 15 x 1.34 x 0.75 = 15.08 mL/100mL
  • O2 total = 0.12 + 15.08 = 15.2 mL/100mL

[ modifier ]

Trouver la CAO2 avec les valeurs suivantes: PaO2 = 100mmHg Hb= 150g/L

  • O2 dissout= PaO2 X 0.003 = 100x 0.003 = 0.3mL/100mL

+

  • O2 lié= Hb x (1.34ml O2/g Hb) X (%Sat) = 15 X 1.34 X 0.98 = 19.7mL/100mL

O2 total = 0.3 + 19.7 = 20 mL/100mL

L'hémoglobine est en g/DL

Pour trouver le % de saturation on regarde l'équivalent selon la PaO2 donnée dans le tableau. Une PaO2 de 100 mmHg équivaut à une SaO2 de 97-98%

[ modifier ]

Comment calcule-t-on le CAO2 ?

O2 dissout = PaO2 (mmHg) x 0.003

O2 lié = Hb X (1.34 mLO2/g Hb) X (%Sat)

[ modifier ]

Qu'est-ce que le contenu artériel en O2 (CAO2) ?

C'est le volume d'O2 présent dans le sang artériel.

O2 dissout + O2 lié à l'Hb

[ modifier ]

Vrai ou faux? Si la courbe de dissociation de l'Hb en oxygène se déplace vers la gauche. Pour une même pression de sang, la saturation sera augmentée


  1. Vrai
  2. Faux


a

Vrai

[ modifier ]

Sur la courbe de dissociation de l'hémoglobine en oxygène, que signifie la P50 ? Quelle est sa valeur normale ?

C'est la PaO2 à laquelle la SaO2 est de 50%. Valeur normale de 26 mmHg

un déplacement vers la droite se traduirait par une augmentation de la P50 (donc >26mmHg)

[ modifier ]

Pourquoi une augmentation de la 2-3DPG d.place la courbe de dissociation de l'h.moglobine en oxygène vers la droite ?

Car il y a une compétition avec l'O2 pour sur fixer sur l'Hb

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant la courbe de dissociation de l'hémoglobine ?


  1. Un déplacement vers la droite signifie que la saturation de l'hémoglobine est plus basse pour une PaO2 donnée. Donc une tendance à augmenter la libération de l'oxygène vers les tissus
  2. L'anémie, une augmentation de la température, l'altitude cause un déplacement vers la droite de la courbe
  3. Un déplacement vers la gauche signifie qu'il y a une diminution de libération d'Oxygène aux tissus
  4. L'exercice et la diminution de pH bouge la courbe vers la gauche
  5. Une diminution de PaCO2 déplace la courbe vers la gauche

d

La courbe se déplace vers la droite lors d'une diminution de pH (augmentation d'ions H+), de température

La courbe se d.place vers la gauche dans les conditions inverses (diminution T°, augmentation de pH, diminution de PaCO2,...)

[ modifier ]

Vrai ou faux? Il existe une relation directe et linéaire entre la PaO2 et la SatO2


  1. Vrai
  2. Faux


b

Faux
directe mais non linéaire

entre 20 et 60 mmHg la courbe est linéaire et la pente est abrupte. Mais au-dessus de 60 mmHg (SaO2 de 90%) la courbe monte beaucoup plus lentement. Donc une personne qui sature normalement à 97% et qui arrête de respirer environ 10 secondes ne verra pas une diminution significative de la saturation. par contre une personne qui sature normalement aux alentours de 85% (donc environ 50mmHg) et qui arrête de respirer aura une diminution beaucoup plus significative de la saturation O2

[ modifier ]

Vrai ou faux? L'affinité de l'O2 pour l'hémoglobine est proportionnelle au nombre de molécules d'O2 déjàa présents sur l'hémoglobine


  1. Vrai
  2. Faux


a

Vrai

[ modifier ]

À quoi correspond le % de saturation de l'hémoglobine en O2

Le % de sites de transport de l'O2 qui sont occupés

[ modifier ]

Quel énoncé est vrai concernant le transport d'oxygène ?


  1. Il y a 2 places sur l'hémoglobine pour le fer
  2. Le fer est contenu dans le groupe globine qui lui est lié aux chaînes de hème (alpha et bêta)
  3. La concentration normale de l'Hb est de 5g\100mL
  4. 1 gramme d'hémoglobine a la capacité de transporter 1.34mL d'O2 lorsque la saturation est à 100%

d

  • A= 4 places disponibles (1 groupe hème par chaîne de globine et 4 chaînes par hémoglobine)
  • B= le fer est sur le groupe hème lié à chacune des 4 chaînes de globine (2 alpha et 2 bêta)
  • C= concentration normale de 15g/100mL de sang

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant le transport d'oxygène  ?


