Sujet sur Discussion:Hyponatrémie

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

@Anaïs Lachance, ça avance bien ton affaire :)

  • Attention de bien différencier les étiologies et les diagnostics différentiels. Actuellement, la section diagnostic différentiel contient des étiologies d'hyponatrémie. C'est normal, même les cliniciens les plus aguerris utilisent souvent ces mots de manière interchangeable alors que c'est totalement différent. Les étiologies, c'est ce qui cause l'hyponatrémie (ex. diurétique, IC, IH, IRA, etc.). Le ddx, ce sont les autres maladies qui peuvent ressembler à une hyponatrémie (ex. trauma crânien, saignement intra-crânien, hypoglycémie, AVC, épilepsie, etc.). Petite distinction qui fait un monde de différence.
  • Comment évalues-tu une diminution de la TVC à l'examen physique ? ;) Quand c'est augmenté, on le voit bien, mais quand c'est diminué, on ne le voit pas à l'examen physique en fait. Une TVC diminuée, ça se manifeste par une grande variabilité inspiratoire de la VCI à l'échographie, voir même une VCI collabée.
  • Je transformerais certains éléments du traitement en tableau. Je t'ai inséré les tableaux aux endroits où je les visualisais et j'en ai fait un des 2. Insérer « Antagonistes sélectifs des récepteurs de la vasopressine 2: augmentent l'excrétion d'eau dans les reins sans affecter le sodium, augmentant ainsi les niveaux de sodium sérique. Ces médicaments sont utilisés chez les patients présentant des conditions euvolémiques et hypervolémiques (sauf l'insuffisance hépatique) si les mesures conservatrices ne fonctionnent pas.» au bon endroit dans le tableau.
  • Pseudo hyponatrémie et hyponatrémie non hypotonique, dans ma tête, c'est synonyme, non ? Dans les deux cas, ce sont des erreurs de mesure de la natrémie par la machine alors qu'il y a des osmoles circulants supplémentaires, non ? (glycémie, protéine, paraprotéine, lipide, etc.)