Distention abdominale (situation clinique) : Différence entre versions

De Wikimedica
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
m (Antoine Mercier-Linteau a déplacé la page Distention abdominale vers Distention abdominale (situation clinique) sans laisser de redirection : Une situation clinique)
m (Un signe)
 
Ligne 12 : Ligne 12 :
 
| wikidata_id =
 
| wikidata_id =
 
| version_de_classe = 4 <!-- Ne modifier que si la structure de la page et ses propriétés sont conformes à celles définies par cette version de la classe. -->
 
| version_de_classe = 4 <!-- Ne modifier que si la structure de la page et ses propriétés sont conformes à celles définies par cette version de la classe. -->
}}La '''distension abdominale''' se produit lorsque des substances, telles que de l’air ou du liquide, s’accumulent dans l’abdomen, engendrant son expansion. Il s’agit en général d’un symptôme d’une pathologie ou dysfonction sous-jacents, plutôt que d'une maladie à part entière.<ref name=":1">{{Citation d'un article|langue=en|titre=Abdominal distension|périodique=Wikipedia|date=2020-05-27|lire en ligne=https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Abdominal_distension&oldid=959231301|consulté le=2020-06-26}}</ref>{{Sommaire|niveau=|align=left|flottant=|width=}}{{Page objectif du CMC|identificateur=1|nom=Distension abdominale}}
+
}}La '''distension abdominale''' se produit lorsque des substances, telles que de l’air ou du liquide, s’accumulent dans l’abdomen, engendrant son expansion. Il s’agit en général d’un signe d’une pathologie ou dysfonction sous-jacents, plutôt que d'une maladie à part entière.<ref name=":1">{{Citation d'un article|langue=en|titre=Abdominal distension|périodique=Wikipedia|date=2020-05-27|lire en ligne=https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Abdominal_distension&oldid=959231301|consulté le=2020-06-26}}</ref>{{Sommaire|niveau=|align=left|flottant=|width=}}{{Page objectif du CMC|identificateur=1|nom=Distension abdominale}}
 
==Étiologies==
 
==Étiologies==
 
La distention abdominale a de multiples étiologies, dont l'ascite, la dilatation intestinale (par occlusion mécanique ou par iléus paralytique), les masses abdominales, le syndrome du colon irritable, etc.
 
La distention abdominale a de multiples étiologies, dont l'ascite, la dilatation intestinale (par occlusion mécanique ou par iléus paralytique), les masses abdominales, le syndrome du colon irritable, etc.

Version actuelle datée du 29 juin 2020 à 11:06

Distention abdominale
Situation clinique
LargeBowelObsUp2008.jpg
Caractéristiques
Étiologies Grossesse, Splénomégalie, Diverticulite, Léiomyomes, Ascite, Hépatomégalie, Occlusion intestinale, Adhérences intestinales, Hernie incarcérée, Néoplasie du grêle, Néoplasie du colon, Volvulus du sigmoïde, Syndrome du colon irritable, Organomégalie, Iléus paralytique, Mégacôlon toxique, Syndrome d'Ogilvie, Cancer colorectal, Néoplasie des ovaires, Intussusception, Sténose intestinale, Constipation chez l'adulte (situation clinique)
Drapeaux rouges Douleur abdominale aiguë, Nausées et vomissements (situation clinique), Rectorragies, méléna, Changement dans le calibre des selles, Changement de les habitudes de selles (constipation récente), État septique, DEG, Abdomen de bois
Complications Perforation intestinale, Ischémie intestinale
Informations
Terme anglais Abdominal distension, bloating
Autres noms Ballonnement
Spécialités Chirurgie générale, gastroentérologie
[ Classe (v4) ]

La distension abdominale se produit lorsque des substances, telles que de l’air ou du liquide, s’accumulent dans l’abdomen, engendrant son expansion. Il s’agit en général d’un signe d’une pathologie ou dysfonction sous-jacents, plutôt que d'une maladie à part entière.[1]

Objectif du CMC
Distension abdominale (1)

1 Étiologies[modifier | w]

La distention abdominale a de multiples étiologies, dont l'ascite, la dilatation intestinale (par occlusion mécanique ou par iléus paralytique), les masses abdominales, le syndrome du colon irritable, etc.