  1. Le volume dissout d'O2 est directement proportionnel à la pression partielle d'O2 (PaO2)
  2. Quand la PaO2 est de 100mmHg, on calcule 0.003mL/100mL d'O2 sous forme dissoute
  3. L'hémoglobine permet d'augmenter par un facteur de 10 la capacité de transport d'oxygène dans le sang
  4. L'hémoglobine a un haut poids moléculaire composée de 4 chaînes d'acides aminés (2 alpha et 2 bêta)

c

Augmente par un facteur de 100 la capacité de transport d'Oxygène par le sang

[ modifier ]

Vrai ou faux? La quantité d'oxygène dissoute dans le sang est suffisante pour satisfaire les besoins en oxygène de l'organisme


  1. Vrai
  2. Faux


b

Faux
On parle de 0.003ml d'O2/mmHg/100mL de sang. Ça va surtout être la forme combinée à l'hémoglobine

environ 2% de l'O2 est sous forme dissoute alors que 98% est sous forme liée à l'Hb

[ modifier ]

Parmi les énoncés suivants, lequel identifie les causes principales d'un syndrome obstructif ?


  1. Bronchite chronique, SLA, fibrose kystique
  2. Fibrose kystique, bronchite chronique, emphysème
  3. Asthme, SLA, fibrose kystique
  4. Asthme, bronchite chronique, emphysème

d

[ modifier ]

Quel énoncé est vrai concernant le bilan fonctionnel respiratoire ?


  1. Si on a un VEMS à 75% et un indice de Tiffenneau 85%, on parle d'une obstruction bronchique
  2. Un VEMS à 85% et un VEMS/CVF de 65% est un critère positif d'obstruction bronchique
  3. S'il y a une augmentation du VEMS de 250cc et une augmentation du VEMS de 5%, alors c'est un critère positif de réversibilité aux bronchodilatateurs
  4. Si les critères de syndrome restrictif sont rencontrés, alors on va nécessairement penser à la Fibrose Kystique

b

  • A= C'est un syndrome restrictif si VEMS<80% et VEMS/CVF >80% et diminution des volumes pulmonaires
  • B= un VEMS/CVF <70% de la valeur prédite et un VEMS <100% est un critère d'obstruction bronchique
  • C= Augmentation du VEMS de >200cc et augmentation de VEMS de >12% = critère de réversibilité au bronchodilatateurs
  • D= Il faut regarder la DLCO ou la KCO pour savoir si le syndrome est parenchymateux (fibrose kystique, la DLCO et KCO seront affectées ) ou extraparenchymateux (SLA (DLCO normale) ou pneumonectomie(DLCO diminuée mais KCO normale))

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant le bilan fonctionnel respiratoire ?


  1. La courbe d'expiration forcée doit être prise après le bronchodilatateur seulement
  2. Pour déterminer s'il y a une obstruction bronchique, on doit mesurer le VEMS et la CVF
  3. La boucle débit-volume, dérivée de la courbe d'expiration forcée, doit faire partie de ce bilan
  4. La CPT, la CRF et le VR sont des volumes qu'on doit mesurer lors du bilan fonctionnel repsiratoire

a

Avant et après bronchodilatateur

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant la diffusion ?


  1. L'épaississement de la membrane alvéolo-capillaire peut retarder la diffusion
  2. L'emphysème diminue la diffusion
  3. Un exercice intense, qu'elle soit associée ou non à une maladie ou à l'altitude, peut diminuer la capacité de diffusion.
  4. Il faut au moins 0.75 sec pour atteindre l'équilibration de part et d'autre de la membrane alvéolo-capillaire

d

Il faut 0.25 sec.

[ modifier ]

En quoi consiste la loi de Graham ?

Que la diffusion est inversement proportionnelle à sa densité

[ modifier ]

Quels facteurs peuvent retarder la diffusion ou empêcher l'équilibration?

  • Épaississement de la membrane alvéolo-capillaire (fibrose)
  • Diminution du gradient de pression (altitude)
  • Exercice intense
  • Diminution de la surface d'échange (pneumonectomie et emphysème)

[ modifier ]

Quel est le temps nécessaire pour atteindre l'équilibre de part et d'autre de la membrane alvéolo-capillaire?

0,25 secondes

[ modifier ]

Quelle loi stipule que la diffusion d'un gaz est inversement proportionnelle à sa densité?

Loi de Graham

question

[ modifier ]

Quel énoncé est faux?


  1. La méthode en apnée (respiration unique) consiste en la mesure du taux de disparition du CO du gaz alvéolaire lors d'une apnée de 10 secondes
  2. Une personne qui fume aura une DLCO diminuée
  3. Une personne qui a passé 5 jours en altitude aura une meilleure DLCO
  4. La diffusion du CO n'est pas limité par la membrane

d

La fibrose va augmenter la membrane = limiter la diffusion

les autres facteurs qui limitent la diffusion : Diminution du gradient de pression (altitude), exercice intense, diminution de la surface d'échange (pneumonectomie ou emphysème)

[ modifier ]

Quel est le temps de transit dans un capillaire pulmonaire au repos et à l'effort?

0,75 secondes au repos et 0,25 secondes à l'effort

[ modifier ]

Quelle est l'épaisseur de la membrane alvéolo-capillaire?

0,5 microns

[ modifier ]

Quelles deux méthodes permettent de mesurer la diffusion du CO en clinique?

  • Méthode en apnée ou à respiration unique
  • Méthode en état stable ou en respiration spontanée multiple

unités par mL/min/mmHg de pression alvéolaire

Méthode en état stable ou en respiration spontanée multiple= sujet respire une concentration basse de CO (0.1%). On mesure le taux de disparition du CO du gaz alvéolaire en fonction de la concentration alvéolaire

[ modifier ]

Quelle équation permet de mesure la diffusion du CO (DLCO) ?

DL = (VCO)/ PACO2

  • DL= diffusion
  • V= débit du gaz
  • P1-P2 = gradient de pression de CO de part et d'autres de la membrane (alvéolo-capillaire). Mais comme la pression partielle de sang dans le cpaillaire est négligeable, on va seulement considérer la pression partielle alvéolaire du CO

[ modifier ]

Vrai ou faux? Le transfert de l'oxygène est essentiellement limité par la perfusion, alors que celui du CO est surtout limité par sa diffusion


  1. Vrai
  2. Faux


a

Vrai

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant la diffusion ?


  1. La diffusion nécessite un temps d'équilibration suffisant pour atteindre un équilibre
  2. Le temps de transit du sang le long de la membrane est de 0.25 sec au repos
  3. La diffusion a besoin d'avoir un nombre suffisant d'unités alvéolo-capillaires
  4. Si on veut évaluer la diffusion, on est mieux d'utiliser la CO

b

0.25 secondes à l'exercice mais 0.75 secondes au repos

[ modifier ]

Quels deux facteurs peuvent limiter le transfert d'un gaz?

  • Perfusion
  • Diffusion

[ modifier ]

Le CO2 diffuse combien de fois plus rapidement que le O2?

20 fois plus rapidement

car a une meilleure solubilité

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant la diffusion ?


  1. La diffusion est proportionnelle à la différence de pression partielle de part et d'autre du tissu
  2. La diffusion est inversement proportionnelle à l'épaisseur du tissu
  3. Plus une molécule est grosse, plus la diffusion se fait rapidement
  4. Le transfert d'un gaz peut être limité par la perfusion et par la diffusion

c

D est inversement proportionnelle à la √poids moléculaire

[ modifier ]

Quelle loi permet de définir la diffusion?

Loi de Fick

V gaz = (A x D x (P1-P2)) / T

  • V= débit
  • A = surface
  • D= capacité de la membrane à diffuser
  • P1 et P2 = pressions partielles de part et d'autre
  • T= épaisseur

[ modifier ]

Quel énoncé est faux ?


  1. La pression artérielle de CO2 (PACO2) est proportionnelle à la production en CO2 (VCO2)
  2. PACO2 est indirectement proportionnelle à la ventilation alvéolaire (VA)
  3. La ventilation alvéolaire est inversement proportionnelle à la production de CO2
  4. Le débit cardiaque du coeur gauche est égal au débit cardiaque du coeur droit

c

La ventilation alvéolaire est proportionnelle à la production de CO2

PACO2 = (VCO2 x 0.863) / VA

ou

VA = (VCO2 x 0.863) / PACO2

[ modifier ]

Quel énoncé est vrai concernant la ventilation alvéolaire ?