Les patients se plaindront souvent de sensation de ballonnement abdominal. D'autres symptômes comme des no/vo, des douleurs/crampes abdominales, etc. peuvent aussi être associés. Dans les cas plus sévères, la distension abdominale pourrait exercer une pression sur le diaphragme et les poumons, ce qui peut provoquer de la dyspnée (syndrome restrictif).[1]

1.1 Ascite[modifier | w]

  • Chez un adulte de taille moyenne, l'ascite doit être > 1,5 L pour en faire un diagnostic clinique.[2]
  • Exsudative : faible gradient d'albumine entre le sérum et l'ascite (p. ex. carcinomatose péritonéale)
  • Transsudative : gradient élevé d'albumine entre le sérum et l'ascite (p. ex. hypertension portale)[3]
Ascite secondaire hypertension portale

1.2 Dilatation de l'intestin[modifier | w]

  • Pseudo-obstruction[4]
    • Aigüe (p.ex. neuropathie - Syndrome d'Ogilvie)
    • Myopathie (p.ex. Sclérodermie, familiale)
    • Neuropathie entérique (Diabète, amyloïde, paranéoplasique, narcotiques)
    • Neuropathie extrinsèque (Sclérose en plaque, blessure spinale, AVC)
  • Iléus paralytique[4]
    • Colite à C. difficile (ne pas manquer les Dx de Mégacôlon toxique, entérite nécrosante)
    • Péritonite
    • Post-opératoire
    • Hypothyroïdie
    • Hypokaliémie

1.3 Masse abdominale ou pelvienne[4][modifier | w]

1.4 Autres étiologies[4][modifier | w]

2 Approche clinique[modifier | w]

2.1 Questionnaire[modifier | w]

Dans l'évaluation de la distension abdominale, il est important de bien questionner les antécédents personnels (p.ex. ATCD de maladie inflammatoire intestinale, ATCDs de diverticulites,...), chirurgicaux (p. ex. ATCDs chirurgies abdominales), traumatiques, et familiaux du patient (p. ex. ATCDfams de cancer colorectal, de maladies gastro-intestinales).

Il faut aussi déterminer le PQRST des symptômes accompagnateurs, comme la douleur abdominale, l'obstipation, les nausées ou les vomissements. Si des vomissements sont présents, questionner la couleur, fréquence et odeur/caractéristiques. Bien sûr, ne pas oublier de questionner les habitus (p.ex. abus d'alcool, utilisation de drogues (IV ou non), etc.).[4]

Antécédents[2]
Trouvaille Penser à ...
Personnels
Insuffisance cardiaque, cirrhose Ascite, hépatosplénomégalie
Colite ulcéreuse/Colite à C. difficile active >1 sem Mégacôlon toxique
Diverticulite/diverticulose Occlusion du colon
Hernie incarcérée Occlusion du grêle
Traumas, infection, IC Syndrome d'Ogilvie
Néoplasie Occlusion sur récidive cancer, carcinomatose péritonéale
Nulliparité/ménarche précoce/ménopause tardive Néoplasie des ovaires
Constipation Iléus paralytique, SCI, néoplasie
Chirurgicaux
Chirurgie abdominale Occlusion intestinale par phénomènes adhérenciels

Iléus paralytique en post-op immédiat

Familiaux
ATCDs fam de cancer intestinal, polypose, HNPCC Occlusion du colon ou du grêle sur néoplasie, carcinomatose péritonéale
ATCDs fam de cancer des ovaires et seins Néoplasie des ovaires, carcinomatose péritonéale
Pathologie[2] Symptomatologie[2]
Ascite Ballonnement chronique, progressif

Fatigue

Déshydratation

Symptômes selon étiologie (p.ex: insuffisance cardiaque, HTP secondaire cirrhose, carcinomateuse péritonéale, syndrome néphrotique, etc.)