  1. Le volume d'O2 qui atteint l'alvéole est directement contrôlé par la ventilation
  2. La ventilation est médiée par le niveau de O2 artériel
  3. L'excrétion de CO2 se fait avant l'apport d'O2
  4. Il y a une relation directe entre la PaCO2 et la ventilation alvéolaire

d

  • a= Indirectement
  • b= c'est le CO2 qui influence la ventilation
  • c= se font simultanément

[ modifier ]

Quels sont les deux critères de la respiration externe?

  • Ventilation (quantité O2 suffisante pour atteindre alvéole)
  • Diffusion (L'interface ventilation-perfusion doit durer assez longtemps)

[ modifier ]

Quelles sont les trois étapes de l'oxygénation tissulaire?

  • Respiration externe (O2 air ambiant --> sang dans poumon)
  • Transport de l'oxygène ([Hb] et Q)
  • Respiration interne (O2 capillaires --> tissus)

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant les facteurs limitant le débit expiratoire ?


  1. Quand la Ppl < Ptm-crit (ou PTM1) , le débit est indépendant de l'effort généré
  2. Le débit dépend des propriétés élastico-résistives du poumon
  3. La résistance à l'écoulement de l'air se situe entre l'alvéole et le point de PTM1
  4. Le débit diminue avec le volume pulmonaire parce que la pression élastique diminue et la résistance augmente
  5. Le débit expiratoire maximal dépend de l'interaction entre les pressions, le volume et la résistance bronchique

a

C'est quand la Ppl > PTM1 que le débit est indépendant de l'effort généré (donc va seulement d.pendre des propriétés élastico-résistives des poumons)

[ modifier ]

Le débit expiratoire dépend de quels trois facteurs?

  • Recul élastique des poumons
  • Pression de fermeture critique des voies aériennes
  • Résistance des voies aériennes en amont du segment compressible

[ modifier ]

À quoi correspond le point de pression transmurale critique?

L'endroit exact où la compression des bronches survient

[ modifier ]

Comment appelle-t-on le point où la pression intrabronchique est égale à la pression pleurale?

Point d'égale pression

[ modifier ]

Quel énoncé est faux ?


  1. Le diamètre des voies aériennes augmente avec le volume pulmonaire
  2. Le débit augmente avec l'effort tant qu'on est au-dessus de 75% de la CVF
  3. La compression dynamique des voies aériennes survient au PEP
  4. La limitation du débit expiratoire survient lorsque la pression transmurale critique est atteinte.

c

RES-100, RES-101

La compression survient un peu après le PEP (à la pression transmurale critique)

[ modifier ]

Quel énoncé est faux  ?


  1. Un sujet normal devrait pouvoir expirer 80% de sa CVF après 1 seconde et 95% après 3 secondes
  2. Le débit expiratoire est effort-dépendant tout le long de l'expiration
  3. On atteint un débit maximal au début de l'expiration forcée (précocement)
  4. La résistance des voies aériennes est inversement proportionnelle au volume pulmonaire

b

RES-101, RES-099

Au départ, il est effort-dépendant, mais plus on expire, plus la pression diminue jusqu'à ce qu'on obtienne le point d'égal pression. Passé ce niveau, les voies aériennes sont comprimées et finissent par se fermer. Ainsi, peu importe l'effort qu'on voudrait y ajouter, ce facteur n'influencera plus le débit.

[ modifier ]

En combien de temps une personne normale est capable de vider ses poumons ?

3 secondes

[ modifier ]

Expliquer ce qu’est l’indice de Tiffeneau

Le rapport VEMS/CVF

[ modifier ]

Comment appelle-t-on le volume d'air qu'un individu peut expirer durant la première seconde?

VEMS

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant la physiologie de l'expiration ?


  1. L'air sort des poumons tant que la pression pleurale est plus basse (en valeur absolue) que la pression de recul de l'élastique du poumon
  2. À la fin de l'inspiration, l'alvéole a accumulé de l'énergie élastique. Donc quand les muscle inspiratoires se relâchent, la pression intra-pleurale devient moins négative ce qui mène à une pression positive intra-alvéolaire
  3. Lors de l'expiration forcée, la pression pleurale devient très positive, alors que dans l'expiration normale, la pression pleurale devient simplement moins négative
  4. Lors de l'expiration forcée, la pression transpulmonaire est plus élevée que lors d'une expiration normale

d

RES-098

Lors de l'expiration forcée, la pression transpulmonaire demeure la même que lors d'une inspiration normale, mais on a augmenté la pression pleurale, ce qui augmente le gradient entre l'intérieur de l'alvéole et l'atmosphère.

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant la physiologie de l'inspiration ?


  1. L'air cesse d'entrer dans l'alvéole une fois l'équilibre est atteint entre la pression intra alvéolaire et la pression atmosphérique
  2. L'air va entrer dans le poumon tant que la pression pleurale est plus élevée en valeur absolue que la pression de recul élastique du poumon
  3. La pression de recul élastique du poumon s'accumule au fur et à mesure que l'air entre dans l'alvéole et que celle-ci augmente en volume
  4. En absence de mouvement d'air, la pression de recul élastique du poumon demeure plus négative que la pression pleurale

d

RES-098

Si ø mvt de l'air, la pression de recul élastique du poumon est égale et opposée à la pression pleurale

[ modifier ]

Vrai ou faux? Lorsque les muscles inspiratoires se contractent, la pression intra-pleurale devient positive


  1. Vrai
  2. Faux


b

Faux

[ modifier ]

Vrai ou faux? L'inspiration est un phénomène actif


  1. Vrai
  2. Faux


a

Vrai

[ modifier ]

La cage thoracique est de _____ en _____ compliante lorsque le volume des poumons diminue.

La cage thoracique est de moins en moins compliante lorsque le volume des poumons diminue.

[ modifier ]

Le poumon est de _____ en _____ compliant lorsque le volume des poumons augmente.

Le poumon est de moins en moins compliant lorsque le volume des poumons augmente.

[ modifier ]

Quels sont les déterminants du volume résiduel?

  • Recul élastique de la cage thoracique
  • Fermeture des voies aériennes
  • Force des muscles expiratoires

[ modifier ]

Quel énoncé est vrai ?


  1. Le recul élastique du poumon détermine le VR
  2. La force des muscles inspiratoires détermine le VR alors que la force des muscles expiratoires détermine la CPT
  3. Le recul élastique de la cage thoracique détermine le VR
  4. La fermeture des voies aériennes détermine la CPT

c

RES-094

[ modifier ]

Quels sont les éléments qui déterminent la capacité pulmonaire totale ?

le recul élastique du poumon et la force des muscles inspiratoires

[ modifier ]

Qu'est-ce que la courbe de compliance?

La courbe de changement de volume par changement de pression

[ modifier ]

Quel énoncé est faux ?


  1. À la CPT, la pression maximale dans le système respiratoire est de +40cmH2O
  2. En-dessous de la CRF la pression dans le système est toujours négative alors qu'elle est toujours positive au-dessus de la CRF
  3. Au VR la pression minimale du système respiratoire est d'environ -10cmH2O
  4. La CRF correspond au moment d'équilibre entre la tendance du poumon à se collaber et de la cage thoracique à s'expandre = aucun travail des muscles respiratoire n'est nécessaire
  5. Si on veut augmenter le volume au-dessus de la CRF, on a besoin des muscles inspiratoires. Si on veut diminuer le volume sous la CRF, on aura besoin des muscles expiratoires

c

RES-096, RES-097

au VR la pression minimale correspond à -25cmH2O

[ modifier ]

Quel énoncé est faux ?


  1. La pression à l'intérieur du poumon est à +30 cmH2O à la CPT pour un poumon isolé
  2. La pression du poumon augmente avec le volume de façon curvilinéaire
  3. La pression dans la cage thoracique isolée au VR est de -20cmH2O
  4. La pression dans la cage thoracique isolée est de 0cmH2O à la CPT

d

RES-096, RES-097

Est de +10cmH2O à CPT

[ modifier ]

Quel énoncé est faux concernant les courbes pression-volume ?


  1. Plus le poumon gonfle, plus il veut se dégonfler, donc plus il faut travailler fort pour continuer à le gonfler.
  2. La tendance qu'à le poumon à se collaber à la fin d'une expiration normale est contrecarrée par la tendance de la cage thoracique à s'expandre (point d'équilibre lors de la CRF)
  3. La courbe de compliance correspond au changement de pression (∆V/∆P)
  4. La cage thoracique sans poumon s'écrase sur elle-même

d

RES-096, RES-097

Le poumon seul va se vider complètement. La cage thoracique seule va s'expandre un litre au-dessus de la CRF

[ modifier ]

Vrai ou faux? Lorsque le volume du poumon diminue, une pression de recul élastique est générée


  1. Vrai
  2. Faux


b

Faux
C'est lorsque la pression augmente

[ modifier ]

Le méthode de dilution à l'hélium permet de facilement mesurer la CRF. Comment permet-elle de mesurer le VR ?