Hépatomégalie Symptômes selon étiologie sous-jacente
Splénomégalie Symptômes selon étiologie sous-jacente
Occlusion intestinale Nausées et Vomissements (bilieux si obstruction haute/sévère)

Douleurs abdominales crampiformes

Ballonnement ++ si distal

Obstipation si occlusion complète

Iléus paralytique Ballonnement, douleur abdominale

No et/ou Vo

Difficulté à passer des gaz

Selon étiologie sous-jacente

Mégacôlon toxique Diarrhées→arrêt (constipation)

Rectorragies

Douleur et ballonnement abdominale

Malaise, DEG, sepsis

Syndrome d'Ogilvie Ballonnement aigu

Douleur/sensibilité abdominale

No/Vo

Syndrome du colon irritable Ballonnement, flatulences

Constipation et/ou diarrhées

Douleur abdominale

Mucus sur les selles

Symptômes uniquement le jour

Cancer colorectal Hématochézie, méléna

Selles en forme de crayon ou constipation

Symptômes B (fatigue, perte de poids, anorexie, etc.)

Néoplasie des ovaires Nausées

Ballonnement, dyspepsie

Anorexie, satiété précoce

Constipation

Pollakiurie

Léiomyomes Ballonnement

Douleur pelvienne

Saignements vaginaux abondants

Grossesse Aménorrhée

No/Vo

Fatigue

2.2 Examen clinique[2][modifier | w]

Pathologie Signe clinique
Ascite Signe de la matité mobile (> 500ml)

Signe de l’onde liquide (> 500ml)

Œdème des chevilles

Selon étiologie :

  • Signes d’insuffisance cardiaque
  • Signes d’hépatosplénomégalie
  • Signes de cirrhose
Hépatomégalie Bord inférieur palpable du foie

Foie s'étend sur > 12 cm

selon étiologie sous-jacente

Splénomégalie Signe de Castell positif

Matité à la percussion en inspiration et expiration a/n espace de Traube

Rate palpable

selon étiologie sous-jacente

Occlusion intestinale Péristaltisme augmenté

Son métallique (high-pitch)

à mesure que l'intestin se distend, les bruits intestinaux peuvent diminuer

Iléus paralytique Absence de péristaltisme audible sur 3 min
Mégacôlon toxique Signes de péritonisme (parfois)

Douleur diffuse

Fièvre

Hypotension

Syndrome d'Ogilvie Sans particularité

± sensibilité diffuse

Syndrome du colon irritable Bon état général

Examen physique sans particularité

Cancer colorectal Ballonnement à l’examen

Péristaltisme augmenté si occlusion

Masse palpable (parfois) au TR

Néoplasie des ovaires Masses palpables (parfois)
Léiomyomes s/p
Grossesse Œdème

Prise de poids

Utérus ↑ taille

3 Drapeaux rouges[modifier | w]

Drapeaux rouges
Douleur abdominale aiguë
Nausées et vomissements (situation clinique)
Rectorragies, méléna
Changement dans le calibre des selles
Changement de les habitudes de selles (constipation récente)
État septique, DEG
Abdomen de bois

4 Investigation[2][modifier | w]

Tests
Formule sanguine complète
B-HCG
Créatinine
AST/ALT
SMU/DCA
Carcinogenic embryonic antigen (CEA)
Radiographie abdominale 3 incidences (couché, debout, coupoles)
Échographie abdominale
Tomodensitométrie TAP
IRM
Colonoscopie
Paracentèse et analyse du liquide d'ascite
Analyse du liquide d'ascite[3]
Albumine + protéines totales :

Transsudat : Gradient (albumine sérique) - (albumine ascite) (SAAG) ≥ 11 g/L

Associé à :

  • Insuffisance cardiaque droite
  • Hypertension portale : cirrhose
  • Métastases hépatiques
  • Thrombose porte
  • Budd-Chiari

Exsudat : Gradient (albumine sérique) - (albumine ascite) (SAAG) < 11 g/L

Associé à :

  • Carcinomatose péritonéale
  • Ascite pancréatique
  • Tuberculose
Amylase, triglycérides : ascite pancréatique, chyleuse
Numération leucocytaire + différentielle : si > 0,250 polymorphonucléaires x 109/L = péritonite bactérienne spontanée
Cultures : dans bouteille d'hémoculture (aérobes et anaérobes)
Cytologie

5 Prise en charge[2][modifier | w]

La prise en charge de la distension abdominale dépend évidemment de la cause sous-jacente. Voici les conduites générales en fonction de l'étiologie.