  • On pourrait la trouver en ouvrant la valve exactement à la fin de l'expiration forcée (V2 correspond au moment où on ouvre la valve donc tout dépend où on est dans la respiration) mais c'est plus difficile et moins reproductible
  • On peut simplement soustraire le VRE de la CRF afin d'avoir le VR
RES-095

[ modifier ]

Nommer deux techniques qui peuvent être utilisées pour déterminer le volume résiduel (VR) ?

  • La méthode de dilution à l'hélium (C1V1=C2V2)
  • La méthode pléthysmographique.

[ modifier ]

Quel énoncé est faux?


  1. Les voies aériennes supérieures servent à filtrer, réchauffer et humidifier l'air ambiant.
  2. Les muscles intercostaux sont des muscles accessoires à la respiration, mais sont peu actifs au repos
  3. La spirométrie permet de mesurer la CRF et la CPT
  4. La CRF correspond à VRE + VR

c

RES-091, RES-092

La spirométrie ne permet pas de mesure le VR, donc impossible de trouver la CRF et la CPT

[ modifier ]

Quel énoncé est vrai?


  1. La plèvre viscérale est innervée alors que la plèvre pariétale ne l'est pas
  2. Les 3 composantes de la tructure fonctionnelle sont : pompe (cage thoracique + muscles) , réseau de distribution (voies aériennes) et la membrane alvéolo-capillaire
  3. L'espace mort est situé distalement aux bronches terminales alors que la ventilation se fait proximalement aux bronches terminales
  4. La surface d'échange totale n'occupe que 10 m^2

b

RES-091, RES-092

  • a = contraire
  • c= espace mort est proximale alors que la ventilation est distale aux bronches temrinales
  • d= surface d'échange est de 70m^2

[ modifier ]

Définir la capacité vitale (CV).

C'est le volume d'air maximal qui peut être expiré après une inspiration maximale (VRE + Vt + VRI).

[ modifier ]

Définir le volume de réserve inspiratoire (VRI).

Il s’agit du volume d'air supplémentaire qu'on peut encore inspirer après une inspiration normale (volume courant).

[ modifier ]

Quel énoncé est faux?


  1. La capacité inspiratoire est le volume maximal d'air qui peut être inhalé à partir de la position de repos (Vt + VRI)
  2. La capacité résiduelle fonctionnelle est le volume d'air qui demeure dans les poumons après une expiration normale (VR + VRE)
  3. L'air contenu dans l'espace mort participe aux échanges gazeux
  4. La capacité vitale est le volume d'air maximal qui peut être expiré après une inspiration maximale (VRE+ Vt + VRI)

c

[ modifier ]

Décrire sommairement les voies aériennes inférieures.

Les voies aériennes inférieures débutent à la jonction du larynx avec la trachée et englobent la trachée, les bronches, les bronchioles et les alvéoles.

En gros, en haut des cordes vocales = voies aériennes supérieures et en dessous ce sont les voies aériennes inférieures

[ modifier ]

Les voies aériennes inférieures peuvent être divisées en 2. Quelles sont ses composantes ?

  • Voies de conduction --> Jusqu'aux bronchioles terminales (espace mort anatomique)
  • Zone respiratoire = distalement aux bronchioles respiratoires. Début d'apparition de bourgeonnement alvéolaire. (lobule primaire = portion de poumon distale à la bronchiole terminale. Début des échanges gazeux)

[ modifier ]

Quelles structures composent les voies aériennes supérieures?

  • Nez
  • Sinus paranasaux
  • Pharynx
  • Larynx

[ modifier ]

D’où provient l'innervation motrice du diaphragme ?

Elle provient des 3e, 4e et 5e nerfs cervicaux (nerf phrénique).

[ modifier ]

Quel est le principal muscle de la respiration ?

Le diaphragme

[ modifier ]

Qu’est-ce qui compose la pompe ventilatoire ?

  • les côtes
  • le thorax osseux
  • les muscles respiratoires
  • le diaphragme
  • les muscles intercostaux
  • les muscles accessoires.

[ modifier ]

D’un point de vue « fonctionnel » quelles sont les trois composantes du système respiratoire ?

la pompe ventilatoire, un réseau de distribution de l'air et une surface d'échange pour les gaz