5.1 Ascite[modifier | w]

  • Restriction sodée de 2 g/jr
  • Augmenter la diurèse: Furosémide, Spironolactone, doubler la dose de diurétique q 2 semaines, suivre la réponse (1 kg/jour attendu)
  • Si réfractaire au traitement médical: Paracentèse/ponctions thérapeutique, albumine IV (si > 5L retiré), envisager greffe hépatique
  • Référence au spécialiste approprié selon la cause
  • Prise en charge selon la cause

5.2 Occlusion intestinale[modifier | w]

  • NPO et TNG
  • Réhydratation
  • Correction chirurgicale urgente :
    • Si hernie strangulée
    • Si absence d’amélioration après traitement médical de 48-72h
    • Si pas d’antécédents chirurgicaux

5.3 Iléus paralytique[modifier | w]

  • NPO et TNG
  • Réhydratation
  • Correction des anomalies électrolytiques PRN
  • Expectative (surtout post-op)

5.4 Mégacôlon toxique[modifier | w]

  • Référence en chirurgie urgente
  • NPO et TNG
  • Réhydratation volémique ± tranfusions
  • Correction électrolytique
  • ATB large spectre (méropénem, tazobactam-piperacilline, ceftriaxone)
  • Corriger la cause sous-jacente
    • Prednisone haute dose pour Colite ulcéreuse
    • Métronidazole si Colite pseudomembraneuse (C. difficile)
    • Colectomie subtotale et iléostomie si :
      • Échec au traitement médical
      • Perforation suspectée

5.5 Syndrome d'Ogilvie[modifier | w]

  • Expliquer au patient la condition (innervation parasympathétique non-opposée)
  • NPO et TNG
  • Décompression
    • Tube rectal ou Colonoscopie ou Neostigmine

5.6 Syndrome du côlon irritable[modifier | w]

  • Expliquer la condition
  • Diète riches en fibre et exercice physique
  • Éviter caféine, stimulants et stresseurs psychosociaux
  • Éviter stresseurs
  • Psychothérapie si sévère

5.7 Néoplasie des ovaires[modifier | w]

  • Référence en gynéco-oncologie
  • Chirurgie (salpingo-ovariectomie)
  • Chimiothérapie selon type de cancer
  • Malheureusement souvent asymptomatique ad métastases

5.8 Cancer colorectal[modifier | w]

  • Faire le bilan d’extension (staging) TNM
  • Référence en chirurgie et en oncologie
    • Résection du côlon atteint et d’une marge de >5cm et drainage lymphatique
    • Résection de la zone du colon selon la vascularisation
    • Si marge impossible, colectomie totale et colostomie terminale permanente.
    • Chimiothérapie adjuvante pré et post-opératoire selon type de cancer
  • Suivi avec CEA, TDM et colonoscopie.

5.9 Grossesse[modifier | w]

  • Référence pour suivi de grossesse en médecine familiale ou obstétrique selon le cas.

6 Complications[modifier | w]

7 Références[modifier | w]

  1. 1,0 et 1,1 (en) « Abdominal distension », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 2,5 2,6 et 2,7 Maxime Ouellet, Préparation à l’examen du Conseil médical canadien (CMC) : Résumé des objectifs et situations cliniques essentielles du CMC, , 299 p., p. 6-9
  3. 3,0 et 3,1 « Lanthier », sur lanthiermed.com (consulté le 25 juin 2020)
  4. 4,0 4,1 4,2 4,3 et 4,4 Chowdhury, Sheehan H., Essentials for the Canadian medical licensing exam : review and prep for MCCQE, part I (ISBN 978-1-4511-8688-8, 1-4511-8688-6 et 2015041730[à vérifier : ISBN invalide], OCLC 932066339, lire en ligne)